La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Paris-Ile de France Capitale Economique Groupe de Travail e-santé - Président : René Ricol © Paris-Ile de France Capitale Economique 2013 – Groupe de Travail.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Paris-Ile de France Capitale Economique Groupe de Travail e-santé - Président : René Ricol © Paris-Ile de France Capitale Economique 2013 – Groupe de Travail."— Transcription de la présentation:

1 Paris-Ile de France Capitale Economique Groupe de Travail e-santé - Président : René Ricol © Paris-Ile de France Capitale Economique 2013 – Groupe de Travail « E-santé » Présidé par René Ricol Paris – Ile de France Capitale Economique Paris-Ile de France Capitale Economique Groupe de Travail « e-santé » présidé par René RICOL 27 septembre 2013

2 Paris-Ile de France Capitale Economique Groupe de Travail e-santé - Président : René Ricol © Paris-Ile de France Capitale Economique 2013 – Groupe de Travail « E-santé » Présidé par René Ricol Paris – Ile de France Capitale Economique Paris-Ile de France Capitale Economique 2 1. Le-santé : de quoi parle-t-on ? 4. Nos propositions pour faire de Paris Ile-de-France un champion mondial attractif 2. Une concurrence internationale croissante 3. Paris Ile-de-France : un fort potentiel à développer

3 Paris-Ile de France Capitale Economique Groupe de Travail e-santé - Président : René Ricol © Paris-Ile de France Capitale Economique 2013 – Groupe de Travail « E-santé » Présidé par René Ricol Paris – Ile de France Capitale Economique Paris-Ile de France Capitale Economique 3 Le-santé, cest lavenir. Le-santé recouvre lensemble des applications numériques au service de loffre de soin et du bien-être. 1.Une ouverture sur le monde au bénéfice du patient. Les technologies de linformation et de communication bouleversent le secteur de la santé. Elles louvrent sur le monde et lindustrialisent, ce qui est déjà la réalité dans la pharmacie. Elles permettent dadditionner les compétences dintervenants pour un même acte. Elles facilitent leur accès en gommant la distance et en linternationalisant (exemple : analyse des radios). 1. Le-santé : de quoi parle-t-on ?

4 Paris-Ile de France Capitale Economique Groupe de Travail e-santé - Président : René Ricol © Paris-Ile de France Capitale Economique 2013 – Groupe de Travail « E-santé » Présidé par René Ricol Paris – Ile de France Capitale Economique Paris-Ile de France Capitale Economique 4 Le-santé, cest lavenir. 2. Une opportunité dexportation des compétences pour ceux qui sauront la saisir. 3. Une solution pour accompagner le vieillissement de la population. 95% des Européens de plus de 65 ans souffrent dune ou plusieurs maladies de longue durée (sources: OCDE, PwC 2013) Les maladies chroniques représentent les deux tiers des dépenses de santé. 80% des dépenses concernent 20% des patients, en général dans les 4 dernières années. Le-santé facilite le maintien à domicile par le suivi à distance. 1. Le-santé : de quoi parle-t-on ?

5 Paris-Ile de France Capitale Economique Groupe de Travail e-santé - Président : René Ricol © Paris-Ile de France Capitale Economique 2013 – Groupe de Travail « E-santé » Présidé par René Ricol Paris – Ile de France Capitale Economique Paris-Ile de France Capitale Economique 5 Le-santé cest un objectif nécessaire : de meilleurs soins et des sources déconomies 1.Par gain de temps (hôpital et cabinets libéraux) Le médecin peut accéder très rapidement au dossier électronique du patient, limiter le nombre dexamens en fonction des données déjà inscrites, arrêter un traitement en limitant les erreurs médicales (exemple : risques liés à lhémophilie ou à la prise danticoagulants). Linformatisation accélère également le traitement administratif du patient (aujourdhui plus de la moitié des effectifs hospitaliers). 2.Par lexploitation de bases de données (« big data ») Les données contenues dans les dossiers électroniques personnels permettent, en garantissant la confidentialité, de : - Valider de nouveaux traitements par recoupement statistique déléments corrélés - Mieux cibler les traitements en fonction du profil du patient. - Cibler les patients à dépister précocement. 1. Le-santé : de quoi parle-t-on ?

