La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Gérer les océans et leurs ressources Une zone de pêche : lAtlantique nord 4h.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Gérer les océans et leurs ressources Une zone de pêche : lAtlantique nord 4h."— Transcription de la présentation:

1 Gérer les océans et leurs ressources Une zone de pêche : lAtlantique nord 4h

2 Voici une proposition de mise en œuvre sur une zone de pêche de lAtlantique nord. Les documents non libres de droits ont été enlevés. Reste essentiellement la trace écrite et certains documents. On trouvera dans la sitographie des liens qui renvoient vers certains documents utilisés. Les nouveaux manuels de 5 ème proposent des études de cas très intéressantes à des échelles assez grandes, généralement une région. En labsence de données pertinentes et complètes sur une zone précise au moment de réaliser ce travail, jai fait le choix dune échelle plus petite, celle de lAtlantique nord dans sa globalité, afin de cibler à la fois une zone de pêche particulière (la morue au Labrador), et certains problèmes (les quotas de morue pour lUE notamment). Cette petite échelle ma néanmoins incité à inclure dans ma trace écrite à la fois des informations sur la zone considérée et des données mondiales. Ainsi, jinclus la mise en perspective dans mon étude de cas. Ce choix déchelle est évidemment critiquable ainsi que cette mise en oeuvre. Il reste néanmoins dans ce travail des activités, des données scientifiques et des pistes de réflexion qui je lespère pourront vous rendre service. L. Arnaud Avertissement

3 Bibliographie -Louchet André, La planète océane. Précis de géographie marine, Paris, A. Colin, U Géographie, Chaussade Jean, Les ressources de la mer, 1997, Flammarion (collection Dominos n° 135), 128 p. -Carré François « De la surexploitation à lexploitation durable des ressources vivantes de locéan », Historiens et Géographes, n° 387, juillet 2004, n° spécial sur le développement durable, p Carré François, « Les produits aquatiques dans lalimentation des hommes » p in Charvet J.P. (Dir.) « Nourrir les hommes » SEDES-CNED, Paris Plisson Philip : La pêche racontée aux enfants, mars 2008, De la Martinière jeunesse, 75p. -JM Cousteau et P Valette : Atlas de l'Océan Mondial, Pour une politique durable de la planète mer, Autrement, mars Géo n° 306 (août 2004) Ressources et pêche -Géo n° 367 (septembre 2009) Surpêche, géopolitique

4 Sitographie -Actes du Fig 2009 : Notamment François Carré « La mer nourricière », Christian Jost « Les ressources marines de Clipperton », Jean Chaussade « Le pillage des ressources de la mer » etc.http://fig-st-die.education.fr/actes/actes_2009/ -Géoconfluences : L'espace maritime français en quête d'extension avec notamment « Frontières, zonages et délimitations maritimes : les principes internationaux » lsh.fr/doc/territ/FranceMut/FranceMutDoc9.htmhttp://geoconfluences.ens- lsh.fr/doc/territ/FranceMut/FranceMutDoc9.htm -http://www.ifremer.fr IFREMER institut français de recherche sur la mer. Dossiers et données sur la pêche, quotas européens de pêche.http://www.ifremer.fr -http://www.fao.org/fishery/fr site de la FAO consacré à la pêche avec les données mondiales sur la pêche 2008 à télécharger.http://www.fao.org/fishery/fr - blog privé sur lactualité de la pêche. Très riche et complet. Revue de presse.http://aquaculture-aquablog.blogspot.com/

5 Comment les sociétés humaines gèrent-elles les ressources océaniques ? 1) EDC lAtlantique du Nord : la gestion de la ressource halieutique 2) Mise en perspective à léchelle mondiale : gestion durable des ressources océaniques & rivalités issues de lexploitation 3) Evaluation

6 Difficultés -Nombreux acteurs -Des évolutions ( vingt glorieuses quarante douloureuses) -Plusieurs types de pêche (pêche tradi – pêche minotière – aquaculture-mariculture) -Plusieurs espèces pêchées, certaines en danger, dautres non. -Manichéisme – parti pris – vision pessimiste - -Différentes zones de pêches et différents modes de consommation mondiaux Faire des choix + problématiques

7 Localisation avec google earth -Les océans, un espace immense sur 70% de la surface terrestre.

8 LAtlantique nord, un espace de contacts et déchanges entre lEurope et lAmérique, entre cercle polaire et zone tropicale. Carte de lAtlantique Géo n° 367 sept 2009 p. 78

9 LAtlantique nord Relever à laide du manuel les Etats bordant lAtlantique nord

10

11 Les pays riverains de lAtlantique nord

12 Problématiques -Comment les sociétés humaines gèrent-elles les ressources océaniques ? -Cette gestion sinscrit – elle dans un développement durable propre à satisfaire les besoins actuels et futurs des populations ? « -Limmensité océanique est-il un espace de liberté totale sur lequel les sociétés nont aucune prise, aucun rôle ? Aucun impact ? » -Les ressources océaniques sont-elles inépuisables ou finies ?

