La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Libérer la puissance du langage oral en maternelle et au jardin denfants, où lapprentissage est axé sur le jeu Carmel Crévola Dis-le:

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Libérer la puissance du langage oral en maternelle et au jardin denfants, où lapprentissage est axé sur le jeu Carmel Crévola Dis-le:"— Transcription de la présentation:

1 Libérer la puissance du langage oral en maternelle et au jardin denfants, où lapprentissage est axé sur le jeu Carmel Crévola Dis-le:

2 Survol de la journée… Introduction 1 et échanges 10 h 15 – 11 h 40 Introduction 1 et échanges 10 h 15 – 11 h 40 Introduction 2 et échanges11 h 45 – 13 h 00 Introduction 2 et échanges11 h 45 – 13 h 00 Déjeuner 45 minutes Déjeuner 45 minutes Introduction 3 et échanges13 h 45 – 15 h 15 Introduction 3 et échanges13 h 45 – 15 h 15 Pause15 minutes Pause15 minutes Introduction 4 et échanges15 h 30 – 17 h 00 Introduction 4 et échanges15 h 30 – 17 h 00 Il sagit dune classe interactive. La journée est conçue pour équilibrer les introductions avec le traitement et la discussion.

3 Introduction 1 : Pourquoi le langage oral ? Introduction : CC 45 minutes Introduction : CC 45 minutes Échanges : vous 30 minutes Échanges : vous 30 minutes Contextualisation pour les écoles de langue française Contextualisation pour les écoles de langue française

4 Les résultats de mes recherches 1995 – 1998 : Early Literacy Research Project (ELRP), Victoria, Australie 1995 – 1998 : Early Literacy Research Project (ELRP), Victoria, Australie 1998 – 2001 : Childrens Literacy Success Strategy (CLaSS), Victoria, Australie 1998 – 2001 : Childrens Literacy Success Strategy (CLaSS), Victoria, Australie 1998 – 2004 : Building Essential Literacy (BEL), New York, É.-U – 2004 : Building Essential Literacy (BEL), New York, É.-U – 2011 : Self Identification Oral Language Project (SIP), Ontario 2006 – 2011 : Self Identification Oral Language Project (SIP), Ontario 2007 – 2010 : Oral Language Project (HOP) – Hackney, Londres 2007 – 2010 : Oral Language Project (HOP) – Hackney, Londres

5 Le modèle « Triple P » PrécisionPersonnalisation Apprentissage professionnel ButmoralButmoral 5

6 Point dancrage La précision et lapprentissage professionnel sont au service de la personnalisation

7 BUT MORAL : BUT MORAL : CROYANCES et VISION COMMUNES Avec du temps et de lappui, tous les élèves peuvent atteindre un niveau de rendement élevé. Avec du temps et de lappui, tous les élèves peuvent atteindre un niveau de rendement élevé. Avec lappui nécessaire, toutes les enseignantes et tous les enseignants peuvent offrir un enseignement de qualité. Avec lappui nécessaire, toutes les enseignantes et tous les enseignants peuvent offrir un enseignement de qualité. Des attentes de rendement élevées et une intervention dès la maternelle sont essentielles. Des attentes de rendement élevées et une intervention dès la maternelle sont essentielles. Les éducatrices et éducateurs doivent être en mesure dévaluer leur cheminement pédagogique et dexpliquer leurs stratégies denseignement. Les éducatrices et éducateurs doivent être en mesure dévaluer leur cheminement pédagogique et dexpliquer leurs stratégies denseignement. Hill & Crévola, 1997

8 Les éléments clés… Personnalisation et précision Personnalisation et précision Langage réceptif et expressif Langage réceptif et expressif Langue denseignement Langue denseignement Le lien entre le langage et la pensée Le lien entre le langage et la pensée Lapprentissage par le jeu doit cibler chaque élève et prévoir un enseignement préparé et concentré pour toute la classe et pour de petits groupes Lapprentissage par le jeu doit cibler chaque élève et prévoir un enseignement préparé et concentré pour toute la classe et pour de petits groupes

