La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Un double modèle Les organisations de postvention en France Marie-Pascale LAURENT, Psychologue clinicienne 1,2 Marc FILLATRE, Psychiatre 1,2,3 1 : Réseau.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Un double modèle Les organisations de postvention en France Marie-Pascale LAURENT, Psychologue clinicienne 1,2 Marc FILLATRE, Psychiatre 1,2,3 1 : Réseau."— Transcription de la présentation:

1 Un double modèle Les organisations de postvention en France Marie-Pascale LAURENT, Psychologue clinicienne 1,2 Marc FILLATRE, Psychiatre 1,2,3 1 : Réseau VIES 37, Tours 2 : GEPS, Paris 3 : UNPS, Paris Congrès Mondial sur le Suicide, IASR 2013 Montréal Québec

2 1.Une vision des troubles essentiellement axée sur le déficit lié au trouble, aux dépends de la dimension adaptative de celui-ci : => répercussion sur les modalités de nos interventions (plus réparatrices que moteur de changement). 2.Une lecture de la crise suicidaire davantage axée sur les difficultés propres aux personnes que sur le dysfonctionnement systémique sous-jacent : => peu de réflexions sur les fonctionnements internes des établissements 3.La « Prévention du suicide » en entreprise ou en institution reste une priorité secondaire /autres : => mise en place de spécialistes externes (type CUMP) ou en interne (référents exclusifs) La situation française : A propos de la compréhension de la question du suicide

3 1.Le maintien visible de lordre social lemporte sur les temporalités et lintérêt liés aux personnes : => interventions préférentiellement ponctuelles et médiatisables. 2.Modèle dintervention plus vertical descendant (= experts VS profanes) quhorizontal (ressources du milieu de vie ; modèle co- constructiviste de lintervention) => sentiment dexclusion et de dévalorisation des proches. La situation française : A propos des réponses à apporter

4 1.Pas de CPS en France, en raison de la sectorisation. => pas dorganisation structurée de la prévention du suicide. => réponse en urgence (type CUMP) ou de certains structures (service hospitalier, Réseau, collectif, association, praticien libéral,…) selon contexte. 2.Postvention « préventive » : rien… ou presque. 3.Lieux dimplantation : – Education nationale +++ – Foyers de lenfance – Entreprise 4.Stratégies dimplantation – Un seul protocole proche du modèle Séguin-Roy – Modèle post PAA quasi exclusif + Formation ROCS le + possible. La situation française : A propos de lorganisation des dispositifs

5 Dominante des modèlesModèle A (PTV)Modèle B (PPV) Dominante temporelleAprès le PAAAvant le PAA Opérateur (demandeur P al )Direction GénéraleDirection détablissement Protocole spécifique dEtb t NonOui Intervenant privilégiéOui : externeNon : auto intervention Debriefing post PAAOui Non : analyse de la situation Appui sur linter- institutionnalité NonOui Modèle centré sur :linterventionlorganisation Durée de linterventionQuelques jours (semaines)Permanente LES DEUX MODÈLES FRANÇAIS

6 Toutes les personnes formées au ROCS, vont être invitées à mettre en place un dispositif de PPV dans leur structure. Nous étudions les modalités de la diffusion de la PPV. Organisation de groupes de suivi multi-institutionnels réguliers (1 à 2 fois par an) des CCI pour échanger sur les innovations utiles et les difficultés résiduelles dans chacun des établissements. La situation française : Propositions et retombées


Télécharger ppt "Un double modèle Les organisations de postvention en France Marie-Pascale LAURENT, Psychologue clinicienne 1,2 Marc FILLATRE, Psychiatre 1,2,3 1 : Réseau."

Présentations similaires


Annonces Google