La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1.Un détour : être entrepreneur, cest quoi ? 2.Lentrepreneuriat collectif ou faire des affaires en gang 3.Parlons stratégies daffaires 4.Questions ?

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1.Un détour : être entrepreneur, cest quoi ? 2.Lentrepreneuriat collectif ou faire des affaires en gang 3.Parlons stratégies daffaires 4.Questions ?"— Transcription de la présentation:

1

2 1.Un détour : être entrepreneur, cest quoi ? 2.Lentrepreneuriat collectif ou faire des affaires en gang 3.Parlons stratégies daffaires 4.Questions ?

3 Cest quoi être en affaires ? – Passer BEAUCOUP de temps au travail – Accepter de travailler dur avec peu de résultats au début – Apprendre à sorganiser et à organiser – Développer des aptitudes que plusieurs ne soupçonnaient pas posséder

4 Quels sont les traits dun entrepreneur ? – Bon communicateur – Ouvert aux autres : un entrepreneur isolé nexiste pas ! – Persévérant – Tolérance au stress

5 Quest-ce qui motive un entrepreneur ? – Besoin daccomplissement, de relever des défis – Besoin dautonomie – Faire de largent – Améliorer sa qualité de vie ainsi que celle de sa famille

6 Quelles sont les compétences dun entrepreneur ? – Techniques : il connaît à fond son métier – Stratégiques : il a une vision de son entreprise et sait comment la développer – Relationnelles : capacité à mobiliser son équipe et son entourage pour la réussite de lentreprise – Gestion : lentrepreneur connaît rarement comment on gère une entreprise; il sait sentourer

7 Donc un entrepreneur, même les travailleurs autonomes : – Veulent faire de largent – Veulent une meilleure qualité de vie – Préfèrent être entourés que solitaires, tout en étant autonomes POURQUOI NE PAS ÊTRE ENTREPRENEURS COLLECTIFS ?

8 Cest quoi lentrepreneuriat collectif ? – Créer une entreprise qui répond aux besoins de ses propriétaires – Mobiliser davantage de monde – Capacité de lever des capitaux plus importante – Prendre des décisions stratégiques en équipe – Se donner les moyens daller plus loin dans le temps – Se donner les moyens davoir une meilleure qualité de vie

9 Une coopérative, cest quoi ? PERSONNE MORALE REGROUPANT DES PERSONNES OU DES SOCIÉTÉS QUI ONT DES BESOINS ÉCONOMIQUES, SOCIAUX OU CULTURELS COMMUNS ET QUI, EN VUE DE LES SATISFAIRE, SASSOCIENT POUR EXPLOITER UNE ENTREPRISE CONFORMÉMENT AUX RÈGLES DACTION COOPÉRATIVE

10 Les règles daction coopérative : – Démocratie – Participation économique des membres – Lien dusage – Intercoopération – Soutien au développement de son milieu

11 La propriété et la capitalisation en coopérative : –Une coop appartient à ses membres, comme une société par actions appartient à ses actionnaires. –Pour devenir membre, il faut acquérir les PARTS DE QUALIFICATION. Elles sont composées de parts sociales et/ou de parts privilégiées.

12 Parts sociales : –Valeur nominale –Donnent droit à 1 vote en assemblée des membres –Payables une fois

13 Parts privilégiées (investissement) : –Debenture (prêt) donnant droit à un rendement –Ne donnent pas droit de vote –Possibilité den acquérir dautres dans le temps

14 La répartition des profits : – Coop à but lucratif ou pas – Les profits = EXCÉDENTS ou SURPLUS – Les excédents sont : 1.Affectés à la réserve (10 % - tant que les capitaux propres ne sont pas égaux ou supérieurs à 40 % des dettes) 2.Retournés aux membres sous forme de RISTOURNES au prorata de lusage fait dans la coopérative

15 EXEMPLE : – Une coop a une dette de $ – Elle compte 250 membres qui ont payé une part sociale de 10 $ chacune – Elle a une réserve actuelle de $ – Ses BNR des exercices précédents sont de $

16 PASSIF Dettes à long terme $ Total du passif $ AVOIR DES MEMBRES Parts sociales2 500 $ Parts privilégiées0 $ Réserve1 000 $ BNR $ Total de lavoir des membres4 500 $ Donc, cette coopérative pourrait cesser de cotiser dans la réserve, car lavoir représente 45 % des dettes (4 500 $/ $*100).

