La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LInconscient Dans la théorie psychanalytique, il y a 3 concepts essentiels desquels découlent tous les autres : Le transfert La sexualité infantile.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LInconscient Dans la théorie psychanalytique, il y a 3 concepts essentiels desquels découlent tous les autres : Le transfert La sexualité infantile."— Transcription de la présentation:

1 LInconscient Dans la théorie psychanalytique, il y a 3 concepts essentiels desquels découlent tous les autres : Le transfert La sexualité infantile

2 La psychanalyse dans la culture occidentale contemporaine Les trois concepts essentiels de la psychanalyse : Linconscient La sexualité infantile : les stades du développement psychosexuel stade oral stade anal le complexe dŒdipe Le transfert et le contre-transfert: leur importance dans la psychothérapie

3 Bibliographie Découvrir la psychanalyse, de Freud à aujourdhui Edith Lecourt, 2006 Paris, Editions Eyrolles Introduction à la pensée freudienne, Les Concepts Fondamentaux de la Psychanalyse Jean Pierre Chartier, 2008 Petite Bibliothèque Payot Il faut absolument lire un de ces livres (ou un autre dintroduction à la psychanalyse) comme complément indispensable à ce cours.

4 Au début du 20 ème siècle, la psychanalyse a représenté une révolution extraordinaire dans les valeurs de la société occidentale. Elle a depuis influencé de façon décisive lévolution des mœurs et dautres aspects essentiels de notre vie quotidienne. Vous avez certainement lu et entendu parler beaucoup de psychanalyse. Ecrivez maintenant ce que vous vous rappelez à propos de la psychanalyse. (une page maximum)

5 Pour vous familiariser avec la psychanalyse telle que Freud la concevait, je vous invite à lire larticle de Freud « La morale sexuelle civilisée et la maladie nerveuse des temps modernes » écrit en 1908:

6 Lavantage principal de lapproche psychanalytique est le fait de permettre lintégration de données complexes, dans une perspective longitudinale (histoire de lindividu) et transversale (les différents aspects de la situation présente) de lindividu. La large divulgation de la théorie psychanalytique a galvaudé certains de ses concepts. Il faut faire très attention à éviter une application réductionniste de la théorie ! Même quand on applique une autre technique dintervention, on peut toujours faire une lecture psychanalytique de la situation du sujet, cest-à-dire, une compréhension de sa situation en utilisant les concepts psychanalytiques.

7 LInconscient Linconscient est une notion qui existait déjà avant Freud. Mais Freud a introduit lidée que linconscient est organisé autour de la sexualité, et particulièrement des interdits liés à la sexualité dans le monde civilisé. La spécificité du concept dInconscient en psychanalyse vient donc de la notion de sexualité refoulée.

8 Pour expliquer la place de linconscient dans le fonctionnement psychique, Freud a crée la première théorie topique de la psychanalyse. « Topique » dérive du grec topos qui signifie « lieu ». Il sagit pour Freud de décrire les « lieux » métaphoriques du fonctionnement psychique selon sa théorie. Lidée de faire une description spatiale est dérivée des découvertes de Broca, médecin français, le premier à localiser un aire fonctionnel spécifique dans le cerveau, celui du langage. Freud était neurologue et travaillait sur les aphasies*. Il était familiarisé avec les découvertes scientifiques de son temps. regardez « aphasie » dans

9 Conscient Pré-conscient _____________________________ censure Instances de la Première théorie topique Inconscient « fenêtre » actuelle où lattention est focalisée Réservoir de tous les contenus accessibles au Conscient

10 Contenus de linconscient: représentants refoulés des pulsions interdites au cours de lenfance

11 Les animaux ont des instincts Les êtres humains ont des pulsions Les instincts sont innés, automatiques et irrépressibles Les pulsions sont construites au cours du développement par la modification des instincts

12 POUSSÉESOURCEOBJETBUT Composantes de la Force de l énergie. Caractéristique constitutionnelle qui dépend du tempérament. Seule composante qui ne peut pas être modifiée. Partie du corps doù vient lexcitation. Certaines sont plus facilement excitables, mais tout le corps est potentiellement érogène. Par lequel la satisfaction sera obtenue. Très variable, selon les expériences de la lenfance. La satisfaction de la pulsion et larrêt de lexcitation. Le but peut être atteint par différents moyens élaborés au cours du développement.

