La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les cahiers de Doléances, témoignages des crises de lAncien Régime Seconde.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les cahiers de Doléances, témoignages des crises de lAncien Régime Seconde."— Transcription de la présentation:

1 Les cahiers de Doléances, témoignages des crises de lAncien Régime Seconde

2 Le contexte de la convocation des États généraux de 1789 Lettre du roi pour la convocation des États Généraux «... Nous avons besoin du concours de nos fidèles Sujets pour nous aider à surmonter toutes les difficultés où nous trouvons, relativement à nos finances et pour établir, suivant nos vœux, un ordre constant et invariable dans toutes les parties du Gouvernement qui intéressent le bonheur de nos Sujets et la prospérité de notre Royaume... Sa majesté a désiré que des extrémités de son royaume et des habitations les moins connues, chacun fut assuré de faire parvenir jusquà Elle ses vœux et ses réclamations... Elle aura ainsi une sorte de communication avec tous les habitants de son Royaume. 24 janvier 1789, Archives nationales Prospérité n. f. État prospère, situation de succès (dune personne, dune entreprise). État de grande abondance, de richesse. Lisez la lettre de Louis XVI à ses sujets : 1.Soulignez en rouge dans le texte : - les expressions qui montrent les préoccupations de Louis XVI àlencontre de ses sujets ; - les expressions qui montrent ses propres préoccupations. 2.De quelle façon Louis XVI veut-il entrer en liaison avec ses sujets ? À laide du graphique du budget et de la lettre du roi, caractérisez la situation financière de la France depuis 1774 ? 1.Quelles sont les principales difficultés ? 2.Comment y remédier ? À laide de lextrait du cahier de doléances de Salles en Aunis, repérez les réponses formulées par le Tiers-État, majoritaire en France : 1.Soulignez en rouge les propositions politiques du texte. 2.Soulignez en bleu les propositions religieuses du texte. 3.Soulignez en violet les propositions économiques du texte. CAHIER DE DOLÉANCES ET DE REMONTRANCES DE LA PAROISSE DE SALLES-EN-AUNIS (MARS 1789) CAHIER DE DOLÉANCES ET DE REMONTRANCES DE LA PAROISSE DE SALLES-EN-AUNIS (MARS 1789) « Plaintes Doléances et Remontrances de la Paroisse de Salles-en-Aunis. Pour concourir autant qu'il est en notre pouvoir aux vues bienfaisantes du Roi pour la réformation des abus qui se sont glissés dans toutes les parties de l'administration. Nous croyons devoir supplier nos seigneurs les États Généraux de vouloir prendre en Considération ce qui suit. « Plaintes Doléances et Remontrances de la Paroisse de Salles-en-Aunis. Pour concourir autant qu'il est en notre pouvoir aux vues bienfaisantes du Roi pour la réformation des abus qui se sont glissés dans toutes les parties de l'administration. Nous croyons devoir supplier nos seigneurs les États Généraux de vouloir prendre en Considération ce qui suit. 1. Nous désirons que les députés aux États Généraux votent par tête et non par ordre. 1. Nous désirons que les députés aux États Généraux votent par tête et non par ordre. 2. Que toute distinction humiliante pour le tiers État dans la manière de porter la parole au Souverain soit abolie, sa Majesté devant être très humblement suppliée de Considérer qu'à ses yeux le tiers État ne doit pas être moins précieux que les deux autres ordres des États. 2. Que toute distinction humiliante pour le tiers État dans la manière de porter la parole au Souverain soit abolie, sa Majesté devant être très humblement suppliée de Considérer qu'à ses yeux le tiers État ne doit pas être moins précieux que les deux autres ordres des États. 3. Que les États Généraux sollicitent l'assurance de leur retour tous les 5 ans. 3. Que les États Généraux sollicitent l'assurance de leur retour tous les 5 ans. 4. Qu'il soit établi des états provinciaux ou administrations dans tout le Royaume et que Ceux de l'Aunis soient séparés de la Saintonge. 4. Qu'il soit établi des états provinciaux ou administrations dans tout le Royaume et que Ceux de l'Aunis soient séparés de la Saintonge. 5. Que les intendants et les Ponts et Chaussées soient supprimés leurs fonctions devant être remplacées par les administrations provinciales. 5. Que les intendants et les Ponts et Chaussées soient supprimés leurs fonctions devant être remplacées par les administrations provinciales. 6. Que la dîme Ecclésiastique soit supprimée et que dans chaque Paroisse on accorde au Curé une Somme en Argent, Convenable a son État. 6. Que la dîme Ecclésiastique soit supprimée et que dans chaque Paroisse on accorde au Curé une Somme en Argent, Convenable a son État. 7. Que l'on veuille bien s'occuper à la réduction urgente et nécessaire de la multitude de Justices Seigneuriales qui Existent en plusieurs provinces et particulièrement en Aunis, qu'on en laisse subsister que celles qui seront nécessaires et surtout, qu'on diminue les abus qui ont lieu dans les dites Justices tant pour la vérification des droits Seigneuriaux. » 7. Que l'on veuille bien s'occuper à la réduction urgente et nécessaire de la multitude de Justices Seigneuriales qui Existent en plusieurs provinces et particulièrement en Aunis, qu'on en laisse subsister que celles qui seront nécessaires et surtout, qu'on diminue les abus qui ont lieu dans les dites Justices tant pour la vérification des droits Seigneuriaux. » Première page Billaud. Transcription de la page 1 du Cahier de doléances de Salles- en-Aunis. Première page Billaud. Transcription de la page 1 du Cahier de doléances de Salles- en-Aunis.

