La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Intervenant Régis BACHER 03 88 26 84 42 06 71 37 19 57 ing et Newsletter 27/01/2014 Présentation.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Intervenant Régis BACHER 03 88 26 84 42 06 71 37 19 57 ing et Newsletter 27/01/2014 Présentation."— Transcription de la présentation:

1 Intervenant Régis BACHER ing et Newsletter 27/01/2014 Présentation

2 L ing, un outil de communication online Pourquoi faire de l ing Cadre juridique Statistiques La cible dune campagne Le message dune campagne La conception HTML Lentête Le routage Les outils danalyse Plan 27/01/2014 Présentation

3 1.Le contexte de la communication online 2.Comparatif avec les autres outils de la communication online 3.Comparatif avec le papier 4.Intégrer l ing dans une stratégie multicanal Un outil de communication online 27/01/2014 Présentation

4 Le référencement naturel (SEO) Lachat de mots clés (SEM) L marketing Laffiliation Display (bannières) Les comparateurs Les réseaux sociaux Les principaux canaux du marketing online sont : Le contexte 27/01/2014 Présentation

5 Exemple de revenu équilibré pour un site e-commerce Comparatif des canaux 27/01/2014 Présentation

6 Ciblage plus précis Taux de transformation plus élevé Population impossible à toucher en Beaucoup dacteurs privilégient encore le papier au web, pourquoi ? Le coût La mesure La simplicité Les avantages du online Comparatif avec le papier 27/01/2014 Présentation

7 Canal peu coûteux Possibilité de faire des tests Canal réactif Bonne offre de base de données Avantages Filtre anti-spam et délivrabilité Image peu qualitative de l Faible taux de transformation Confrontation directe avec ses concurrents Inconvénients Pour recruter 27/01/2014 Présentation

8 Ciblez bien le profil des prospects Ayez une offre attractive Réfléchissez en terme de coût dacquisition Ne pensez pas CA tout de suite Quelques conseils pour recruter des nouveaux clients en ing Pour recruter 27/01/2014 Présentation

9 Canal peu coûteux Personnalisation du message Expéditeur connu Bon taux de transformation Avantages Image peu qualitative de l Inconvénients Pour fidéliser 27/01/2014 Présentation

10 Analysez le comportement de linternaute Faites des tests Prévoyez des campagnes automatiques Travaillez vos s transactionnels Calculez le ROI de vos campagnes Quelques conseils pour fidéliser en ing Pour fidéliser 27/01/2014 Présentation

11 1.Etat de la législation 2.LCEN 3.Le Spam 4.LOptin et lOptout 5.La Pression Marketing Cadre juridique 27/01/2014 Présentation

12 B2CB2B DésabonnementObligatoire Consentement préalable ObligatoireRecommandé Message adaptéRecommandéObligatoire Identité émetteurObligatoire Déclaration CNILObligatoire Etat de la législation 27/01/2014 Présentation

13 Loi sur la confiance dans l'économie numérique (LCEN) du 21 juin 2004 Toute prospection par requiert le consentement explicite de l'internaute. En B2B, La LCEN autorise la prospection directe par messagerie électronique, sans consentement préalable, à destination "des personnes morales", c'est à dire : les sociétes, entreprises, les associations, les professions libérales, les artisans et les collectivités publiques. Consentement LCEN 27/01/2014 Présentation

14 Tout message électronique de prospection directe devra comporter un lien de désinscription Les entreprises qui recourent à des opérations de prospection électronique veilleront à maintenir à jour une liste interne des personnes ayant manifesté leur opposition à lenvoi de prospection de la part de lentreprise. Désabonnement LCEN 27/01/2014 Présentation

15 Tout message électronique de prospection directe, quel quen soit le destinataire, doit nécessairement : Comporter lidentité de lémetteur Traduire la nature commerciale du message Ces informations devront apparaître de manière claire et dépourvue de toute ambiguïté dès réception du message avant même son ouverture par le destinataire. Identification de lemetteur LCEN 27/01/2014 Présentation

