La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Modèle de tâche Philippe Renevier

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Modèle de tâche Philippe Renevier"— Transcription de la présentation:

1 Modèle de tâche Philippe Renevier

2 2/50 IHM : I comme... Interaction ou Interface : actions (mutuelles) entre acteurs dispositifs (techniques), vecteurs de communications Fonctionnalités proposées par la machine Utilisateurs Système Interactif

3 3/50 IHM : HM comme... … comme Homme (être humain) des interfaces utilisables !?! … comme Machine des fonctionnalités utiles Fonctionnalités proposées par la machine Utilisateurs Objectifs : Concevoir des systèmes à la fois utiles et utilisables Qui ? Pourquoi ? Comment ? Dans quelles conditions ? Etc.

4 4/50 Chemin à suivre Analyse des besoins Conception Conception logicielle Codage Tests unitaires Tests dintégration Tests utilisateur Evaluation ergonomique Note : le cycle de vie dune interface est ici représenté en V de manière analytique…

5 5/50 Démarche centrée utilisateur Conception centrée utilisateur –Modèle utilisateur –Modèle de tâche –Modèle de linteraction –Concept du domaine Évaluation centrée utilisateur

6 6/50 Terminologie Tâche –but et procédure Procédure –ensemble de sous-tâches liées Tâche élémentaire –décomposable en actions physiques (et informatiques) Action physique –déclanchement dune entrée pour le système

7 7/50 Théorie de l'Action D. Norman User centered design, 1986 –L'utilisateur modélise le monde en termes de variables psychologiques –Le monde réel se manifeste en termes de variables physiques Buts Système physique Distance dévaluation Distance dexécution

8 8/50 Théorie de l'Action IntentionÉvaluation Spécification dactions Signification de lexpression dentré Exécution Forme de lexpression dentré Interprétation Signification de lexpression de sortie Perception Forme de lexpression de sortie Buts Distance d Exécution Distance d Evaluation Distance Articulatoire en Entrée Distance Sémantique en Entrée Distance Articulatoire en Sortie

9 9/50 Démarche Analyser lactivité des utilisateurs –Nominale –Exceptionnelle Identifier les concepts (variables psychologiques) Énumérer les opérations (tâches) Organiser ces opérations (hiérarchie de tâches) Décorer les tâches Évaluer la décomposition

10 10/50 Décoration dune tâche Concepts du domaine Pré-conditions Post-conditions Fréquence Complexité Criticité Contraintes temporelles etc. (selon domaine)

11 11/50 Modèle de tâche en résumé Requiert dappréhender les utilisateurs Nécessite dappréhender les concepts du domaine –Les notions nécessaires à linteraction –Les objets manipulés détermine les actions (les tâches) à réaliser

12 12/50 HTA : Hierarchical Task Analysis séquencesuite non ordonnée boucle alternativealternative non stricte Une tâche

13 13/50 Séquence : exemple des crêpes Autre exemple : installer un logiciel (exécuter linstallation, choisir lemplacement, les options, lancer installation proprement dite) Manger des crêpes Acheter les ingrédients Préparer la pâte Faire cuire la pâte Déguster les crêpes si la pâte a reposé 2h

14 14/50 Suite non ordonnée : exemple des crêpes Acheter les ingrédients Acheter du lait (1 litre) Acheter des œufs (6) Acheter de la farine (500 g) Acheter du sucre vanillé Acheter du sel Acheter de lhuile Autre exemple : préparer les transparents dune présentation (images, films, transparents) Optionnelle : si crêpes sucrées

15 15/50 Alternative : exemple des crêpes Autre exemple : choisir une imprimante dans une boite de dialogue dimpression Battre avec un fouet Mélanger la farine dans le lait Utiliser un batteur électrique Tamiser la farine

16 16/50 Alternative non stricte : exemple des crêpes Faire cuire la pâte (une crêpe) Faire sauter les crêpes Retourner les crêpes avec une spatule Verser une louche de pâte dans la poêle chaude Autres exemple : utiliser un clavier dans un champs texte ou une souris (menu déroulant, boutons plus et moins) pour régler une valeur jusquau changement complet de texture Faire cuire une face Faire cuire lautre face

17 17/50 Boucle : exemple des crêpes Autre exemple : toutes tâches répétitives ou itératives comme la navigation sur internet, lédition de transparents, etc. Faire cuire la pâte (une crêpe) tant quil reste de la pâte

18 18/50 Manger des crêpes Mélanger les œufs, 2 cuillères à soupe dhuile et le sel Mélanger la farine tanisée dans le lait Verser les œufs dans le mélange farine-lait Sucrer avec deux sachets de sucre vanillé Manger des crêpes Acheter les ingrédients Préparer la pâte Faire cuire la pâte Déguster les crêpes si la pâte a reposé 2h Faire sauter les crêpes Retourner les crêpes avec une spatule Verser une louche de pâte dans la poêle chaude changement de texture Faire cuire une face Faire cuire lautre face Battre avec un fouet Utiliser un batteur électrique Tamiser la farine Acheter du lait (1 litre) Acheter des œufs (6) Acheter de la farine (500 g) Acheter du sucre vanillé Acheter du sel Acheter de lhuile Optionnelle : si crêpes sucrées