13 est une condition indispensable pour permettre la vie en société. Néanmoins, il est impossible de les refouler totalement. La vie sociale permet la satisfaction des pulsions sous certaines conditions:

14 oùquand avec qui comment Conditions pour la satisfaction de la Selon les règles morales de la Société

15 oùquand avec qui comment Exemple de la pulsion agressive : tuer Sur le champ de bataille Pendant la guerre Lennemi collectif Avec des armes agréées (pas la torture)

16 oùquand avec qui comment Exemple de la pulsion sexuelle : coït complétez: ………….?……………?……………?……………? Dans quelles conditions la pulsion sexuelle est interdite?

17 Si vous avez lu le texte « La morale sexuelle civilisée et la maladie nerveuse des temps modernes », vous devez vous rappeler que Freud explique que la névrose est la conséquence de lexcès de refoulement. Cest comme si la pulsion navait pas droit à être satisfaite sous aucune condition. Comme si linterdit était total et définitif. Le névrosé est un homme « trop civilisé », qui a généralisé linterdit de façon exorbitante, au-delà de ce que la société exige. La névrose est donc une maladie de la civilisation, conséquence dune certaine forme dorganisation sociale.

18 Principe de Plaisir Processus primaire Mécanismes: symbolisation – condensation – déplacement Cherchez la définition de ces concepts dans votre livre dintroduction à la psychanalyse. Formation des symptômes névrotiques: La formation inconsciente des symptômes névrotiques résulte des mécanismes de symbolisation, condensation et déplacement Lisez plus sur la formation des symptômes dans votre livre dintroduction à la psychanalyse

19 Instances de la Deuxième théorie topique Surmoi Structure morale (conception du bien et du mal) qui se développe suite à léducation et qui génère le refoulement des pulsions jugées inacceptables. Il est en grande partie inconscient. Moi Expérience de soi avec une fonction de contrôle et de régulation sur lensemble des opérations mentales visant ladaptation à la réalité. Le Moi se développe à mesure que lenfant prend conscience du corps et de ses rapports avec lenvironnement. En grande partie conscient, il abrite des fonctions inconscientes, comme, par exemple, les mécanismes de défense. Ça Partie pulsionnelle inconsciente ancrée dans le corps biologique qui ne connaît ni interdits ni la réalité (temps ou espace), et n'est régie que par le seul principe de plaisir, satisfaction immédiate et inconditionnelle des désirs.

20 Première topique Conscient Pré-conscient Inconscient Deuxième topique Surmoi Moi Ça Quelle est la relation entre la première et la deuxième topique?

21 Première topique Conscient Pré-conscient Inconscient Deuxième topique Surmoi Moi Ça Tenant compte de ce que vous savez sur les instances, est-ce que cette correspondance vous semble correcte? Pourquoi?

22 Première topique Conscient Pré-conscient Inconscient Deuxième topique Surmoi Moi Ça Et celle-ci? Pourquoi?

23 Première topique Conscient Pré-conscient Inconscient Deuxième topique Surmoi Moi Ça Ecrivez une phrase sur vos conclusions à propos de ces correspondances.

24 Donc, Freud considérait que le Moi devait récupérer à son profit autant de territoire du Ça que lui était possible. Quelles sont les implications de laffirmation de Freud pour le comportement de la vie de tous les jours? (10 lignes maximum)

25 LInconscient La sexualité infantile

26 Les êtres humains naissent dans un état de grande immaturité physique et psychique et restent dépendants dun adulte pendant des longues années. Cette situation de dépendance au cours du développement fait que la construction psychique sera définitivement marquée par linfluence des adultes référents qui sont en général les parents.

27 métaphores La psychanalyse emploi des métaphores qui font référence au corps pour désigner les processus psychiques prédominants au cours de chaque étape du développement psychique. Freud considérait que la sexualité était le fil conducteur du développement psychique: on parle alors de développement psychosexuel développement psychosexuel.

28 stade oral Mécanismes psychiques de base: Captation et Introjection Première année de vie Développement de la confiance de base : capacité à accepter ce qui est donné, et à être reconnaissant. Lisez plus sur le stade oral dans votre livre dintroduction à la psychanalyse.

29 stade anal Deuxième et troisième années de la vie Période cruciale du développement psychique pendant laquelle se construisent les fondements de lautonomie et de lestime de soi. La métaphore corporelle évoquée ici par la psychanalyse prend comme référence lacquisition du contrôle des sphincters fonction psychique pendant cette période. En effet, la fonction psychique essentielle essentielle développée au cours de cette période est la capacité à séparer lespace interne (mental) de lespace extérieur (lautre). Cette fonction est représentée métaphoriquement par le sphincter anal.