6 Paris-Ile de France Capitale Economique Groupe de Travail e-santé - Président : René Ricol © Paris-Ile de France Capitale Economique 2013 – Groupe de Travail « E-santé » Présidé par René Ricol Paris – Ile de France Capitale Economique Paris-Ile de France Capitale Economique 4.Objectif : retarder la survenue de maladies chroniques et limiter leurs effets (gains potentiels de dizaines de milliards deuros par an) 6 Le-santé cest un objectif nécessaire : de meilleurs soins et des sources déconomies 3. Par le suivi à domicile (économie de nuitées en hôpital et de médicaments) Le suivi médical gagne en efficacité par linformatisation : évite les redondances des soins et facilite le suivi de lobservance des ordonnances (moins de retour en hôpital). 1. Le-santé : de quoi parle-t-on ? 300+ Milliards deuros Dépenses de santé en France, Milliards Dépenses de santé Paris Ile-de- France, Mds Dépenses de santé Maladies chroniques, en France Milliards Dépenses de santé Maladies chroniques, Paris Ile-de-France, 2013 Dépenses de santé dans lUE, Mds Sources : Banque Mondiale 2013, Minefi 2013

7 Paris-Ile de France Capitale Economique Groupe de Travail e-santé - Président : René Ricol © Paris-Ile de France Capitale Economique 2013 – Groupe de Travail « E-santé » Présidé par René Ricol Paris – Ile de France Capitale Economique Paris-Ile de France Capitale Economique 7 Et tout cela avec une opportunité dinvestissements collaboratifs à quatre niveaux : Infrastructures : câbles, wifi, data centers, etc Formations : médecine, informatique, etc Capteurs : caméras, tensiomètres connectés, lits connectés, etc. Données issues de la surveillance, analyses, suivi, (télé) consultations… Intégrateurs Hôpitaux (virtuels) Entreprises innovantes Investissement dans la production de données et louverture des données publiques (opendata) via la généralisation du dossier médical électronique Investissements publics et privés Développent les nouvelles technologies 1. Le-santé : de quoi parle-t-on ?

8 Paris-Ile de France Capitale Economique Groupe de Travail e-santé - Président : René Ricol © Paris-Ile de France Capitale Economique 2013 – Groupe de Travail « E-santé » Présidé par René Ricol Paris – Ile de France Capitale Economique Paris-Ile de France Capitale Economique 8 2. Une concurrence internationale croissante Etats-Unis : incitations et évaluations fédérales depuis 2010 (Obamacare) Canada :depuis 2006 Un organisme fédéral évalue les économies réalisées grâce à le-santé Danemark : depuis 1994 généralisation réussie de le- santé ; innovation et exportation des solutions développées Espagne : depuis 2001 : quasi- généralisation de la e-prescription pour les maladies chroniques; large satisfaction des professionnels de santé Royaume-Uni : 2012 : Programme « 3 million de vies » destiné à développer les partenariats industriels autour des maladies chroniques Arabie Saoudite : solutions de-santé pour laccompagnement des pèlerins à La Mecque Israël : partenariats de recherche au sein du Technion dHaifa Japon : 2011 : grande stratégie nationale de robotisation de lassistance aux personnes âgées Singapour : 2011 : déploiement du dossier médical électronique Inde : le téléphone mobile vecteur de diffusion de le-santé Source : Paris-Ile de France Capitale Economique et PwC, LE-Santé, un Facteur dAttractivité, un Enjeu de Société, 2013

9 Paris-Ile de France Capitale Economique Groupe de Travail e-santé - Président : René Ricol © Paris-Ile de France Capitale Economique 2013 – Groupe de Travail « E-santé » Présidé par René Ricol Paris – Ile de France Capitale Economique Paris-Ile de France Capitale Economique 9 Le développement de le-santé est devenu une priorité dans le monde entier : OMS, Union européenne, Etats-Unis, Inde, Singapour, Israël, Kenya… Exemple : en 2013 au Danemark 100% des pharmaciens utilisent le dossier médical électronique, comme 92% des généralistes et 48% des spécialistes. En 1996 la France a été précurseur avec la carte vitale et le premier projet de connexion à distance des médecins et pharmaciens… Mais aujourdhui, seuls dossiers médicaux électroniques sont en test malgré une législation et des décrets qui le généralisent. 2. Une concurrence internationale croissante