19 19/50 Analyse des besoins… Comment déterminer les tâches ? –Établir/consulter le cahier des charges Comment communiquer entre –Psychologues-ergonomes (analyse de lactivité, évaluation ergonomique) –Graphistes (conception de linterface) –Informaticien (développement, tests) –Utilsiateurs

20 20/50 Lapproche par scénario En IHM (descriptions détaillées du contexte d'utilisation pour la conception) [Carroll 1995] En ingénierie logicielle ("cas d'utilisation" et description narrative d'usage) [Jacobson 1995]. Pour les systèmes d'information (configuration sociale et environnementale d'un système et impact [Kyng 1995] ) Dans le domaine de lingénierie des besoins [Rolland 2000]

21 21/50 Rôles des scénarios Simplicité et accessibilité aux acteurs [Carroll 1995] Langage commun pour tous les participants facilitant la coopération [Kyng 1997] Intégration de points de vue multiples [Kyng 1995] Catalyseur de la participation des acteurs, de leur créativité et des implications dans choix de conception [Ackoff 1979]. Concrétisation du produit et flexibilité. [Carroll 2000]. Intégration de plusieurs niveaux dabstraction : dabstrait à concret [Carroll 2000].

22 22/50 Démarche de conception Analyse des besoins Conception Conception logicielle Codage Tests Unitaires Tests dintégration Tests Utilisateurs Evaluation ergonomique Analyse de lactivitéScénario dactivité Analyse de la tâche réelle Scénario de la tâche réelle conception

23 23/50 Exemples de format dun scénario Représentation narrative (illustrée) Story-board Graphe en ligne (découpage en fonction des tâches) Graphe de déplacement (accompagné de description) Animation

24 24/50 Diffusion dinformation contextuelle, géolocalisation, saisie dinformation, évaluation collective, diffusion de connaissances établies antérieurement Séquence K. 11:04:30 C. trouve une pièce de métal (un culot de forge), elle lapporte à V. qui arrête immédiatement son activité, ils reviennent à lendroit où était C. Elle tente de retrouver lendroit exact où le culot de forge a été trouvé, mais la localisation reste approximative. Tout le monde se regroupe autour de cette découverte. V. recherchait ce type délément pour confirmer son hypothèse de la présence de forge dans cette zone. 11:06:45 lélément est localisé sur la carte et analyser par V. pendant que M. et C. recherche dautre indice sur la zone de découverte. Une première analyse de la position de lélément oriente la recherche dautres indices près de cet élément. V., C. & M. Fond de carte Découverte dun élément hautement significatif avec perte partielle de localisation Thèmes Acteur(s) mobilisé(s) Support(s) utilisé(s) Sortie de la séquence Description narrative

25 25/50 Story-board Extrait du projet européen GLOSS – équipe IIHM (CLIPS-IMAG)

26 26/50 Une exemple de graphe en ligne Chaque ligne de temps = activités dun utilisateur Chaque carré de couleur numéroté = une sous tâche par exemple : –communications (gestuelles ou verbales) pour les carrés "31" –les déplacements pour les carrés "22". Extrait du projet FT Houria II – équipe IIHM (CLIPS-IMAG)

27 27/50 Un graphe de déplacement Extrait du projet FT Houria II – équipe IIHM (CLIPS-IMAG)

28 28/50 Représentation dynamique Extrait du projet FT Houria II – équipe IIHM (CLIPS-IMAG)

29 29/50 Démarche de conception Analyse des besoins Conception Conception logicielle Codage Tests unitaires Tests dintégration Tests utilisateurs Evaluation ergonomique Analyse de lactivitéScénario dactivité Analyse de la tâche réelle Scénario de la tâche réelle Scénarios projetés

30 30/50 Scénarios projetés Scénarios projetés abstraits –Fonctions de la future interface sans détail –Support à lélaboration des spécifications externes Scénarios projetés concrets –Interactions futures –Résultat de la phase des spécifications externes

31 31/50 Un archéologue travaille Il trouve un objet La découverte est retirée du site Lobjet est sauvegardé dans une base de données Un archéologue approche de là où était lobjet La découverte est disponible sur le terrain Exemple de scénario projeté

32 32/50 Exemple : le loto scénario 1 : Philippe a envie de jouer au loto. Aussi, il décide de jouer à votre loto. Il joue 6 numéro. Simplement, il n'a aucune idée quant aux numéros à choisir. Il décide que le hasard fera bien les choses. scénario 2 : Philippe croit aux statistiques. Alors il décide de voir les derniers tirages au sort pour savoir quoi jouer. Ayant prix des notes des numéro qui sortent le moins souvent, il décide d'aller jouer une grille.

