La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Psychologie sociale: l'expérience de Stanford et ses implications OE6-NW180 Professeur T. Engels.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Psychologie sociale: l'expérience de Stanford et ses implications OE6-NW180 Professeur T. Engels."— Transcription de la présentation:

1 Psychologie sociale: l'expérience de Stanford et ses implications OE6-NW180 Professeur T. Engels

2 Contenu du cours Qu'est-ce que c'est la psychologie sociale? L'expérience de Stanford L'influence des situations sociales L'agression: influence de l'évolution, de l'individu, de la situation et de la culture

3 La psychologie sociale La psychologie sociale est le domaine détude scientifique qui analyse la façon par laquelle nos pensées, sentiments et comportements sont influencés par la présence imaginaire, implicite ou explicite des autres, par leurs caractéristiques et par les divers stimuli sociaux qui nous entourent, et qui de plus examine comment nos propres composantes psychologiques et biologiques personnelles influent sur notre comportement social.

4 Niveaux danalyse en psychologie sociale Analyse Intra-individuel (ex. dissonance cognitive et attribution de soi) Processus interpersonnels (ex. perception dautrui et attraction interpersonnelle) Interaction entre lindividu et le groupe (ex. conformité au groupe, facilitation sociale) Relations intergroupes (ex. compétition/coopération intergroupes, échanges intergroupes)

5 L'expérience de Stanford Étude classique de la psychologie Organisé par Philip Zimbardo en 1971 à l'université de Stanford en Californie Épisodes: Préparations Arrestation et arrivé Gardiens Révolte...

6 Les préparations Annonces dans une gazette régionale 70 candidats Sélection des personnes sans problèmes médicaux ou psychologiques, et sans histoire de criminalité, de violence ou de dépendance 24 étudiants participent pour $15/jour, l'équivalent de 75/jour Divisé au hazard en deux groupe: les prisonniers et la gardiens Construction d'un prison

7 Arrestation Par la police de Palo Alto À la maison, accusés d'attaque à main armée ou de cambriolage Fouillés, passés les menottes, transportés vers la caserne Bandés les yeux, les futurs prisonniers devaient attendre seul dans un cachot Les « prisonniers » étaient informés de la loi, mais pas du fait que ceci était le début de l'expérience pour laquelle ils étaient inscrits

8 Le prison Dans un état de choc, les prisonniers étaient transportés vers le prison à l'université de Stanford Fouillés, déshabillés, épouillés Confisquation des possessions (inclusif les vêtements) Nouvelles vêtements: sarraus (blouses longues), sans sous-vêtements, mais avec le numéro d'identification sur le front et le dos; des sandales et une chaine au pied droit

9 Les gardiens Pas de formation ou de préparation spécifique Instruction par Philip Zimbardo: Vous pouvez créer une situation dans laquelle les prisonniers sennuient et dans laquelle ils ont un peu de détresse. Vous pouvez créer une notion d'arbitraire en contrôlant toute leur vie. Cest le système, vous et moi, qui contrôle leur vie, et ils nauront pas de privé. Nous allons leur priver de leur privé par plusieurs mesures. Cela leur donnera la sensation de ne pouvoir rien faire. Cet à dire, dans cet situation nous allons contrôler tout et eux ils ne contrôleront rien.

10 Les gardiens Mission primaire des gardiens: garder le calme dans le prison en imposant leurs propres règles Uniforme militaire en kaki avec un triquet et un sifflet Des lunettes de soleil miroirs pour éviter le contact visuel Travail en équipe de 8 heures les prisonniers qui étaient 24h/24h dans un petit cachot à trois 3 prisonniers et 3 gardiens en réserve

11 D'expérience à cauchemar Les gardiens imposaient des punitions arbitraires, par exemple des pompages Le premier jour passait assez calme, mais le lendemain une révolte pris place: les prisonniers s'enfermaient dans leur cachot, en raillant et maudissant les gardiens L'équipe de jour demandait l'aide de l'équipe de nuit et des trois réservistes pour cracker la révolte Ensemble, les 9 gardiens attaquaient les prisonniers avec un appareille anti-incendie

12 D'expérience à cauchemar Les prisonniers étaient priver de leur sassau et de leur matelas Les leaders étaient enfermer seul Puis les gardiens décidaient de diviser le groupe en deux: les bons et les mauvais Un cachot privilégié était installé: les trois prisonniers qui étaient les moins impliquer dans la révolte recevaient leur sassau, leur matelas et pouvaient se laver. Contrairement au mauvais, ils recevaient à manger! ==> le but était d'arrêter la solidarité entre les prisonniers

