La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le siècle des Lumières. Emmanuel Kant ( 1724-1804 ) Philosophe allemand, théoricien des Lumières. « Sempere aude » = Ose savoir.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le siècle des Lumières. Emmanuel Kant ( 1724-1804 ) Philosophe allemand, théoricien des Lumières. « Sempere aude » = Ose savoir."— Transcription de la présentation:

1 Le siècle des Lumières

2 Emmanuel Kant ( ) Philosophe allemand, théoricien des Lumières. « Sempere aude » = Ose savoir.

3 Qui est cet homme instruit, cultivé, « éclairé » du 18ème siècle ? Alain René Lesage Charles de Secondat, baron de La Brède et de Montesquieu Prosper Jolyot de Crais-Billon, dit Crébillon Pierre Carlet de Chamblain de Marivaux Denis Diderot François Marie Arouet, dit Voltaire Jean-Jacques Rousseau Paul Henry Thiry, baron dHolbach Pierre Auguste Caron de Beaumarchais Pierre Choderlos de Laclos Jean-Pierre Claris de Florian Donatien Alphonse François, comte de Sade, dit Le Marquis de Sade Etc. Donc …

4 Moins à Versailles que … … dans les salons des dames, comme Melle de Lespinasse … … ou les clubs ou cafés, comme le très célèbre Café Procope à Paris ou au café de la Régence … Où le rencontre-t-on ?

5 Les 4 périodes des Lumières I – Laube ou la naissance des Lumières 1715 : mort de Louis XIV, avènement de Louis XV ( arrière-petit-fils, 5 ans ! ) Vers 1745 : Louis XV inaugure un règne plus personnel II – Le zénith ou les Lumières militantes Vers 1745 … 1774 : avènement de Louis XVI ( petit-fils de Louis XV ) III – Le crépuscule ou le repli des Lumières 1774 … 1789 : début de la Révolution française IV – Les Lumières confisquées par la Révolution 1789 … 1799 : le 18 Brumaire, Bonaparte au pouvoir

6 I – Laube … La régence de Philippe dOrléans ( neveu de Louis XIV ) et la 1ère partie du règne de Louis « le bien aimé ». = libéralisme aristocratique Louis XV en habit de sacre

7 Optimisme, fantaisie, frivolité … La grande période de la mode « rococo ».

8 John Law et ses assignats … Être actionnaire à la Compagnie des Indes … Des promesses de fortune, le progrès partout … Halley et le mouvement des étoiles Hales et la circulation de la sève Le 1er chronomètre de Harrison Calcul du méridien terrestre Classement des êtres vivants par Linné Langage des signes par labbé de lEpée Échelle thermométrique centésimale de Célsius ETC.

9 À lire … 1719 : Robinson Crusoé, Defoe 1721 : Lettres persanes, Montesquieu 1723 : La double inconstance, Marivaux 1725 : L Île des esclaves, Marivaux 1730 : Le Jeu de lAmour et du Hasard, Marivaux 1731 : Manon Lescaut, Prévost 1734 : Lettres philosophiques, Voltaire 1736 : Les Égarements du cœur et de lesprit, Crébillon fils

