La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

« Comment assurer des transitions de qualité vers des emplois verts ? » Anne PANNEELS 28 septembre 2010.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "« Comment assurer des transitions de qualité vers des emplois verts ? » Anne PANNEELS 28 septembre 2010."— Transcription de la présentation:

1 « Comment assurer des transitions de qualité vers des emplois verts ? » Anne PANNEELS 28 septembre 2010

2 1.La question est plutôt pour la CES : comment assurer une transition juste vers des emplois verts et de qualité ? 2.Pour la CES, tous les secteurs dactivité sont concernés par le verdissement de léconomie 3.Nos réponses à la question se basent sur des constats et analyses réalisés secteur par secteur, en lien avec les politiques climatiques. Deux études ont été réalisées pour la CES à cette fin : Létude « Changement climatique et emploi », Syndex, ISTAS et Wuppertal Institute, 2007 Létude « Les dérèglements climatiques, les nouvelles politiques industrielles et les sorties de crise », Syndex, S Partner et WMP Consult, octobre 2009

3 4. Les constats et analyses portent sur : les secteurs industriels soumis au marché du carbone : électricité, sidérurgie, raffineries, ciment, chimie, verre, aluminium les secteurs industriels soumis aux réglementations carbone : automobile, machines et équipements électriques; matériaux isolants et de construction, énergies renouvelables les autres secteurs : agriculture, foresterie, pêche, tourisme, assurance, secteur financier, santé, infrastructures, transport, bâtiment, …

4 Plan de lexposé Quentend-t-on par « transition juste » ? Constats et évolutions pour quelques secteurs : Sidérurgie Chimie Ciment Aluminium Biens déquipemement Recommendations pour lUnion Européenne

5 Quentend-t-on par « transition juste » ? Pour la CES, les 5 piliers dune transition juste vers une économie européenne bas carbone sont : Le dialogue entre gouvernements et acteurs clé, dont les partenaires sociaux Des emplois verts et décents par des investissements dans des (nouvelles) technologies bas carbone Des qualifications vertes par des stratégies actives des pouvoirs publics de formation, permettant dévoluer vers une économie bas carbone Le respect des droits humains et du travail : la prise de décision démocratique et le respect de ces droits sont essentiels pour assurer une prise en compte équitable des intérêts des travailleurs et des communautés à tous les niveaux Des systèmes de protection sociale forts et efficaces

6 Sidérurgie Demande prévue en hausse, avec la plus grande part de la croissance prévue en Asie Secteur qui perdra à salariés pour des raisons autres que climatiques, essentiellement suite aux gains de productivité. Secteur subissant la concurrence internationale et une forte intensité énergétique => à protéger des fuites de carbone ( emplois menacés) dici Secteur dont la consommation énergétique deviendra un des critères déterminants de son fonctionnement, voire de sa viabilité.

7 Sidérurgie Les nouvelles technologies pourraient y être déployées à partir de 2020 : le recyclage des gaz de hauts fourneaux couplé à la capture et au stockage du carbone permettrait, selon létude : de réduire de 50% minimum les émissions de gaz à effet de serre à la tonne dacier produite doffrir une solution transitoire en attendant que deviennent disponibles des technologies propres une progression de lemploi la croissance des capacités de production au rythme de la croissance de la consommation une progression combinée des aciers fonte et des aciers électriques

8 Sidérurgie Questions clé : -Financement de la transition : quels soutiens financiers des pouvoirs publics au projet de démonstration à grande échelle (ULCOS II) et à quelles conditions ? -Conséquences pour les métiers et pour lorganisation de la formation professionnelle à assurer -Conséquences pour la sécurité des travailleurs et lorganisation du dialogue social sur ces questions -Acceptabilité sociétale et financement de la technologie CSC qui devrait être associée à la technologie de recyclage des gaz des hauts- fourneaux

9 Chimie Secteur industriel émettant beaucoup de CO2 mais la chimie ouest européenne a fort réduit son intensité carbone et est leader en la matière : – 32% de 1990 à 2007 avec une production de + 67% sur la même période Fragilisée par une mutation de nature financière => désintégration des filières; segmentations et externalisations; modèles de profit au détriment dun projet de développement offensif et innovant en Europe Les effectifs de la chimie dans lUE sont passés de 2,2 millions en 1991 à 1,8 millions en 2008, soit une réduction de emplois (- 19 %) ; la pression sur lemploi dans lensemble de lEurope reste une constante : - 2% par an sur la période On observe une évolution des métiers et compétences, liée à la montée des enjeux environnementaux, au règlement REACH et au facteur carbone

