La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Qu'est-ce- qu'un livre ? Il a une fonction caractéristique : support de l'écriture (et les livres d'images ? = des albums ?), diffusion et conservation.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Qu'est-ce- qu'un livre ? Il a une fonction caractéristique : support de l'écriture (et les livres d'images ? = des albums ?), diffusion et conservation."— Transcription de la présentation:

1 Qu'est-ce- qu'un livre ? Il a une fonction caractéristique : support de l'écriture (et les livres d'images ? = des albums ?), diffusion et conservation de textes de nature variée, transportabilité. Il a une forme caractéristique : Le livre est défini par Littré comme une réunion de plusieurs feuilles de papyrus, de papier, de vélin, de parchemin, servant de support à un texte manuscrit ou imprimé, destiné à être lu. Mais un e-book nest-il pas un livre ?

2 Un peu d'étymologie : Livre >>> Latin liber = ce qui est sous l'écorce de l'arbre. Anciennement on écrivait sur le liber du tilleul, d'où son nom ?. Chez les Grecs, on disait « biblion » (écorce) (cf. Bible, bibliothèque) Il y a aussi la racine germanique buk, qui a donné book, bouquin (buch en allemand, le bois). Les premiers « livres » en Occident devaient donc être, avant la diffusion du papyrus, « écrits » sur des tablettes de bois… Volumen > ce qui est enroulé, rouleau (cf. volume) Codex > d'un mot latin signifiant bois abattu, planche (cf. code) Page > Latin pagina, rang (de vigne), donc ligne de texte, colonne de texte (de 6 à 8 cm de largeur à lorigine), page Feuille (folio) : encore une analogie végétale (on disait charta en latin classique, khartès en grec, cf. « pancarte »…, sans oublier le cartable !) Parchemin > Pergame, ville dAsie mineure (actuelle Turquie), où ce support alternatif fut mis au point, peut-être au Iie siècle av. J. C., pour cause dembargo de la part des Egyptiens. De plus, la peau danimal est disponible partout, contrairement au papyrus… Papier > du grec papyros Lire > Latin legere = cueillir, choisir (cf. élire) Texte > Du latin encore : « ce qui est tissé »

3 L'Epopée de Gilgamesh est un des premiers textes littéraires qui nous soient parvenus. Il a été transcrit il y a presque 3000 ans sur cette tablette d'argile, grace à un calame ou stylet.

4 Calames « Moi le roseau, jétais une plante inutile Car je ne produisais ni figues ni pomme ni grappe, Mais lHomme fit de moi le fils des Muses Perçant mes lèvres délicates et faisant de moi le canal par où sécoule un étroit filet, Et, désormais, chaque fois que jabsorbe la sombre boisson, comme inspiré, Je prononce tous les mots dune bouche muette » Epigramme grecque anonyme

5 Progrès de la lecture silencieuse… Imprimerie en France (1470) Triomphe du codex (rôle du christianisme) Supports numériques La plume remplace le roseau

6 Le volumen était enroulé (heureusement car il pouvait mesurer plusieurs dizaines de mètres de long). Celui-ci est un papyrus égyptien du milieu du IIIe siècle avant J. C., évoquant l'inventaire des biens d'une ferme (« Livre de comptes »). Lécran dun ordinateur nest-il pas un volumen vertical ? Le plus vieux « livre » dEurope, le papyrus Derveni (vers 340 av. J. C.) est un traité de philosophie grecque.

7 « Un lecteur daujourdhui qui verrait soudainement ses livres familiers réédités en rouleaux de papyrus ne les reconnaîtrait pas. Il aurait beaucoup de mal à retrouver une section précise dans le cœur du texte, faute de table des matières; à localiser un chapitre en particulier, faute de titre courant; à identifier lemplacement dune citation, faute de pagination; à repérer les passages portant sur une question donnée, faute dindex; et à déterminer les sources utilisées par un ouvrage scientifique, faute de bibliographie. Et il ne lui serait pas facile de savoir où sarrêter dans sa lecture, faute de division en paragraphes. » (cf. Vidéo)Vidéo Et puis le codex libère les mains (pour recopier, prendre des notes, écrire un commentaire en marge, suivre avec le doigt, etc.), contient plus de texte (recto verso), peut-être laissé ouvert à une page décorée, est assez facilement réutilisable, etc… En bref, on passe dune lecture continue à une lecture sélective.

8 Cahier de Théodoros Fayoum (Égypte), époque romano-byzantine, VIe siècle Bois de hêtre ciré, H. 21,5 x l. 13,5 cm Musée du Louvre, Antiquités grecques, étrusques et romaines, MNE 914. © photo RMN/Hervé Lewandowski Le cahier est en bois de hêtre. Il est constitué de dix tablettes et de deux couvertures. Il contient des exercices de mathématiques et des inscriptions chrétiennes : prières et invocations. Sur la couverture, une encoche est destinée à recevoir le stylet de l'écolier.

