La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Notions élémentaires d'acoustique anatomie physiologie de l'oreille DT73 / J.LEVECQ « dose le son ! » bilan des études protections auditives.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Notions élémentaires d'acoustique anatomie physiologie de l'oreille DT73 / J.LEVECQ « dose le son ! » bilan des études protections auditives."— Transcription de la présentation:

1 notions élémentaires d'acoustique anatomie physiologie de l'oreille DT73 / J.LEVECQ « dose le son ! » bilan des études protections auditives

2 Etudes 5 à 10% de la population générale Guide de prévention du risque auditif – % des lycéens de la région Rhône Alpes I.U.M.T Claude Bernard – Lyon /99 17% de musiciens non professionnels étude Shmuziger et al % des musiciens professionnels Guide de prévention du risque auditif % des DJ travaillant en Discothèque Université de Montpellier 1 – 2008 Troubles auditifs précoces

3 Etudes Jeunes et musiques amplifiées 99% savent que la musique à forte puissance peut endommager laudition 57% ont ressentis des troubles ou des effets (sifflements, bourdonnements) 6,2% utilisent des protections auditives 47% ont déjà fait contrôler leur audition (les 15/19 sont les moins contrôlés) 45% des 15/19 ans déclare ne jamais écouter de musique sur un baladeur

4 Etude Traumatismes Sonores Aigus motifs à lorigine des TSA entre 2004/ %

5 40 cm niveau sonore mesuré à 3 m Leq 6 mn 111 dB(A)

6 1 Hz5 Hz10 Hz Hz dB LA 440 Hz

7 12O O 80 7O 4O seuil de la douleur 3O 2O 1O O 5O 6O seuil d'audibilité bruits dangereux bruits nocifs bruits gênants seuil d'endormissement concerts de rock discothèque h-p de chaîne stéréo conversation à voix basse à 1,50 m circulation importante appartement normal laboratoire d'acoustique

8 durée d'exposition 12O O min 2 min 3 min 5 min 10 min 15 min 30 min 1 h 2 h 3 h 5 h 10 h 20 h 40 h concerts de rock Baladeurs ( avant novembre 2005 ) local de répétition rock discothèque répétition instruments à vent chaîne stéréo (HP) piano, batterie... réacteur d'avion marteau piqueur presses tronçonneuse tôlerie tissage mécanique bruyante durée d'exposition hebdomadaire tolérable

9 fréquences audibles GRAVES 20 à 400 Hz 250 MEDIUM 400 à Hz AIGUËS à Hz bla bla bla bla bla INFRASONSULTRASONS

10 fréquences de la voix Hz Hz 880 Hz 440 Hz 220 Hz 110 Hz 55 Hz ténor alto soprano Hz basse la

11

12 coupe schématique oreille externemoyenneinterne

13 oreille externe tympan conduit auditif pavillon DDASS 73 / J.LEVECQ

14 oreille moyenne osselets tympan marteau enclume étrier platine de l'étrier muscle de l'étrier

15 oreille moyenne trompe d'Eustache DDASS 73 / J.LEVECQ

16 oreille interne étrier platine de l'étrier fenêtre ovale fenêtre ronde apex rampe tympaniquerampe vestibulaire DDASS 73 / J.LEVECQ

17 organe de Corti rampe vestibulaire rampe tympanique organe de Corti DDASS 73 / J.LEVECQ

18 organe de Corti cellules ciliées externes cellules ciliées internes fibres nerveuses du nerf auditif

19 cellules ciliées internes cellules ciliées externes

20 sélectivité fréquentielle cochlée saine

21 sélectivité fréquentielle cochlée endommagée

22 Simulations troubles de la perception cochlée saine

23 Simulations troubles de la perception cochlée endommagée cochlée saine Vivaldi Conversation Acouphène 3Khz Acouphène 8 Khz Acouphène 4Khz P

24 Résumé des mesures Écoles de musique Novembre Juin 2008 Écoles de Musique salles étudiée s Mesures dosimètre s Mesure s Affiche ur Sensib el heure s de mesur es group es étudié s élèv es % de niveau sonore moyen équivalent sur la durée de la mesure – Leq en dB(A) % dexpositions mesurées supérieures à l'exposition tolérable par jour sans protection. < 100 APEJS & Conservatoire de Rayonnement Régional %56%31%3% 22% DEVA École de Musique Actuelle %33%27%0% 23% E.M Canton de St. Alban en Leysse %44%22%8% 22% Total %45%27%3% 27%

25 Protecteurs individuels Atténuation en dB Etude comparative protection auditive Coût en In ear monitors Retour de scène à 850 à ailettes quasiment linéaire ~ 25 silicone ou acrylique moulé filtre linéaire à / -37 Mousse Filtrage important < 1

26 Prévenir : les protecteurs individuels

27 Prévenir : laudiogramme

28 Efficacité de la protection Non-port des PICB Durée01 mn2 mn10 mn1 h4 h %00,20,42,11350 Exposition avec PICB min Protection effective dB Perte d'efficacité %

