La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Physiologie de base niveau 2 2012 Physiologie circulatoire Physiologie respiratoire Physiologie oreille sinus.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Physiologie de base niveau 2 2012 Physiologie circulatoire Physiologie respiratoire Physiologie oreille sinus."— Transcription de la présentation:

1 Physiologie de base niveau Physiologie circulatoire Physiologie respiratoire Physiologie oreille sinus

2 PHYSIOLOGIE CIRCULATOIRE LE CŒUR MUSCLE CREUX D ENVIRON 3OO GR 2 OREILLETTES 2 VENTRICULES 60 A 80 BATTEMENTS PAR MN UNE SYSTOLE AURICULAIRE :CONTRACTION DES OREILLETTES UNE SYSTOLE VENTRICULAIRE :CONTRACTION DES VENTRICULES UNE DIASTOLE :REPOS LES OREILLETTES SE REMPLISSENT DE SANG DES ARTERES ACHEMINENT LE SANG DU CŒUR VERS LES ORGANES DES VEINES ACHEMINENT LE SANG DES ORGANES VERS LE CŒUR UNE GRANDE CIRCULATION : LE SANG CHARGE D O2 PART DU VENTRICULE GHE PAR L AORTE VA VERS LES ORGANES APPORTE L O2 LES ORGANES REGETTENT DU CO2,LE SANG CHARGE PAR LES VEINES IRA AU CŒUR DANS LOREILLETTE DRTE PUIS PAR LA CONTRACTION DU VENTRICULE DRT IRA VERS LES POUMONS NOUS RENTRONS DANS LA PETITE CIRCULATION LE SANG AU CONTACTE DE L ALVEOLE PULMONAIRE PERD SON CO2 ET SE CHARGE EN O2 ET S ACHEMINE VERS LE CŒUR PAR LES VEINES PULMONAIRES DANS L OREILLETTE GHE. A NOUVEAU,LA CONTRACTION CARDIAQUE LE FERA ACHEMINER VERS LES ORGANES

3 PHYSIOLOGIE CIRCULATOIRE COMPOSITION DU SANG LES GLOBULES ROUGES OU HEMATIES TRANSPORTENT LES GAZ O2 CO2 LES GLOBULES BLANCS JOUENT UN ROLE DANS LE SYSTEME DE DEFENSE DE L ORGANISME IMMUNITE LES PLAQUETTES JOUENT UN ROLE DANS LA COAGULATION THROMBOCYTES LE PLASMA TRANSPORTE LES NUTRIMENTS, UNE QUANTITE DE PRODUITS HORMONES,PRODUITS DE DECHETS ETC… LA TENSION ARTERIELLE SYSTOLE : CONTRACTION DES VENTRICULES PRESSION MAX SUR LA PAROI DES ARTERES DIASTOLE : REMPLISSAGE DES OREILLETTES PRESSION MIN RESTANTE DANS LE CIRCUIT ARTERIEL APPLICATION A LA PLONGEE ROLE DES ECHANGES GAZEUX COMPREHENTION DANS LA SURVENUE D UN ACC DE DECOMPRESSION APPLICATION AUX NOTIONS DE SECOURISME

4 PHYSIOLOGIE RESPIRATOIRE ROLE EFFECTUER LES ÉCHANGES GAZEUX ENTRE L EXTÉRIEUR ET L INTÉRIEUR DE L ORGANISME QUI ABSORBE L O2 ET REGETTE LE CO2 LES VOIES AÉRIENNES LES FOSSES NASALES FILTRENT HUMIDIFIE RÉCHAUFFE L AIR LE PHARYNX CARREFOUR DES VOIES AERODIGESTIVES LE LARYNX ORGANE DE LA PHONATION LA TRACHÉE ARTÈRE TUBE DE 12 CM ENVIRON ÉLASTIQUE CONSERVANT LE MÊME DIAMÈTRE QQUE SOIT LA POSITION DE LA TÊTE LE PHENOMÈNE RESPIRATOIRE VA RENCONTRER DES RÉSISTANCES SUITE À PLUS DE RÉSISTANCE MÉCANIQUE À CAUSE DU DÉTENDEUR LES BRONCHES A DRTE ET A GHE ELLES SE DIVISENT ENBRONCHES LOBAIRES ET BRONCHIOLES QUI SE DICOTOMISENT POUR ABOUTIR A L UNITÉ RESPIRATOIRE LE SAC ALVÉOLAIRE EN CONTACTE AVEC UNE ARTÉRIOLE ET UNE VENULE AU NIVEAU DESQUELLES SE FERONT LES ÉCHANGES GAZEUX

5 Physiologie respiratoire LES ALVEOLES SACS ENVIRON LA SURFACE D ÉCHANGE EST DE 200 M2!!!!!!! POUMONS POIDS 700 GRAMMES 2 LOBES A DRTE ET 3 A GHE ENTOURÉS D UN FEUILLET LA PLEVRE MECANISME RESPIRATOIRE L INSPIRATION,MOUV ACTIF DU LA CONTRACTION DES MUSCLES INSPIRATEURS LE DIAPHRAGME QUI EN S ABAISSANT CRÉE UNE DEPRESSION QUI FAIT RENTRER L AIR L EXPIRATION PHENOMENE PASSIF QUI DEVIENT ACTIF QUAND ELLE EST FORCEE PAR LA CONTRACTION DES MUSCLES DE LA PAROI ABDOMINALE FREQENCE 15 A 20 CYCLES PAR MN LE CENTRE DE COMMANDE AUTOMATIQUE DES MOUVTS RESPIRATOIRES SE SITUE AU NIV DU BULBE RACHIDIEN,SURTOUT SUR LA DYNAMIQUE INSPIRATOIRE, AUTOMATIQUE MAIS DÉPENDANTDE CERTAINS FACTEURS: LA VOLONTÉ LES CENTRES DIGESTIFS (APNEE AU COUR DE LA DEGLUTITION) LE PSYCHISME EN CAS DE PEUR LES PP O2 ET PP CO2 LES VOLUMES RESPIRATOIRES : VOLUME INSPIRATOIRE O.5L EXPIR O.5L VOLUME DE RESERVE INSPIR 2.5J VOL DE RESERV EXPIR 1.5L VOLUME RESIDULEL 1L VOLUME NON UTILISE LORS DES ECHANGES GAZEUX LA CAPACITE VITALE EST DE 4.5L ET LA CAPACITE TOTALE DE 5.5L