3 Le contexte de la convocation des États généraux de 1789 Crise financière (dettes) Crise financière (dettes) Crise économique (inflation) Troubles du Dauphiné Journée des Tuiles (7 juin 1788) Assemblée de Vizille (juillet 1788) Troubles du Dauphiné Journée des Tuiles (7 juin 1788) Assemblée de Vizille (juillet 1788) Réformes multiples (Turgot, Calonne, Terray) : monnaie, échanges de grains, service de la dette, fiscalité Réformes multiples (Turgot, Calonne, Terray) : monnaie, échanges de grains, service de la dette, fiscalité Contestation de la monarchie absolue Réaction des Privilégiés ( ) Crise frumentaire (mauvaises récoltes de 1787 et 1788) ÉTATS GÉNÉRAUX DU ROYAUME 1 er mai 1789 ÉTATS GÉNÉRAUX DU ROYAUME 1 er mai 1789 Mouvement philosophique des Lumières Guerre de Sept Ans (France-Angleterre) Guerre de Sept Ans (France-Angleterre) Déclaration dIndépendance des Etats-Unis dAmérique (1776) Légende Influences antérieures profondes Influences directes Mécanismes de la contestation

4 Lettre du roi pour la convocation des États Généraux «... Nous avons besoin du concours de nos fidèles Sujets pour nous aider à surmonter toutes les difficultés où nous trouvons, relativement à nos finances et pour établir, suivant nos vœux, un ordre constant et invariable dans toutes les parties du Gouvernement qui intéressent le bonheur de nos Sujets et la prospérité de notre Royaume... Sa majesté a désiré que des extrémités de son royaume et des habitations les moins connues, chacun fut assuré de faire parvenir jusquà Elle ses vœux et ses réclamations... Elle aura ainsi une sorte de communication avec tous les habitants de son Royaume. 24 janvier 1789, Archives nationales Prospérité n. f. État prospère, situation de succès (dune personne, dune entreprise). État de grande abondance, de richesse. Lisez la lettre de Louis XVI à ses sujets : 1.Soulignez en rouge dans le texte : - les expressions qui montrent les préoccupations de Louis XVI àlencontre de ses sujets ; - les expressions qui montrent ses propres préoccupations. 2.De quelle façon Louis XVI veut-il entrer en liaison avec ses sujets ?

5 CAHIER DE DOLÉANCES ET DE REMONTRANCES DE LA PAROISSE DE SALLES-EN-AUNIS (MARS 1789) « Plaintes Doléances et Remontrances de la Paroisse de Salles-en- Aunis. Pour concourir autant qu'il est en notre pouvoir aux vues bienfaisantes du Roi pour la réformation des abus qui se sont glissés dans toutes les parties de l'administration. Nous croyons devoir supplier nos seigneurs les États Généraux de vouloir prendre en Considération ce qui suit. 1. Nous désirons que les députés aux États Généraux votent par tête et non par ordre. 2. Que toute distinction humiliante pour le tiers État dans la manière de porter la parole au Souverain soit abolie, sa Majesté devant être très humblement suppliée de Considérer qu'à ses yeux le tiers État ne doit pas être moins précieux que les deux autres ordres des États. 3. Que les États Généraux sollicitent l'assurance de leur retour tous les 5 ans. 4. Qu'il soit établi des états provinciaux ou administrations dans tout le Royaume et que Ceux de l'Aunis soient séparés de la Saintonge. 5. Que les intendants et les Ponts et Chaussées soient supprimés leurs fonctions devant être remplacées par les administrations provinciales. 6. Que la dîme Ecclésiastique soit supprimée et que dans chaque Paroisse on accorde au Curé une Somme en Argent, Convenable a son État. 7. Que l'on veuille bien s'occuper à la réduction urgente et nécessaire de la multitude de Justices Seigneuriales qui Existent en plusieurs provinces et particulièrement en Aunis, qu'on en laisse subsister que celles qui seront nécessaires et surtout, qu'on diminue les abus qui ont lieu dans les dites Justices tant pour la vérification des droits Seigneuriaux. » Première page Billaud. Transcription de la page 1 du Cahier de doléances de Salles-en-Aunis. À laide de lextrait du cahier de doléances de Salles en Aunis, repérez les réponses formulées par le Tiers-État, majoritaire en France : 1.Soulignez en rouge les propositions politiques du texte. 2.Soulignez enbleu les propositions religieuses du texte. 3.Soulignez enviolet les propositions économiques du texte.