16 Tout document qui contient des données nominatives, cest le cas de la plupart des bases de données, doit obligatoirement être déclaré à la CNIL Il vous sera demandé : de remplir un formulaire de déclaration de conformité dindiquer la provenance de la base la méthode de collecte des informations les utilisations faites du fichier CNIL LCEN 27/01/2014 Présentation

17 Le spam, pourriel ou polluriel est une communication électronique non sollicitée. Il s'agit en général d'envois en grande quantité effectués à des fins publicitaires. « Est interdite la prospection directe au moyen dun automate, d'un fax ou d'un courrier électronique utilisant, sous quelque forme que ce soit, les coordonnées d'une personne physique qui n'a pas exprimé son consentement préalable à recevoir des prospections directes par ce moyen.» Définition Le Spam 27/01/2014 Présentation

18 Une adresse courriel Opt In a fait l'objet d'un consentement préalable (case à cocher, défilement d'un menu déroulant,...) du propriétaire, pour utilisation de cette adresse dans un cadre précis. Le consentement peut être obtenu par validation écrite ou électronique. Définition La case doit être cochée volontairement par le prospect Opt-out : inscription doffice à une newsletter => INTERDIT Loptin et loptout 27/01/2014 Présentation

19 Une trop forte pression marketing peut inciter les destinataires à se désabonner ou pire à vous considérer comme du spam => Demander la fréquence à laquelle ils souhaitent être contactés La pression marketing 27/01/2014 Présentation

20 Effets de la Pression Marketing sur le revenu La pression marketing 27/01/2014 Présentation

21 Quel est le canal Marketing préféré des internautes français ? Quelques chiffres 27/01/2014 Présentation

22 Quel type de contenus souhaiteriez vous le plus par ? Quelques chiffres 27/01/2014 Présentation

23 Pourquoi vous désabonnez-vous des programmes ? Quelques chiffres 27/01/2014 Présentation

24 Pourquoi ouvre ton un ? Quelques chiffres 27/01/2014 Présentation

25 1.Utiliser son propre fichier client 2.Louer un fichier (CPM, performance) 3.Se constituer un fichier (jeu concours, co-registration…) La cible dune campagne 27/01/2014 Présentation

26 Avant de penser à louer ou collecter des s, pensez à travailler sur votre fichier client Cest là que vous trouverez les meilleures adresses 1.Si vous navez pas les adresses s, récupérez-les 2.Nettoyez bien votre base (eNPAI, vieux s…) 3.Segmentez votre base pour personnaliser au maximum Utiliser son propre fichier client 27/01/2014 Présentation

27 Les factures et bons de commande Vos cartes de visites récoltées Les carnets d'adresses de vos différents collaborateurs Abonnement à une newsletter sur le site Organiser des jeux Comment récupérez les adresses s de vos clients: Utiliser on propre fichier client 27/01/2014 Présentation

28 Formulaire d'inscription : nom, age, sexe, profession Données comportementales déclarées : centres d'intérets, habitudes de navigation, habitudes d'achats Données comportementales récoltées : pages et sites visités, produits consultés, produits achetés, paniers abandonnées Comment segmenter votre base de donnée Utiliser son propre fichier client 27/01/2014 Présentation

29 On distingue 5 types d'offres sur le marché de la location de fichier CPM CPMO CPC CPL CPA Louer un fichier 27/01/2014 Présentation

30 Le coût par mille (CPM) Le coût pour mille signifie que vous payez un prix pour s envoyés. Exemple : Un envoi de s à 27 du CPM vous reviendra à Ce type de tarif est souvent pratiqué sur les bases très ciblées (ex :femmes enceintes) ou sur des profils très CSP++ assez difficiles à toucher. Louer un fichier 27/01/2014 Présentation