10 Paris-Ile de France Capitale Economique Groupe de Travail e-santé - Président : René Ricol © Paris-Ile de France Capitale Economique 2013 – Groupe de Travail « E-santé » Présidé par René Ricol Paris – Ile de France Capitale Economique Paris-Ile de France Capitale Economique 10Diabéo Objectif : Développer un outil de télémédecine pour apporter, à distance (i.e. par smartphone), un soutien régulier aux diabétiques contraints de sinjecter des doses dinsuline Portage : ARS Ile-de-France, CERITD (Centre d'études et de recherches pour l'intensification du traitement du diabète ) Partenaires industriels : Voluntis, Sanofi Hôpital virtuel Objectif : Construire un hôpital virtuel dentraînement destiné à la formation initiale, spécialisée et continue des professionnels de santé. Portage : iLumens (Laboratoire médical denseignement numérique), Université Paris Descartes, Assistance Publique – Hôpitaux de Paris Partenaires industriels : Dassault Systèmes, Société Générale, General Electric, Dräger… Région sans Film Objectif : Equiper Paris Ile-de-France dune plateforme de stockage et dun système de consultation en ligne des images (radios, échographies, etc.) Appel à projet du Groupement de Coopération Sanitaire pour le Développement des Systèmes d'Information partagés en Santé en Ile-de-France Partenaires industriels : Orange 3.1. Un foisonnement créatif : quelques exemples de projets prometteurs 3. Paris Ile-de-France : un fort potentiel à développer

11 Paris-Ile de France Capitale Economique Groupe de Travail e-santé - Président : René Ricol © Paris-Ile de France Capitale Economique 2013 – Groupe de Travail « E-santé » Présidé par René Ricol Paris – Ile de France Capitale Economique Paris-Ile de France Capitale Economique 11Picado Objectif : expérimenter puis déployer une plateforme polyvalente de domo-médecine multi- pathologies (cancer, neuro-dégénérescences, diabète…) visant le maintien en autonomie et permettant une prise en charge personnalisée à distance Portage : Région Ile-de-France, Inserm, Oséo Partenaires industriels : Altran, Axon Cable, Bluelinea Gopad (projet EclairAge) Objectif : coordonner la prise en charge des personnes dépendantes Portage : Cap Digital, Chèque Déjeuner, Altran Partenaires industriels : CEV Chèque Déjeuner, Arcan, InfoDB… Télégéria Objectif : déployer une solution de télémédecine entre deux hôpitaux pivots (Hôpital européen Georges-Pompidou et Hôpital de Gonesse) et une trentaine dEHPAD pour améliorer la prise en charge des personnes âgées ; 1200 consultations depuis juillet 2009 Portage : ARS Partenaires industriels :Cisco, Orange, Audisoft 3.1. Un foisonnement créatif : quelques exemples de projets prometteurs 3. Paris Ile-de-France : un fort potentiel à développer

12 Paris-Ile de France Capitale Economique Groupe de Travail e-santé - Président : René Ricol © Paris-Ile de France Capitale Economique 2013 – Groupe de Travail « E-santé » Présidé par René Ricol Paris – Ile de France Capitale Economique Paris-Ile de France Capitale Economique 12 Sympad Le pharmacien propose à des patients atteints de maladies chroniques des dispositifs de mesure, transférées à distance pour analyse à une plateforme médicale. Des recommandations sont adressées aux patients en cas de problème constaté. Société : Médecin Direct Edao Un service de vidéo-vigilance adapté aux personnes en perte d'autonomie à domicile ou en établissement qui détecte automatiquement certaines situations à risque (une chute par exemple). Dans ce cas, les images obtenues sont visionnées et une alarme peut être déclenchée. Société : Link Care Services Smart Body Analyzer Une balance qui mesure le poids, la masse grasse, le rythme cardiaque et la qualité de l'air. Société : Withings BlueGard Un bracelet déclenche une alerte vers une plateforme dassistance lorsque son porteur séloigne dune zone de vie élargie définie. Soutien à laidant pour personnes fragiles. Société : Bluelinéa 3.1. Un foisonnement créatif : quelques exemples dobjets / services 3. Paris Ile-de-France : un fort potentiel à développer

