La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Psychologie sociale: l'obéissance et les processus de groupe OE6-NW180 Professeur T. Engels.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Psychologie sociale: l'obéissance et les processus de groupe OE6-NW180 Professeur T. Engels."— Transcription de la présentation:

1 Psychologie sociale: l'obéissance et les processus de groupe OE6-NW180 Professeur T. Engels

2 Contenu du cours L'expérience de Milgram Inter mezzo: l'expérience small world Les processus de groupe Rôles, normes et cohésion « groupthink » La performance d'un groupe

3 Niveaux danalyse en psychologie sociale Analyse Intra-individuel (ex. dissonance cognitive et attribution) Processus interpersonnels Interaction entre lindividu et le groupe (ex. conformité au groupe, facilitation sociale) Relations intergroupes (ex. compétition/coopération intergroupes, échanges intergroupes)

4 L'expérience de Milgram Qui était Stanley Milgram ( )?

5 L'expérience de Milgram Qui était Stanley Milgram? Ami de Philip Zimbardo (Stanford) Étudiant aux universités de Yale et Harvard Déjà en 1963 sa recherche reçoit beaucoup d'attention, avec entre autre un article sur la une du New York Times Ses études les mieux connus sont celles concernant l'obéissance et l'expérience small world Homme très influentiel pour la psychologie sociale et d'autres sciences humaines

6 L'expérience de Milgram Idée générale: établir des expérience pour illuminer le processus de l'obéissance Lobjectif: mesurer le niveau d'obéissance à un ordre condamné par la morale de celui qui l'exécute Intérêt scientifique: après la second guère mondiale, tout-le-monde se demandait comment le nazi-holocauste avait été possible ==> lobéissance semble une des facteurs critiques

7 Les préparations Annonces dans une gazette régionale L'expérience demande une heure à 4 $, N=40 Présentation: « une expérience pour étudier lutilité de la punition sur la mémorisation L'apprenant (un acteur) apparait comme un participant de même nature que le sujet L'apprenant et le sujet reçoivent une décharge électrique faible et l'apprenant est attaché sur une chaise électrique

8

9 Position de l'apprenant

10 Le générateur des chocs avec la rangée de manettes

11 Indication des voltages volts: « slight shock » volts: « moderate shock » volts: « strong shock » volts: « very strong shock » volts: « intense shock » volts: « extreme intense shock » volts: « Danger: severe shock » volts: « XXX »

12 Les instructions de l'apprenant volts: Ugh! - Ugh!! 120 volts: Ugh! Ça fait mal. 150 volts: ugh! Ça suffit. Je t'ai dit que je souffre de mon coeur. Libre-moi. 165 volts: ugh! Libre-moi! (criant) 180 volts: ça fait trop de mal! Libre-moi! (criant) 195 volts: ugh! Libre-moi! (7x) volts: ugh! 270 volts: libre-moi (hurlant) volts: l'apprenant hurle volts: l'apprenant hurle très fort et intense volts: plus de réponse de l'apprenant

13 La procédure Le sujet lisait 10 pairs de mots. Après il lisait juste le premier mot et l' apprenant devait compléter avec le deuxième mot. Le 'but' était de faire apprendre l'apprenant les 10 pairs. Le sujet est instruit d'administrer un choc à chaque fois que l'apprenant fait une erreur, en augmentant le voltage avec 15 volts après chaque réponse faute Le sujet annonce le voltage avant de l'administrer

14 La procédure L'expérimentateur répondait, à chaque fois que le sujet hésitait, avec des réponses préfixées: Veuillez continuer s'il vous plaît L'expérience exige que vous continuiez Il est absolument indispensable que vous continuiez Vous n'avez pas le choix, vous devez continuer Réponses aux questions: Les chocs peuvent faire mal, mais ne laisseront pas de blessures permanentes Même si l'élève ne l'aime pas, il faut continuer

15 Les résultats Que pensez-vous? En terme d'acceptation de la situation En terme de tensions En terme d'administration des chocs

16 Les résultats Que pensez-vous? En terme d'acceptation de la situation En terme de tensions En terme d'administration des chocs Les étudiants et les collègues de Milgram croyaient que environ 1% des participants passeraient le 'Very strong shock (240 volts)

17

18 Souffrance des sujets

19 Pourquoi est-ce que les sujets obéissent?

20 Agression naturelle? On apprend les hommes à obéir? L'expérience prend place dans un contexte respectable, même prestigieux? L'expérimentateur ou l'apprenant se trouvent tout près? Un individu est plus obéissant qu'un groupe? Les sujets ne sont pas responsable?