6 À laide du graphique du budget et de la lettre du roi, caractérisez la situation financière de la France depuis 1774 ? 1.Quelles sont les principales difficultés ? 2.Comment y remédier ?

7 Le contexte de la convocation des États généraux de 1789 Lettre du roi pour la convocation des États Généraux «... Nous avons besoin du concours de nos fidèles Sujets pour nous aider à surmonter toutes les difficultés où nous trouvons, relativement à nos finances et pour établir, suivant nos vœux, un ordre constant et invariable dans toutes les parties du Gouvernement qui intéressent le bonheur de nos Sujets et la prospérité de notre Royaume... Sa majesté a désiré que des extrémités de son royaume et des habitations les moins connues, chacun fut assuré de faire parvenir jusquà Elle ses vœux et ses réclamations... Elle aura ainsi une sorte de communication avec tous les habitants de son Royaume. 24 janvier 1789, Archives nationales Prospérité n. f. État prospère, situation de succès (dune personne, dune entreprise). État de grande abondance, de richesse. Lisez la lettre de Louis XVI à ses sujets : 1.Soulignez en rouge dans le texte : - les expressions qui montrent les préoccupations de Louis XVI àlencontre de ses sujets ; - les expressions qui montrent ses propres préoccupations. 2.De quelle façon Louis XVI veut-il entrer en liaison avec ses sujets ? À laide du graphique du budget et de la lettre du roi, caractérisez la situation financière de la France depuis 1774 ? 1.Quelles sont les principales difficultés ? 2.Comment y remédier ? À laide de lextrait du cahier de doléances de Salles en Aunis, repérez les réponses formulées par le Tiers-État, majoritaire en France : 1.Soulignez en rouge les propositions politiques du texte. 2.Soulignez en bleu les propositions religieuses du texte. 3.Soulignez en violet les propositions économiques du texte. CAHIER DE DOLÉANCES ET DE REMONTRANCES DE LA PAROISSE DE SALLES-EN-AUNIS (MARS 1789) « Plaintes Doléances et Remontrances de la Paroisse de Salles-en-Aunis. Pour concourir autant qu'il est en notre pouvoir aux vues bienfaisantes du Roi pour la réformation des abus qui se sont glissés dans toutes les parties de l'administration. Nous croyons devoir supplier nos seigneurs les États Généraux de vouloir prendre en Considération ce qui suit. 1. Nous désirons que les députés aux États Généraux votent par tête et non par ordre. 2. Que toute distinction humiliante pour le tiers État dans la manière de porter la parole au Souverain soit abolie, sa Majesté devant être très humblement suppliée de Considérer qu'à ses yeux le tiers État ne doit pas être moins précieux que les deux autres ordres des États. 3. Que les États Généraux sollicitent l'assurance de leur retour tous les 5 ans. 4. Qu'il soit établi des états provinciaux ou administrations dans tout le Royaume et que Ceux de l'Aunis soient séparés de la Saintonge. 5. Que les intendants et les Ponts et Chaussées soient supprimés leurs fonctions devant être remplacées par les administrations provinciales. 6. Que la dîme Ecclésiastique soit supprimée et que dans chaque Paroisse on accorde au Curé une Somme en Argent, Convenable a son État. 7. Que l'on veuille bien s'occuper à la réduction urgente et nécessaire de la multitude de Justices Seigneuriales qui Existent en plusieurs provinces et particulièrement en Aunis, qu'on en laisse subsister que celles qui seront nécessaires et surtout, qu'on diminue les abus qui ont lieu dans les dites Justices tant pour la vérification des droits Seigneuriaux. » Première page Billaud. Transcription de la page 1 du Cahier de doléances de Salles- en-Aunis.

8 Le contexte de la convocation des États généraux de 1789


Télécharger ppt "Les cahiers de Doléances, témoignages des crises de lAncien Régime Seconde."

Présentations similaires


Annonces Google