6 L APPLICATION A LA PLONGEE L ESSOUFFEMENT LA SURPRESSION PULMONAIRE LES ACCIDENTS DE DECOMPRESSION

7 L OREILLE AUDITION ET EQUILIBRE L OREILLE EXTERNE: COMMUNIQUE AVEC L AIR AMBIANT L OREILLE MOYENNE : CAISSE DU TYMPAN CONTIENT 3 OSSELETS MARTEAU ENCLUME ETRIER EN RELATION AVEC LA FENETRE OVALE COMMUNIQUE AVEC LE RHINOPHARYNX PAR LA TROMPE D EUSTACHE LA TROMPE D EUSTACHE: S OUVRE LORS DES MOUVTS DE DEGLUTITION ASSURE LA VENTILATION ET CONCOURT A L EQUILIBRE DES PRESSIONS AU SEIN DE LOREILLE MOYENNE L OREILLE INTERNE: EST FORME DES CANAUX SEMI CIRCULAIRES SITUES DS LES TROIS DIMENSIONS DE LESPACE RESPONSABLE DE L EQUILIBRE DE LA COCHLEE ORGANE DE LAUDITION

8 L OREILLE APPLICATION A LA PLONGEE MANŒUVRES D EQUILIBRAGE AVEC DOUCEUR ET ANTICIPATION VAL SALVA NEZ PINCE SOUFFLER PAR LE NEZ NE JAMAIS LE FAIRE EN REMONTANT CAR RISQUE DE PRESSION INTRATHORACIQUE ADD LOWRY NEZ PINCE SOUFFLER DOUCEMENT EN DEGLUTISSANT BEANCE TUBAIRE VOLONTAIRE EN DEGLUTISSANT RISQUES EN PLONGEE COMPREHENTION DES ACCIDENTS BAROTRAUMATIQUES PERFORATION TYMPANIQUE VERTIGES PAR PERFORATION DE LA FENETRE OVALE ET RONDE SIUR VALSALVA TROP VIOLENTS VERTIGE ALTERNOBARIQUE PAR RETARD D EQUILIBRAGE DES PRESSIONS DE LOREILLE MOYENNE LORS DES REMONTEES

9 ACOUSTIQUE L EAU EST UN TRES BON CONDUCTEUR DU SON L EAU EST PLUS DENSE LE SON SE DEPLACE PLUS VITE 1500M/S DANS L AIR 330 M /S PERCEPTION DES SONS SOUS L EAU : SUR TERRE, L EMISSION D UN SON EST PERÇU PAR UNE OREILLE PUIS UNE AIUTRE EN FONCTION DE LAPROVENANCE DU SON AVEC UN DECALAGE DE 1/2000 EME DE SECONDE SOUS L EAU LE DECALAGE EST DE 1/10000 EME DE SECONDE LE TEMPS EST TROP COURT POUR PERCEVOIR L ORIGINE D UN BRUIT DANS L EAU ON NE PEUT APPRECIER LA DISTANCE NI DE LOCALISER LA PROVENANCE D UN SON APPLICATION A LA PLONGEE Tout bruit suspect a une signification et peut être en rapport avec la sécurité du plongeur Bien regarder en surface lors des remontées

10 LES SINUS ATTENTION AUX BATROTAROMATISMES SUITE A UNE MAUVAISE PERMEABILITE DANS LES CAVITÉS SINUSIENNES L AIR SE TROUVE PIÉGÉ ET CREE DES DOULEURS A LA REMONTE ATTENTION AUX RHINITES AUX DENTS MAL SOIGNEES CF:LA LOI DE MARIOTTE

11 LES DENTS ATTENTION AUX CARIES VOIR SON DENTISTE TOUS LES ANS NE PAS PLONGER SI ON A MAL AUX DENTS

12 L OEIL Rappels anatomiques Taille et couleur des objets sont soumis sous l eau à des altérations de PERCEPTION VITESSE DE LA LUMIERE KM/H DS L AIR KM/H SOUS L EAU

13 L OEIL 2M 5M M 25M 65M LES 4 EFFETS LA REFLEXION un rayon lumineux qui arrive à la surface de l eau sous 48.5° EST REFLECHI TOTALEMENT LA DIFFUSION :les particules en supension diffusent la lumiere L ABSORPTION LA REFRACTION changement de direction du rayon lumineux Distances apparente =distance réelle * 3 /4 Taille apparente= taille réelle* 4/3

14 A BIENTÔT


Télécharger ppt "Physiologie de base niveau 2 2012 Physiologie circulatoire Physiologie respiratoire Physiologie oreille sinus."

Présentations similaires


Annonces Google