La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LES MOYENS DALERTE téléphone LES N° 15 -17 - 18 -112 Borne CB PROTEGER SUR AUTOROUTE 1: Allumer ses feux de détresse dès le ralentissement. 2: Se garer.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LES MOYENS DALERTE téléphone LES N° 15 -17 - 18 -112 Borne CB PROTEGER SUR AUTOROUTE 1: Allumer ses feux de détresse dès le ralentissement. 2: Se garer."— Transcription de la présentation:

1 LES MOYENS DALERTE téléphone LES N° Borne CB PROTEGER SUR AUTOROUTE 1: Allumer ses feux de détresse dès le ralentissement. 2: Se garer avec prudence sur la bande darrêt durgence. 3: Mettre les passagers à labri. 4: Se diriger immédiatement vers la borne dappel durgence la plus proche. 5: Interdire de fumer. 6: conserver la fluidité du trafic. PROTEGER SUR ROUTE 1: Allumer ses feux de détresse. 2: Se garer avec prudence. 3: Mettre les passagers à labri. 4: baliser laccident. 5: Interdire de fumer. LES LIMITATIONS DE VITESSE Autoroute: 130 Route à 2 voies: 110 Route: 90 Agglomération: 50 DÈTRESSES VITALES CHEZ UN MOTARD CASQUÈ Le motard est conscient: ordonnez lui de ne pas bouger et maintenez lui la tête. Motard inconscient casqué: appelez à laide, si cest un casque intégral:retirez et libérez les voies aériennes, évaluez la respiration : si la victime respire, mettez la en PLS et si elle ne ventile pas, alertez les secours et commencez une RCP. LA MOTO : DES RISQUES REELS: Les carrefours:57% des accidents, 14% des tués. Les sorties de routes:15% des accidents, 10% des tués. Les collisions arrières: 18% des accidents, 52% des tués. Les collisions frontales:10% des accidents, 24% des tués. Et aussi lalcool, le non port du casque, les passagers de plus de 14 ans sur les scooters et mobylettes, les essais de motos prêtées… Il y a généralement plusieurs facteurs dans un accident. SIGNES DUNE ATTEINTE TRAUMATIQUE: Déformation, douleur, impotence, plaie, troubles nerveux, hématome, fourmillement, circonstances de laccident. TYPES:Fracture, entorse, luxation. IMMOBILISATIONS: Toute victime avec suspicion dune atteinte traumatique principalement du dos doit être immobilisée dans la position trouvée sauf en cas de dégagement durgence ou si elle est inconsciente, car elle devra être mise en PLS. DES PRÉCISIONS VITALES Lieu précis de laccident (N°de la voie, point KM). Le nombre et le type de véhicules impliqués. Le nombre, l état et la situation des victimes. Lexistence de facteurs aggravants (incendie, carburant sur la chaussée, route bloquée, odeur suspecte, véhicule tombé à leau…) LE PORT DU CASQUE La réglementation: absence de port du casque homologué: amende de plus de 100 et retrait d1 point. En cas daccident, responsabilité engagée en matière dassurance. Le choix:Essayez-le, placez-le correctement:il ne doit pas comprimer les oreilles, lavant doit se placer au raz des sourcils. Nachetez que le casque homologué qui porte lestampille NF ou E. Lutilisation:Attachez toujours votre casque, ne rajoutez pas dautocollant ou de peinture, lavez-le à leau savonneuse. Ne pas retirer ou masquer les éléments réfléchissants. Il est déconseillé de prêter son casque, cela peut le déformer et ne jamais le percer. Le renouvellement: remplacez-le après tout choc même sil ne paraît pas abîmé, nachetez pas un casque doccasion, changez-le régulièrement (environ tous les 5 ans) Attention, si votre casque porte létiquette NF rouge et noire, remplacez-le sans tarder, il est très vieux et interdit à la vente. Pour les casques conformes à la réglementation européenne n°22, nachetez que les casques R 22 marqués E, dont le N° dhomologation commence par 04 et comportant les éléments réfléchissants réglementaires. L