La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La formazione et laggiornamento professionale del giardiniere 22 mai 2009 Istituto Agrario San Michele all'Adige Fondazione E. Mach LÉCOLE DU BREUIL demain.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La formazione et laggiornamento professionale del giardiniere 22 mai 2009 Istituto Agrario San Michele all'Adige Fondazione E. Mach LÉCOLE DU BREUIL demain."— Transcription de la présentation:

1 La formazione et laggiornamento professionale del giardiniere 22 mai 2009 Istituto Agrario San Michele all'Adige Fondazione E. Mach LÉCOLE DU BREUIL demain

2 les raisons dun projet stratégique pour lécole la place de lécole Du Breuil dans le système éducatif français lécole Du Breuil en 2009 la direction des espaces verts de la Ville de Paris la démarche engagée et les missions à cinq ans les planètes et les villes à lheure du développement durable des métiers en évolution les premières pistes envisageables pour lécole Du Breuil une nécessité dans tous les scenarii : le partenariat entre écoles françaises et étrangères sommaire DEVE/BG - 22 mai 2009

3 les raisons dun projet une école aux liens distendus avec la Ville de Paris - trop peu délèves sortant de lécole deviennent jardiniers ou agents de la Ville - formation continue concernant un nombre limité dagents de la direction des pratiques horticoles et environnementales en forte mutation - la gestion durable des espaces verts : quelles formations en amont et tout au long de la vie professionnelle ? - « il nexiste plus un seul modèle de jardin public » une volonté politique de développer des projets métropolitains - volonté douvrir les formations de lécole à dautres collectivités et à des entreprises - ouvrir larboretum et le jardin en fonction des attentes de Paris et des collectivités voisines - intégrer davantage lécole et le domaine au sein du bois de Vincennes (900 ha) DEVE/BG - 22 mai 2009

4 la place de lécole Du Breuil Enseignement professionnel agricole dans le système éducatif français Enseignement supérieur Ecole Du Breuil ENSP de Versailles TECO MAH CCIP Enseignement professionnel Ecole Boulle Secondaire BEP / Seconde Première Terminale Bac + 5 et Bac + 8 Mastères Doctorats Bac + 2 ou + 3 BTS Licences DEVE/BG - 22 mai 2009

5 lécole Du Breuil en 2009 un lycée professionnel appartenant à la Ville de Paris - sous contrat avec lEtat (ministère de lAgriculture et de la Pêche) ; élèves en formation initiale (scolaire ou apprentissage en le cycle secondaire (BEPA et bac pro) en évolution en lycéens actuellement dans deux cycles de 2 ans chacun ; - réforme du bac professionnel en trois ans à partir de la rentrée les études post-bac : un projet de licence professionnelle - environ 60 étudiants ; - un BTSA (2 ans) ; - projet de licence professionnelle avec Paris-Orsay, pour la rentrée 2010, si homologation. des formations par apprentissage depuis Brevet professionnel en 2 ans (BP IV) créé en 2007 ; - création en 2008 du Certificat de spécialisation « taille et soins des arbres » ; - environ 50 apprentis. les formations adultes - formation continue pour la DEVE : environ stagiaires par an ; - des cours pour le grand public : école du Breuil ou dans le jardin de Bercy. la communauté professionnelle de lécole - environ 85 personnes : direction, enseignants, agents de maîtrise et jardiniers, bibliothécaires, administration et vie scolaire. DEVE/BG - 22 mai 2009

6 La direction des espaces verts de Paris 480 jardins, 2 bois, soit ha et agents - une politique active de création de jardins depuis 30 ans : 200 squares, jardins et parcs supplémentaires depuis la gestion de 20 cimetières dont les deux-tiers hors de Paris arbres dans les rues parisiennes - les bois de Vincennes et de Boulogne : près de ha boisés et très occupés jardiniers, agents dentretien et de surveillance pour les parcs et jardins - une direction centrale composée denviron 400 agents : une ingénierie complexe de la gestion environnementale à un projet de gestion durable - laudit des 480 jardins et des deux bois : pour la gestion écologique des espaces verts - la réforme du règlement : vers un règlement-cadre et des règlements locaux - laccessibilité de tous : accessibilité physique, information et sensibilisation à lenvironnement - lanimation des jardins : entre programmation organisée et nouveaux usages spontanés une mission de pilotage du développement urbain durable - le service de lécologie urbaine : des fonctions très diverses - une mission transversale pour toute la ville - léducation du grand public à lenvironnement - la prise en charge du plan Climat et peut-être demain de lAgenda 21 DEVE/BG - 22 mai 2009