31 Le coût par mille ouvert (CPMO) Le coût pour mille ouvert signifie que vous payez un prix pour s ouverts. Exemple : Un envoi de s à 95 du CPMO sur lequel ouvrent 25% des s (25 000) vous reviendra à Ce type de tarif est un bon compromis entre une base de qualité et une réelle garantie de résultat pour l'annonceur. Louer un fichier 27/01/2014 Présentation

32 Le coût par clic (CPC) Le coût par clic signifie que vous ne payez qu'à partir du moment où l'internaute clique sur votre message. Exemple : Un envoi de s à 0,35 du CPC sur lequel 6000 internautes cliquent vous reviendra à Ce type de tarif est accessible uniquement sous certaines conditions : vérification de la créa, potentiel de la campagne... Louer un fichier 27/01/2014 Présentation

33 Le coût par lead (CPL) Le coût par lead signifie que vous ne payez qu'à partir du moment où un internaute s'est déclaré interessé par votre proposition en remplissant par exemple un formulaire de jeu-concours sur votre site internet. Exemple : Un envoi de s à 7,5 du CPL sur lequel 300 internautes s'inscrivent à votre site vous reviendra à Ce type de tarif est accessible uniquement sur certaines bases habituées à des envois massifs sans ciblage trop précis. Louer un fichier 27/01/2014 Présentation

34 Le coût par action (CPA) Le coût par achat signifie que vous ne payez qu'à partir du moment où un internaute a acheté concrètement sur votre site marchand. Exemple : Un envoi de s à 16 du CPA sur lequel 150 internautes commandent sur votre site vous reviendra à Ce type de tarif est accessible uniquement sur certaines bases habituées à des envois massifs sans ciblage trop précis. Louer un fichier 27/01/2014 Présentation

35 Les fichiers généralistes Un certain nombre de gros acteurs du web, sites éditoriaux, forum, sites dinformation, institut de sondage etc proposent leurs fichiers à la location. Ces fichiers généralistes sont présents chez de nombreux acteurs. Ils ont lavantage, dêtre relativement volumineux, pas trop cher et proposent souvent un grand nombre de centre dintérêt. Leur principal défaut est dêtre souvent sollicité puisque les sites web en question sont notamment financés par la location de leur base de données. Mais si la base est bien tenue, les résultats peuvent être très bons. Louer un fichier 27/01/2014 Présentation

36 Les fichiers comportementaux Ce sont souvent des fichiers de plus petits volumes (quoique certains sont maintenant devenus plutôt gros) mais avec une attitude dachat ou de consommation bien définie. Vous trouverez dans cette catégorie une grande partie des bases de- commerçants (comportement dachat, type de produits acheté) ainsi que certaines bases très ciblés comme des abonnées à un site de défense de lenvironnement par exemple. Dans ce genre de fichiers, trouve souvent des perles rares, cherchez bien ! Louer un fichier 27/01/2014 Présentation

37 Les mégabases mutualisées Le principe des bases mutualisées est de collecter des adresses optin sur de nombreux sites partenaires. Les données sont ensuite centralisées et croisées pour en faire une mégabase regroupant des centaines de possibilité de ciblage. Ces bases peuvent donc vous permettre de trouver des profils très précis. Leur efficacité est néanmoins à nuancer car l'internaute ne sait pas toujours clairement pourquoi il reçoit les offres commerciales d'un programme mutualisé auquel il ne s'est pas explicitement inscrit. Et ca ce nest pas bon pour votre taux d'ouverture ! Louer un fichier 27/01/2014 Présentation

38 Les bases pure player De plus en plus d'acteurs pure player web mettent leurs fichiers à la location afin d'élargir leurs sources de revenu. Ces adresses sont très réceptives au canal web et donc aux offres ing. On peut distinguer deux grandes familles de pure player : les sites de vente en ligne proposant des bases à fort comportement de cyberacheteurs les sites éditoriaux qui rassemblent des profils autour d'un centre d'intérêt, d'une tranche d'âge ou d'une affinité géographique. Louer un fichier 27/01/2014 Présentation