13 Paris-Ile de France Capitale Economique Groupe de Travail e-santé - Président : René Ricol © Paris-Ile de France Capitale Economique 2013 – Groupe de Travail « E-santé » Présidé par René Ricol Paris – Ile de France Capitale Economique Paris-Ile de France Capitale Economique 13 TIC&Santé Association de trois pôles de compétitivité majeurs : Systematic, Cap Digital et Medicen Silver Valley Pôle basé à Ivry Cancer Campus Villejuif, Institut Gustave Roussy, CHU du Kremlin-Bicêtre… Paris Rive Gauche Incubateur de Boucicaut Genopôle Evry 3.2. Un écosystème exceptionnel 3. Paris Ile-de-France : un fort potentiel à développer

14 Paris-Ile de France Capitale Economique Groupe de Travail e-santé - Président : René Ricol © Paris-Ile de France Capitale Economique 2013 – Groupe de Travail « E-santé » Présidé par René Ricol Paris – Ile de France Capitale Economique Paris-Ile de France Capitale Economique Un écosystème exceptionnel -La première concentration au monde dans le domaine médical et hospitalier -La première métropole au monde pour les congrès médicaux internationaux -Parmi les 5 meilleures smart cities dans la plupart des classements internationaux -370 PME innovantes dans le domaine de la santé -70 milliards de dépenses de santé chaque année dont 50 autour des maladies chroniques 3. Paris Ile-de-France : un fort potentiel à développer

15 Paris-Ile de France Capitale Economique Groupe de Travail e-santé - Président : René Ricol © Paris-Ile de France Capitale Economique 2013 – Groupe de Travail « E-santé » Présidé par René Ricol Paris – Ile de France Capitale Economique Paris-Ile de France Capitale Economique Des marges de progrès importantes: -Convaincre toujours plus de professionnels de santé -Généraliser rapidement un dossier médical électronique personnalisé (DMEP) -Rendre visible à international lexcellence de Paris Ile-de-France en matière de santé et de son potentiel en matière de-santé -Fédérer autour dun lieu dédié à le-santé lensemble des talents -Créer un modèle économique pérenne 3. Paris Ile-de-France : un fort potentiel à développer

16 Paris-Ile de France Capitale Economique Groupe de Travail e-santé - Président : René Ricol © Paris-Ile de France Capitale Economique 2013 – Groupe de Travail « E-santé » Présidé par René Ricol Paris – Ile de France Capitale Economique Paris-Ile de France Capitale Economique 16 1.Faire de Paris Ile-de-France une vitrine mondiale de lexcellence en matière de-santé 2.Faire de Paris Ile-de-France la métropole précurseur en e-santé 3.Faire de Paris Ile-de-France le porteur dune ambition industrielle mondiale 4. Nos propositions pour faire de Paris Ile-de-France un champion mondial attractif 3 axes de propositions pour attirer talents et capitaux dans un secteur de pointe promis à une très forte croissance à soumis à une concurrence internationale intense

17 Paris-Ile de France Capitale Economique Groupe de Travail e-santé - Président : René Ricol © Paris-Ile de France Capitale Economique 2013 – Groupe de Travail « E-santé » Présidé par René Ricol Paris – Ile de France Capitale Economique Paris-Ile de France Capitale Economique 17 1.Faire de Paris Ile-de-France une vitrine mondiale de le-santé 4. Nos propositions pour faire de Paris Ile-de-France un champion mondial attractif a.Saisir toute occasion de rendre plus visible le foisonnement créatif et lexcellence du système de santé de Paris Ile-de-France (une des premières concentrations méconnues au monde) - par des événements dédiés qui sappuieraient sur la position de 1 ère métropole pour laccueil dévénements internationaux dans le domaine de la santé - par la mise en valeur des meilleures technologies e-santé, notamment lors de grands événements internationaux à Paris Ile-de-France b.Créer un marché de taille critique pour les industriels en leur offrant une interface unique, une instance de gouvernance coordonnée entre Etat, Région, ARS, APHP, cliniques, ordres professionnels, associations de patients, payeurs. (Modèle : Ecosse)

