La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Internet est-il vraiment conçu par les Etats comme un territoire à défendre ? L'exemple chinois.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Internet est-il vraiment conçu par les Etats comme un territoire à défendre ? L'exemple chinois."— Transcription de la présentation:

1 Internet est-il vraiment conçu par les Etats comme un territoire à défendre ? L'exemple chinois

2 Qu'est-ce qu'un territoire pour les géographes et comment explique-t-on le territoire à l'école ?

3 Répond à leurs besoins Est dominé par un pouvoir Est aménagé Est un lieu daffirmation de leur identité Un espace habité Un espace limité et géré Un espace développé Un espace défendu TERRITOIRE Un espace approprié par les sociétés Si l'on prend par exemple la définition de Brunet dans les "Mots de la géographie" ou la plupart des définitions scolaires, le territoire est l'espace approprié par les sociétés

4 Logique d'expansion Logique de protection

5 Le cyberespace est bien un "espace" car il est composé de lieux, de réseaux, de carrefours, de flux Mais est-il un "territoire" ? En d'autres termes, comment les Etats se l'approprient par des logiques de territorialisation ? En quoi constitue-t-il par là même un territoire de la défense comme les autres ?

6 L'exemple du cas chinois Par quelles logiques de "territorialisation" la Chine s'approprie-t-elle le cyberespace ? Quelles sont les particularités de ces logiques ? En quoi sont-elles spécifiques à la manière dont la Chine d'aujourd'hui gère ses territoires et en conçoit la défense ?

7 « Le développement rapide de l'Internet joue un rôle important pour la croissance économique et l'intensification des contacts entre les divers peuples du monde mais il faut remarquer qu'il existe des problèmes inquiétants relatifs à l'Internet. » Jiang Zemin, extrait de son discours lors de la cérémonie douverture du World Computer Congress, le 21 août 2000 à Pékin.

8 A bien des égards, la Chine s'approprie le cyberespace conformément aux grandes logiques générales qui président à la gestion de son territoire On ne peut comprendre comment elle s'approprie le cyberespace qu'en comprenant les logiques de gestion et de défense de son territoire

9 Explique l'utilisation croissante de la cyberguerrel'utilisation croissante de la cyberguerre Une stratégie dite de "guerre sans restriction" qui utilise tous les moyens possibles pour la réalisation des ambitions géopolitiques du pays Explique l'utilisation de l'internet comme levier de puissance par la propagandel'utilisation de l'internet comme levier de puissance par la propagande Une volonté de puissance et de rayonnement à l'échelle du continent asiatique et, au-delà, à l'échelle mondialede puissance et de rayonnement à l'échelle du continent asiatique Explique la mise en place et le développement des moyens de contrôle et de surveillance du réseaula mise en place et le développement des moyens de contrôle et de surveillance du réseau Une volonté d'encadrer et de contrôler les différents espaces d'expressiond'encadrer et de contrôler les différents espaces d'expression Explique sa volonté de faire fonctionner l'internet chinois comme un vaste intranet strictement borné et limitéfaire fonctionner l'internet chinois comme un vaste intranet Un choix historique de s'ouvrir de façon progressive et contrôlée au reste du monde, pour protéger son modèle idéologiquefaçon progressive et contrôlée au reste du monde Explique le développement croissant de ses réseaux internet et la couverture en voie de généralisation de son territoire.développement croissant de ses réseaux internet Explique l'utilisation des nouvelles technologies de l'information pour des stratégies d'aspiration des savoirs dans le cadre de l'intelligence économiquedes stratégies d'aspiration des savoirs Une conquête progressive de son territoire poursuivant des objectifs de développement économiqueconquête progressive de son territoire poursuivant des objectifs de développement économique LEURS "ÉCHOS" SUR LA MANIÈRE QU'À LA CHINE DE S'APPROPRIER LE CYBERESPACE LES LOGIQUES DE GESTION ET DE DÉFENSE DU TERRITOIRE CHINOIS