10 II – Le zénith … Louis XV … et une favorite très influente et assez « éclairée » : Madame de Pompadour

11 + Diderot D Alembert = LEncyclopédie

12 Entreprise éditoriale, philosophique et scientifique menée par Denis Diderot et Jean Le Rond d'Alembert dans l'esprit de la philosophie des Lumières et parue entre 1751 et Né du projet de traduire la Cyclopædia de l'anglais Chambers (publiée de 1728 à 1742) pour l'éditeur Le Breton en 1745 Diderot travaillait alors comme traducteur pour une maison d'édition, l'Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers vit le jour comme projet autonome avec le Prospectus de 1750, dans lequel Diderot affichait son ambition de faire l'inventaire des acquisitions de l'esprit humain.Son objectif était de contrecarrer le Dictionnaire de Trévoux des jésuites et de favoriser la diffusion de la philosophie des Lumières. Diderot a eu recours à des auteurs connus (Montesquieu, Voltaire, Rousseau, Buffon, Dumarsais, Daubenton) ainsi qu'à des auteurs inconnus. DAlembert s'occupait des mathématiques, Diderot de l'histoire de la philosophie, l'abbé Morellet de la théologie, Buffon des sciences de la nature, Paul-Joseph Barthez ( ) de la médecine, Quesnay et Turgot de l'économie. Le chevalier de Jaucourt assistait Diderot dans de nombreuses tâches rédactionnelles et éditoriales. L'Encyclopédie est avant tout marquée par l'intérêt de Diderot pour la technique.Le destinataire était «le peuple» et pourtant les souscripteurs étaient des gens cultivés, ecclésiastiques, nobles et parlementaires.

13 Lencyclopédie, cest … Non seulement un énorme réservoir de connaissances, théoriques et techniques, dans tous les domaines, mais aussi un instrument dinitiation, de réflexion et un formidable outil de propagande … Une encyclopédie pratique dutilisation : -classement par ordre alphabétique -Système de renvois dun article à lautre -Texte accompagné de planches dillustration Une aventure éditoriale avec des hauts et des bas : 1ère interdiction dès 1752 sous la pression des Jésuites ; accusation dincitation au régicide ; 2ème interdiction en 1759 … mais aussi la protection bienveillante de Mme de Pompadour, de grands monarques européens comme souscripteurs ( Frédéric II, Catherine de Russie …). 28 volumes dont plusieurs de planches, articles ( + de 1000 rédigés par Diderot lui-même ).

14 Diderot Rousseau Monarchie éclairée Athéisme matérialiste Monarchie éclairée Déisme ( « le grand Horloger » ) Démocratie anticlérical

15 1762 : « Nous approchons de létat de crise et du siècle des révolutions », J.J. Rousseau, in Emile ou de lEducation

16 À lire … 1748 : Zadig ou la Destinée, Voltaire 1749 : Lettre sur les aveugles …, Diderot : Micromégas, Voltaire 1759 : Candide ou lOptimisme, Voltaire 1762 : Du Contrat social, Rousseau 1764 : Dictionnaire philosophique, Voltaire 1765 : Jacques le Fataliste, Diderot 1767 : L Ingénu, Voltaire 1769 : Le Rêve de dAlembert, Diderot

17 III – Le crépuscule … Louis XVI Marie-Antoinette et ses enfants

18 La Guerre dindépendance des Etats-Unis (ici bataille de Saratoga ) instauration dune démocratie Turgot et Necker échouent à réformer la monarchie et léconomie.

19 Pouvoir royal faible et dévalué … repli sur soi ou libertinage radical renouveau spiritualiste, linstinct lemporte sur la raison, sentimentalisme … Les anti-Lumières relèvent la tête … Retour en force de certains obscurantismes ( superstitions, sciences occultes … ) = convocation des Etats généraux, mai 1789 La crise na jamais été aussi proche …

20 Figaro … Son mariage est la grande affaire de la fin de lAncien Régime. Louis XVI, après avoir entendu la pièce en lecture sen méfie : il comprend que le message quelle contient est dangereux pour le système aristocratique, mais il ninterdit pas la représentation. Avant le lever du jour, ce 27 avril 1784, les spectateurs se précipitent vers le théâtre, créant une file dattente jamais vue ! Lors de la représentation, le public ovationne les répliques, longuement ; les femmes sévanouissent, dautres pleurent ; des hommes pâlissent, dautres séchauffent. Le lendemain, tout Paris, abasourdi de tant daudace, se prépare aux nouvelles représentations ( 67 en 1784 ), pendant que dans les pensées, les cœurs et les esprits, germe la petite graine despoir pour une récolte que chacun sent quasi imminente … Beaumarchais

21 À lire … 1772 : Le Diable amoureux, Cazotte : Paradoxe sur le comédien, Diderot 1775 : Le Barbier de Séville, Beaumarchais 1782 : Les Liaisons dangereuses, Laclos : Les Confessions, Rousseau 1784 : Le Mariage de Figaro, Beaumarchais 1788 : Paul et Virginie, Bernardin de Saint-Pierre 1788 : Justine, Sade

22 IV – les Lumières confisquées … 14 juillet 1789 … La division du royaume de France en départements (circonscriptions territoriales à l'époque) est évoquée pour la première fois en 1765, puis le principe du découpage est accepté en départements sont ainsi créées en 1790, respectant le plus fidèlement possible les spécificités naturelles et historiques de chaque région.

