La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Un peu de réglementation Principales sources : les directives européennes, la loi sur lair du 30 décembre 1996 et leurs décrets dapplications. n Plans.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Un peu de réglementation Principales sources : les directives européennes, la loi sur lair du 30 décembre 1996 et leurs décrets dapplications. n Plans."— Transcription de la présentation:

1 Un peu de réglementation Principales sources : les directives européennes, la loi sur lair du 30 décembre 1996 et leurs décrets dapplications. n Plans Régionaux de Qualité de lAir (PRQA) : niveau régional, réduction de la pollution sur le long terme. n Plans de Protection de lAtmosphère (PPA) : niveau départemental, mise en œuvre des mesures en vue du respect des valeurs limites européennes sur les zones comportant un risque de dépassement, surveillance des polluants non traités dans le PRQA. n Plans de Déplacement Urbains (PDU) : niveau urbain, réduction de la place de la voiture en ville, développement des autres modes de transports (transports en communs, pistes cyclables, rue piétonnes). n Arrêtés préfectoraux : niveau départemental, mesures de réduction des émissions en cas de pointes de pollutions.

2 Airmaraix Son personnel est composé de 14 personnes (12.5 ETP) Subventions par années :

3 Les personnes sensibles n Les enfants de moins de 8 ans, et en particulier ceux de moins de 3 ans (attention aux poussettes à la hauteur des pots déchappement) n Les personnes âgées n Les personnes avec des problèmes respiratoires (asthme) ou cardiaques n Les sportifs et les professionnels ayant un métier physique, lorsquils font un effort violent Remarque : une personne fait un effort considéré comme violent lorsquelle est obligée de respirer par la bouche pour ne pas étouffer. La sensibilité aux polluants varie dune personne à lautre.

4 Les effets sur la santé n Altération de la fonction pulmonaire n Exacerbation des gènes respiratoires n Abaissement du seuil de déclenchement chez lasthmatique n Trouble de limmunité du système respiratoire n Cofacteur de la bronchite chronique n Mortalité prématurée n Irritation des muqueuses bronchiques et oculaires n Perturbations hormonales n Effets mutagènes et cancérigènes La plupart des polluants classiques ont des effets similaires

5 Les polluants mesurés n Dioxyde de soufre (SO 2 ) : pollution industrielle n Oxydes dazote (NO X ) : pollution automobile n Ozone (O 3 ) : pollution photochimique n Monoxyde de Carbone CO : automobile et chauffage domestique n Particules en suspension de moins de 10 microns (PM 10 ) et de moins de 2.5 microns (PM 2.5 ) : Automobile (diesel) et industrie n Composés Organiques Volatils (COV), Hydrocarbures Aromatiques Polycycliques (HAP), Métaux Lourds... Attention, tous ces polluants sont des indicateurs, représentatifs dun type de pollution. Ils sont accompagnés en permanence de dizaines dautres polluants issus des mêmes sources.

6 SO 2 (Industrie) Effets sur lEnvironnement : - Pluies acides (H 2 SO 4 ) - Dégradation des pierres et des liens métalliques Evolution sur 21 ans :

7 NO 2 (Transports) Effets sur lenvironnement : - Formation dozone troposphérique - Pluies acides (HNO 3 ) et Eutrophisation des lacs Evolution sur 15 ans :

8 NO 2 (Transports) n Dépassement de la valeur limite sur les grands axes et en centre-ville n Extension des zones polluées en périphérie avec lurbanisation

9 PM 10 Effets sur la santé : n Altération de la fonction respiratoire avec irritation des voies respiratoires inférieures n Effets mutagènes et cancérigènes (HAP adsorbés) n Mortalité prématurée CO Effets sur la santé : n Hypoxie n Neurotoxicité (céphalée, troubles du comportement) n Myocadiotoxicité n Troubles sensoriels (vertiges, vomissements)

10 Cartes de pollution Modélisation de rues (Street + Geostatistical Analyst) et de panaches (ADMS) PM 10 NO 2

11 O3O3O3O3 Le bon ozone : la couche dozone : Rayonnement UV Troposphère Stratosphère Couche dozone Le mauvais ozone : lozone troposphérique : NO 2 + COV O 3 + PAN + … UV CBACBA Attention, ne pas confondre : La couche dozone est une concentration naturelle dozone dans la stratosphère. Cette couche nous protège des rayons solaires les plus puissants et les plus dangereux. Si la couche dozone venait a disparaître, ces rayons atteindraient le sol et le brûlerait. Le mauvais ozone est produit au niveau du sol à partir des polluants issus de lactivité humaine.