30

31 Réfléchissez: pourquoi est-ce si important? Parce quen conséquence de la condition anthropologique fondamentale la dépendance extrême du petit de lhomme le maintien attaché aux désirs et souhaits de sa mère (ou de la personne qui sen occupe). Pour devenir autonome, il doit se séparer de cette personne aimée et crainte. Pendant cette période le petit enfant doit réclamer son autonomie. Cest ainsi que le mot quil emploi le plus souvent pendant cette période est… Pour devenir autonome, lenfant doit sopposer à ladulte duquel il dépend. La façon comme ladulte va gérer ce conflit est décisive pour faciliter - ou fausser - le développement psychosexuel.

32 Au début de la vie, une longue relation de dépendance est inévitable. (Nous allons discuter cette période plus en détail lors du cours 10: « Approche clinique du début de la vie ».)

33 Quand lenfant commence à marcher, le développement du contrôle musculaire lui donne les moyens de devenir autonome… ….si ladulte veut bien le permettre et laider à y arriver ! Car ladulte peut très bien saper le développement – consciemment ou inconsciemment. Et celle est sans doute la plus redoutable conséquence de la condition anthropologique fondamentale. La route vers lautonomie est à double voie: lenfant a besoin de revenir souvent à la protection de ladulte. Cest à ladulte de rester à la disposition de lenfant quand il a besoin de revenir, et de lencourager à explorer ses capacités nouvellement acquises. Les voies daller et de retour doivent rester amplement ouvertes.

34 Il est essentiel de tenir compte de linteraction entre le tempérament de lenfant (caractéristique constitutionnelle) et la manière comme ladulte conduit le processus dautonomisation. Un enfant timide a besoin de beaucoup dencouragement pour sautonomiser. Un enfant expansif doit être canalisé pour apprendre à se contrôler. Mais ladulte peut très bien maintenir lenfant sous sa dépendance soit en le décourageant, en lui faisant remarquer ses échecs, par un excès dautorité, ou simplement par le besoin davoir un petit être sous sa dépendance.

35 Il peut arriver aussi que le processus dautonomisation soit trop accéléré pour différentes raisons: ladulte na pas envie de soccuper de lenfant, ou est accaparé(e) par un nouveau bébé, ou déprimé(e), malade, etc. Si lenfant perçoit ce manque de disponibilité de ladulte, il peut être amené à devenir autonome avant dêtre mûr pour faire face à cette tâche, particulièrement si son tempérament ly entraîne. Cela provoque des conséquences importantes dans le développement psychologique de lenfant, déterminant souvent un manque de confiance dans lautre (car ladulte référent la déçu), un manque destime de soi, et une difficulté à établir des relations dintimité.

36 Il est donc très important que lenfant puisse se sentir accompagné, encouragé, confirmé dans ses acquis, mais aussi accepté dans les moments de repli quand il a besoin de revenir à un comportement plus régressif. En frayant la voie de la dépendance à lautonomie dans les deux sens et de façon répétée in prendra confiance en lui et dans son entourage.

37 Il peut arriver, néanmoins, que certains enfants grandissent, et deviennent physiquement des adultes sans jamais dépasser les tâches psychiques de cette phase du développement. Le diagnostic d état-limite désigne les caractéristiques de ces personnes. Lisez plus sur les états-limites dans le site:

38 Dans cette période cruciale du développement psychosexuel sétablissent les bases de lestime de soi et de lidentité. En psychanalyse, cela correspond au concept de « narcissisme ». Le narcissisme désigne communément l « amour de soi ». Une telle sollicitude envers soi-même est le fondement d'une bonne santé. Toutefois, lorsque l'investissement de soi devient fermé et figé, il génère chez l'individu une tendance à interpréter la réalité en fonction de sa propre personne. Vous pouvez approfondir ce sujet en lisant larticle de J. Bergeret « L'analité et la maîtrise » dans la Revue Française de Psychanalyse, 1995, numéro 3. Lisez plus sur le concept de narcissisme dans votre livre dintroduction à la psychanalyse.

39 Les conflits inhérents à cette période ainsi que les modes de gestion que le sujet a élaborés en réponse, se répètent tout au long de la vie, particulièrement quand la personne se sent impuissante, et pendant les expériences de perte, de deuil, de maladie, etc.

40 Conséquence de la condition anthropologique fondamentale, la première expérience de rapport à lautre chez lêtre humain est marquée demblée par une relation asymétrique dans laquelle lenfant est totalement impuissant, et lautre est tout-puissant (ladulte peut facilement tuer lenfant: il suffit de sen désintéresser). Ce modèle relationnel sera craint ou recherché selon la réaction du tempérament du sujet face à la qualité des expériences vécues au cours des premières années de la vie.