9 Le langage est un « fil »

10 Le langage est tissé dans toute la journée, à travers les sujets et les années de scolarité.

11 ÂGE Développement du cerveau humain langage et cognition Sensations (vue, ouïe) Langage Fonction cognitive supérieure MoisAnnées C. Nelson, dans From Neurons to Neighborhoods, Conception01-003

12 Les bébés recueillent des informations sur le langage Pensez aux liens avec les images précédentes. Pensez aux liens avec les images précédentes. Quels sont ces connecteurs ? Quels sont ces connecteurs ? Comment est-ce pertinent au langage et à la maternelle à plein temps ? Comment est-ce pertinent au langage et à la maternelle à plein temps ?

13

14 Les connecteurs… Après lâge de 7 ans, il devient de plus en plus difficile dapprendre une langue. Ce nest pas impossible, mais plus lent et difficile de rattraper ses pairs. Après lâge de 7 ans, il devient de plus en plus difficile dapprendre une langue. Ce nest pas impossible, mais plus lent et difficile de rattraper ses pairs. Lexposition à une langue doit être active et dynamique. Lexposition à une langue doit être active et dynamique. Ça prend un « être humain » pour permettre aux bébés de recueillir les données cest le rôle du plus connaissant que soi. Ça prend un « être humain » pour permettre aux bébés de recueillir les données cest le rôle du plus connaissant que soi. Pensez aux implications pour la maternelle à plein temps dans vos écoles. Pensez aux implications pour la maternelle à plein temps dans vos écoles.

15 Le rôle dun modèle dans lapprentissage dune langue

16 Regardez et écoutez ces jumeaux… quelles sont les connexions ?

17

18 Qua-t-on entendu ? Après lâge de 7 ans, il devient de plus en plus difficile dapprendre une langue. Ce nest pas impossible, mais plus lent et difficile. Après lâge de 7 ans, il devient de plus en plus difficile dapprendre une langue. Ce nest pas impossible, mais plus lent et difficile. Lexposition à une langue doit être active et dynamique pour avoir un impact sur lapprentissage. Lexposition à une langue doit être active et dynamique pour avoir un impact sur lapprentissage. Ça prend un « être humain » pour permettre aux bébés de recueillir les données cest le rôle du plus connaissant que soi. Ça prend un « être humain » pour permettre aux bébés de recueillir les données cest le rôle du plus connaissant que soi.

19 Quest-ce que ce tout-petit comprend à propos du langage ? Discutez avec la personne à côté de vous de ce que cet enfant possède…

20 À prendre en considération… Quelles sont les forces langagières de cette bambine ? Quelles sont les forces langagières de cette bambine ? Quaurait-on pu trouver dans son environnement qui a soutenu son développement ? Quaurait-on pu trouver dans son environnement qui a soutenu son développement ? Pensez à lélève de la maternelle avec de faibles capacités langagières. Quelles sont les implications ? Pensez à lélève de la maternelle avec de faibles capacités langagières. Quelles sont les implications ?

21 Le développement du langage oral Nous sommes tous daccord sur son importance Intuitivement, nous en savons tous beaucoup sur le langage On tient tant de choses pour acquises Nous présumons que le langage est un élément naturel du programme de la petite enfance

22 Est-ce vrai dans votre contexte ? o Mes recherches démontrent que nombre délèves arrivent à lécole avec des connaissances langagières insuffisantes pour soutenir leur apprentissage. o Enseigner à ces élèves représente un défi de taille pour le personnel enseignant. Crévola & Vineis, 2004

23 La recherche a démontré que… Le langage est linformation invisible quon porte dans notre tête qui nous permet de comprendre les pensées des autres et dexprimer nos propres pensées. Le langage est linformation invisible quon porte dans notre tête qui nous permet de comprendre les pensées des autres et dexprimer nos propres pensées. Catts, Fey et Tomblin, 2004

24 La recherche indique que le niveau de compétence linguistique orale est fortement prédictif du développement des habiletés en lecture et en écriture, et quune intervention énergique est justifiée pour éviter léchec. La recherche indique que le niveau de compétence linguistique orale est fortement prédictif du développement des habiletés en lecture et en écriture, et quune intervention énergique est justifiée pour éviter léchec.

