La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

DETERMINANTS A LONG TERME DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE EN CENTRAFRIQUE Gilbert AHO Economiste Principal PNUD/Bangui.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "DETERMINANTS A LONG TERME DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE EN CENTRAFRIQUE Gilbert AHO Economiste Principal PNUD/Bangui."— Transcription de la présentation:

1 DETERMINANTS A LONG TERME DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE EN CENTRAFRIQUE Gilbert AHO Economiste Principal PNUD/Bangui

2 DETERMINANTS A LONG TERME DE LA CROISSANCE: CADRE DANALYSE OBJET DE LANALYSE: Phénomènes de longue durée et les conditions dune croissance soutenable OBJET DE LANALYSE: Phénomènes de longue durée et les conditions dune croissance soutenable RAISONS : Relativiser certains débats conjoncturels pour sintéresser aux facteurs déterminants du développement économique de la RCA RAISONS : Relativiser certains débats conjoncturels pour sintéresser aux facteurs déterminants du développement économique de la RCA

3 DETERMINANTS A LONG TERME DE LA CROISSANCE: CADRE DANALYSE Deux OBSTACLES STRUCTURELS majeurs pour le développement du pays Deux OBSTACLES STRUCTURELS majeurs pour le développement du pays un pays faiblement peuplé (population inférieure à 40 millions dhabitants) un pays faiblement peuplé (population inférieure à 40 millions dhabitants) un pays continental (toute la population vit à plus de cent kms dune côte) un pays continental (toute la population vit à plus de cent kms dune côte) ENSEIGNEMENT ET CHAMP DANALYSE ENSEIGNEMENT ET CHAMP DANALYSE Base dune stratégie de croissance pour la RCA: souvrir sur le monde Base dune stratégie de croissance pour la RCA: souvrir sur le monde Revue des éléments du commerce international en RCA Revue des éléments du commerce international en RCA

4 EVOLUTION DE LECONOMIE CENTRAFRICAINE DE 1960 A 2003 Quels sont les déterminants à long terme de cette absence de croissance et daggravation de la pauvreté ? Revenus par tête des centrafricains a baissé de 35% entre 1979 et Baisse structurelle des revenus en RCA a commencé en 1979

5 PRINCIPAUX DETERMINANTS DE LA CROISSANCE ET DE LA PAUVRETE UN COMMERCE EXTERIEUR EN PLEIN RECUL UN COMMERCE EXTERIEUR EN PLEIN RECUL UNE ECONOMIE TRES SPECIALISEE UNE ECONOMIE TRES SPECIALISEE UNE ECONOMIE A COMPETITIVITE REDUITE UNE ECONOMIE A COMPETITIVITE REDUITE UNE ECONOMIE MAL PREPAREE A LINTEGRATION REGIONALE UNE ECONOMIE MAL PREPAREE A LINTEGRATION REGIONALE UNE ECONOMIE IMPUISSANTE A MOBILISER LES RESSOURCES UNE ECONOMIE IMPUISSANTE A MOBILISER LES RESSOURCES

6 UN COMMERCE EXTERIEUR EN PLEIN RECUL (1) Deux façons pour mesurer limportance du commerce : Y = (C + I) + (X – M) avec (C + I) = Dépenses intérieures et (X – M) = Exportations nettes

7 UN COMMERCE EXTERIEUR EN PLEIN RECUL (2) Contribution des Exportations nettes à la croissance économique du pays

8 UN COMMERCE EXTERIEUR EN PLEIN RECUL (3) Degré douverture Source Banque Mondiale (WDI 2003)

9 UN COMMERCE EXTERIEUR EN PLEIN RECUL (4) Source BEAC

10 UNE ECONOMIE TRES SPECIALISEE (1) PROBLEMES: Coton + café + diamant + forêts = 48,4 % des X en 1985 Diamant + forêts = 88,3 % en 2002

11 UNE ECONOMIE TRES SPECIALISEE (2) Economie spécialisée dans les produits à faible intensité de travail qualifié. Economie spécialisée dans les produits à faible intensité de travail qualifié ouvriers miniers et à artisans miniers ouvriers miniers et à artisans miniers salariés et plus de ouvriers forestiers salariés et plus de ouvriers forestiers paysans vivant du coton paysans vivant du coton. Conséquences: Conséquences: A court terme, bonne chose pour lutter contre la pauvreté. A court terme, bonne chose pour lutter contre la pauvreté. A long terme pas dimpact sur la modernisation de léconomie A long terme pas dimpact sur la modernisation de léconomie