18 Paris-Ile de France Capitale Economique Groupe de Travail e-santé - Président : René Ricol © Paris-Ile de France Capitale Economique 2013 – Groupe de Travail « E-santé » Présidé par René Ricol Paris – Ile de France Capitale Economique Paris-Ile de France Capitale Economique 18 1.Faire de Paris Ile-de-France une vitrine mondiale de le-santé 4. Nos propositions pour faire de Paris Ile-de-France un champion mondial attractif c.Inciter les industriels de cette filière à se projeter dès le départ sur un marché mondial d.Renforcer le rôle de TIC&Santé, lassociation des pôles Medicen, Systematic et Cap Digital dédiée à le-santé, notamment en y adjoignant le pôle Finance Innovation e.Réunir autour dun lieu fédérateur chercheurs, industriels, étudiants, formateurs, à proximité dun des grands campus en voie de constitution à Paris Ile-de-France : Paris-Saclay, Paris Rive Gauche ?

19 Paris-Ile de France Capitale Economique Groupe de Travail e-santé - Président : René Ricol © Paris-Ile de France Capitale Economique 2013 – Groupe de Travail « E-santé » Présidé par René Ricol Paris – Ile de France Capitale Economique Paris-Ile de France Capitale Economique Faire de le-santé une grande priorité nationale Le-santé doit être perçue par tous comme une opportunité majeure, et un progrès nécessaire, à linstar de la vaccination il y a un siècle > arrêter une stratégie pour faire de Paris Ile-de-France, marché de taille critique doté dun écosystème de pointe, un territoire pilote et la faire connaître à linternational (modèle : Ecosse) > lancer un grand concours dinnovation en e-santé afin dattirer à Paris Ile-de-France le(s) Pasteur(s) de demain 4. Nos propositions pour faire de Paris Ile-de-France un champion mondial attractif 2. Faire de Paris Ile-de-France la Métropole précurseur en e-santé

20 Paris-Ile de France Capitale Economique Groupe de Travail e-santé - Président : René Ricol © Paris-Ile de France Capitale Economique 2013 – Groupe de Travail « E-santé » Présidé par René Ricol Paris – Ile de France Capitale Economique Paris-Ile de France Capitale Economique Créer les conditions de la généralisation du dossier médical électronique personnalisé en 3 ans dans la Région Capitale A la lumière des expériences internationales, il apparaît que le dossier médical électronique personnalisé (DMP) est la condition sine qua non de lattractivité dun territoire en e-santé. a.Convaincre les professionnels de santé de le généraliser en créant les conditions pour quil leur soit pleinement utile : quil regroupe toutes les informations, y compris analyses, radios, examens… b.Lancer une grande campagne de communication vers le grand public sur ce thème qui se conclue par une interpellation : « jai ouvert mon dossier médical électronique, et vous ? » (cf. « Les antibiotiques, cest pas automatique ») c.Capitaliser sur la volonté gouvernementale de développer 300 maisons de santé au plan national 4. Nos propositions pour faire de Paris Ile-de-France un champion mondial attractif 2. Faire de Paris Ile-de-France la Métropole précurseur en e-santé

21 Paris-Ile de France Capitale Economique Groupe de Travail e-santé - Président : René Ricol © Paris-Ile de France Capitale Economique 2013 – Groupe de Travail « E-santé » Présidé par René Ricol Paris – Ile de France Capitale Economique Paris-Ile de France Capitale Economique Créer les conditions de la généralisation du dossier médical électronique personnalisé en 3 ans dans la Région Capitale c.Adapter le dossier électronique aux usages : séparer les volets abondés par le patient et les médecins, prévoir une zone dédiée aux notes personnelles du médecin… d.Développer le-prescription : le pharmacien pourrait accéder grâce à la carte vitale à la prescription électronique. Une triple source déconomies (modèle : Espagne) - limite pour le pharmacien les risques derreur - permet au médecin de suivre lobservance du traitement - évite au patient de consulter pour renouveler ses ordonnances (15% des cas en Espagne) e.Prévoir un volet dédié aux urgences qui regroupe lensemble des traitement en cours afin de limiter les erreurs médicales tout en favorisant une décision rapide (exemple : prise danticoagulants) – prévoir un accès au DMP à partir des empreintes digitales 4. Nos propositions pour faire de Paris Ile-de-France un champion mondial attractif 2. Faire de Paris Ile-de-France la Métropole précurseur en e-santé