13 D'expérience à cauchemar L'après-midi, deux prisonniers du cachot privilégié devait changer avec deux prisonniers des cachots non-privilégié ==> par cette mesure arbitraire la méfiance était introduit dans le groupe (cf les prisons normaux) Plus de solidarité entre les gardiens, qui se réunissaient contre les prisonniers ==> plus de contrôle, de surveillance et d'agression Même aller à la toilette devenait une privilège: dans chaque cachot les gardiens mettaient un seau pour uriner et déféquer

14 Les souffrances Après 36h seulement, un des prisonniers était émotionnelment bouleversé et désorganisé. En effet, l'organisation croyait à une comédie! Pendant un interview on lui offrait de devenir informateur. Seulement quand le prisonnier commençait, quelques heures plus tard, à hurler et crier, les responsables on compris qu'il souffrait réellement Pour les visiteurs (2ième jour), les circonstances du prison était caché

15 L'évasion Puis, les gardiens croyaient à une évasion immanente Zimbardo même développait un plan pour prévenir l'évasion! Il se réunissait avec les gardiens! Quand l'évasion ne prenait pas place, les gardiens étaient très frustrés L'harcèlement par les gardiens augmentait visiblement: conter pour des heures, des longues étapes d'exercices physiques, nettoyer les toilettes à main

16 La confusion totale Visite d'un aumônier: le demi des prisonniers s'introduisaient avec leur numéro! L'aumônier offrait de contacter leur parents pour chercher un avocat Un des prisonniers ne voulait pas parler l'aumônier, mais demandait un médecin. Pendant que le prisonnier attendait un médecin, les autres devaient crier que lui n'était pas un bon prisonnier Seulement quand Zimbardo lui perlait sérieusement, le « prisonnier » voulait partir

17 Le parole Le troisième jour, chaque prisonnier pouvait demander le parole Devant le jury du parole, la majorité acceptait de perdre la compensation de $15/jour Tous les prisonniers retournaient dans le cachot ==> ils ne se réalisaient plus que c'était une expérience Quand les paroles étaient rejettés, aucun prisonier a osé (pensé à la possibilité?) de quitter l'expérience

18 Les participants Trois groupes de gardiens appariaient: les 'bons', ceux qui agissaient comme les règles le demandaient, et les abusives (« John Wayne »). Tous acceptaient leur « boulot ». Au début, quelques prisonniers rebellaient. Après, 4 déclinaient émotionellement, 1 développait un exanthème, et d'autres essayaient de suivre les « règles » parfaitement

19 Le remplacent Un remplacent était horrifier par les pratiques dans le prison et ne croyait pas – contrairement aux autres – à un vrai prison: pour être libérer, il ne voulait plus manger ==> les gardiens lui enfermaient solitaire Les autres prisonniers le percevaient comme un trublion ==> quand les autres pouvaient choisir de terminer son emprisonnement solitaire en échange de leur draps, ils choisissaient de lui laisser en emprisonnement solitaire

20 La fin de l'expérience L'expérience était arrêter pour deux raisons: Les gardiens devenaient de plus en plus abusive la nuit, croyant que les caméras ne roulaient pas Une chercheuse de l'équipe de Zimbardo (le 50ième visiteur externe) protestait très fort aux conditions du prison Debriefing avec les gardiens, les prisonniers et les chercheurs Vidéo

21 L'influence de la situation Le rôle social: étudiant, frère, membre d'une équipe,... Les normes sociales: dans la classe, à bord,...

22 L'agression L'influence de L'évolution L'individu De la situation De la culture

23 L'agression L'influence de L'évolution: est-ce que l'homme est plus agressive que d'autres animaux? L'individu De la situation De la culture

24 L'agression L'influence de L'évolution L'individu: est-ce qu'il y a des différences importantes en terme du niveau et de la nature d'agression chez des différentes personnes? De la situation De la culture

25 L'agression L'influence de L'évolution L'individu De la situation: quel est le rôle des frustrations, de la température et de la provocation pour susciter l'agression? De la culture

26 L'agression L'influence de L'évolution L'individu De la situation De la culture: est-ce qu'il y a des différences entre cultures en tant du tau d'agression? Est-ce que les normes (par exemple les jeux vidéos) sont importantes?


Télécharger ppt "Psychologie sociale: l'expérience de Stanford et ses implications OE6-NW180 Professeur T. Engels."

Présentations similaires


Annonces Google