10 Chimie Evolution à venir inquiétante : GES X 2,2 entre 2005 et 2030 (surtout en Asie Pacifique) dont + 34% GES en Europe Techniquement, alternatives possibles : « seulement » + 39% GES au niveau mondial en 2030 mais => investissement global de 520G entre 2010 et 2030 – 280G liés à lamélioration de lefficacité énergétique. Pour réduire davantage les GES, nécessité de ruptures technologiques qui => plus de R&D; politique industrielle globale; financements accrus; …

11 Chimie Nécessité de coordonner et de réguler pour : Avoir accès aux sources de financement (cf financiarisation de ce secteur) Aider à lémergence de la chimie verte par le renforcement des compétences dans les domaines de la R&D et de lexpertise scientifique Développer une politique industrielle européenne et mondiale, en aidant au développement de lapport de la chimie dans la montée en puissance des éco-industries par ses produits et services dans le traitement des eaux, de lair, de la captation du CO2; Accompagner socialement le processus de transformation et ainsi relever le défi de lemploi et des compétences dans une industrie qui a détruit de lemploi

12 Ciment Forte intensité capitalistique; niveau de profitabilité élevé; environ salariés; effectifs de lUE15 : -50% en 30 ans, principalement suite aux gains de productivité. risque de délocalisation élevé (les importations de lUE en provenance de pays non soumis à la contrainte carbone est en augmentation); -7% du volume de production de 2007 à 2008 pour lUE 27; labsence de normes entrave la mise en place de nouveaux procédés

13 Ciment Recommandations de létude Syndex-WMP : Stimuler la R&D et des projets de démonstration et de déploiement de nouveaux procédés (ciments sans clinker, nouveaux liants, éco-ciments, …) Dynamiser la coopération entre acteurs de la filière Intégrer la participation du secteur aux projets européens liés à la CSC et menés par dautres secteurs (sidérurgie, raffineries, producteurs délectricité, …) Mobiliser les acteurs pour établir des normes de composition des ciments Concevoir des dispositifs sectoriels de gestion concertée des emplois et des compétences dédiés aux nouveaux produits et procédés Mettre en place des programmes de formation pour les travailleurs et managers …

14 Aluminium Le secteur emploie salariés dans la production et dans la transformation en Europe En 2009, la production mondiale a diminué de 15 à 20%, fragilisant les producteurs les moins compétitifs, notamment ceux ayant un mix énergétique le moins favorable Risques de pertes de compétitivité majeure à lavenir car : laugmentation des prix de lélectricité, dû pour partie au prix du CO2, risque de modifier la position compétitive du secteur en Europe au cours des prochaines années, plus de la moitié des contrats de fourniture délectricité étant à renégocier dans les 5 prochaines années. à partir de 2013, il y aura prise en compte directe des émissions de CO2 et de gaz fluorés du secteur Recommandations de létude : mise en place de : R&D visant à réduire les émissions de CO2 et de gaz fluorés; mesures permettant de garantir la fourniture délectricité à un prix concurrentiel.

15 Biens déquipement Occupait 3,7 millions de personnes en 2006 dans entreprises Secteur clé sur les marchés porteurs de lefficacité énergétique et des technologies de lenvironnement Selon létude, pour autant que la part de lUE 27 dans la production mondiale reste constante, et que les conditions nécessaires à laugmentation de la productivité de la main dœuvre et à lintégration régionale soient remplies, il sera possible dy créer emplois jusquen 2020, dont 2/3 dans le secteur des techniques et équipements de production dénergie => croissance => emplois supplémentaires, avec lappui des investissements amont effectués par ce secteur et le secteur des services => potentiel supérieur à emplois de plus

16 Des analyses comparables sont faites dans les études pour tous les secteurs mentionnés : « Changement climatique et emploi » 2007 « Les dérèglements climatiques, les nouvelles politiques industrielles et les sorties de crise » Impact sur lemploi du changement climatique et des mesures de réduction des émissions de CO2 dans lUnion européenne à 25 à lhorizon 2030

17 Recommandations pour lUnion Européenne Sengager sur la voie dune croissance verte contribuant au maintien et à la création demplois de qualité et au progrès social, au travers de toute léconomie en adoptant une législation en matière de changement climatique en adoptant un cadre légal, réglementaire et fiscal stabilisé dans ses orientations stratégiques : nouveaux instruments de régulation, amélioration de la gouvernance européenne; en adoptant des mesures protégeant la transition bas carbone des dérives de la financiarisation des économies européennes mondialisées; en confortant lambition de la relance européenne notamment via la mise en œuvre de politiques communautaires renforcées en matière industrielle et de recherche