ÈQUIPEMENT DU MOTARD Avec le casque parfaitement sanglé en toute circonstance, les gants, blouson, chaussures hautes ou bottes protégent contre les éraflures, ou les brûlures lors dune chute et aussi des intempéries. Les vêtements de couleur claire ou munis de dispositifs réfléchissants permettent dêtre vus. Médicaments: Attention aux précautions demploi! Fatigue:Raideurs dans la nuque, douleurs dans le dos, picotements dans les yeux, bâillements :FAIRE UNE PAUSE ! LES RISQUES ROUTIERS (8000 morts/an) Alcool: maxi toléré:0,5 g/litre de sang (1 accident.mortel / 3) GESTES DE PREMIERS SECOURS: Laissez les victimes dans les véhicules, sauf en cas dincendie ou autre risque. La victime est inconsciente, mettez-la en PLS.Elle se plaint du dos, du cou ou de la tête:maintenez sa tête. Elle présente une plaie ou se plaint de la poitrine: position demi-assise. En cas dhémorragie (parfois invisible sous le blouson dun motard), comprimez sur la plaie ou à distance.En cas de plaie à labdomen:allongez la victime jambe relevées Couvrez la victime, parlez-lui et réconfortez-la. Demandez aux badauds de vous aider…ou de séloigner. ÈQUIPEMENTS DE SECURITÈ: 1 boite dampoules de rechange 1 bombe anti-crevaison et si possible, 1 trousse de secours et 1 gilet réfléchissant (visible à 300 m de nuit !). MOTARD INCONSCIENT LE RETRAIT DU CASQUE EST UN GESTE DELICAT Il est cependant indispensable de retirer un casque de type intégral chez une victime inconsciente pour évaluer correctement sa respiration et éviter quelle ne sétouffe par déventuels vomissements. Le retrait du casque se fait généralement à 2 secouristes: Cela est systématique afin deffectuer le bilan et la surveillance de la victime. La tête doit être maintenue dans laxe, basculée en arrière (LVA), les vêtements dégagés au niveau du cou. Le maintien de la tête nest jamais relâché et, après cette manœuvre, un collier cervical doit être posé par des équipiers secouristes. NE BOUGER PAS LA TÊTE DE LA VICTIME Le retrait du casque peut être fait seul: Placez vous en trépied à coté de la victime, relevez la visière et détachez la mentonnière. Placez vous alors à genou derrière la victime. Positionnez vos coudes au sol, saisissez le casque et tirez doucement celui-ci dans laxe. Maintenez léquilibre du casque qui repose par sa partie arrière sur le sol.Glissez votre main droite sur le bord du casque, la gauche maintient la nuque. Retirez le casque, déposez la tête au sol délicatement et replacez vous sur le coté pour libérer les voies aériennes et le mettre en PLS si il respire. FAIRE UN BILAN VITAL ET FONCTIONNEL DE LA VICTIME: Rechercher la conscience, les saignements éventuels. Interroger:perte de conscience au moment de laccident ou après un intervalle de temps, la victime est-elle désorientée, les réponses sont-elles cohérentes, a-elle soif, est-elle angoissée? Palper:perçoit-elle un léger pincement du dos de la main? Observer: la motricité, peut-elle bouger les doigts, les orteils serrer les deux mains, la pâleur, les sueurs, les cyanoses? Écouter: plaintes, bruits,sifflements, ronflements. LES HEMORRAGIES INTERNES Le sang sécoule à lintérieur du corps et se reconnaît à laspect du blessé: pâleur, froideur, pouls rapide, mal frappé, plainte(soif, angoisse, froid). Elles peuvent être localisées:au bassin (fracture) perte de 2 l de sang en quelques heures, à la cuisse (fracture du fémur) perte de 1,5 l de sang en quelques heures. ALERTER, SURVEILLER, COUVRIR Mlle GOBRON S. ADC MULLER R.


Télécharger ppt "LES MOYENS DALERTE téléphone LES N° 15 -17 - 18 -112 Borne CB PROTEGER SUR AUTOROUTE 1: Allumer ses feux de détresse dès le ralentissement. 2: Se garer."

Présentations similaires


Annonces Google