39 Les bases vpcistes Les acteurs historiques de la VPC connaissent l'intérêt de mettre leur adresses à la location. Pourtant certains sont encore frileux pour partager leur adresses s. Le principal avantage des adresses issues de sociétés de VPC papier réside dans le comportement avéré et régulier d'achat à distance. Par contre le comportement d'achat web n'est pas toujours présent, mais quand il est identifié, les adresses valent de l'or. Louer un fichier 27/01/2014 Présentation

40 Le couplage Elles proviennent souvent d'acteurs du e-commerce, de vpcisites ou de programmes spécifiques. En les choisissant vous pourrez mixer, , postal, téléphone voir SMS. Le multicanal, c'est laisser le client décider par quel moyen il souhaite être contacté et surtout par quel canal il souhaite commander. Louer un fichier 27/01/2014 Présentation

41 Exemple de ciblage que lon peut demander à un loueur Age : entre 30 et 55 ans Zone géographique : France entière Sexe : femme Comportement : achat de produits de beauté en ligne Volume souhaité : adresses Louer un fichier 27/01/2014 Présentation

42 Couponning & assimilé Réductions Cadeaux Parrainage Animer des communautés dintérêt un site thématique Animer un blog/forum Concours avec tirage au sort Instant gagnant (selon l'heure, l'internaute gagne ou non un lot) Votes (faire voter ses clients) Enquêtes Utiliser la viralité du jeu : inciter ses amis à participer. Voici quelques idées Se constituer un fichier 27/01/2014 Présentation

43 Objet : Bravo Régis vous avez été tiré au sort Se constituer un fichier 27/01/2014 Présentation

44 Se constituer un fichier 27/01/2014 Présentation

45 Un autre exemple réussi Se constituer un fichier 27/01/2014 Présentation

46 27/01/2014 Présentation Se constituer un fichier…sur facebook

47 Faire réaliser les infrastructures nécessaires (mini site web) Utiliser tous les médias disponibles pour attirer de l'audience (search, , display, réseaux sociaux, etc...) Utiliser le marketing viral Mettre en place un welcome pack Co-registration : proposer sa newsletter, ainsi que celle de ses partenaires. Comment sarticule un programme dacquisition Se constituer un fichier 27/01/2014 Présentation

48 Contrôlez les adresses s à la saisie Si votre liste d s est collectée sur un site Internet, il est important de mettre en place des contrôles de saisie. Des développements informatiques spécifiques permettent aujourdhui de vérifier lexistence dune adresse . Ainsi vous évitez les erreurs de saisie et les saisies volontairement fausses. Par ailleurs, il existe des petits utilitaires capables danalyser votre liste. Ils vous indiqueront les s qui sont valides parmi votre liste. Astuces 27/01/2014 Présentation

49 Bien gérer les bounces Les bounces qualifient tout envoyé qui est retourné pour cause derreur. Il existe deux catégories de bounces - les hard bounces (aussi appelés N.P.A.I) - les soft bounces. Les hard bounces sont déclenchés lors que le serveur de messagerie de votre destinataire rejette votre envoi (fausse adresse par exemple) Les soft bounces sont quant à eux déclenchés quand le serveur de messagerie accepte votre envoi mais vous retourne un message derreur car il y a un problème temporaire (boite de lutilisateur pleine par exemple). Astuces 27/01/2014 Présentation

50 1.Le message de prospection 2.Le message de fidélisation 3.Les 3 erreurs à ne pas commettre Loffre 27/01/2014 Présentation

51 Une offre forte Un déclencheur daction Etre clairement identifiable Respecter la règlementation Relancer les ouvreurs-cliqueurs avec un avantage Faites simple ! Quelques conseils Le message de prospection 27/01/2014 Présentation