22 Paris-Ile de France Capitale Economique Groupe de Travail e-santé - Président : René Ricol © Paris-Ile de France Capitale Economique 2013 – Groupe de Travail « E-santé » Présidé par René Ricol Paris – Ile de France Capitale Economique Paris-Ile de France Capitale Economique Nos propositions pour faire de Paris Ile-de-France un champion mondial attractif f.Ouvrir les données du DMP sous forme anonymisée (suivant les principes de lopendata) pour libérer linnovation thérapeutique g.Rendre cette ouverture efficace en accélérant labondement des dossiers : investir dans les systèmes dinformation des hôpitaux (saluer la volonté de lAPHP dharmoniser les systèmes dinformation des hôpitaux) h.Poursuivre le déploiement de linfrastructure en fibre optique, ainsi quen wifi, 3G, 4G… opendata Laboratoires de recherche, entreprises, gouvernement… Hôpitaux, médecins libéraux, pharmaciens, urgences, patients… DMEP Systèmes dinformation 2. Faire de Paris Ile-de-France la Métropole précurseur en e-santé

23 Paris-Ile de France Capitale Economique Groupe de Travail e-santé - Président : René Ricol © Paris-Ile de France Capitale Economique 2013 – Groupe de Travail « E-santé » Présidé par René Ricol Paris – Ile de France Capitale Economique Paris-Ile de France Capitale Economique Développer le suivi à distance et les téléconsultations a.Développer grâce au DMP le suivi à domicile. Prévoir un volet du DMP qui sadresse aux fournisseurs de services. b.Favoriser lobservance des traitements par des systèmes de rappels automatique des ordonnances à suivre par sms/ mails, etc. c.Développer la téléconsultation, source de gains, notamment par une réduction des déplacements, en faisant coïncider le droit et la pratique d.Accélérer en parallèle le déploiement doutils connectés (télé-tensiomètres, télé- cardiomètres… : modèle : le Danemark) 4. Nos propositions pour faire de Paris Ile-de-France un champion mondial attractif 2. Faire de Paris Ile-de-France la Métropole précurseur en e-santé

24 Paris-Ile de France Capitale Economique Groupe de Travail e-santé - Président : René Ricol © Paris-Ile de France Capitale Economique 2013 – Groupe de Travail « E-santé » Présidé par René Ricol Paris – Ile de France Capitale Economique Paris-Ile de France Capitale Economique Evaluer pour susciter ladhésion a.Evaluer les économies réalisées (dépenses évitées) pour susciter et ou entretenir ladhésion. Les maladies chroniques seront les premières sources déconomies : diabète, maladies cardio-vasculaires, cancer, maladies mentales et neuro-dégénératives… b.Inclure les dépenses évitées pour les aidants, celles évitées grâce aux actions spécifiques menées par les mutuelles et assurances (modèle : Etats-Unis), grâce à la réduction des retraites précocesetdes arrêts-maladie (= 6% des jours travaillés et près de 10% des coûts du travail avec les remplacements) … b.Inclure les dépenses évitées pour les aidants, celles évitées grâce aux actions spécifiques menées par les mutuelles et assurances (modèle : Etats-Unis), grâce à la réduction des retraites précoces et des arrêts-maladie (= 6% des jours travaillés et près de 10% des coûts du travail avec les remplacements) … c.Evaluer la satisfaction des professionnels de santé et celle des patients d.Publier les résultats des évaluations et enquêtes et communiquer largement sur les résultats positifs (modèle : Canada / Alberta – Ontario) 4. Nos propositions pour faire de Paris Ile-de-France un champion mondial attractif 2. Faire de Paris Ile-de-France la Métropole précurseur en e-santé

