La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

MEMO CFAPSE BRANCARDAGE Travail en équipe, sous la conduite dun chef. Mouvements doux et synchronisés. Marche souple, sans secousse ni balancement Brancard.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "MEMO CFAPSE BRANCARDAGE Travail en équipe, sous la conduite dun chef. Mouvements doux et synchronisés. Marche souple, sans secousse ni balancement Brancard."— Transcription de la présentation:

1 MEMO CFAPSE BRANCARDAGE Travail en équipe, sous la conduite dun chef. Mouvements doux et synchronisés. Marche souple, sans secousse ni balancement Brancard horizontal Blessé tête en avant sauf si ventilé ou perfusé, escaliers étroits et pentes longues ou accentuées. Le chef de brancard dirige la mise sur le brancard, linstallation, larrimage du blessé et toutes les manœuvres.Il surveille le blessé pendant le transport. Il se tient à larrière dans le brancard age à 2, à larrière et à droite dans le brancard age à 4 et sur le côté droit dans le brancard age à 5. Le commandement Le franchissement dobstacle est pénible et difficile à 2 Dune façon générale, on doit toujours chercher à contourner lobstacle, car il est moins fatigant dallonger le parcours que de franchir un obstacle difficile. DEGAGEMENTS DURGENCE Les techniques de dégagement durgence sont dangereuses et ne doivent être utilisées que pour un danger réel, vital, immédiat et non contrôlable traction par les chevilles saisie par les poignets dégagement dun véhicule en feu cuiller à 3 ou 4 équipiers traction sur le sol avec un « équipier-relais » POSITIONS DATTENTE Le blessé doit être placé le plus tôt possible dans une position adaptée à son état, dabord sur le sol puis lors de la mise sur le brancard. En règle générale, le corps du blessé doit être horizontal victime inconsciente ou exposé à le devenir et qui ventile doit être placée le plus tôt possible en PLS victime consciente généralement allongée plaie à labdomen: jambes relevées plaie au thorax ou gêne ventilatoire: demi assis Ne pas oublier la protection (couverture) et la surveillance. RELEVAGES Matériel: brancard chariots porte- brancard, chariot-brancard ou portoirs de toile plans durs dispositif à lames transversales (type ) dispositifs à 2 parties latérales (lames ou ) matelas-portoirs immobilisateur à dépression (coquille) sangles Méthodes: Dépendent de létat de la victime, des lésions suspectées, de sa position, de son poids, du nombre déquipiers et du matériel disponible. le portoir et le plan dur seront glissés sous la victime le M.I.D. est placé sur le brancard, sauf impossibilité Avant de déposer la victime, vérifier le brancard et disposer une couverture en diagonale, les bords enroulés de lintérieur vers lextérieur, un drap peut être interposé entre la couverture et la victime. dans laxe: pont simple (3+1) ou amélioré ( méthode de base 4+1) pont néerlandais à 4 à défaut à 3 (à éviter si trauma du dos) méthode en cuiller à 3 ou 4 SIGNES DUNE ATTEINTE TRAUMATIQUE: Déformation, douleur, impotence, plaie, troubles nerveux, hématome, circonstances de laccident. TYPES:Fracture, entorse, luxation. IMMOBILISATIONS: Matelas à dépression, colliers cervicaux, attelles gonflables, à dépression, Aluform, Écharpes. Toute victime avec suspicion dune atteinte du dos doit être coquillée après la pose dun collier cervical. Un membre atteint ne doit pas être ré axé sans laccord dun médecin. IMMOBILISATIONS BRÛLURES PLAIES HEMORRAGIES Compression locale (avec des gants) relayée par la pose dun pansement compressif (CHUT). Les compressions à distance:au niveau du cou (carotidien). Au membre inférieur (fémoral). Au membre inférieur (sous-clavier, axillaire, huméral) Le garrot reste exceptionnel: arrachement de membre, plusieurs victimes, échec des compression locale et à distance Administration doxygène, allonger et couvrir la victime Toutes les brûlures récentes doivent faire lobjet dun refroidissement soit par aspersion d eau (10 à 25 °C pendant 5 mn) soit par application de gel deau. Pour les brûlures chimiques, lavage à grande eau après avoir enlevé les vêtements imbibés de produit, alerter les secours médicalisés. LES PLAIES SIMPLES: Se protéger avec des gants. Nettoyer les plaies simples à laide dun antiseptique et les protéger à laide dun pansement ou dune compresse maintenue au moyen dun bandage tubulaire ou dune bande (crêpe, toile, gaze) LES PLAIES GRAVES: étendues, profondes, avec corps étranger, contuses, initialement simples qui se sont infectées, de la face, des mains au voisinage des orifices naturels ou chez des victimes fragiles. NE PAS DESINFECTER NI PANSER MAIS EMBALLER Pour se faire, utiliser une fronde(menton, nez, oreille, œil) ou un triangle(front, segment de membre, main, pied, thorax, genou, coude, épaule, hanche) ou un drap stérile. Mlle GOBRON S. ADC MULLER R.


Télécharger ppt "MEMO CFAPSE BRANCARDAGE Travail en équipe, sous la conduite dun chef. Mouvements doux et synchronisés. Marche souple, sans secousse ni balancement Brancard."

Présentations similaires


Annonces Google