52 Les message de prospection 27/01/2014 Présentation

53 27/01/2014 Présentation

54 27/01/2014 Présentation

55 27/01/2014 Présentation

56 27/01/2014 Présentation

57 Plusieurs produits / infos Une structure rigoureuse Liens clairs Rapprochez vous le plus possible du One to One Quelques conseils Le message de fidélisation 27/01/2014 Présentation

58 27/01/2014 Présentation Le message de fidélisation

59 27/01/2014 Présentation

60 Le message de fidélisation 27/01/2014 Présentation

61 Vouloir tout mettre dans votre message Tromper lutilisateur sur la nature de loffre pour le faire cliquer Envoyer trop souvent des offres Les 3 erreurs à ne pas commettre 27/01/2014 Présentation

62 La relance comportementale conditionnelle En B2B, la relance comportementale conditionnelle est diablement efficace. En voici les différentes étapes : Envoi dun présentant différents produits de lentreprise Analyse comportementale avec segmentation spécifique par lien Relance dun conditionnel qui reprend les segments comportementaux Simple et efficace. Astuces 27/01/2014 Présentation

63 1.Les règles à respecter 2.Les erreurs à éviter 3.Quelques conseils 4.Exemples La conception HTML 27/01/2014 Présentation

64 600 px de large maximum Ratio 1/3 image et 2/3 de texte Informations importantes dans le haut du message Message important en texte, pas uniquement en image Utiliser les balises alt Ajouter un lien vers une version HTML en ligne Faire une version texte Les règles à respecter 27/01/2014 Présentation

65 Ne pas utiliser de flash et Javascript Ne pas utiliser les feuilles de stylles CSS, utiliser des tableaux Ne pas utiliser des images de fond Eviter les mots à Spam : Rolex, Viagra, !!! Pas de pièces jointes, faites des liens Pas de formulaire dans le mail Pas de vidéo dans le mail Pas dinformation important sur les côtés >600 px Une image unique Absence de version texte Les erreurs à éviter 27/01/2014 Présentation

66 La newsletter doit utiliser la même charte graphique que votre site, marque dans un souci de cohérence stratégique. Vous avez la possibilité de réutiliser la barre de navigation du site internet pour que l'internaute ait un repère et se sente directement à l'aise. Proposez d'ajouter à leur carnet d'adresse, l'adresse que vous utilisez pour l'envoi, afin d'éviter que les images soient considérées comme du spam. Personnalisez le plus possible les contenus de vos messages : segmenter, re-segmenter, sous-segmenter… Proposez plusieurs moyens de vous joindre Utilisez la fonction de transfert Quelques conseils 27/01/2014 Présentation

67 Exemples 27/01/2014 Présentation

68 Exemples 27/01/2014 Présentation

69 Exemples 27/01/2014 Présentation

70 1.Lexpéditeur 2.Lobjet 3.Les erreurs à ne pas commettre Lentête 27/01/2014 Présentation

71 Jouez la transparence Utilisez un nom ou un prénom Lexpéditeur est déterminant dans louverture de l Lexpéditeur 27/01/2014 Présentation

72 L'objet est le titre de l' ing Il doit donner envie au prospect douvrir le message Il ne doit être ni trop précis, ni trop vague afin de susciter lintérêt 35/40 signes max Incitatif, amusant, provocant => appel à laction Utilisez des verbes daction « Découvrez » Personnalisez Testez, testez, testez ! Lobjet 27/01/2014 Présentation

73 Evitez les !!! et les répétitions Evitez les « 100 à gagner » Evitez les majuscules qui donnent limpression que vous criez Attention aux codes et $ Ne mentez pas Erreurs à ne pas commettre 27/01/2014 Présentation