25 Paris-Ile de France Capitale Economique Groupe de Travail e-santé - Président : René Ricol © Paris-Ile de France Capitale Economique 2013 – Groupe de Travail « E-santé » Présidé par René Ricol Paris – Ile de France Capitale Economique Paris-Ile de France Capitale Economique Nos propositions pour faire de Paris Ile-de-France un champion mondial attractif a.Concentrer les investissements dans les projets intégrateurs qui ont les meilleures chances dêtre des succès commerciaux internationaux b.Identifier les filières où la Région Capitale possède les avantages (facteurs de différenciation) les plus nets : -la formation (Hôpital Virtuel) - les plateformes de suivi à domicile - laccompagnement des maladies chroniques c.Soutenir le développement dintégrateurs qui lient technologies et services d.Investir aussi bien les business models qui sappuient sur une prise en charge de la CNAM que ceux qui font le pari de linternational en partenariat avec des assureurs e.Mobiliser les investissements davenir. 3. Faire de Paris Ile-de-France le porteur dune ambition industrielle mondiale

26 Paris-Ile de France Capitale Economique Groupe de Travail e-santé - Président : René Ricol © Paris-Ile de France Capitale Economique 2013 – Groupe de Travail « E-santé » Présidé par René Ricol Paris – Ile de France Capitale Economique Paris-Ile de France Capitale Economique 26 f.Anticiper les normes et harmonisations internationales > Agir pour que celles-ci permettent lexportation des solutions françaises > Prendre un rôle leader dans les programmes européens : exemple du réseau EPSOS – réseau de partage européens des données médicales et pharmaceutiques à destination des urgentistes 4. Nos propositions pour faire de Paris Ile-de-France un champion mondial attractif 3. Faire de Paris Ile-de-France le porteur dune ambition industrielle mondiale

27 Paris-Ile de France Capitale Economique Groupe de Travail e-santé - Président : René Ricol © Paris-Ile de France Capitale Economique 2013 – Groupe de Travail « E-santé » Présidé par René Ricol Paris – Ile de France Capitale Economique Paris-Ile de France Capitale Economique Les Membres du Groupe de Travail Ricol Lasteyrie RicolRenéPrésident AltranBoulaye Olivier de la Directeur Pôle Santé et Protection Sociale PIDFCESimonPierrePrésident PIDFCECorazzaChiara Directeur Général PIDFCEScheidhauerChristophe Attaché de Direction AG2RRopelewskiJean-François Directeur Marketing Groupe AltranLescureBrunoAssocié Angels Santé AubertPierre-EmmanuelPrésident APHPFaugèreMireilleDG AprilMeyer Vincent de DGA Bio Modelling Systems GeaManuel Fondateur et PDG CDCCalcio-GaudinoBlandine Head of the digital healthcare unit CiscoMarsolierCorinne Director, Healthcare Practices IlumensMignonAlexandre Directeur de iLumens, Professeur, Université Paris Descartes Malakoff-MedericSarkozyGuillaume Délégué Général Médecin direct LescureFrançoisPrésident MicrosoftMastierRaphaël Responsable du Pôle Santé au sein de la Division Secteur Public Responsable du Pôle Santé au sein de la Division Secteur Public Orange Healthcare Falise-Mirat Béatrice Directrice des Affaires Publiques et Réglementaires OséoDouhouAicha Chef de Projet, Medicen PwCSaunièreJean-ChristopheAssocié PwCHachmanianElisabethAssociée Ricol Lasteyrie OzenneCarole Chargée de développement

28 Paris-Ile de France Capitale Economique Groupe de Travail e-santé - Président : René Ricol © Paris-Ile de France Capitale Economique 2013 – Groupe de Travail « E-santé » Présidé par René Ricol Paris – Ile de France Capitale Economique Paris-Ile de France Capitale Economique Chiara CORAZZA 7, rue Balzac – Paris


Télécharger ppt "Paris-Ile de France Capitale Economique Groupe de Travail e-santé - Président : René Ricol © Paris-Ile de France Capitale Economique 2013 – Groupe de Travail."

Présentations similaires


Annonces Google