La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Etude éthnobotanique : Développement de léthnopharmacologie dans le nord de Madagascar Contribution à létude de Tetracera madagascariensis Willd. ex Schlecht.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Etude éthnobotanique : Développement de léthnopharmacologie dans le nord de Madagascar Contribution à létude de Tetracera madagascariensis Willd. ex Schlecht."— Transcription de la présentation:

1 Etude éthnobotanique : Développement de léthnopharmacologie dans le nord de Madagascar Contribution à létude de Tetracera madagascariensis Willd. ex Schlecht. (Dilleniaceae) et de Mascarenhasia arborescens D. C. (Apocynaceae) O. Désiré a, C. Rivière c, J.P. Nicolas c, M.L. Caradec c,P. Andriamadio a, L. Goossens b, J.P. Hénichart b, A. Delelis c a- Faculté des Sciences, Université dAntsiranana, B.P. 0 Antsiranana 201, Madagascar b- Institut de Chimie Pharmaceutique Albert Lespagnol, EA 2692, Université de Lille 2, 3 rue du Professeur Laguesse, B.P. 83, Lille Cedex, France c- Laboratoire de botanique, Faculté des Sciences Pharmaceutiques et Biologiques, Université de Lille 2, 3 rue du Professeur Laguesse, B.P. 83, Lille Cedex, France Introduction Actuellement, dans certains pays en développement comme Madagascar, la médecine traditionnelle fait souvent appel à lutilisation de plantes ou dextraits végétaux pour lutter contre différentes pathologies notamment les plus courantes. Une grande partie de la population na toujours pas accès à la médecine conventionnelle, la préservation et la valorisation des plantes médicinales ainsi que les savoirs traditionnels concernant leurs usages est une priorité de santé. Ainsi lintérêt pour lethnopharmacologie peut apporter des contributions originales dans la poursuite de lélaboration de la pharmacopée dune région enquêtée. Cette discipline partage avec lethnobotanique létude des interrelations de lhomme avec les plantes médicinales. Elle borde et intègre une partie du champ de lethnomédecine et implique la coopération de lethnologie et de la pharmacologie (J.P. Nicolas, 1999). La botanique constitue une étape incontournable. Elle permet dasseoir scientifiquement les recherches qui découlent de ces nouveaux concepts. Sans une identification sommaire des végétaux étudiés, toute recherche future qui voudra être appliquée sera caduque. Ainsi létude ethnobotanique et développement deléthnopharmacologie dans le nord de Madagascar peut se résumer en phases suivantes: 1- recherche de terrain associant divers domaines détude et saccompagnant de collecte de données 2- Etude botanique, phytochimique et pharmacologique des plantes sélectionnées 3- retour de linformation sur le terrain négocié avec la population locale Dans ce contexte, la faculté des sciences de luniversité dAntsiranana en collaborant avec association Jardins du monde a effectué des enquêtes ethnobotaniques dans la région Nord de Madagascar, auprès des tradipraticiens et de groupements de femmes et dans trois villages (Ankingameloka, Sadjovaoto et Madirobe) situés dans la région de Diana à Antsiranana. Notre objectif intéresse plutôt de connaître les plantes médicinales qui peuvent traiter les populations de la région DIANA de leurs maladies les plus fréquentes au travers de leur médecine traditionnelle. Les enquêtes ont été notamment réalisées auprès de mères de famille,sage femmes traditionnelles, ou même tradipraticiens, regroupés en associations. Les rencontres ont alterné avec les sorties botaniques, les récoltes de plantes et la mise en herbiers. Autour déchanges-discussions, nous avons abordé diverses thématiques telles que laccouchement, les soins post- partum, les maladies infantiles, et aussi les maladies du système gastro-intestinal, le système respiratoire et les maladies sexuellement transmissibles. Ainsi les enquêtes se déroulaient en plusieurs étapes : 1. Mise en place dentretiens semi-directifs suivant deux approches : Par le biais de la maladie (description des symptômes, puis désignation des plantes utilisées) Directement par le biais de la plante (sur le terrain, les femmes nous désignent directement les plantes et leurs utilisations) Prise de notes avec équipe Jardins du monde et Dada (masseur)lors des enquêtes (Ankingameloka) 2. Au cours de ces entretiens, nous prenons note des représentations qui sen dégagent (anthropologie médicale, représentation du corps, symbolique, sacré…) ainsi que les rituels, croyances ou pratiques accompagnant les utilisations des plantes. Ceci est indispensable pour une bonne interprétation et compréhension des données recueillies. Cette prise de notes est appuyée par des photographies de plantes et des utilisations quand celles-ci sont issues dun savoir-faire particulier. 3. Pour chaque plante, nous réalisons une fiche descriptive comportant une brève description botanique, ses noms vernaculaires et ses diverses utilisations. A cette fiche nous attribuons un numéro, se référant à un herbier (presse de terrain). 