25 Le langage est le « fil » Le développement du langage est essentiel à tout apprentissage. Le développement du langage est essentiel à tout apprentissage. Le développement de lécriture est entravé lorsque les capacités langagières sont faibles. Le développement de lécriture est entravé lorsque les capacités langagières sont faibles. La résolution de problèmes mathématiques requiert une pensée abstraite ce qui sappuie sur lhabileté de lélève de se parler à lui-même, darticuler le problème. La résolution de problèmes mathématiques requiert une pensée abstraite ce qui sappuie sur lhabileté de lélève de se parler à lui-même, darticuler le problème. Le langage se pratique à la journée longue mais tous les élèves sont-ils touchés ? Le langage se pratique à la journée longue mais tous les élèves sont-ils touchés ?

26 ÉCHANGES : VOTRE TOUR Cest le moment de discuter autour de vos tables Cest le moment de discuter autour de vos tables Pensez à ce que jai partagé avec vous Pensez à ce que jai partagé avec vous

27 Introduction 3 : LÉvaluation du langage oral (ELO) ? Introduction : CC Introduction : CC Échanges : vous Échanges : vous Contextualisation pour les écoles de langue française Contextualisation pour les écoles de langue française

28 BUT MORAL : CROYANCES et VISION COMMUNES Avec du temps et de lappui, tous les élèves peuvent atteindre un niveau de rendement élevé. Avec du temps et de lappui, tous les élèves peuvent atteindre un niveau de rendement élevé. Avec lappui nécessaire, toutes les enseignantes et tous les enseignants peuvent offrir un enseignement de qualité. Avec lappui nécessaire, toutes les enseignantes et tous les enseignants peuvent offrir un enseignement de qualité. Des attentes de rendement élevées et une intervention dès la maternelle sont essentielles. Des attentes de rendement élevées et une intervention dès la maternelle sont essentielles. Les éducatrices et éducateurs doivent être en mesure dévaluer leur cheminement pédagogique et dexpliquer leurs stratégies denseignement. Les éducatrices et éducateurs doivent être en mesure dévaluer leur cheminement pédagogique et dexpliquer leurs stratégies denseignement. Hill & Crévola,1997

29 Pourquoi le langage oral ? La compétence linguistique orale procure aux enfants un instrument essentiel de pensée. Sans un langage structuré et maîtrisé, penser abstraitement et symboliquement sera ardu pour les enfants. La compétence linguistique orale procure aux enfants un instrument essentiel de pensée. Sans un langage structuré et maîtrisé, penser abstraitement et symboliquement sera ardu pour les enfants. Jerome Bruner, 1996

30 Pourquoi le langage réceptif ? La compétence linguistique orale est un élément fondamental de la compréhension en lecture et de lutilisation juste des structures de langage dans la composition de textes écrits.