18 Recommandations pour lUnion Européenne : lancer une politique industrielle européenne Lancer durgence la troisième révolution industrielle européenne, basée sur des emplois verts, durables et décents des investissements massifs dans les technologies à faibles émissions de carbone, générant des emplois durables pour les générations actuelles et futures en Europe. => dynamique de coordination industrielle communautaire permettant de transcender les divisions intra-européennes et les effets pervers des exigences de profitabilité de court terme des investissements industriels. effort nettement accru en matière de R&D pour réaliser les ruptures technologiques, organisationnelles et sociétales qui transformeront la contrainte carbone en atout pour les entreprises. mettre en place de nouvelles sources de financement de ces politiques, dont une taxe sur les transactions financières.

19 Recommandations pour lUnion Européenne Mobiliser des moyens publics conséquents pour réaliser la large gamme des investissements publics et privés vitaux pour la prévention du changement climatique dans les domaines du bâtiment et de la mobilité et également y créer des emplois verts, durables et décents : programmes de rénovation thermique des bâtiments et des logements, dont les logements à caractère social, en vue den améliorer lefficacité énergétique, réalisation des infrastructures pour les modes de transport alternatifs à la route, les transports collectifs et la mobilité « douce », …

20 Recommandations pour lUnion Européenne: intégrer la dimension sociale Considérer les travailleurs et leurs représentants comme des acteurs incontournables avec lesquels dialoguer et négocier. Intégrer une dimension sociale beaucoup plus forte dans les politiques européennes contribuant au développement de stratégies bas carbone par le biais dune stratégie Européenne de lemploi moderne guidée par la demande, garantissant la création demplois garantissant une mobilité protégée et non par une stratégie basée uniquement sur la dérégulation du marché du travail.

21 Recommandations pour lUnion Européenne: assurer une transition juste Assurer une transition sociale juste, ce qui impose : la mise en place de véritables négociations sociales à tous les niveaux avec des instruments pour cette négociation : droits nouveaux et plus étendus en matière de protection de la santé et de lenvironnement sur les lieux de travail, bonnes règles de « corporate governance » ; rapportage à rendre obligatoire (information aux conseils dentreprise européens, …) Une gestion prévisionnelle des emplois et des compétences réorientée délibérément au service de lanticipation des changements. des formations nouvelles pour aider à la transformation de lemploi ; la création de passerelles destinées à aider les travailleurs des secteurs en contraction à trouver des emplois dans les secteurs en expansion, tout en protégeant leurs salaires, leurs conditions de travail et leurs organisations syndicales.

22 Recommandations pour lUnion Européenne: assurer une transition juste Des études nationales, régionales et sectorielles sur les politiques liées au changement climatique et leur impact sur lemploi et les marchés du travail à réaliser en concertation avec les interlocuteurs sociaux. De créer un cadre européen (coordonnant notamment les instruments existants tels que les conseils sectoriels) permettant dassurer lanticipation des transitions socio économiques et renforçant le dialogue entre les partenaires sociaux et les pouvoirs publics. Dans ce cadre, lUnion Européenne doit satteler aux défis des restructurations industrielles auxquels sont confrontés les nouveaux Etats membres. Cet instrument danticipation sera destinataire des études dimpacts développement durable et pourra participer à la définition du cahier des charges, au suivi et à la mise en œuvre à chaque phase délaboration de ces instruments de décisions communautaires.

23 Recommandations pour lUnion Européenne: assurer une transition juste Les plateformes technologiques européennes intégrant les technologies produit-process bas carbone devront faire participer les organisations syndicales dans leur système de gouvernance et aussi prendre en compte dans les travaux de leur task force, les évaluations et propositions du comité danticipation Un fonds international et un fonds européen devront être créés en vue de faciliter le développement de technologies à faible émission de carbone, ainsi que de technologies basées sur lefficacité énergétique et les énergies renouvelables dans les pays en voie de développement, ainsi que le développement de politiques de lemploi basées sur la protection sociale, la promotion du travail décent et les services publics.

24 Recommandations pour lUnion Européenne Cest à ces conditions que les inquiétudes et les menaces pourront être transformées en opportunités pour : créer des emplois durables et de qualité enrayer les inégalités sociales, deux défis majeurs que la CES veut voir rencontrés et auxquels elle entend contribuer.

25 Brochure 2010 de la CES disponible à ladresse :

26 Merci pour votre attention ! Anne PANNEELS


Télécharger ppt "« Comment assurer des transitions de qualité vers des emplois verts ? » Anne PANNEELS 28 septembre 2010."

Présentations similaires


Annonces Google