10

11

12

13

14

15

16

17

18 Le profil sociologique de linternaute chinois En 2002, la Chine comptait déjà 46 millions dinternautes, 87 millions en 2004, pour atteindre quelque 137 millions début 2007, soit 10,5 % de sa population totale et plus de 30 % à Pékin. Près de 76 % dentre eux bénéficient dune connexion à haut débit. Le nombre de noms de domaines «.cn » a augmenté de 64,4 % (1,8 million) en une seule année [CNNIC, 2007]. FRÉDÉRICK DOUZET, « Les frontières chinoises de lInternet », Hérodote, 125 (2007) Plus de 80 % des internautes chinois ont moins de 35 ans, avec une proportion de 35 % pour les ans. Les internautes chinois sont donc avant tout des jeunes qui, dans leur grande majorité, semblent plus s'intéresser à la société de consommation quà la politique. Du point de vue sociologique, linternaute chinois typique est un homme, jeune, éduqué, qui effectue plutôt un travail « intellectuel » avec un revenu assez confortable, un citadin ou un étudiant, et dont la pratique de lInternet est en moyenne inférieure à quatre années. CANDICE TRAN DAI, « LInternet en République populaire de Chine », Notes de la FRS, 2006

19

20 A partir du 1er septembre, deux petits personnages vont commencer à se balader sur les écrans des internautes chinois lorsquils surferont sur les sites basés à Pékin. A pied, en moto ou en voiture, ils se pointeront toutes les demi- heures rappeler aux utilisateurs que leurs activités en ligne sont étroitement surveillées. Car ces deux petits avatars sont les représentants virtuels du Bureau Municipal de la Sécurité Publique de Pékin. Sous couvert de lutte contre les « activités illégales », le message est simple : Big Brother vous regarde, ce serait trop bête de loublier. « Nous allons continuer à promouvoir la nouvelle image de la police virtuelle, a expliqué un représentant du Bureau, et mettre à jour nos méthodes de sécurité pour améliorer la convivialité et devenir ainsi plus en phase avec la manière dont les internautes utilisent le web. Erwan Cario (Libération 29/08/2007 )

21

22

23

24 En septembre 2000, le Conseil des affaires dÉtat a établi la première liste formelle du type dinformations interdites : « 1. Celles contraires aux principes fondamentaux de la Constitution 2. celles qui portent atteinte à la sécurité nationale, divulguent des secrets dÉtat, constituent une menace pour le gouvernement 3. celles qui nuisent à lhonneur et aux intérêts de lÉtat 4. celles qui incitent à la haine ou à la discrimination ethnique, ou qui vont à lencontre de lunité nationale 5. celles préjudiciables à la politique gouvernementale en matière de religion, qui contribuent à la promotion dorganisations hérétiques, de croyances féodales et de superstitions 6. celles qui répandent des rumeurs susceptibles de provoquer des désordres sociaux ou de menacer la stabilité sociale 7. les documents de type pornographique ou à caractère licencieux ; ceux qui encouragent le jeu, la violence, lhomicide et la terreur ; ou qui incitent à commettre des crimes 8. les informations insultantes ou diffamatoires, ou qui portent atteinte aux droits et intérêts légitimes dautres personnes 9. toutes autres informations prohibées par la loi ou les règlements administratifs » [Amnesty International, 2002].

25 Le 7 avril, le relais de la flamme olympique à Paris a été interrompu quand certains alliés de "l'indépendance du Tibet" se sont rués sur le porteur handicapé de la torche Jin Jing et ont cherché à s'emparer de la torche. Le moteur de recherche chinois Baidu a enregistré environ entrées internet soutenant un boycottage de Carrefour à partir du 1er mai. Des appels similaires ont circulé sur un site de discussion populaire, ainsi que par SMS. La chaîne financière et économique du portail populaire Netease.com a mené une enquête sur un boycott des produits français. Parmi les interrogés, 95,4% étaient favorables. Chine-information

26

27

28 Seuls 9 fournisseurs daccès contrôlés par lEtat : ce sont les postes frontières du réseau chinois La Grande muraille du Net : un gigantesque pare- feu Plus de cyberpoliciers (les « patrouilles du Net ») + lois contraignant les acteurs de linternet dassumer leur part de responsabilité sur ce qui est diffusé par leur biais Un particulier qui veut une connexion internet doit passer par un fournisseur daccès local qui achète une connexion à un des neufs fournisseurs nationaux, chacun étant strictement identifiés et surveillés Les FMN étrangères fournissent le système technologique pour verrouiller linternet chinois et veulent simplanter dans le marché chinois Le fonctionnement de lintranet chinois


Télécharger ppt "Internet est-il vraiment conçu par les Etats comme un territoire à défendre ? L'exemple chinois."

Présentations similaires


Annonces Google