13 I.La ressource halieutique exploitée 1H II. La ressource halieutique en danger 30min III.Les difficultés dune gestion durable : Etude de docs + carte 2H PLAN Localisation + problématique : 30 min

14 I.La ressource halieutique exploitée 1H

15 1- Le poisson en Atlantique Nord : une ressource exploitée dès le Moyen Age Documents : représentations de pêcheurs à lépoque médiévale et moderne + marché aux poissons médiéval (nourriture du Carême) + images et textes XVIIIe sur la pêche hauturière à la morue sur les bancs de Terre-Neuve.

16 Le trajet des Terre-neuvas au XVIIIe siècle

17 -Depuis le Moyen Age, les pêcheurs européens pêchent en Atlantique nord pour approvisionner les populations en poissons (frais ou séchés/salés) pour répondre notamment aux règles religieuses. -Avec les progrès de la navigation à la voile, ils traversent lAtlantique au XVIIIe siècle pour pêcher la morue jusquà Terre-neuve.

18 2. De la pêche artisanale à la pêche industrielle

19 -En Atlantique nord comme dans le monde entier, on pêche essentiellement des poissons vivant en eaux peu profondes sur le plateau continental.

20 -Conséquence : laccroissement de loffre en produits de la mer au niveau mondial. Le volume des prises est passé de 50 millions de tonnes en 1950 à 160 millions de tonnes en Depuis les années 50, la taille des navires et leur nombre ont augmenté de manière très importante en Atlantique nord et sur tous les océans (Nombre +322% entre ). Les techniques modernes (sonars, GPS, filets, conditionnement à bord, congélation) permettent de prélever de manière importante la ressource.

21 3.La croissance de la consommation mondiale:

22 Depuis les années 50, la consommation des produits de la mer est en augmentation principalement dans les pays développés autour de lAtlantique nord notamment. (au total 103 millions de tonnes en 2003) -pour les populations : -de nouveaux usages pour les industries, pour lagriculture : Certaines espèces de poisson (Anchois du Pérou) sont utilisées pour la fabrication d'huile, d'engrais, de colle, de cosmétiques, de farine (pour nourrir les poissons des fermes aquacoles, le bétail, les animaux domestiques). (au total 30 millions de tonnes en 2003)

23 Exercice : graphique du journal Le monde, juin 2002 Prélever des informations – croiser deux documents a)En 2002, quel pays compte le plus grand nombre demplois dans la filière pêche en Europe ? Combien de personnes sont employées dans ce secteur en France ? b) Quel pays a pêché le plus grand volume en 2002 ? A quel endroit daprès toi (voir la carte de lAtlantique nord)? Pour quelle valeur en euros ?

24 -Depuis les années 50, la pêche en Atlantique nord est une activité majeure qui génère de nombreux emplois et des revenus importants pour les entreprises et les Etats.

25 4. Le poisson de lAtlantique nord : une ressource disputée entre les Etats -Depuis 1982, tous les Etats côtiers disposent dune zone économique exclusive (ZEE) sur 200 milles marins (370 kms) dans laquelle ils sont propriétaires de lensemble des ressources. Guerre de la Morue RU-Islande années 70 – navires usines soviétiques

26 Les ZEE sur les océans mondiaux

27 Les ZEE en Atlantique nord

28 Colorier en bleu sur la carte distribuée la ZEE de la France en Atlantique nord St Pierre et Miquelon France

29

30 En 1992 et 1993, le gouvernement canadien interdisait la pêche à la morue franche à Terre-Neuve et au Labrador. […] Lorsque le ministre a annoncé la fermeture de la pêche de la morue dans les zones 2J3KL, 3Pn4RS et 4TVn [de lAtlantique nord], le 24 avril 2003, il a présenté un vaste plan d'action que le ministère des Pêches et des Océans (MPO) entendait mettre en pratique pour favoriser le rétablissement des populations de morue. Ministère des Pêches et des Océans du Canada :. 1-Quel est le sujet de ce document ? Prélever des informations Exercice :

