La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

AGRICULTURE ET MATIERES ORGANIQUES Des outils pour comprendre et quantifier lévolution de la M.O. et limpact de ses modes de gestion.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "AGRICULTURE ET MATIERES ORGANIQUES Des outils pour comprendre et quantifier lévolution de la M.O. et limpact de ses modes de gestion."— Transcription de la présentation:

1 AGRICULTURE ET MATIERES ORGANIQUES Des outils pour comprendre et quantifier lévolution de la M.O. et limpact de ses modes de gestion

2 NH 4 + NO 2 - NO 3 - minéralisation N orga très stable N orga stable N orga labile très lente lente rapide Biomasse µbienne Litière min. microb. brute Fix bio N 2 dépôt atm. ; Engrais Apports orga ext. org. microb. brute ruissellement lessivage NH 3 NH 4 + NO 2 - lixiv. absorption nitritation nitratation NO 3 - N2N2ON2N2O NO NH 4 + fixé Cohérence densemble : Le cycle de la matière organique dans le sol min CO 2

3 Léchantillonnage : Un pré-requis gage de qualité mais des choix difficiles Privilégier, si possible, une approche naturaliste pour faire des choix dunité fonctionnelle Avoir conscience de ce quil est réaliste de faire : durée ; coût ; complexité du chantier….. Hétérogénéité sexprime à toutes les échelles : paysage, parcelle, profil….. processus dynamiques : échantillon ne peut pas être repris Nb de carottages : règle simple : n = t 2 (R/4) 2 / D 2 basée sur lapproximation : variance V = Range R / 4. Avec : t = valeur T Student pour n-1 ddl ; R = étendue variabilité (range en anglais) ; D = Δ acceptable. (On pourra dailleurs vérifier a posteriori le bien fondé de cette règle empirique en calculant la variance à partir des n prélèvements.) Exemple : prélèvements de sol pour analyse dazote total dans une parcelle où R varie de 100 à 300 mg/kg. On recherche une précision de 10% sur la valeur moyenne, soit ± 20 mg/kg. En prenant t 2 pour une probabilité de 95%, on obtient n = 25.

4 Constitution dun échantillon composite : Eventail des techniques Echantillonnage stratifié vs global oMeilleure saisie de la diversité oReprésentativité de la valeur moyenne oCoût !!!! carottages aléatoire vs systématique oSubjectivité (inconsciente) de lemplacement oExploitation géostatistique oTechniques déchantillonnage systématique Parcours « quadrillé » Parcours type « billard »

5 Léchantillonnage : Une étape essentielle pour reflèter la réalité. sous-echts. broyage Prise dessai homogénéisation partitionnement carottage nombre. emplacements cote(s) Sur le terrain Au laboratoire


Télécharger ppt "AGRICULTURE ET MATIERES ORGANIQUES Des outils pour comprendre et quantifier lévolution de la M.O. et limpact de ses modes de gestion."

Présentations similaires


Annonces Google