33 33/50 Exemple : le loto scénario 3 : Philippe a joué ses numéros fétiches. Il désire en faire sa grille par défaut. scénario 4 : Philippe décide, comme d'habitude, de jouer ses numéros fétiches. Seulement, écoutant son horoscope, il décide de modifier 3 numéros. Il valide alors la grille. La fois daprès, il décide que ces modifications sont définitives. Il décide de faire de cette nouvelle grille sa grille de numéros fétiches. scénario 5 : Philippe choisit une grille de numéros fétiches parmi sa liste de grilles.

34 34/50 Exemple : le loto scénario 6 : Philippe est impatient de voir le résultat du dernier tirage. Mais pas de chance, il n'a rien gagne, comme lui montre le comparatif entre le tirage et la grille qu'il a joue la veille. scénario 7 : Philippe assiste en direct au tirage. Il voit le compte à rebours qui arrive finalement à 0, puis il voit les numéros tirés les uns après les autres.

35 35/50 Exemple : le loto Les utilisateurs : un (minimum) requis dans lutilisation dun ordinateur (souris, clavier ??) et connaissance des règles Les concepts : –Numéros, grille, –Grille(s) favorite(s), historique des grilles jouées –Règles, résultats, gains, –Tirages, historique des tirages, statistiques

36 36/50 Exemple : le loto ConsulterJouer une Grille Choisir un numéro Jouer au hasardJouer une grille féticheEnlever un numéro Enregistrer en tant que grille fétiche Valider la grille jouée Si nb case cochée < 6Si nb case cochée >= 1 Si nb case cochée = 6 Anciens tiragesrésultatsTirage en direct Tâche optionnelle Jouer au numéro mis de côté Mettre côté un numéro Tâche optionnelle Si un numéro de côté Jouer au Loto Jouer la dernière grille

37 37/50 Granularité Où sarrêter dans la décomposition ? –Pendant lanalyse : aux tâches élémentaires –Rappel : une tâche élémentaire = une tâche décomposable en actions physiques et informatiques Quand préciser linteraction ? –Frontière entre lanalyse et la conception –Enrichissement de larbre des tâches au fur et à mesure

38 38/50 UAN : User Action Notation User Action Notation [Hartson & Hix] Outil applicable à différents niveaux –Décomposition de tâches en sous-tâches et relations temporelles –Décomposition de tâches élémentaires Description dune partie des symboles en annexe

39 39/50 Exemple avec UAN Tâche : faire une grille du loto Action UtilisateurRetour dinformation du systèmeEtat interne du système (choix_numéro, numéro_de_côté, hasard,…)* Liste_selection = card(Liste_selection) = 6 Tâche : choix_numéro (cas dune grille) Action UtilisateurRetour dinformation du systèmeEtat interne du système ~ case(n i+1 ) M outline(case(n i+1 )), case(n i+1 ) ! Liste_selection = {n 1, …, n i } Si card(Liste_selection) < 6, Liste_selection = Liste_selection U { n i+1 }

40 40/50 Exemple avec UAN TACHE : effacer plusieurs fichiers Action UtilisateurRetour dinformation du systèmeEtat interne du système (S (~[icône(fichier)] M M )+ S )+ icône(fichier)-!: icône(fichier)! icône(fichier)!: icône (fichier)-! sélection = sélection U fichier sélection = sélection - fichier ~[icône(fichier)] M ~[x,y]+outline(icônes) > ~ ~[icône(poubelle)]outline(icônes) > ~ icône(poubelle)! M erase(icônes) icône(poubelle)! marquer les fichiers à effacer sélection=

41 La conception : les spécifications externes (introduction)

42 42/50 Modèle des concepts informatiques Principe –Association entre des objets informatiques et des concepts du domaine –Association entre des opérations et des tâches Objectifs et Résultats –Maquette –Réalisation des tâches (scénarios)

43 43/50 Démarche Etablir correspondance entre –Concepts du domaine –Objets informatiques Distinguer parmi les objets informatiques –Ceux spécifiques(dépendants) au(du) domaine –Objets de lIHM (pas toujours dépendants) Sélectionner les services généraux de lIHM Concevoir la maquette…

44 44/50 Services généraux Aide –factuelle (quest-ce que cest ?)

45 45/50 Services généraux Aide –factuelle (quest-ce que cest ?) –Aide procédurale (comment faire pour ?)

46 46/50 Services généraux Aide – factuelle (quest-ce que cest ?) – procédurale (comment faire pour ?) – contextuelle

47 47/50 Services généraux Copier-coller Défaire-refaire –encourage lexploration –Si pas possible: prévenir lutilisateur. Valeurs par défaut (performances) – statiques mais ajustables – dynamiques (dernière valeur utilisée) Personnalisation (préférences)

48 48/50 Services généraux Retour d information (feedback) Immédiat Informatif

49 49/50 Services généraux Retour d information (feedback) Processus long Honnêteté Correction d erreur

50 50/50 Pour le reste… QOC : Question Option Critère [McLean] –Aide à la prise de décision Question Option 1 Option 2 Option n Critère 1 Critère 2 Critère m


Télécharger ppt "Modèle de tâche Philippe Renevier"

Présentations similaires


Annonces Google