31 2-Quand et où ont eu lieu les interdictions évoquées ? En 1992 et 1993, le gouvernement canadien interdisait la pêche à la morue franche à Terre-Neuve et au Labrador. […] Lorsque le ministre a annoncé la fermeture de la pêche de la morue dans les zones 2J3KL, 3Pn4RS et 4TVn [de lAtlantique nord], le 24 avril 2003, il a présenté un vaste plan d'action que le ministère des Pêches et des Océans (MPO) entendait mettre en pratique pour favoriser le rétablissement des populations de morue. Ministère des Pêches et des Océans du Canada :.

32 En 1992 et 1993, le gouvernement canadien interdisait la pêche à la morue franche à Terre-Neuve et au Labrador. […] Lorsque le ministre a annoncé la fermeture de la pêche de la morue dans les zones 2J3KL, 3Pn4RS et 4TVn [de lAtlantique nord], le 24 avril 2003, il a présenté un vaste plan d'action que le ministère des Pêches et des Océans (MPO) entendait mettre en pratique pour favoriser le rétablissement des populations de morue. Ministère des Pêches et des Océans du Canada :. 3-Qui prend ces décisions ?

33 -Les Etats gèrent dans leur ZEE les ressources halieutiques et prononcent les interdictions et les autorisations de pêche. En 1992 et 1993, le gouvernement canadien interdisait la pêche à la morue franche à Terre-Neuve et au Labrador. […] Lorsque le ministre a annoncé la fermeture de la pêche de la morue dans les zones 2J3KL, 3Pn4RS et 4TVn [de lAtlantique nord], le 24 avril 2003, il a présenté un vaste plan d'action que le ministère des Pêches et des Océans (MPO) entendait mettre en pratique pour favoriser le rétablissement des populations de morue. Ministère des Pêches et des Océans du Canada :.

34 -Pour gagner de largent, certains Etats pauvres (Sénégal, Mauritanie …) louent leur ZEE aux flottes de pêche étrangères. Mauritanie Sénégal

35 4.Que traduit daprès toi cette interdiction ?

36 II. La ressource halieutique en danger : Vidéo : la fin des cabillauds

37 Vidéo : La fin de la Morue Prélever des informations -Questions : a. A quel âge certaines morues sont-elles prises dans les filets ? Quel problème cela pose-t-il ? b. Quelles utilisations fait-on de la chair riche et ferme de la morue ? Expliquer c. Quest-ce que la surpêche ? La surexploitation ? -La capture des jeunes poissons avant leur reproduction. -La capture massive des jeunes et des vieux. => Une activité prédatrice où les captures trop nombreuses conduisent à leffondrement des stocks existants et empêchent le renouvellement des espèces.

38 Pendant plusieurs années, la morue franche était considérée le poisson de fond le plus important du Canada de lAtlantique. Depuis le début des années 1960, les populations de morue au nord- est des côtes de Terre-Neuve et du Labrador ont chuté dramatiquement, plus de 97 pour cent, et se retrouvent présentement à des niveaux historiquement bas. Dans certaines zones extracôtières, lespèce a complètement disparu. Ministère des Pêches et des Océans du Canada :. Au Canada, plus de Morue…

39 -Depuis les années 1970, certains stocks de morue de lAtlantique nord ont pratiquement disparu à cause de la surpêche. -Au niveau mondial, plus de la moitié des stocks de poissons sont surexploités (Anchois, Harengs…). -Depuis la fin des années 1990, on assiste à une stagnation des captures marines (100 millions de tonnes).

40 III. Les difficultés dune gestion durable 1. La politique des quotas

41 Les Etats et les organisations internationales imposent des quotas et prennent des mesures pour : - Eviter la surpêche : taille des filets, volume des prises, jours de pêche… - Lutter contre la pêche illégale : contrôle des navires, sanctions … Mais ces actions ne satisfont ni les pêcheurs ni les écologistes. 2. Les nouvelles contraintes de la pêche