74 Exemple : pourquoi est il arrivé dans ma boite SPAM ? Lobjet 27/01/2014 Présentation

75 1.Les prestataires 2.Lenjeu de la délivrabilité 3.Quand envoyer ? 4. lautomatisation Le routage 27/01/2014 Présentation

76 Il existe de nombreuses offres sur le marché : logiciel à installer sur votre PC, Plateforme de routage, Module de newsletter en PHP Les prestataires 27/01/2014 Présentation

77 25% des s narrivent jamais : anti-spams des providers anti-spams associés aux navigateurs non identification des « senders » (domain keys, caller ID, SPF) blacklistage des adresses IP erreurs technique dans les messages conception des contenus (mots prohibés) Plainte spam désabonnement en masse Les enjeux de la délivrabilité 27/01/2014 Présentation

78 Quelques conseils tenez votre base à jour analysez les retours respectez les désabonnements ne routez plus sur les adresses inactives nachetez pas ou ne louez pas vos adresses nimporte où ne mettez pas une trop forte pression sur votre base Les enjeux de la délivrabilité 27/01/2014 Présentation

79 Le choix du moment est primordial. En fonction de votre cible, il est important d'adapter l'envoi des s. Préférez en semaine Eviter le lundi matin Préférez le mardi ou le jeudi Eviter entre midi et 14h Eviter en dehors des heures de travail : vos s seront mélangés à tous les spams de la nuit. Lorsque vous vous adressez à des étudiants, préférez le week end, car c'est un moment ou ils ont plus de temps. Quand envoyer ? 27/01/2014 Présentation

80 La fréquence d'envoi dépend fortement de votre cible. Malheureusement, il n'existe pas de solution miracle, l'important est de tester, d'analyser et d'en tirer des conclusions. Les fréquences d'envoi les plus utilisées sont hebdomadaire, bi- mensuelle et mensuelle. Chaque nouvelle envoi nécessite une offre adaptée et renouvellée Plus la fréquence d'envoi est importante, plus le risque de désabonnement augmente. Mieux vaut peu et bien que trop et mal... Combien envoyer ? 27/01/2014 Présentation

81 Lautomatisation Lautomatisation est un dispositif qui permet la création de données de manière automatique sans lintervention dune personne (hormis lors du paramétrage). Cette automatisation peut se réaliser selon différents moyens : Soit par un évènement, soit par une action, soit par un profil identifié… et selon différents critères : données déclaratives, géographiques et démographiques, historique du client (achats), comportement en ligne… Analyse de 3 types d ings automatisés 27/01/2014 Présentation

82 1.Définitions des statistiques 2.La statistique à surveiller Les outils danalyse 27/01/2014 Présentation

83 Taux d'ouverture : Pourcentage de la population des destinataires dune campagne de marketing direct qui ouvre la lettre ou l qui leur est envoyé Taux de réactivité: Pourcentage d'internautes exposés à un contenu publicitaire qui ont cliqué sur celui-ci afin de se rendre sur le site de l'annonceur ou de répondre à la sollicitation du message marketing Définitions 27/01/2014 Présentation

84 Taux de conversion : Indicateur clé de la plupart des actions de marketing (sauf peut être pour la publicité traditionnelle), le taux de conversion mesure le rapport entre les individus ayant réalisé laction finalement recherchée dans le cadre de la campagne (achat, visites,..) et le nombre total dindividus touchés par la campagne. La nature de la transformation ou conversion varie selon les campagnes, mais le taux de transformation fait souvent référence à un achat. Taux de délivrabilité : le pourcentage de messages électroniques qui arrivent effectivement dans la boîte des internautes sans avoir rencontré de problème de filtrage ou connu des déteriorations. Définitions 27/01/2014 Présentation

85 Intervenant Régis BACHER Questions 27/01/2014 Présentation


Télécharger ppt "Intervenant Régis BACHER 03 88 26 84 42 06 71 37 19 57 ing et Newsletter 27/01/2014 Présentation."

Présentations similaires


Annonces Google