12 UNE ECONOMIE TRES SPECIALISEE (1) Economie de plus en plus spécialisée donc très vulnérable aux chocs extérieurs Economie de plus en plus spécialisée donc très vulnérable aux chocs extérieurs Termes de léchange (produits primaires) avec baisse du revenu des pauvres et de lEtat (source de conflit intérieur) Termes de léchange (produits primaires) avec baisse du revenu des pauvres et de lEtat (source de conflit intérieur) En 2003, pas d X de coton, peu de diamant = PIB a chuté de 7% En 2003, pas d X de coton, peu de diamant = PIB a chuté de 7% Cours du pétrole + coûts des services Cours du pétrole + coûts des services

13 UNE ECONOMIE A COMPETITIVITE REDUITE (1) Compétitivité –prix Transport. Transport. Trajet Bangui-Douala peut prendre quatre jours. Trajet Bangui-Douala peut prendre quatre jours. Acheminer un chargement d'un point de la RCA à Bangui peut prendre dix jours. (piteux état des infrastructures routières). Acheminer un chargement d'un point de la RCA à Bangui peut prendre dix jours. (piteux état des infrastructures routières). Comparaison des coûts dans la filière coton (en FCFA) Comparaison des coûts dans la filière coton (en FCFA)

14 UNE ECONOMIE A COMPETITIVITE REDUITE (1) Compétitivité –prix Coût de lénergie Coût de lénergie Coût de la communication Coût de la communication contre Une communication de 3 minutes = 0,71 $ US contre 0,08 $US pour lAfrique subsaharienne.

15 UNE ECONOMIE A COMPETITIVITE REDUITE (1) Compétitivité –prix Coût salarial effectif = ce que coûte le salaire à lentreprise Coût salarial effectif = ce que coûte le salaire à lentreprise Salaire moyen/production par tête Salaire moyen/production par tête Dans les pays européens ce ratio est égal à lunité Dans les pays européens ce ratio est égal à lunité

16 UNE ECONOMIE A COMPETITIVITE REDUITE (2) Autre critères 1. Compétitivité technologique. Capacité à mettre rapidement sur le marché de nouveaux produits de bonne qualité (innovation, qualité des produits). Aucune des entreprises industrielles centrafricaines en 2003 ne possédaient une certification ISO (International Organization for Standardization) 1. Compétitivité technologique. Capacité à mettre rapidement sur le marché de nouveaux produits de bonne qualité (innovation, qualité des produits). Aucune des entreprises industrielles centrafricaines en 2003 ne possédaient une certification ISO (International Organization for Standardization) Faible niveau dinstruction Faible niveau dinstruction Pas de budget pour la recherche Pas de budget pour la recherche

17 UNE ECONOMIE A COMPETITIVITE REDUITE (2) Autre critères Instabilité politique chronique Instabilité politique chronique Insécurité Insécurité Gouvernance (Absence de cadre légal fiable, Corruption, népotisme, etc.) Gouvernance (Absence de cadre légal fiable, Corruption, népotisme, etc.) Capital humain faible (scolarisation, état de santé, etc.) Capital humain faible (scolarisation, état de santé, etc.)

18 UNE ECONOMIE MAL PREPAREE A LINTEGRATION REGIONALE

19 UNE ECONOMIE IMPUISSANTE A MOBILISER DES RESSOURCES (1)

20 UNE ECONOMIE IMPUISSANTE A MOBILISER DES RESSOURCES (2)

21 UNE ECONOMIE IMPUISSANTE A MOBILISER DES RESSOURCES (3) Un pays surendetté et insolvable (voir tableau de données en milliards de FCA)

22 UNE ECONOMIE IMPUISSANTE A MOBILISER DES RESSOURCES (4) Un pays boudé par les Investissements Directs Etrangers Epargne/PIB = 6% au cours des dix dernières année Stock IDE RCA/Stock Afrique = 0,07%


Télécharger ppt "DETERMINANTS A LONG TERME DE LA CROISSANCE ECONOMIQUE EN CENTRAFRIQUE Gilbert AHO Economiste Principal PNUD/Bangui."

Présentations similaires


Annonces Google