9 Le plus ancien fragment de codex conservé : De Bellis Macedonicis, Egypte, vers 100 ap. J. C. Codex de papyrus : Evangile de Judas, Egypte, vers 300 ap. J. C. La naissance du codex au Ier siècle ap. J. C. : des pages (ou folios) reliées et numérotées, écrites des 2 côtés. Il est lhéritier des tablettes reliées (attestées chez les Romains vers 200 av. J. C.). Il mettra 2 siècles à supplanter le volumen.

10 Un des plus anciens codex de parchemin (il a plus de 1600 ans). De forme presque carrée et écrit en grec, il contient le texte du Livre de Jonas (Ancien Testament).

11 Fabriquez votre propre livre ! Le XIIe siècle voit la généralisation des titres courants, paragraphes, rubriques, citations, références, etc.

12

13 Quand le livre devient un objet d'art... Région rhénane, vers 1020 (Ivoire, or et pierres précieuses) Enluminure dun missel florentin, par Monte di Giovanni, vers 1500 (La remise des clefs à St-Pierre)

14 Et les Chinois ? L'invention du papier est due aux Chinois (vers l'an cf. la légende des guêpes -, à partir de fibres végétales) ; il a été un élément décisif dans la mise au point de l'imprimerie, car il permettait enfin d'avoir un support écrit léger, souple et peu coûteux, indispensable à une production de masse de l'écrit (transmis vers lAn 1000 en Espagne et Italie, par lintermédiaire des Arabes, qui utilisaient plutôt de vieux chiffons). Il ne manquait plus alors pour remplir le papier qu'une technique plus fiable et plus rapide que la main humaine. L'imprimerie fut inventée en Chine, au début de la dynastie Tang, située entre 618 et 907. Ils transposèrent la technique des sceaux qu'ils utilisaient déjà à une plaque en bois qui représentait toute la page à imprimer. Le plus vieux livre imprimé daté au monde dont on ait encore un exemplaire est un livre religieux chinois réalisé en 868 intitulé "le Sutra du Diamant". C'est un rouleau long de 5 mètres composé de 7 feuilles de papier, il a été réalisé selon un procédé fameux à l'époque qu'on appelle la xylographie (la technique xylographique consiste à appliquer et frotter une feuille de papier sur une planche en bois composée de caractères mobiles préalablement encrés). Les Chinois sont aussi les inventeurs de limprimerie utilisant des caractères mobiles (de céramique, de bois, puis de métal).

15 Le plus ancien livre imprimé : Le sutra du diamant (868)

16 Le premier livre imprimé en occident : la Bible de Gutenberg (vers 1455) Nota : la pagination (et le foliotage) napparaît quaprès 1550…

17 Les formats : In-plano (feuille entière, 2 pages, entre 46 et 90 cm de haut) (exemple : LEncyclopédie…) Format « atlas » : In-folio (un pli, 4 pages) Format « grand cahier » : In-quarto (quatre plis, 8 pages) Format « petit cahier » : In-octavo (8 plis, 16 pages) Livres « de poche » : In-12 (12 plis, 24 pages), In-16 (16 plis, 32 pages, entre 11 et 22 cm de haut) Tous ces formats sont plus hauts que larges, parce que lœil humain a du mal à lire une ligne longue (pas plus de 70 signes…)

18

19 Le livre dans tous ses états !

20 Le livre numérique naît officiellement en 1971 : Projet Gutenberg, lent développement jusquaux années 2000, puis accélération (question de la numérisation) : Google Books. Wikipedia est-elle un livre ? Lécran dordinateur, un nouveau papyrus ??? Sur un écran, on lit une colonne de texte qui se déroule du haut vers le bas… La page, en particulier Web, na plus de limite de longueur… Sauf le format pdf, par exemple, qui permet une lecture plus proche de celle du codex… Un exemple de document pdf : horla.pdf Comment « feuilleter » sur un écran (format Flash) : Vers la disparition du « livre » ? Cest-à-dire sa dématérialisation…

21 À qui le lecteur numérique peut-il servir ? Le livres numérique vous permet de balader votre bibliothèque entière dans tous vos déplacements. Un luxe, qui, pour les gros lecteurs ou les gens qui voyagent beaucoup, pourrait devenir essentiel. Pour les étudiants aussi, disposer en permanence de tous les ouvrages dont ils ont besoin, avec la possibilité de les annoter, est aussi un atout appréciable. À l'avenir, le lecteur numérique pourrait devenir le support de lecture de la presse du matin - les journaux se mettent à proposer des formules adaptées - et de ses romans préférés. Quelle capacité ? La plupart des livres électroniques peuvent contenir au minimum plusieurs centaines de livres, au minimum 200 à 300. Les derniers modèles sont livrés avec des espaces pour cartes mémoire MemoryStick MS Duo (pour Sony) et l'emplacement pour carte SD (y compris Sony) permettant d'étendre la capacité de stockage de livres à plus de

22 Pour aller plus loin : dago/dossiers/82/index82c.htm


Télécharger ppt "Qu'est-ce- qu'un livre ? Il a une fonction caractéristique : support de l'écriture (et les livres d'images ? = des albums ?), diffusion et conservation."

Présentations similaires


Annonces Google