La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Baromètre santé PME-TPE – vague 14 – septembre 2009 Après la stagnation, voire la dégradation, observées lors de la précédente vague du baromètre en.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Baromètre santé PME-TPE – vague 14 – septembre 2009 Après la stagnation, voire la dégradation, observées lors de la précédente vague du baromètre en."— Transcription de la présentation:

1 1 Baromètre santé PME-TPE – vague 14 – septembre 2009 Après la stagnation, voire la dégradation, observées lors de la précédente vague du baromètre en juillet dernier, qui témoignait dune installation durable de la crise économique et sociale, loptimisme refait surface chez les PME et les TPE. Ce phénomène est particulièrement marqué chez les PME qui parfois retrouvent des niveaux antérieurs à septembre Les entreprises connaissent encore une situation difficile mais montrent des signes daméliorations et une certaine reprise de confiance. Une tendance durable ? Baromètre du Conseil supérieur de lOrdre des Experts Comptables auprès des dirigeants de PME et TPE Baromètre santé des PME et TPE Létat de santé des entreprises La plupart des indicateurs témoignant de létat de santé des TPE et PME françaises restent à un niveau bas, mais sont en progression par rapport à lété dernier. Ainsi, 13% des patrons déclarent que la situation de leur entreprise sest améliorée au cours des trois derniers mois (+5 points depuis juillet), et 40% que la situation de leur entreprise sest dégradée depuis un an (-9 points), niveau équivalent à celui de décembre Les PME restent nombreuses à déplorer une détérioration de leur situation depuis un an (57%, -4 points). De même, la situation des TPE et PME en terme de commandes et de rentabilité revient au niveau de décembre 2008 : 50% estiment la situation de leur entreprise satisfaisante concernant le carnet de commandes (+5 points), et 48% concernant la rentabilité (+4 points). Lamélioration sur le carnet de commande est plus nette chez les PME, ce dernier étant satisfaisant chez 53% (+7), mais leur satisfaction concernant leur rentabilité reste médiocre (à 47%). Grâce à ces quelques améliorations, lespoir et loptimisme semblent réapparaître chez les chefs dentreprises, notamment les dirigeants de PME : 53% des chefs dentreprises (+2 points) et 61% des dirigeants de PME (+11 points) se déclarent optimistes en ce qui concerne les perspectives à un an de leur entreprise. 17% des chefs dentreprises (+3 points) et 23% des dirigeants de PME (+11 points) pensent que la situation de leur entreprise saméliorera dès les trois prochains mois. Dans le détail, loptimisme gagne aussi du terrain : 24% tablent sur un chiffre daffaires plutôt en hausse (+5 points), 34% chez les PME (+12 points) ; et 20% sur une trésorerie plutôt en hausse (+3 points), 21% chez les PME (+10 points). Cependant, les perspectives dinvestissement restent stables chez les TPE (15%, +1 point), mais augmentent nettement chez les PME (44%, +15 points) Au cours des trois derniers mois, diriez-vous que la situation de votre entreprise sest plutôt améliorée, sest plutôt détériorée ou est restée stable ? Actuellement, diriez-vous que la situation de votre entreprise est très satisfaisante, assez satisfaisante, peu satisfaisante ou pas du tout satisfaisante sur chacun des aspects suivants ? La trésorerie Le carnet de commandes ou le volume de clientèle La rentabilité % Très / assez satisfaisante En ce qui concerne les perspectives à un an de votre entreprise, êtes-vous : PME TPE % optimiste Évolution

2 2 Baromètre santé PME-TPE – vague 14 – septembre 2009 Malgré quelques progressions, la situation reste peu favorable à la création demplois et les entreprises restent prudentes. Les projets de licenciements sont en recul, et le faible niveau de croissance est moins un frein à la création demplois dans les TPE et PME Les entreprises et lemploi Malgré les quelques améliorations de létat de santé des entreprises, leur situation reste précaire, et les entreprises comptent rarement créer des emplois, même si là encore, les indicateurs repartent à la hausse : seuls 8% des TPE (+3 points) et 13% des PME (+4 points) pensent augmenter leurs effectifs dans les prochains mois. Mais le nombre de ceux qui pensent les diminuer reste stable parmi les TPE (15%) et ne baisse quà 19% parmi les PME (-3) ce qui annonce des pertes nettes demploi. La situation économique actuelle du pays reste perçue comme peu propice à la création demplois. Les dirigeants de PME et TPE estiment que peu de facteurs pourraient favoriser lemploi dans leur entreprise, même si les exonérations de charges sociales semblent le facteur le plus propice (48%, +8 points). Le niveau de croissance en France est un peu moins un obstacle aujourdhui : il est propice à la création demplois pour 23% des chefs dentreprises (+7 points). Les entreprises sapprêtant à diminuer leurs effectifs prévoient moins souvent de licencier (37%, -14 points) ou dorganiser des vagues de départs volontaires ou négociés (24%, -10 points), mais plus souvent des départs en retraite ou fins de CDD non remplacés (42%, +11 points) PME TPE % En hausse Évolution Au cours des trois prochains mois, estimez-vous que, par rapport à aujourd'hui, l'effectif salarié de votre entreprise sera :