29 EXPOSITION des MUSICIENS et des PERSONNELS MUSICIENS DORCHESTRE Les musiciens sont les premiers exposés lexposition dépend :De la nature de linstrument et de sa position Des durées de répétition collective et de travail personnel GROUPES MUSICIENS ROCK Les musiciens sont exposés à des niveaux attendus et désirés par les spectateurs –Les niveaux les plus élevés sont atteints sur scène –Le niveau dexposition des musiciens est compris entre 95 et 110 dBA GROUPE JAZZ ET ROCK Le niveau dexposition est compris entre 90 et 100 dBA PERSONNELS Les niveaux dexposition sont de même nature, ils concernent les ingénieurs du son, les ingénieurs lumière, le personnel de sécurité et daccueil DISCOTHEQUE Les niveaux de pression sur scène sont supérieurs à 100 dBA DJ, niveau de pression 95 – 100 dBA Personnels, niveau de pression 90 – 95 dBA Pour une durée dexposition de 20 heures, les niveaux dexposition sont de 96 dBA pour les DJ et de 92 dBA pour les personnels.

30 Réglementations spécifiques Décret no du 15 décembre 1998 relatif aux prescriptions applicables aux établissements ou locaux recevant du public et diffusant à titre habituel de la musique amplifiée, à l'exclusion des salles dont l'activité est réservée à l'enseignement de la musique et de la danse Décret no du 19 juillet 2006 relatif aux prescriptions de sécurité et de santé applicables en cas dexposition des travailleurs aux risques dus au bruit Décret n° du 31 août 2006 relatif à la lutte contre les bruits de voisinage Salles de concert Santé du public et Environnement des lieux de diffusion Santé des professionnels de la musique Environnement des lieux de diffusion

31 indicateur de bruit (classe 3) Laeq 15 mn + crête Outils appliqués à la gestion sonore sonomètre à mémoire (classe 2) afficheur et alerteurs (2 seuils) sonomètre à mémoire (classe 1 ou 2) + calibreur

32 QUE FAIRE EN CAS DE SUSPISCION DE TSA ? SYMPTÔMES D ALERTE: –Baisse de lacuité auditive –Hyperacousie –Acouphènes AUDIOGRAMME TRAITEMENT D URGENCE –Corticoïdes –Repos –Vasodilatateurs

33 MESSAGE SANITAIRE A DESTINATION DU PUBLIC « si vous pensez avoir subi un traumatisme sonore aigu (T.S.A.) et que vous souffrez de bourdonnement, de sifflement ou dune impression de surdité après quelques heures ou une nuit de sommeil, consultez immédiatement votre O.R.L. ou les urgences. Dans certains cas, un traitement immédiat peut vous éviter des troubles irréversibles. »

34 EXPOSITION CHRONIQUE AUX FORTS NIVEAUX SONORES - Atteinte préférentielle de certaines fréquences (4000 puis fréquences aigues) - Vieillissement prématuré de laudition - Acouphènes - Hyperacousie

35 AUTRES SYMPTÔMES Fatigabilité et repli sur soi céphalées Tendance dépressive (suicide!) Irritabilité Absentéisme

36 EN CAS DE SEQUELLES, PAR DÉFINITION, AUCUNE THÉRAPEUTIQUE N EST VRAIMENT EFFICACE SURDITÉ –Appareillage très limité HYPERACOUSIE –Protection ACOUPHÈNES –Vasodilatateurs –Traitement anti-douleurs –Thérapeutiques cognitivo-comportementales

37 LE SEUL TRAITEMENT EFFICACE EST DONC PRÉVENTIF EDUCATION ET DEPISTAGE LES PROTECTIONS AUDITIVES RESPECTER LES SEUILS DE SECURITÉ CAS PARTICULIERS DU BALADEUR

38 La législation la plus dure du monde –Puissance maxi 100 dBA –Tension maxi 150 mV –Mentions obligatoires (sur emballage, la notice, le produit) 18 modèles testés, 1 seul conforme (UFC que choisir n° 457 mars 2008) Préférer le casque aux écouteurs intra auriculaires mais… Baladeurs numériques

39 CONCLUSION Organe essentiel à la vie de relation (sic musicien) Sophistiquée et fragile (cellules ciliées externes) Cassée = irréparable A préserver : pourquoi assurer ses mains quant on ne protège pas ses oreilles?

40 Quelques bons comportements Gérer son temps d'exposition : positionnement, éloignement, pause, protection Etre attentif à son état de fatigue et à ses symptomes auditifs et extra-auditifs Se faire dépister régulièrement Ne pas hésiter à consulter un ORL

41 CONTACT Jacky LEVECQ Ingénieur Principal d'études sanitaires Délégation Territoriale Savoie de l'Agence Régionale de Santé Service Environnement Santé Carré Curial - BP CHAMBERY Cédex tél : fax : DDASS 73 / J.LEVECQ


Télécharger ppt "Notions élémentaires d'acoustique anatomie physiologie de l'oreille DT73 / J.LEVECQ « dose le son ! » bilan des études protections auditives."

Présentations similaires


Annonces Google