23 Calendrier républicain, calendrier institué par la Convention nationale le 24 octobre 1793, pendant la Révolution française, en remplacement du calendrier grégorien. Le calendrier républicain fut créé par Fabre d'Églantine et utilisé en France de 1793 à Commençant à l'équinoxe d'automne (22 ou 23 septembre), l'année était divisée en douze mois de trente jours, eux-mêmes subdivisés en trois périodes de dix jours, les décades. Le nom des jours correspondait à leur chiffre dans l'ordre de numérotation : primidi, duodi, tridi, quartidi, quintidi, sextidi, septidi, octidi, nonidi, décadi. Le dernier jour de chaque décade correspondait à un jour de repos. Les cinq ou six jours «complémentaires» qui restaient à la fin de l'année (du 17 au 21 septembre environ) étaient consacrés à la célébration des fêtes républicaines. La première année du nouveau système fut appelée an I, la seconde an II, etc. Trois mois furent attribués à chaque saison; les mois d'automne se nommaient vendémiaire («mois des Vendanges»), brumaire («mois des Brumes») et frimaire («mois des Frimas»); les mois d'hiver, nivôse («mois des Neiges»), pluviôse («mois des Pluies») et ventôse («mois des Vents»); les mois de printemps, germinal («mois de la Germination»), floréal («mois des Fleurs») et prairial («mois des Prairies»); et les mois d'été, messidor («mois des Moissons»), thermidor («mois de la Chaleur et des Bains») et fructidor («mois des Fruits»). Le calendrier républicain fut aboli par Napoléon le 1 er janvier 1806.

24 Lorsque le royaliste Rouget de Lisle compose la Marseillaise, en 1792, il nimagine pas quelle va devenir un chant révolutionnaire. En effet, elle incarne dabord le refus de la servitude et fait appel à un patriotisme qui convoque les figures de la nation souveraine et unie face à ladversité. Il ny a là rien de révolutionnaire. Ce sont les événements et linstrumentalisation symboliques de la Marseillaise, notamment en 1792, en 1830, puis en 1848, qui linscrivent dans le registre de la mémoire révolutionnaire sans lui interdire pour autant de couvrir un champ symbolique bien plus large, comme en témoigne sa réappropriation collective comme hymne national. La Marseillaise Allons, enfants de la Patrie, Le jour de gloire est arrivé. Contre nous de la tyrannie Létendard sanglant est levé ! (bis) Entendez-vous dans les campagnes Mugir ces féroces soldats ? Ils viennent, jusque dans vos bras, Égorger vos fils, vos compagnes ! Refrain : Aux armes, citoyens ! formez vos bataillons ! Marchons ! Quun sang impur abreuve nos sillons.

25 Les théoriciens Robespierre Saint-Just Les orateurs Mirabeau Danton Marat Camille Desmoulins Les journalistes dopinion

26 Ce quon retient surtout de la Révolution …

27 Que reste-t-il à lire ? … 1794 : Iambes, Chénier 1795 : Esquisse dun tableau historique des progrès de lesprit humain, Condorcet Beaucoup ont fui …vers lAngleterre ou lAllemagne, où se prépare déjà le 1 er grand mouvement littéraire du siècle suivant … Germaine de Staël François-René de Chateaubriand


Télécharger ppt "Le siècle des Lumières. Emmanuel Kant ( 1724-1804 ) Philosophe allemand, théoricien des Lumières. « Sempere aude » = Ose savoir."

Présentations similaires


Annonces Google