42 Etude de documents : la campagne de pêche du chalutier breton « Albert Granet » de Lorient. Géo n°306 aout 2004 p Graphique des difficultés des pêcheurs écossais en Doc. 1 « Dominique Montfort est le seul maitre à bord. Il connait son boulot par cœur : trainer son chalut (filet long de 2800 mètres) sur les fonds de lAtlantique nord, entre lEcosse et les îles Féroé, […] et rentrer cale pleine dans huit ou neuf jours, au petit port de Lochinver au nord ouest de lEcosse. Le temps de débarquer sa cargaison, de remplacer un tiers de léquipage (14 personnes) et il repart pour une nouvelle « base » en Atlantique nord. Après vingt-six jours soit trois « bases », ce sera son tour de gagner en car laéroport dInverness (Ecosse) et de regagner Lorient en avion. Un voyage long, fatigant… Dix jours à la maison avant de retrouver le chalutier pour recommencer un cycle de vingt-six jours. » Prélever des informations

43 Doc. 2 : « Ils sont une trentaine de bateaux européens (dont une vingtaine de français) à sillonner le nord de lAtlantique à la recherche de nouvelles ressources. Il y a quinze ans, lorsque celle-ci sest raréfiée en surface, les pêcheurs ont pris lhabitude de piocher sur le talus continental jusquà 1800 mètres de profondeur. Une dizaine despèces jusque là dédaignées ont éveillé la convoitise des pêcheurs. […]Le sabre avec ses dents en lames de rasoir, le grenadier et sa tête de fossile, la lingue bleue, lempereur. Sur les étals [des poissonniers] aussi, il y a eu du changement : trop bizarres, ces espèces nétaient pas les bienvenues. Mais à la fin des années quatre-vingt, le filetage sest développé. Les mareyeurs ont présenté leurs poissons en filets de façon à les rendre moins repoussants.» Doc. 3 : « A bord de lAlbert-Granet, on veut du tonnage ! Et pas nimporte lequel. Les marins savent que tous les poissons ne se valent pas. Le même jour à la criée de Lorient, 1kg de Lieu noir ne valait que 1,60 euro. […] Romain fait ses comptes : « On na pas pêché assez… » Son inquiétude : ne toucher que le minimum garanti. « Franchement, cela ne vaut pas la peine de bosser autant pour si peu. » Pas la peine davoir froid ou même peur, avec des vagues plus grosses que le bateau. […] Les quotas édictés pour 2003 et 2004 ont obligé les professionnels à réduire leurs prises de 30 à 50% selon les espèces. […]Le patron garde les yeux fixés sur les prix de vente en criée, fournis le matin par larmateur et sur les quotas quil connait par cœur. »

44 Fiche didentité du chalutier « Albert-Granet » Doc. 1 : Capitaine : ……………………………………………………. Equipage : …………………………………… hommes Longueur : 54m Port de rattachement : …………………………. Pays : …………… Zone de pêche : ………………………………………………………………. Temps de pêche : ……………………………………………………………. Temps de repos à terre : …………………………………………………….. Doc.2 : Profondeur de pêche :……………………………………………………… Espèces pêchées en 2004: …………………………………………………… Doc.3 + Graphique : De quoi dépendent les revenus des marins ? …………

45 Fiche didentité du chalutier « Albert-Granet » Doc. 1 : Capitaine : Dominique Montfort Equipage : 14x3 = 42 hommes Longueur : 54m Port de rattachement : Lorient Pays : France Zone de pêche : Atlantique nord, entre Ecosse et iles Féroé Temps de pêche : 26 jours en mer Temps de repos à terre : Dix jours Doc.2 : Profondeur de pêche : jusquà 1800 mètres Espèces pêchées en 2004: Sabre, Grenadier, Lingue bleue, Empereur Doc.3 + Graphique : Revenus des marins : dépendants de la pêche réalisée, des prix des espèces pêchées, des quotas octroyés, du coût du carburant …

46 Pour Manuel Fernandez de Sousa président de Pescanova, "l'Espagne n'a pas suffisamment de zones de pêche". L'unique option pour survivre était l'immigration. De fait, le groupe Pescanova, crée en 1960 à Vigo (Galice) est aujourd'hui présent dans 21 pays, en Europe, Amérique du Sud, Afrique méridionale et Australie, emploie près de 3400 personnes et possède 120 bateaux. Cette internationalisation a permis "d'augmenter les prises, notamment de calamars. Mais aussi de s'ouvrir vers d'autres marchés, comme l'Asie."