31 La terminologie du langage Écouter Langage réceptif Écouter Langage réceptif Parler Langage expressif ou productif Parler Langage expressif ou productif

32 « Parler et écouter sont des processus dynamiques qui comptent lun sur lautre. » Crévola & Vineis, 2004 Pensez aux implications pour vos élèves aux « faibles capacités langagières »…

33 Pensez-y…

34 Exploration du développement langagier Évaluation du langage oral (ÉLO) Langage réceptif (lécoute) Langage réceptif (lécoute) Examiner la compréhension par les élèves des structures de langage utilisées par les adultes Examiner la compréhension par les élèves des structures de langage utilisées par les adultes Ce nest pas un test qui se termine par une « réussite » ou un « échec » Ce nest pas un test qui se termine par une « réussite » ou un « échec » Lévaluation formative doit avoir des répercussions sur lenseignement… immédiatement ! Lévaluation formative doit avoir des répercussions sur lenseignement… immédiatement ! Ce nest pas une réponse mais un stimulus pour un enseignement réfléchi Ce nest pas une réponse mais un stimulus pour un enseignement réfléchi

35 Phrases classées 15 phrases 15 phrases 3 ensembles (A-C) classés de faciles à difficiles 3 ensembles (A-C) classés de faciles à difficiles Estimez ce que lélève comprend des structures complexes utilisées par les adultes Estimez ce que lélève comprend des structures complexes utilisées par les adultes Un aperçu du niveau de compréhension orale des élèves Un aperçu du niveau de compréhension orale des élèves

36 Évaluation du langage oral (ÉLO) 36

37

38 Introduction 4 : Lévaluation et sa connexion avec lenseignement Introduction : CC 45 minutes Introduction : CC 45 minutes Échanges : vous 30 minutes Échanges : vous 30 minutes Contextualisation pour les écoles de langue française Contextualisation pour les écoles de langue française

39 Maternelle Jardin denfants 1 re année 2 e année Résultats de lévaluation du langage oral (Projet dauto-identification) Résultats de lÉLO Pourcentage

40 Évaluation du langage oral (PAI) Résultats de lÉLO Pourcentage Autochtone Non autochtone Jardin denfants

41 Résultats de lÉLO Pourcentage Autochtone Non autochtone 2 e année

42 FOCUSED TEACHING © Peter Hill & Carmel Crévola, 2006 Être alphabétisé Petits détails (orientation pédagogique) Petits détails (orientation pédagogique) Un enseignement avec un objectif clair, quil soit large ou étroit Vygotsky, 1998 Comprendre la différence entre une orientation fondée sur le curriculum ou une orientation axée sur les élèves

43 Prenez ceci en considération… Le langage est le principal outil de travail dans le métier de lenseignement.

44

45 Un déluge de paroles sature les enfants En salle de classe, lenseignante ou lenseignant détient la parole deux tiers du temps. En salle de classe, lenseignante ou lenseignant détient la parole deux tiers du temps. Deux tiers des propos visent à contrôler ou diriger. Deux tiers des propos visent à contrôler ou diriger.

46 Les enseignantes et les enseignants parlent trop parlent trop parlent trop vite parlent trop vite najustent pas leur langage pédagogique aux besoins des élèves najustent pas leur langage pédagogique aux besoins des élèves nadaptent pas leur langage aux petits groupes quand la classe est divisée nadaptent pas leur langage aux petits groupes quand la classe est divisée

47 Students are drowning in a SEA OF BLAH Les élèves se noient dans une mer de bla-bla

48 Parlez-en entre vous Discutez de ce que je viens de partager avec vous Quelles connexions faites-vous ? Quelles connexions faites-vous ? Le lien entre langage réceptif, langage denseignement et langage expressif devient-il un peu plus clair ? Le lien entre langage réceptif, langage denseignement et langage expressif devient-il un peu plus clair ?

49 Le langage pédagogique Est plus riche et souvent plus complexe que celui du répertoire parents-enfants Est plus riche et souvent plus complexe que celui du répertoire parents-enfants Implique des structures complexes et des modèles de discours Implique des structures complexes et des modèles de discours Est plus élaboré à léchelle de la classe et plus concis à un niveau individuel (avec lélève ou le parent) Est plus élaboré à léchelle de la classe et plus concis à un niveau individuel (avec lélève ou le parent)