17 Donc, que faire avec lexcédent de $ ? – Étant donné que la coop a atteint le seuil de 40 %, elle nest pas obligée daffecter 10 % de lexcédent à la réserve – La coop peut réinvestir en tout ou en partie largent en liquidité pour réaliser un projet – La coop peut affecter le surplus, en tout ou en partie, en ristournes aux membres

18 Assemblée des membres Conseil dadministration Direction générale Associatif Affaires Employés -Affectation des excédents -Élection des administrateurs -Orientations stratégiques -Administration de la coopérative -Embauche du DG -Recommandations sur les excédents Gestion des opérations quotidiennes La prise de décision

19 3 coopératives qui peuvent vous intéresser : – Coopérative de travail – Coopérative de producteurs – Coopérative de solidarité

20 Coopérative de travail : – Pour ceux qui sont plus à laise dêtre EMPLOYÉ et PROPRIÉTAIRE de leur entreprise – La coop de travail appartient uniquement à ses membres travailleurs, donc aux employés – Pour ceux qui veulent se doter dune entreprise, faire de largent et se distribuer les excédents (profits) de façon équitable – Déductions fiscales intéressantes, en plus de la possibilité de se doter dun REER-COOP

21 Radio M 103,5 FM : – Mi-année 1990, la radio, propriété de Jean- Pierre Coallier, est à vendre. Les employés sont menacés de perdre leur emploi. – Mobilisation des employés pour sauver la radio en investissant dedans pour en devenir propriétaires collectivement. – Ils sont désormais maîtres de leurs conditions de travail et des objectifs daffaires quils veulent donner à leur entreprise.

22 Microbrasserie La Barberie : – Née dun trio damis qui faisaient de la bière artisanale. Lun deux a perdu son emploi, alors ils ont fondé leur coopérative à Québec. – Ils ont commencé par fabriquer la bière, puis lont embouteillée. – En 2009, leurs excédents ont augmenté de 30 %. – Souci écologique : leau utilisée sera prochainement recyclée et la coop sapprovisionne en houblon biologique.

23 Autres coopératives de travail connues : – Café Campus (Montréal) – La Capitale Banlieue-Est (Repentigny)

24 Coopérative de producteurs : – But : faire faire de largent à ses membres et non faire du profit pour elle-même – À but lucratif ou pas ? – Structure de coût le plus faible possible – La coop de producteurs sert à se donner un service ou des produits qui servent dans les opérations quotidiennes des entreprises membres – Possibilité dobtenir le RIC

25 Pour des massothérapeutes : – Se doter dun lieu commun : Location ? Achat ? – Partager des ressources humaines communes, comme réceptionniste, adjointe administrative – Se doter dun organe qui fait la promotion des services de chacun – Faire un regroupement dachats dinventaires (huiles, draps, etc.) et déquipements – Faire un regroupement demployés thérapeutes

26 Gouvernance simple: – La direction générale ou le coordonnateur supervise les opérations des membres avec la coopérative et sassure de facturer – Les coûts sont assumés par la coopérative et non par une entreprise ou un individu seul

27 Coopérative entraide agricole : – Appartient à des producteurs agricoles – Pas suffisamment de profits pour se payer des employés à temps plein ou partiel – Principe : regrouper les employés pour quils puissent piger dans le pool au besoin. Les agriculteurs font une demande à la coop qui affecte des employés. Les salaires sont versés par la coop. La coop facture les heures aux agriculteurs.

