La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Atelier régional sur la communication des dangers chimiques et la mise en œuvre du SGH pour la région de la CEDEAO (Abuja, Nigéria du 13 au 15 mai 2008.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Atelier régional sur la communication des dangers chimiques et la mise en œuvre du SGH pour la région de la CEDEAO (Abuja, Nigéria du 13 au 15 mai 2008."— Transcription de la présentation:

1 Atelier régional sur la communication des dangers chimiques et la mise en œuvre du SGH pour la région de la CEDEAO (Abuja, Nigéria du 13 au 15 mai 2008 ) Thème: Expérience du Mali en matière de classification, détiquetage des produits chimiques et de communication sur les dangers liés à leur utilisation Présenté par: Dr Oumar Diaouré CISSE, Point focal SAICM

2 Atelier régional sur la communication des dangers chimiques et la mise en œuvre du SGH pour la région de la CEDEAO (Abuja, Nigéria du 13 au 15 mai 2008 ) 1.Degré dapplication de la stratégie générale harmonisée de classification et détiquetage des produits chimiques (SGH) De nos jours le SGH stricto sensu est une affaire dinitiés, cest-à-dire « connu » dun cercle assez restreint dacteurs des produits chimiques. Des raisons objectives militent à ce quil en soit ainsi. Parmi celles-ci, nous pouvons citer: -La non maîtrise de loutil par les acteurs des produits chimiques à quelques exceptions près; -Le retard accusé dans la vulgarisation recommandée depuis le 3 ème Forum chimique de Bangkok en vu de ladoption du SGH en 2008; -Les résultats tuent des expériences pilotes des pays qui ont bénéficiés dappui des Partenaires Techniques et Financiers

3 Atelier régional sur la communication des dangers chimiques et la mise en œuvre du SGH pour la région de la CEDEAO (Abuja, Nigéria du 13 au 15 mai 2008 ) 1.Degré dapplication de la stratégie générale harmonisée de classification et détiquetage des produits chimiques (SGH) (suite) Nonobstant ce qui est dit plus haut, le mali marque son adhésion au SGH pour plusieurs raisons: -Pays continental de km2 avec km de frontières « poreuses » avec 7 pays; -Provenances diverses des produits chimiques: Pays voisins immédiats des côtes atlantiques (Côte dIvoire, Guinée, Sénégal) Pays voisins lointains (Nigéria) Autres pays et continents (Inde, Chine, Europe, Amérique) Donateurs multi et bilatéraux en ce qui est des pesticides

4 Atelier régional sur la communication des dangers chimiques et la mise en œuvre du SGH pour la région de la CEDEAO (Abuja, Nigéria du 13 au 15 mai 2008 ) 2. Autres pratiques demballage et détiquetage des produits chimiques: Cas du Comité Sahélien des Pesticides pour les demandes dhomologation La composition du dossier d'homologation des pesticides au Sahel est fixée ainsi qu'il suit: 1. une demande d'homologation du produit formulé dûment remplie, datée et signée par le demandeur ; 2. un résumé de lensemble des dossiers présentés ; 3. un dossier physico-chimique ; 4. un dossier efficacité biologique ; 5. un dossier analytique ; 6. un dossier toxicologique ; 7. un dossier environnemental; 8. un dossier résidus ; 9. un dossier emballage et étiquette ; 10. une attestation ou un certificat d'homologation du produit dans le pays d'origine si disponible 11. un échantillon pour analyse de la matière active pure, de la matière active de qualité technique, des étalons pour lanalyse des métabolites caractéristiques et des autres composants compris dans les résidus et, si possible des échantillons des substances de référence des impuretés contenues dans le produit formulé (à la demande du Comité Sahélien des Pesticides) ; 12. un échantillon du produit formulé (à la demande du Comité Sahélien des Pesticides).

5 Atelier régional sur la communication des dangers chimiques et la mise en œuvre du SGH pour la région de la CEDEAO (Abuja, Nigéria du 13 au 15 mai 2008 ) 2. Autres pratiques demballage et détiquetage des produits chimiques: Cas du Comité Sahélien des Pesticides pour les demandes dhomologation (suite) comprend : LE DOSSIER EMBALLAGE ET ÉTIQUETTE 1. Emballage 2. Modèle détiquette Létiquette doit comprendre les données suivantes : 2.1. une description du contenu : 2.1a. nom commercial du pesticide 2.1b. nom et teneur en matières actives 2.1c. type de pesticide (insecticide, herbicide, etc......) 2.1d. type de formulation 2.1 e. contenu net exprimé en unités de mesures internationales 2.2. une indication très visible du risque Par une bande colorée en bas de l'étiquette et un symbole de toxicité conformément à la classification OMS des pesticides des indications concises pour les précautions à prendre

6 Atelier régional sur la communication des dangers chimiques et la mise en œuvre du SGH pour la région de la CEDEAO (Abuja, Nigéria du 13 au 15 mai 2008 ) 2. (suite) 2.4. des indications concises sur les premiers soins en cas dintoxication 2.5. des indications sur la bonne utilisation du contenu : 2.5a. comment, quand et où utiliser le produit Préciser les cultures, les nuisibles et les stades de traitement 2.5b. les contre-indications d'emplois Ex. « ne pas traiter pendant la floraison » 2.5c. les précisions sur les délais d'attente dernier traitement avant récolte, avant la consommation le nom et ladresse du Fabricant (« Pesticide fabriqué par ») 2.7. le lieu de fabrication du produit (pays)

7 Atelier régional sur la communication des dangers chimiques et la mise en œuvre du SGH pour la région de la CEDEAO (Abuja, Nigéria du 13 au 15 mai 2008 ) 2. (suite) 2.8. le nom et ladresse du distributeur national ou régional sil en existe (« Pesticide distribué par ») 2.9. le numéro d'homologation (« N° dhomologation: ») la date de fabrication ou de formulation (« Fabriqué le ») le numéro du lot la date de péremption (« A utiliser avant ») les conditions de stabilité les conditions de mises en garde une indication des responsabilités légales NB: pour les petits emballages, les prescriptions pour létiquette sont adaptés autrement

8 Atelier régional sur la communication des dangers chimiques et la mise en œuvre du SGH pour la région de la CEDEAO (Abuja, Nigéria du 13 au 15 mai 2008 ) 3. Communications sur les dangers liés aux produits chimiques Elle est effectuée par différents départements sectoriels, notamment, lenvironnement, la communication, lagriculture et la santé. A titre dexemples: -Des journées de communication dans le cadre de la mise en œuvre du Protocole de Montréal, du Programme africain relatif aux stocks de pesticides obsolètes, des Conventions de Stockholm, Bâle, Rotterdam et Bamako; -Des campagnes de sensibilisation à lusage rationnelle des pesticides par la Compagnie Malienne de Développement des Textiles (CMDT), lOffice de la Haute Vallée du Niger etc. -Des spots publicitaires, des débats à la télé et à la radio sur les produits chimiques et les dangers liés à leur utilisation.


Télécharger ppt "Atelier régional sur la communication des dangers chimiques et la mise en œuvre du SGH pour la région de la CEDEAO (Abuja, Nigéria du 13 au 15 mai 2008."

Présentations similaires


Annonces Google