50 Il y a un rapport étroit entre, dune part, le faible niveau de littératie, linattention et le comportement perturbateur en salle de classe et dautre part, les capacités linguistiques réceptives des élèves de tous les niveaux scolaires. Il y a un rapport étroit entre, dune part, le faible niveau de littératie, linattention et le comportement perturbateur en salle de classe et dautre part, les capacités linguistiques réceptives des élèves de tous les niveaux scolaires. Crévola 2009

51 Comprendre le niveau de langage réceptif des élèves en salle de classe assure une communication appropriée et permet didentifier les comportements qui découlent dun manque de communication. Comprendre le niveau de langage réceptif des élèves en salle de classe assure une communication appropriée et permet didentifier les comportements qui découlent dun manque de communication.

52 Les trois niveaux du langage Langage réceptif Langage denseignement (questions ouvertes) Approches pédagogiques Langage expressif

53 Donc… nous devons nous concentrer sur la qualité de notre langage denseignement.

54 Nous avons besoin de savoir si nos élèves peuvent comprendre les structures complexes que nous utilisons pendant toute la journée.

55 Les 4 axes de lenseignement du langage oral The 4 Oral Language Teaching Foci © Les 4 axes de lenseignement du langage oral – le FIL tissé à travers la journée, le contexte et les niveaux scolaires Les 4 axes de lenseignement du langage oral – le FIL tissé à travers la journée, le contexte et les niveaux scolaires Exprimer des idées, pensées et opinions Exprimer des idées, pensées et opinions Écouter et réagir : Écouter et réagir : Soi-même Soi-même Les autres Les autres Interroger, contester et clarifier Interroger, contester et clarifier Justifier une opinion Justifier une opinion

56 Le langage pédagogique Est plus riche et souvent plus complexe que celui du répertoire parents-enfants. Est plus riche et souvent plus complexe que celui du répertoire parents-enfants. Implique des structures complexes et des modèles de discours. Implique des structures complexes et des modèles de discours. Est plus élaboré à léchelle de la classe et plus concis à un niveau individuel (avec lélève ou le parent). Est plus élaboré à léchelle de la classe et plus concis à un niveau individuel (avec lélève ou le parent).

57 Lenseignement du langage oral pour les petits groupes En regardant ces segments, pensez au temps denseignement en petits groupes où laccent est placé sur le langage oral. En regardant ces segments, pensez au temps denseignement en petits groupes où laccent est placé sur le langage oral.

58 Questions incitatives V Périodes de questions et réponses Les enseignantes et les enseignants sont maîtres dans lart de « laisser flotter » la bonne réponse. Les enseignantes et les enseignants sont maîtres dans lart de « laisser flotter » la bonne réponse. Leading from behind Clay, 1994 Leading from behind Clay, 1994 Sefforcer à appuyer les élèves lorsquils apprennent que « ce que je pense, je peux le dire ». Sefforcer à appuyer les élèves lorsquils apprennent que « ce que je pense, je peux le dire ». Lapprentissage inquisitif dépend dune approche critique et analytique aux nouvelles connaissances. Lapprentissage inquisitif dépend dune approche critique et analytique aux nouvelles connaissances.

59 Délai de réponse Prévoir des délais routiniers pendant les périodes denseignement par petits groupes à travers la journée. Prévoir des délais routiniers pendant les périodes denseignement par petits groupes à travers la journée. Les élèves apprennent à respecter le « temps de réflexion » et le « délai de traitement ». Les élèves apprennent à respecter le « temps de réflexion » et le « délai de traitement ». Un délai de réponse est le moment de silence après lénoncé dune question incitative. Un délai de réponse est le moment de silence après lénoncé dune question incitative. Temps moyen : 1 seconde après la question initiale et 0,9 seconde après la réponse initiale. Temps moyen : 1 seconde après la question initiale et 0,9 seconde après la réponse initiale.