7 les missions à 5 ans la méthode mise en place depuis janvier des groupes de travail mixtes Ecole/extérieur : 5 groupes, une trentaine de réunions - des contacts et rencontres avec les acteurs : formateurs, entreprises, collectivités, Etat - un pilotage politique ouvert sur les collectivités dIle-de-France - une première étape, fin avril : les missions à 5 ans de lécole du Breuil DEVE/BG - 22 mai 2009

8 La planète et les villes à lheure du développement durable la planète et les villes : des enjeux communs - la contribution importante des villes aux émissions de gaz à effet de serre - le réchauffement climatique aura de nombreuses conséquences sur la vie urbaine - la perte de biodiversité : des forêts tropicales aux espaces naturels urbains et péri-urbains - lagriculture va devoir nourrir 9 milliards dêtres humains dont plus de la moitié de citadins - la superficie des villes françaises = 8 % du territoire national aujourdhui - pour une moindre consommation de lespace et des ressources fossiles : le rôle croissant du végétal en ville et pour les citadins - la demande forte des citadins européens à vivre dans des villes plus naturelles et plus saines le rôle fondamental des villes du Nord limportance du végétal en ville - aller vers la constitution dune trame verte et dune trame bleue dans les grandes villes = une tâche colossale - retrouver des usages sociaux et utilitaires dans les jardins : loisirs éducatifs, jardins partagés, jardins dinsertion, hortithérapie... - renforcer la place du végétal pour améliorer le confort urbain : régulation thermique, lutte contre les pollutions atmosphériques, protection phonique... DEVE/BG - 22 mai 2009

9 Des métiers en évolution les changements pour les métiers du végétal - assurer une professionnalisation des jeunes et des formations spécialisées pour les adultes en activité - relier connaissances horticoles, économie et vie dune entreprise, aisance dans la communication, - ouverture accrue sur le monde et connaissance dau moins autre culture professionnelle en Europe - reconnaître à nouveau le métier de jardinier comme un métier de création les changements pour les collectivités et les entreprises - aider les collectivités qui nont plus les moyens dentretenir autant de parcs et de jardins publics : associer les entreprises et les habitants à la gestion de ces espaces ? - remettre ensemble entreprises du paysage, producteurs horticoles et agricoles : retrouver une unité entre des métiers trop séparés - aider les entreprises du paysage à se développer et à innover : mutualiser les services de recherche-développement ? - préparer le renouvellement de génération qui atteindra collectivités et entreprises dans les 10 ans à venir : 50 % des effectifs actuels ! DEVE/BG - 22 mai 2009

10 Les premières pistes envisageables penser les formations de manière globale et personnalisée - considérer chaque jeune ou adulte comme une personne aux besoins et attentes variables - amorcer un parcours de formation dès lentrée dans lécole - prévoir des étapes différenciées : formation scolaire, travail ou expérience extérieure, retour en formation - renforcer la part dautonomie et de construction de « projets » par le jeune ou ladulte en formation vers des formations à la carte ? utiliser le jardin comme un site dexpérimentations et de recherche appliquée - un site de 24 hectares au cœur de lagglomération parisienne - un secteur professionnel et scientifique qui a besoin dinvestir dans la recherche - un modèle économique qui nexiste pas encore - une vitrine environnementale de la DEVE grâce à la rénovation des bâtiments et du domaine imaginer un Centre dexpérimentation du végétal en ville DEVE/BG - 22 mai 2009

11 Le partenariat entre écoles DEVE/BG - 22 mai 2009 un réseau décoles partenaires en Ile-de-France - la formation technique et professionnelle des jardins doit être complétée par dautres disciplines - des liens à retrouver avec les écoles dart et de création : design, arts graphiques, arts plastiques... - proposer des parcours de formation entre plusieurs écoles franciliennes - retrouver un continuum entre écoles professionnelles et écoles supérieures ou universités vers des coopérations durables entre écoles européennes - permettre à un nombre croissant détudiants de passer plusieurs semaines ou un trimestre dans une école européenne - envisager des coopérations internationales de recherche appliquée et dexpérimentation - constituer des liens Villes / Ecoles : - sallier entre plusieurs écoles européennes pour développer des coopérations internationales avec dautres pays (Afrique, Asie, Amériques... Une école en réseau et multisites ? une nécessité dans tous les cas

12 En guise de conclusion Insieme, costruire les scuole dorticultura di domani DEVE/BG - 22 mai 2009


Télécharger ppt "La formazione et laggiornamento professionale del giardiniere 22 mai 2009 Istituto Agrario San Michele all'Adige Fondazione E. Mach LÉCOLE DU BREUIL demain."

Présentations similaires


Annonces Google