21 Pourquoi est-ce que les sujets obéissent? Agression naturelle? Non, dans la condition de contrôle, où il n'y a pas d'expérimentateur présente, seulement 3% des sujets obéissent. On apprend les hommes de l'ouest à obéir? L'expérience donne les même résultats avec hommes et femmes, jeunes ou pas, de tous les cultures. L'expérience prend place dans un contexte respectable, même prestigieux? 48% continu jusqu'à 450 volts dans un contexte non- prestigieux; avec une personne ordinaire seulement 20% des sujets obéissaient.

22 Pourquoi est-ce que les sujets obéissent? L'expérimentateur ou l'apprenant se trouvent tout près? Les ordres par téléphone (21%), l'apprenant dans la même pièce (40%) et le contact physique (30%) influencent le résultat Un individu est plus obéissant qu'un groupe? Quand les sujets sont à quatre le taux d'obéissance totale est de 10% quand deux sujets rebellent et de 92,5% quand personne ne rebelle! Les sujets ne sont pas responsable? Différence entre transmettre et exécuter.

23 Conclusions de Milgram L'obéissance n'est clairement pas le résultat d'un instinct agressif Obéir des ordres qui sont en conflit avec la morale n'est pas facile La tendance à obéir une autorité proche, conséquente, respectée et qui prend la responsabilité est une tendance évolutive

24 Inter mezzo L'expérience de Milgram a eu une influence très profonde dans les sciences et sur l'opinion publique Mais, Milgram menait aussi l'expérience « small world » 160 lettres à envoyer de Nebraska à Massachusetts 44 arrivent après au moyen 5 intermédiaires Nous connaissons tout-le-monde en 6 étapes, d'où la phrase « six degrees of separation »

25 Les processus de groupe Les trois composants d'un groupe: Les rôles des membres, se qu'on attend d'eux d'une façon formelle ou informelle Les normes qui déterminent comment les membres doivent se comporter La cohésion entre les membres Prise de décision en groupe: danger de polarisation et de prise de décision désastreuse (« groupthink », cf les désastres avec le Challenger et le Columbia du NASA)

26 Le « groupthink » Antécédents: Beaucoup de cohésion Situation stressante Structure du groupe: Membres homogènes Isolé Leadership directive Procédures non-systématisées

27 Le « groupthink » Antécédents Symptômes: Surestimation par le groupe Refuser de l'aide ou de l'assistance extérieure Pression pour uniformité: Pression quand qqn n'est pas d'accord Se censurer Illusion d'unanimité

28 Le « groupthink » Antécédents Symptômes Conséquences: Grande probabilité d'une décision mauvaise ou désastreuse Prise de décision défectueux: Listes des alternatives et objections incomplètes Peux d'informations Peux d'explorations des risques et des alternatives

29 Le « groupthink » Antécédents Symptômes Conséquences Prévention: Éviter l'isolation Réduire la pression pour se conformer Installer un norme de révision critique

30 Le « groupthink » Antécédents Symptômes Conséquences Prévention Littérature intéressante: Horck, J. (2004). An analysis of decision-making processes in multicultural maritime scenarios. Maritime Policy & Management, 31,

31 La performance d'un groupe Est-ce que, en général, la performance d'un groupe est supérieure à celle d'un individu?

32 La performance d'un groupe La performance s'améliore quand: Les tâches sont disjonctive (vs conjonctive) On établi des objectives spécifiques, stimulants et accessible On fait le brainstorming d'une façon efficace: expression de toutes idées Les idées appartiennent au groupe et non aux individus La diversité est intégré dans le groupe

33 La performance d'un groupe Une ode au groupe est le livre de James Surowiecki (2004). The wisdom of crowds. Why the many are smarter than the few. London: Abacus.


Télécharger ppt "Psychologie sociale: l'obéissance et les processus de groupe OE6-NW180 Professeur T. Engels."

Présentations similaires


Annonces Google