47 2. Les nouvelles contraintes de la pêche mondiale : - Pour trouver une ressource qui se raréfie, les campagnes de pêche sont longues et lointaines, sur tous les océans de la planète, de plus en plus dans les grandes profondeurs. -Cela multiplie les coûts (pétrole) et rend le métier plus pénible, moins rémunérateur et moins attractif. -Surtout, les prix de certains poissons sont bas : les navires de grande taille doivent pêcher de plus grande quantité pour être rentable.

48 Les stocks de poissons qui sont surexploites sont encore plus nombreux, la surcapacité des flottes de pêche demeure problématique, les revenus des pêcheurs demeurent déprimés et les prix du poisson se sont stabilisés ou ont même diminué alors que les couts de la capture ont augmenté. Rapport sur les pêches FAO 2009 Souligner en rouge les contraintes économiques, en bleu les contraintes sociales, en vert les contraintes environnementales.

49 Les stocks de poissons qui sont surexploites sont encore plus nombreux, la surcapacité des flottes de pêche demeure problématique, les revenus des pêcheurs demeurent déprimés et les prix du poisson se sont stabilisés ou ont même diminué alors que les couts de la capture ont augmenté. Rapport sur les pêches FAO 2009 Les difficultés économiques, sociales et écologiques demeurent … Souligner en rouge les contraintes économiques, en bleu les contraintes sociales, en vert les contraintes environnementales.

50 3. Une gestion économicocentrée

51 Pour une gestion durable

52 Les enjeux économiques Les enjeux sociaux Les enjeux environnementaux Pêcheurs Ecologistes Groupes agroalimentaires Pêcheurs Etats Scientifiques Les acteurs Pêcheurs Poissonniers - transporteurs

53 Les enjeux économiques Les enjeux sociaux Les enjeux environnementaux Longues sorties en mer Pénibilité importante Surexploitation de la ressource Gaspillage de la ressource Maintenir les emplois des pêcheurs et de toute la filière pêche Faire face au coût des navires et des équipements, au coût énergétique des voyages. Recherche de la rentabilité Désintérêt du métier PREDATION Non vivable Non viable Non équitable Une gestion économicocentrée non durable Pollution des océans Salaire moindre

54 Quelles solutions ? -Depuis les années 1980, essor de laquaculture (63 Mt en 2005 : 40% de la production) et possibilité dexpansion. Mais des limites environnementales aussi. -Une gestion locale et plus raisonnée des ressources en liaison avec les pêcheurs. => Des développements durables

55 La pêche en Atlantique nord et dans le reste du monde est une activité prédatrice qui met parfois en péril certaines ressources halieutiques existantes. Conclusion Le niveau de capture à son maximum de nos jours explique une gestion économico-centrée de la ressource au détriment des aspects environnementaux et sociaux. Les différents acteurs peinent de nos jours à trouver un modèle de développement qui permettrait une gestion durable de la ressource. Carte à compléter

56 Pour info : Prix du poisson bas pour les pêcheurs: -Car gros volumes prélevés arrivent directement sur criées donc concurrence. -Prix qui varient tous les jours selon arrivages -Achat à prix bas car intermédiaires nombreux (chaine du froid- transports frigo – mareyeurs - poissonniers – grandes surfaces) -Logique de la mondialisation qui tire profit des différentiels éco Différence circuits courts (poissons frais) et circuits commerciaux plus longs (poissons congelés) Aquaculture Mt soit 40 % des prises totales (pêche en mer + pêche continentale = 95 Mt soit 60%). Aquaculture = 33 Mt mariculture + 30 Mt en eau douce Chine 1 er producteur aquacole 70% prod. Problème aquaculture mariculture : il faut 20 à 25 Mt de poissons- fourrages pêchés pour produire 30 Mt de poissons aquacoles. Pire encore avec Thon rouge.

57 Pour info : Rôle mineur du poisson dans lalimentation humaine : 2% des denrées consommées (loin derrière viande, lait, fruits, légumes et céréales) en : au niveau mondial Poisson frais : 39,4 % Poisson congelé 20% Salage/fumage 8,3% Conserves 9% Usages non alimentaires 23,6 % 2005 : dans pays industrialisés Poisson frais : 7%, Poisson congelé : 41% Conserves 20% Salage/Fumage 10% 2005 : dans pays en développement Poisson frais : 50%, Poisson congelé 14% Conserves 6,3% Salage/Fumage 7,8%


Télécharger ppt "Gérer les océans et leurs ressources Une zone de pêche : lAtlantique nord 4h."

Présentations similaires


Annonces Google