3 3 Baromètre santé PME-TPE – vague 14 – septembre 2009 La crise a nettement renforcé aux yeux des dirigeants de TPE et PME les difficultés daccès aux prêts, et plus généralement, les difficultés de financement. Les questions dactualité Environ un quart des TPE et PME sont aujourd'hui confrontées à des difficultés de financement : 22% des PME et 27% des TPE, alors que respectivement 43% et 32% nen éprouvent pas du tout. Ces difficultés de financement concernent des éléments légèrement différents dans les PME et les TPE. Dans les PME, elles sont principalement liées au financement bancaire pour le cycle dexploitation (32%) ; dans les TPE, elles sont avant tout liées au renforcement des fonds propres (39%), et ensuite au financement bancaire pour le cycle dexploitation (33%). Les difficultés de financement sont particulièrement fréquentes pour les TPE créées depuis moins de 10 ans : près de la moitié dentre elles (46%) y sont confrontées. Dans le contexte actuel, les dirigeants de TPE et PME perçoivent les prêts comme très difficiles à obtenir : 64% des dirigeants de TPE et 79% des dirigeants de PME jugent laccès aux prêts difficile (dont 15% et 31% très difficile). En 2007, ce score était de 35% auprès des dirigeants de TPE et PME. Les TPE et PME françaises admettent, voire même demandent, lintervention de lEtat dans la vie économique, et espèrent une réforme du système capitaliste. Le relatif interventionnisme de lEtat français dans le système économique, souvent critiqué, semble dans la période actuelle plutôt apprécié des patrons de TPE et PME françaises : 55% des dirigeants de TPE et 62% des dirigeants de PME le considèrent plutôt comme un avantage dans la crise, contre respectivement 36% et 35% plutôt comme un handicap. Ils sont même demandeurs dune intervention de lEtat dans la vie économique : 49% des TPE et 37% des PME trouvent que lEtat nintervient pas assez dans la vie économique, contre 24% et 28% trop. Plus globalement, les dirigeants de TPE et PME sont dans lattente dune réforme du système capitaliste : 42% des TPE et 31% des PME « en profondeur », et 47% des TPE et 55% des PME « sur quelques points ». Néanmoins, ils sattendent certes à une réforme, mais en deçà de leurs souhaits : 4% des TPE et 3% de PME anticipent une réforme « en profondeur », et 48% des TPE et 51% des PME « sur quelques points ». Aujourd'hui, diriez-vous que l'accès aux prêts octroyés par les banques est très facile, plutôt facile, plutôt difficile ou très difficile ? TPEPME Septembre Total Facile Total Difficile Personnellement, souhaitez-vous que le système capitaliste soit : Et pensez-vous que le système capitaliste sera, dans les mois et les années à venir : Réformé en profondeurRéformé sur quelques pointsNe soit / sera pas réforméSans opinion TPE PME TPE PME

4 4 Baromètre santé PME-TPE – vague 14 – septembre 2009 Évolution des autres indicateurs Étude réalisée par téléphone du 16 au 25 septembre 2009, auprès d'un échantillon national de 800 dirigeants de TPE (entreprises de 0 à 19 salariés) et de PME (entreprises de 20 à 249 salariés) représentatif des entreprises de 0 à 249 salariés. Méthode des quotas. Ensemble des résultats disponibles sur Par rapport à la même période l'an dernier, diriez-vous que la situation de votre entreprise est plutôt meilleure, plutôt moins bonne ou identique ? TPE - PME Et au cours des trois prochains mois, diriez-vous que la situation de votre entreprise saméliorera, se détériorera ou restera stable ? Pour chacun des facteurs suivants externes à votre entreprise, diriez-vous qu'il est plutôt propice ou plutôt pas propice à la création d'emplois dans votre entreprise ? Les exonérations de charges sociales La possibilité de trouver de la main-d'œuvre qualifiée Le niveau de la croissance La législation sur le temps de travail Le niveau du SMIC La législation sur le travail Le niveau des charges sociales La fiscalité sur les entreprises Ni lun ni lautre (non suggéré) Sans opinion Et en ce qui concerne plus précisément votre entreprise, diriez-vous que vous êtes actuellement confronté à des difficultés de financement ? TPEPME Total Oui Total Non Par rapport aux autres pays, le système économique français laisse une plus grande place à lintervention de lEtat. Diriez-vous que dans le contexte actuel cest ? TPE PME Plutôt un avantage Plutôt un handicap Ni lun ni lautre Sans opinion


Télécharger ppt "1 Baromètre santé PME-TPE – vague 14 – septembre 2009 Après la stagnation, voire la dégradation, observées lors de la précédente vague du baromètre en."

Présentations similaires


Annonces Google