28 – Les agriculteurs font appel à la coop quand ils ont un surplus de travail ou lorsquils veulent prendre des vacances. – Les agriculteurs sont donc dégagés dun poste de dépense important en le partageant avec les autres via la coop.

29 Distribière : – Distributeur de bières de microbrasseries, dont celle de La Barberie – Leurs besoins consistent à se doter dune structure de distribution au moindre coût possible, de contrôler les délais de livraison et dacheter certains produits en gros afin de bénéficier dun meilleur prix – Regroupe 9 microbrasseries et distribue presque partout au Québec

30 Coopérative de solidarité Type de coopérative qui regroupe la plus grande variété de membres : – Membres travailleurs – Membres utilisateurs-producteurs – Membres utilisateurs-consommateurs – Membres de soutien

31 Le but dune coopérative de solidarité consiste à donner du travail à ses membres travailleurs, à fournir des services de la meilleure qualité possible à ses clients internes (les masso- thérapeutes ?) et externes (les consommateurs).

32 Donc, on retrouve les préoccupations de la coop de travail : – Fournir un travail ainsi que se doter dune qualité de vie qui correspond aux aspirations des membres Et celles de la coop de producteurs : – Fournir des biens et des services qui permettent aux membres de rentabiliser leur propre entreprise

33 Coopérative Multimédia des Riverains : Entreprise dans le domaine du multimédia, située à Repentigny Projet né dune CJS, convertie en entreprise; deux postes dadminis- trateurs sont dévolus aux élèves Coop à but non lucratif

34 Concept : fournir du travail et des stages rémunérés aux étudiants du CFP Les Riverains pendant leurs études de DEP en informatique et électronique Répond au besoin des élèves dacquérir une expérience de travail pertinente ET davoir une première expérience en entrepreneuriat A permis de rassembler les forces vives des intervenants jeunesse et de favoriser la persévérance scolaire

35 Coop de santé du Lac Masson : Née du besoin du milieu de se doter de ressources médicales et de santé Les clients sont les membres utilisateurs Approche curative et prévention Approche aussi multidisciplinaire : – Médecin – Infirmière – Massothérapeute

36 Le médecin ne peut être membre dune coop. Il est locataire. En échange, la coop soccupe de sa gestion administrative. Il ne faut pas être membre pour avoir accès au médecin. Il faut être membre pour accéder aux autres services. Expansion : recherche éventuellement dun psychologue, acupuncteur, pour offrir davantage de services thérapeutiques.

37 VOUS VOULEZ DEVENIR EMPLOYÉ(E)S – Pour une plus grande sécurité financière, surtout au début – Pour vous donner un emploi qui correspond à vos aspirations de qualité de vie – Pour participer aux profits de lentreprise et non uniquement recevoir un salaire LA COOPÉRATIVE DE TRAVAIL EST POUR VOUS.

38 VOUS VOULEZ CONSERVER VOTRE STATUT DE TRAVAILLEUR AUTONOME – Et vous voulez vous doter de services que seul(e)s vous ne pouvez vous offrir – Vous voulez bénéficier du rabais offert au volume – Bref, vous voulez rentabiliser votre propre entreprise en réduisant vos coûts le plus possible LA COOPÉRATIVE DE PRODUCTEURS EST POUR VOUS.

39 Avoir des EMPLOYÉS et des TA ? – Les massothérapeutes employés peuvent devenir membres travailleurs – Les massothérapeutes deviennent membres utilisateurs-producteurs et peuvent conserver leur statut de TA LA COOPÉRATIVE DE SOLIDARITÉ EST POUR VOUS. Le défi : équilibrer lentreprise pour être profitable et offrir des services au meilleur coût possible.

40 LOUIS-DAVID MALO # 111 Twitter: twitter.com/cdrlanaudiere Facebook: CDR Lanaudière Pour une copie de la présentation :


Télécharger ppt "1.Un détour : être entrepreneur, cest quoi ? 2.Lentrepreneuriat collectif ou faire des affaires en gang 3.Parlons stratégies daffaires 4.Questions ?"

Présentations similaires


Annonces Google