41 stade œdipien à partir de la quatrième année :

42 Œdipe Laïos, roi de Thèbes, averti par un oracle qu'il serait tué par son propre fils, décida d'échapper à son destin : il attacha les deux pieds de son fils nouveau-né et le perdit dans la montagne. Mais l'enfant fut recueilli par un berger et confié à Polybos, roi de Corinthe ; il l'appela Œdipe (« celui qui a les pieds enflés ») et l'éleva comme son propre fils. Œdipe ignorait le secret de sa naissance, aussi quand un oracle déclara qu'il tuerait son propre père, il quitta Corinthe. Sur la route il rencontre un vieillard (le roi de Thèbes, son père) qui, parce quŒdipe ne lui avait pas laissé le passage, le combat. Oedipe le tue. A l'entrée de la ville, de Thèbes Œdipe rencontre le sphinx qui terrorise la cité : elle a l'habitude de poser des énigmes aux habitants qui ne doivent la vie sauve qu'à une bonne réponse. Jusque là personne n'a pu répondre à ses énigmes. Le sphinx pose la devinette suivante à Oedipe : "Quel est l'animal qui marche à 4 pattes le matin, à 2 pattes à midi et à 3 pattes le soir ?" Oedipe trouve la réponse ("l'homme") et rentre en héros à Thèbes.

43 En remerciement, les Thébains le firent roi et lui donnèrent comme épouse la veuve de Laïos, Jocaste. Pendant quinze ans le couple vécut heureux, ne sachant pas qu'ils étaient en réalité mère et fils. Jusqu'au jour où la peste ravagea le pays. Puis la peste ravage la ville qui en demande la raison à l'oracle : "la peste est la punition des Dieux vis à vis d'un parricide et d'un inceste". Oedipe découvre qu'il s'agit de lui. Jocaste se pend de désespoir, et lorsqu'Œdipe se rendit compte qu'elle était morte et que leurs enfants, Étéocle, Polynice, Antigone et Ismène, étaient maudits, il se creva les yeux et renonça au trône. Il erra, accompagné de sa fille Antigone, et arriva à Colonne, lieu de culte. C'est sur ce lieu de supplication qu'Œdipe mourut.

44 3 ans à 5 ans Freud pensait que tout garçon aime de passion sa mère et souhaite se débarrasser de son père pour la posséder.

45

46 La qualité de la relation aux parents va marquer le développement psychosexuel de lenfant. Il doit apprendre à ne pas intervenir dans la relation du couple et gérer les sentiments damour, rivalité et haine vis-à-vis de ses parents.

47 Œdipe positif : amour pour le parent du sexe opposé, rivalité avec le parent du même sexe. LŒdipe positif est la base de lhétérosexualité.

48 Œdipe négatif : amour pour le parent du mêmesexe, amour pour le parent du même sexe, rivalité avec le parent du sexe opposé. LŒdipe positif est la base de lhomosexualité.

49 Personne ne choisit dêtre homosexuel ou hétérosexuel: le développement de lorientation du désir sexuel est une conséquence de la condition anthropologique fondamentale. Au cours du développement psychosexuel, la pulsion construira son objet suite aux expériences sensuelles des premières années.

50 En mûrissant, lenfant saperçoit quil aime le parent quil voudrait évincer, et se sent alors culpabilisé de sa haine. La culpabilité est un sentiment civilisateur qui révèle que le sujet se sent responsable de ses actes, et quil peut aussi réparer le mal quil a fait. La conscience de la culpabilité est une étape très importante du développement psychosexuel.

51 Le concept de castration fait allusion au fait que le garçon craint que son père lui coupe son pénis pour le punir de son désir envers sa mère. La peur de la castration serait la raison pour laquelle le garçon renonce à ses désirs incestueux. Comme métaphore, la castration symbolique renvoie à lacceptation des limites humaines qui est atteinte à la maturité (dans les meilleurs des cas…).

52 ambivalence état d'un sujet qui éprouve en même temps, dans une situation donnée, des sentiments contradictoires envers le même objet. Au cours du stade œdipien, lenfant va passer de létat alterné de haine ou damour envers chaque parent, à la capacité, beaucoup plus complexe, de pouvoir expérimenter de lambivalence envers les parents. La maturité comprend la capacité à gérer lambivalence inévitable dans les relations humaines. Lisez plus sur lambivalence dans votre livre dintroduction à la psychanalyse.