4. Le plus tôt possible après lenquête, les plantes sont transférées vers une presse fixe et les informations retranscrites rigoureusement, ceci de façon à rester le plus fidèle et le plus précis vis-à-vis des données recueillies. Association de solidarité des femmes de Madirobe - Discussion autour de la maladie Mise en herbiers sur le terrain (Sadjoavato) Explication quant aux utilisations des plantes récoltées lors denquêtes auprès dun tradipraticien à Ambanja De retour à la maison, retranscrire les informations de façon rigoureuse le plutôt possible Ces deux plantes que lon identifiera par la suite sont: la première a le nom de Tetracera madagascariensis Willd. ex Schlecht. appartient à la famille des Dilleniaceae. Il sagit dune espèce, endémique de Madagascar. Nous lavons récolté sur une montagne à Ambanja entre Sadjovaoto et Madirobe, dans la savane arborescente. Et la deuxième plante a le nom de Mascarenhasia arborescens D. C.appartient à la famille des Apocynaceae. Nous lavons récolté entre Sadjoavato et Madirobe, dans la savane arborescente. Tetracera madagascariensis Willd. ex Schlecht.: inflorescence Les raisons nous ont amené à réaliser ce choix sont : 1-Pour but de rechercher la corrélation entre les principes actifs présents dans ces deux plantes médicinales et leurs pouvoirs thérapeutiques. 2-Non toxique aux doses employées par la population, 3-non sujette à un interdit daprès nos enquêtes de terrain, 4-récolte des parties stériles, garantissant une protection du patrimoine végétal. 5-espèces facilement cultivable et facile daccès. Au laboratoire à Madagascar, les tiges sèches broyées de Tetracera madagascariensis Willd. ex Schlecht et les tiges feuillées sèches broyées de Mascarenhasia arborescens D. C. ont subi une série dextractions par des solvants de polarité croissante. Létude dactivité cytotoxique des extraits bruts a été faite. Les extraits hexaniques, Dichlorométhaniques, Méthanoliques bruts des deux plantes présentent à 10µg/ml, des effets inhibiteurs évalués approximativement à 16,8%, 0%, 0%, 14,5%, 18%, 21,4%. Tous les extraits bruts de plantes testées nayant présenté aucun effet inhibiteur 50% sur la prolifération des cellules leucémiques P 388. Létude phytochimiques et pharmacologique expérimentale a été poursuivie sur les extraits dichlorométhaniques des deux plantes. I – Le test de leffet relaxant de lextrait dichlorométhaniques brut de la tige de Tetracera madagascariensis Willd. ex Schlecht sur la trachée isolée de Cobaye précontractée par lHistamine à Molaire a montré que la valeur de CE 50 = 443±0,012 µg/ml (Concentration éfficace donnant 50% deffet maximal) pour (n=3). Ensuite cet extrait actif a subit un travail de fractionnement. Le test de leffet relaxant de la fraction active sur la trachée isolée de Cobaye précontractée par lHistamine à Molaire a donné la CE 50 = 35µg/ml. Daprès ces résultats lutilisation empirique de Tetracera madagascariensis Willd. Ex Schlecht comme antiashtmatique est prouvé scientifiquement. II – Dans le domaine gastro-intestinale lextrait dichlorométhanique brut de la tige feuillée de Mascarenhasia arborescens D. C. a montré une activité antispasmodique. Le test de leffet inhibiteur de cet extrait vis-à-vis de lactivité contractile de lAcétylcholine à Molaire sur le duodénum isolé dun Rat à concentration 0,5mg/ml a présenté la pourcentage dinhibition à 100%. Aussi les travaux phytochimiques sur lextrait dichlorométhanique ont été faite au laboratoire ICPAL France. Ce dernier montre par chromatographie sur couche mince (CCM) la présence de plusieurs composés et deux se montrent majoritaires qui ne sont apparemment pas des alcaloïdes (ne réagissent pas positivement à une réaction de Dragendorff). Un de ces deux produits majoritaires a été isolé et déterminé, Les procédés utilisés sont la chromatographie sur couches épaisses (CCE) et la chromatographie sur colonnes de gel de silice. La structure de la molécule a été déterminée par RMN (RMN 1H, 13C, HMBC, HMQC), par LCMS (CLHP couplée à un spectromètre de masse). Daprès lanalyse structurale la molécule déterminée est la dihydrochalcone ou davidigénine. Bibliographie : 1. NICOLAS J. P., 1999, Plantes médicinales des Mayas Kiché du Guatemala, Ibis Press, Paris, 310 p. Crédit photographique O. Désiré et A. M. Schmitt pour Jardins du Monde Concernant lherbier, un maximum de parties botaniques de la plante est récolté (fleur et fruit si cela est possible) afin de pouvoir la nommer scientifiquement. Mascarenhasia arborescens D. C inflorescence Sadjoavato Madirobe Ankingameloka Madagascar (source internet) La province Autonome dAntsiranana (Encarta 2006) Test pharmacologique des plantes au laboratoire de lIMRA sélectionné deux plantes malgaches afin dentamer des tests phytochimiques et biologiques à lIMRA et en France qui permettront de justifier ou non son utilisation traditionnelle. Suite à ces enquêtes de terrain, nous avons La structure de dihydrochalcone C 15 H 14 O 4


Télécharger ppt "Etude éthnobotanique : Développement de léthnopharmacologie dans le nord de Madagascar Contribution à létude de Tetracera madagascariensis Willd. ex Schlecht."

Présentations similaires


Annonces Google