12 O3O3O3O3 Effets sur lenvironnement : - Dégradation foliaire - Baisse des rendements agricoles - Altération de certains polymères Profils annuel et journalier : Evolution sur 10 ans :

13 Les niveaux de pollution à lozone Nombres de procédures pour lozone de 1996 à 2005 (simulation sur les critères 2005) Vaucluse Bouches-du-RhôneVar PACA :

14 Les niveaux de pollution à lozone PACA est la région la plus touchée de France par lozone, et lune des plus touchée dEurope avec Athènes, Gènes et Madrid

15 Avignon Aix-en-Provence Marseille Toulon Particularités climatiques de la région : ensoleillement et chaleur, Mistral, brises côtières... Déplacements de la pollution Grands centres urbains Pôle industriel Fos-Berre Directions privilégiées des masses dair polluées en fonction des vents Zone Airmaraix

16 Déplacements de la pollution Zone Airmaraix Allers-retours de masses dair polluées sous leffet des brises : Phénomène daccumulation de la pollution sur plusieurs jours.

17 COV, HAP, POP Effets sur la santé : n Gêne olfactive n Irritation des muqueuses bronchiques et oculaires (aldéhydes) n Effets mutagènes et cancérigènes (Benzène, B(a)P…) n Perturbations hormonales Prise en compte des effets de persistance et de bioaccumulation Effets sur la santé : n Anémie (Pb, Mo) n Neurotoxicité (troubles du comportement, troubles de la conduction, baisse du QI) (Pb, V) n Néphrotoxicité (Pb, V, Cd) n Troubles de la fonction spermatique (Pb) n Dermite vésiculeuse (Ni) n Vomissements, migraine(Ni) n Pneumopathie, bronchite (Ni, V) n Cancer Pulmonaire (Ni...) n Retard de croissance, diarrhée (Mo) Métaux lourds

18 Le pic de pollution Conditions défavorables : n En été, il fait beau et chaud et le vent est faible. (O 3 ) n En hiver, la nuit est étoilée et le vent est nul. (inversion thermique : NO 2, SO 2, PM 10 ) n Le vent pousse un nuage brun ou gris sur le sol (SO 2 ) Attention ! Les symptômes peuvent apparaître tout de suite ou bien plus tard, voir un ou deux jours après le pic.

19 Le pic de pollution Pollution primaire : linversion thermique Gradient normal de température : la température décroît avec laltitude Température Altitude : à partir de 300 mètres Inversion de température Plus chaud Plus froid Avec un gradient de température normal, la pollution de disperse dans toute la hauteur de la masse dair Lors dune inversion de température, une masse dair plus chaud quau sol se créé au dessus de la ville. Les polluants sont alors bloqués sous cette masse dair et se concentrent dans la bassecouche. Les polluants sont alors bloqués sous cette masse dair et se concentrent dans la basse couche.

20 Notions Importantes n Indicateurs : Les polluants mesurés sont représentatif dun type de pollution, avec plusieurs dizaines de polluants. n Synergie : Limpact de la pollution est supérieur à la somme des impacts des différents polluants. n Emission / Immission : La pollution observée dans lair ambiant est une composante des émissions et de la météo, de la topographie, des réactions chimiques… n Dynamique : La pollution varie largement dans le temps et dans lespace. Chaque polluant a son comportement propre. n Exposition : Lexposition permanente à une pollution moyenne a un impact plus important que lexposition ponctuel à une pointe de pollution. n Pollution intérieure : La pollution est souvent plus importante dans les lieux clos. Laération est indispensable.