53 *Voir concept de clivage: Une conséquence très importante du complexe dŒdipe est linterdit de linceste et le besoin damener les enfants à séparer sexualité et tendresse pour les éduquer à la vie civilisée: il faut quils comprennent quils ne peuvent pas aimer sexuellement leurs parents (« Quand je serai grand je vais me marier avec maman! »). Il faut donc séparer lamour tendre, adressé à la famille, de lattraction sexuelle qui est souvent découragée et culpabilisée, en tâchant de lajourner et de l adresser ailleurs, en dehors de la famille. Ainsi, quand à ladolescence le courant tendre et le courant sexuel pourraient et devraient converger, ce rapprochement est loin dêtre automatique, et peut donner lieu à différents symptômes de névrose. Lisez ce quen dit Freud:

54 Instances de la Deuxième théorie topique Surmoi Structure morale (conception du bien et du mal) qui se développe suite à léducation et qui génère le refoulement des pulsions jugées inacceptables. Il est en grande partie inconscient. Freud disait que le Surmoi est lhéritier du complexe dŒdipe. Il se constitue quand lenfant intériorise les interdits et acquiert une conscience morale. Le surmoi est donc une structure tardive (6 ème année), et se développe à partir de bases déjà existantes:

55 Fondement de lêtre qui plonge ses racines dans linstinct de vie biologique. Amour de soi indispensable à la santé psychique mais qui peut être détourné au cours des relations précoces. Lisez plus sur le narcissisme dans votre livre dintroduction à la psychanalyse.

56 Le narcissisme est à la base du Moi Idéal, état du petit enfant qui se sent le centre du monde. Il est son propre idéal, et il ne connaît pas ses limites. Il est donc encore immature et axé sur la toute-puissance narcissique.

57 Lexpérience des relations précoces et de la réalité vont amener au mûrissement de lidéal par la reconnaissance des limites. Lidéal devient alors ce que lon cherche à devenir tout en acceptant ses limites.

58 LIdéal du Moi est le noyau du Surmoi car les interdits nont de sens que parce quils attaquent lidéal du Moi: je ne dois pas le faire parce que je ne ressemblerai plus à mon idéal. Cest la police interne. Autrement les interdits ne seraient que la peur du gendarme. Lisez plus sur le Surmoi dans votre livre dintroduction à la psychanalyse.

59 Attention ! Freud ne faisait pas de distinction entre le Moi Idéal et lIdéal du Moi. Pour des raisons techniques (comprendre et soigner des patients état-limite), il a fallu les distinguer. Néanmoins, les différents auteurs psychanalystes ne se sont pas mis daccord pour définir les termes. Cest ainsi que vous trouverez des auteurs qui parlent de Moi Idéal, et dautres dIdéal du Moi pour se référer à la même instance toute-puissante. Vous avez donc à faire attention pour repérer à quoi lauteur se réfère: sil sagit de la toute-puissance proche du narcissisme, ou des idéaux plus pondérés qui sont le noyau du Surmoi adulte.

60 activité fébrile, besoin d'être auto-suffisant, masochisme, rigidité, conformisme, déni de l'hostilité, … Traits caractéristiques du Moi-Idéal prédominant :

61 le transfert Répétition inconsciente des modèles relationnels infantiles vécus dans les relations présentes, et aussi dans le cadre de la relation thérapeutique. Lisez plus sur le transfert dans votre livre dintroduction à la psychanalyse. LInconscient La sexualité infantile

62 Rappelez-vous que la relation thérapeutique est aussi une relation asymétrique, non seulement parce que le patient est dans une position de faiblesse et dépendance, mais aussi parce que le thérapeute est investi par linstitution dune position de pouvoir. Il est donc naturel que le patient éprouve des réactions de transfert qui seront marquées par la qualité de ses relations précoces.

63 Contre-transfert de base Le contretransfert est l'ensemble des réactions inconscientes du thérapeute à la personne, et plus particulièrement au transfert du patient. Le thérapeute doit analyser son contre-transfert pour comprendre le transfert du patient et ses propres réactions émotionnelles au patient. Concept introduit par Albert Eiguer. Il sagit de la vocation à se mettre à la disposition du patient pour le guider et laccompagner dans son parcours thérapeutique. Dune façon plus large, il sagit des motivations, conscientes et inconscientes, à la base du désir de devenir thérapeute.

64 Travail de réflexion: expliquez en 10 lignes pourquoi vous souhaitez devenir art thérapeute. Rappelez-vous: La relation thérapeutique est une relation asymétrique dans laquelle le thérapeute est dans une position de pouvoir - et de responsabilité – par rapport au patient.


Télécharger ppt "LInconscient Dans la théorie psychanalytique, il y a 3 concepts essentiels desquels découlent tous les autres : Le transfert La sexualité infantile."

Présentations similaires


Annonces Google