La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

REPUBLIQUE DU TCHAD PRESENTATION DE LA COMMUNICATION NATIONALE INITIALE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "REPUBLIQUE DU TCHAD PRESENTATION DE LA COMMUNICATION NATIONALE INITIALE."— Transcription de la présentation:

1

2 REPUBLIQUE DU TCHAD PRESENTATION DE LA COMMUNICATION NATIONALE INITIALE

3 LE TCHAD EN AFRIQUE

4 I.Présentation du pays NIGER NIGERIA CAMEROUN SOUDAN LIBYE RCA

5 Présentation du pays (Suite)

6 II.Données nationales DONNEES DEMOGRAPHIQUES Superficie : km 2 Population : hbts Taux de croissance /an: 2,5% Population urbaine %: 21,1% Densité (hbt/km 2 ): 4,9 ECONOMIE PIB : 412 milliards CFA PIB / tête en 2000: FCFA PIB de lindustrie : 56,6 milliards FCFA PIB de lAgriculture: 100 milliards FCFA PIB de lElevage: 95,9 milliards FCFA

7 Données nationales (Suite) RESSOURCES NATURELLES Superficie agricole: km2 Terres cultivables (%): 30,4 Superficie forestière: km2 Taux annuel de déboisement : 0,6 % ELEVAGE Bovins: Ovins: Caprins: Equins:

8 Données nationales (Suite) Asins: Camelins: Porcins: ENERGIE Cons. Annuelle en TEP : Cons. Annuelle/pers en KEP : 160 Biomasse ligneuse en %: 88 Produits pétroliers en %: 10 Electricité en %: < 1

9 Données nationales (Suite) SANTE Esperance de vie: 50,3 ans Taux brut de mortalité : 16,3 0 / 00 Taux daccroissement naturel : 2,4 % Taux brut de natalité : 41 0 / 00 Nombre dhbts/médecin : % hbts accès à leau potable : 23, 6 % investissement santé: 5,4

10 Données nationales (Fin) EDUCATION Taux brut de scolarisation primaire (6- 15 ans) : 31,8% Taux brut de scolarisation secondaire (12-22 ans) :7,6% Taux brut de scolarisation au supérieur : 1,1% Dépense publique globale : 12,5%

11 Résultats des Inventaires des GES SECTEUR ÉMISSIONSEQUESTRATION GgECO 2 % % Forêts et changements daffectation des terres , ,86100 Agriculture et Élevage10 386,92332,700 Déchets412,431,3000 Énergie309,651,000 Total31 674, ,86100

12 Projection des GES Secteurs1993%2003%2025% Emission en GgECO 2 Forêts20565,7465, ,5548, ,1155, 1 Agriculture et Élevage10386, , ,1649, ,6839, 1 Déchets412,431,3620,041, ,523,8 Énergie309,651,0511,400, ,181,2 Total31674, , ,49100 Evolution des émisson en % -70%45% Séquestration en GgECO 2 Forêts , , ,55 Bilan en GgECO , , ,95

13 Mesures datténuation Secteur Forets Gestion rationnelle des ressources naturelles Lutte contre les feux de brousse Création des forêts Conservation et valorisation de la biodiversité Économie du bois de feu et sa substitution par dautres sources énergétiques Défense et restauration des sols

14 Atténuation (Suite) Agriculture et Elevage Intensification de lagriculture par : Technique de conservation et de restauration des sols Conservation et valorisation des eaux. Intensification du système par : Intégration de lagriculture et de lélevage Adaptation progressive dun élevage amélioré et diversifié y compris industriel

15 Atténuation (Suite) Secteur: Energie, Industrie et Transports Utilisation des combustibles à faible teneur en carbone (gaz) Interconnections électriques Utilisation des énergies renouvelables (solaire &éolienne) Production de lélectricité par des centrales hydrauliques Utilisation des combustibles moins polluants dans les industries (gaz, biomasse) Utilisation de carburant de meilleure qualité Utilisation des véhicules moins polluants et en bon état de marche.

16 Atténuation (Fin) Secteur : Déchets Valorisation énergétique Valorisation à des fins agricoles Aliments bétail et volaille (embouche) et fabrication des divers objets usuels

17 Vulnérabilité et Adaptation Résultats du scénario climatique généré par MAGICC SCENGEN Variation des précipitations Mauvaise répartition temporelle des précipitations Hausse des températures Augmentation de lévaporation Conséquences Risque de baisse des ressources en eau Baisse de productivité/rendement des systèmes de productions agro-sylvo- pastoraux

18 Conclusions La préparartion de la Communication nationale Initiale a été très laborieuse et a servi de cadre dapprentissage participatif et collectif; Elle a mis en évidence la nécessité dun dispositif de collecte et danalyse de données cohérent soutenu par les valeurs humaines et techniques de qualité; Elle a permis au niveau du pays de montrer que le changement climatique est un enjeu véritablement global.

19 V&A (suite) Risque daugmentation du déboisement (à plus de 0,6%) Nécessité dune politique rationnnelle de leau Nécessité dune adaptation plus imaginative renforcée par la recherche

20 Contraintes Manque de données de base fiables donnant lieu à des recours fréquents des données par défaut; Manque de supports appropriés (logiciel) de traitement des données; Inexistence des moyens logistiques Absence de versions françaises des documents de base de la méthodologie GIEC

21 Solutions Utilisation de données issues des études existantes Recours aux données par défaut Utilisation des résultats des enquêtes de terrain. Usage du jugement dexperts Réalisation dune étude pilote pour la V&A Recours constant à léquipe de validation technique des études.


Télécharger ppt "REPUBLIQUE DU TCHAD PRESENTATION DE LA COMMUNICATION NATIONALE INITIALE."

Présentations similaires


Annonces Google