21 Effet de Serre Atmosphère Rayonnement solaire (chaleur) Le rayonnement solaire est absorbé par la terre, et réémis en direction de lespace sous forme de rayons infrarouges Latmosphère bloque ce rayonnement dans son épaisseur, permettant de réchauffer la surface de la terre. Cest leffet de serre Grâce à ce phénomène naturel, la température moyenne à la surface du globe est de 20°C au lieu de -15°C, rendant la vie possible Si leffet de serre se renforce artificiellement, suite aux émissions liées à lactivité humaine, la température va continuer à monter Sen suit une perturbation de léquilibre glace / eau liquide / vapeur qui régule notre climat, dou un risque de modification climatique global… … Et une perturbation des écosystèmes

22 Le réseau de mesure 87 stations sur la région

23 Poste central Site de mesure Mesure continue des polluants Prélèvement dair Analyseur : 1 par polluant Mesures en continu, intégrées tous les 1/4 h Acquisition des données Interrogation à distance, au moins toutes les 3 heures Centrale dacquisition des données Postes de travail Validation et stockage dans la banque de données Contrôle et maintenance à distance Stockage sur site jusquà linterrogation à distance de la station Plus de 5 millions de données de base sont collectées chaque année et stockage des données

24 Le calcul des valeurs horaires Moyennes horaires civiles : une moyenne sur quatre ¼h tous les quatre ¼h. La valeur max. dépend de lheure à laquelle arrive la pointe. Moyennes horaires glissantes : une moyenne sur quatre ¼h tous les ¼h. La valeur max. est centrée sur la pointe, quelle que soit lheure Le calcul en moyenne horaire civile amène une sous-estimation de ¾ des pointes de pollution, et donc une sous-estimation du nombre de dépassements des normes. Passer en horaire glissant permet de régler le problème. Passer des données quart-horaires aux données horaires Donnée de base quart-horaire

25 Modélisation de la pollution de proximité Topographie Niveau de fond en NO2 Trafic Météo 2 méthodes Géostatistique Déterministe

26 Hier Observations réseau PACA Tous les jours Surveillance Expertise humaine de la qualité de lAir Aujourdhui Demain Jours suivants (tendance) Prévision à 24h, 48h Surveillance, scénarios, prévision La prévision est utilisée pour linformation réglementaire (depuis juin 2004) La prévision est utilisée pour la sensibilisation, linformation (AIX J+2…) Le système AIRES fonctionne depuis 2003 Objectifs opérationnels et surveillance

27 Prévisions quotidiennes sur Internet

28 Prévision quotidienne

29 23 rd July 2004 D+0 D+1 OBS D+2 Validation de la prévision quotidienne

30 Lindice ATMO L'indice ATMO qualifie la qualité de l'air quotidienne des grandes villes, sur une échelle de 1 à 10. Polluants pris en compte : n Le dioxyde de soufre (SO 2 ) n Le dioxyde dazote (NO 2 ) n Lozone (O 3 ) n Les particules en suspension (PM 10 ) Airmaraix calcule ATMO sur : Marseille, Aix, Toulon et Avignon Et lindice simplifié (IQA) sur : Aubagne et Hyères

31 Linformation sur les pics de pollution Lors dun épisode de pollution atteignant le niveau dinformation et de recommandation ou le niveau dalerte, plusieurs messages sont envoyés par fax aux médias et aux collectivités concernées : n Message sanitaire : éviter les efforts violents pour les personnes sensibles, surveiller les jeunes enfants et les personnes âgées, suivre à la lettre son traitement… n Messages comportementaux : ne pas utiliser sa voiture, ou réduire sa vitesse, utiliser les transports en communs, ne pas utiliser de solvants (vernis, peintures…), éviter les activités génératrices de poussières… en µg/m 3 /h SO 2 NO 2 O3O3O3O3 Seuil dinformation Seuil dalerte 500/3h400240

32 La pollution est la responsabilité de chacun En cas de pic de pollution, mais aussi tous les jours : n Réfléchir avant tout déplacement au moyen déviter de prendre la voiture, en favorisant dautres transports : bus, métro, à pied, vélo, roller, trottinette… n Si le trajet nécessite lusage de la voiture, vérifier que des collègues nhabitent pas à coté de chez soi, pour pratiquer le covoiturage. n Éviter de fumer, éviter le tabagisme passif. n Aérer tous les jours ses locaux dhabitation. n Utiliser avec précaution les produits dentretien ou de bricolage (vernis, colle, solvants, peintures), aérer les locaux pendant et après utilisation. n Limiter son utilisation de matériaux et dénergies polluants


Télécharger ppt "Un peu de réglementation Principales sources : les directives européennes, la loi sur lair du 30 décembre 1996 et leurs décrets dapplications. n Plans."

Présentations similaires


Annonces Google