60 Exprimer les idées et les opinions LEURS idées LEURS idées LEURS opinions LEURS opinions Ce sont des occasions de développer des « pensées complexes » Ce sont des occasions de développer des « pensées complexes » Niveaux dexpression : Niveaux dexpression : Niveau 1 Le récit (sensoriel – toucher, goût, vue, odorat, ouïe) Niveau 1 Le récit (sensoriel – toucher, goût, vue, odorat, ouïe) Niveau 2 Lien émotionnel (en venir à penser, à se poser des questions) Niveau 2 Lien émotionnel (en venir à penser, à se poser des questions) Niveau 3 Extension et réflexion (être à laise avec le fait dêtre contesté) Niveau 3 Extension et réflexion (être à laise avec le fait dêtre contesté)

61 Interroger, clarifier, provoquer Modèle : « comment se poser des questions et en poser aux autres ». Modèle : « comment se poser des questions et en poser aux autres ». Ce nest pas le temps de poser des « questions dordre supérieur » qui font réfléchir. Ce nest pas le temps de poser des « questions dordre supérieur » qui font réfléchir. Nous voulons aider les élèves à formuler leurs propres questions. Nous voulons aider les élèves à formuler leurs propres questions. Les élèves doivent pouvoir : évaluer linformation, juger de la valeur de ce quils entendent, font et lisent, dans le but de développer des critères pour juger leurs propres idées ainsi que celles des autres. Les élèves doivent pouvoir : évaluer linformation, juger de la valeur de ce quils entendent, font et lisent, dans le but de développer des critères pour juger leurs propres idées ainsi que celles des autres.

62 Justifier une opinion Trop souvent nous demandons « pourquoi ? » avant que lélève nait développé la confiance dexprimer ses idées et ses opinions, et avant quil nait appris à se poser lui-même des questions et en poser aux autres. Trop souvent nous demandons « pourquoi ? » avant que lélève nait développé la confiance dexprimer ses idées et ses opinions, et avant quil nait appris à se poser lui-même des questions et en poser aux autres. Ces habiletés permettent aux élèves de justifier leur opinion, de tirer des conclusions et faire des déductions, dutiliser des termes précis pour formuler leur pensée et dexercer leur jugement pour prendre des décisions bien informées par la raison et la réalité. Ces habiletés permettent aux élèves de justifier leur opinion, de tirer des conclusions et faire des déductions, dutiliser des termes précis pour formuler leur pensée et dexercer leur jugement pour prendre des décisions bien informées par la raison et la réalité.

63 Écoutez mon langage denseignement… pouvez-vous reconnaître à quel moment je touche aux deux premiers axes ? Écoutez mon langage denseignement… pouvez-vous reconnaître à quel moment je touche aux deux premiers axes ?

64 En regardant cette vidéo, pensez à… Mes axes denseignement du langage oral : Mes axes denseignement du langage oral : Exprimer des idées, pensées et opinions Exprimer des idées, pensées et opinions Écouter et réagir : Écouter et réagir : Soi-même Soi-même Les autres Les autres Interroger, contester et clarifier Interroger, contester et clarifier Justifier une opinion Justifier une opinion Regardez le comportement des élèves. Que remarquez-vous de mes réactions et réponses à ce comportement ?

65 Pensez-y bien… Il y a un rapport étroit entre, dune part, le faible niveau de littératie, linattention et le comportement perturbateur en salle de classe et dautre part, les capacités linguistiques réceptives des élèves de tous les niveaux scolaires. Il y a un rapport étroit entre, dune part, le faible niveau de littératie, linattention et le comportement perturbateur en salle de classe et dautre part, les capacités linguistiques réceptives des élèves de tous les niveaux scolaires. Crévola, 2009

66 blog.carmelcrevola YouTube: CarmelCrevola.tv Facebook:


Télécharger ppt "Libérer la puissance du langage oral en maternelle et au jardin denfants, où lapprentissage est axé sur le jeu Carmel Crévola Dis-le:"

Présentations similaires


Annonces Google