La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Otchia Christian Université de la préfecture de Aichi Vendredi, le 26 Avril 2013 1 3. La colonisation de lAfrique francophone ( )

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Otchia Christian Université de la préfecture de Aichi Vendredi, le 26 Avril 2013 1 3. La colonisation de lAfrique francophone ( )"— Transcription de la présentation:

1 Otchia Christian Université de la préfecture de Aichi Vendredi, le 26 Avril La colonisation de lAfrique francophone ( )

2 2 1. La traite et le commerce triangulaire

3 Ce trafic touche environ 12 millions de Noirs d'Afrique, transportés en Amérique de la fin du xv e siècle à l'abolition de l'esclavage au Brésil (1888). Le commerce négrier atteint son apogée entre 1760 et 1830, lorsque l'économie de plantation se développe. Il se fait en trois étapes, d'où son nom de « triangulaire » : 1.les négriers achètent des esclaves aux chefs africains contre de l'eau-de-vie, de la pacotille ou des fusils ; 2.les esclaves sont transportés en Amérique dans des conditions d'hygiène épouvantables ; 3.les négriers retournent en Europe, en remplissant les cales de leurs bateaux de produits tropicaux. 3

4 1. La traite et le commerce triangulaire 4

5 5 2. Lexploration de lAfrique

6 2. Exploration de lAfrique Les comptoirs construits par les européens ont été les points de départ de lexploration de lAfrique. Mais lintérieur de lAfrique paraissait difficile daccès et était jugé moins intéressant du point de vue économique. Seuls les portugais installés au sud du Congo et sur la côte de Mozambique pénétrèrent très loin, jusquau bassin du Congo. Les grandes explorations commencent vers la fin du XVIIIe siècle, avec James Bruce qui explora le Nil Bleu ou Mungo Park qui lui, explora le Niger. 6

7 2. Exploration de lAfrique Lexploration de lAfrique a été réalisée par quatre catégories dagents: 1.Les explorateurs 2.Les missionnaires 3.Les marchands 4.Les militaires Ces agents ont permis lexploration de lAfrique pour des raisons scientifiques et de découverte, mais aussi pour des raisons de conquêtes. 7

8 2. Exploration de lAfrique Les EXPLORATEURS: Composés des géographes et des naturalistes, Ils ont été attirés par le goût de laventure, lamour de la gloire et la recherche scientifique. Leurs voyages en Afrique peuvent être regroupés en trois groupes principaux: 1.Les premiers ont eu pour but l'exploration du Soudan et de l'Afrique occidentale; elles ont permis de tracer le cours du Niger et de définir le bassin du lac Tchad. 2.Les seconds se sont proposé l'exploration du bassin du Nil et de l'Afrique occidentale; ils ont amené la découverte de la région des grands lacs et du bassin supérieur du Nil. 3.Les troisièmes, dirigés dans lAfrique australe, ont abouti au relevé du cours du Zambèze et à la découverte du bassin du Congo. 8

9 9

10 2. Exploration de lAfrique Mungo Park remonte le fleuve Niger et explore la Gambie. David Livingstone: le plus célèbre explorateur de l'Afrique de l'Est. Il découvre les lacs Nyassa et Tanganyika, ainsi que les chutes du Zambèze. Stanley et Brazza explorent le bassin du Congo Clapperton atteint le Sahara René Caillé découvre Tombouctou. 10

11 11

12 2. Exploration de lAfrique Les MISSIONNAIRES : Il sagit généralement de La London Baptist Missionary Society, les pères blancs, les pères du Saint Esprit, les pères pallotins. Ils ont devancé ou accompagné la conquête de l'Afrique et l'ont surtout encouragée pour mettre un terme aux pratiques barbares et diffuser la foi chrétienne. Ils enseignent le pardon, la douceur. 12

13 2. Exploration de lAfrique LES MARCHANDS: Ils étaient organisés en compagnie à charte. Par exemple, la Royal Niger company, la compagnie des Indes Orientales, les Firmes Jantzen & Thormahle. Ils ont concrétisé l'impérialisme par les contacts divers noués avec les populations locales. Les accords commerciaux ainsi signés prenaient par la suite la nature de véritables traités de protectorat. Par exemple, le traité germano Douala entre Edouard Schmidt et les chefs douala). 13

14 2. Exploration de lAfrique LES MILITAIRES: Les principaux sont: Baratieri, Lord Roberts Clive, Baden Powell, Lord Herbert Horatio Kitchener, Gouraud, Marchand, Gentil. Ils ont utilisé la force partout où les missionnaires, les marchands et les explorateurs ont rencontré des difficultés. C'est part les conquêtes qu'ils ont établi la domination européenne en Afrique. 14

15 15 3. La colonisation

16 3.1. Les causes de la colonisation A. Les intérêts économiques Les européens avait besoin des matières premières venant de lAfrique pour alimenter leurs industries. Ils avaient aussi besoin de nouveaux débouchés pour leur production à cause du protectionnisme avec dautres pays européens. Ils avaient des excédents de capitaux à investir. En plus, le développement des transports leur permettait de commercer avec des régions de plus en plus lointaines. 16

17 3.1. Les causes de la colonisation B. Les rivalités entre puissances européennes Chaque pays souhaitait manifester sa puissance en se constituant un vaste empire colonial. La concurrence était de plus en plus ardentes entre nations européennes pour se disputer ces débouchés lointains. Ils voulaient aussi construire des bases navales. Doù, ils avaient peur de se retirer pour quun autre pays occupe la colonie. 17

18 3.1. Les causes de la colonisation C. Les causes religieuses et culturelles Chacun pensait avoir la plus grande race, la plus grande civilisation et quil était imbu dune mission hautement humaniste de civilisation et dévangélisation Les Européens voulaient faire connaître l'Evangile au monde entier. 18

19 3.1. Les causes de la colonisation D. Laccroissement de la population européenne lEurope connaît une croissance de population qui « déborde » dans des colonies de peuplement (Algérie, Australie etc.) Les effets pervers de la révolution industrielle: chômage dans les campagnes et dans les villes, exode rural, insécurité, etc 19

20 Quelle fût la portée sociale de la colonisation ? Le contact entre colonisateurs (militaires, fonctionnaires, hommes daffaires, missionnaires, colons agriculteurs) et colonisés bouleverse les structures sociales (dépossession des terres agricoles, mais construction de villes). La main dœuvre locale est exploitée sans aucune morale. Mais progrès de lhygiène, de loutillage économique, de léducation, suppression de lesclavage etc. Lhygiène aux colonies : Lutte contre la maladie du sommeil au Congo français 20

21 Algérie Sierra Leone Gambie Sénégal Lagos Porto Novo Côte de lOr Côte de lIvoire Libreville Mozambique Angola Colonie du Cap Portugal FranceR. U. II. Les axes de pénétration Français Anglais Allemands Fachoda I. La situation vers 1880 Liberia Éthiopie Etat de Samory Royaume du Dahomey Touaregs Empire Zoulou Empire dAhmadou Empire de Sokoto Royaume de Madagascar Sultanat du Maroc Empire Du Mahdi Sultanat de Zanzibar Sultanat dÉgypte Régence de Tripoli Régence de Tunis Empire Ottoman Royaume du Dahomey États africains Points dappui européens III. La situation vers 1914 FranceR.U BelgiqueAllemagne PortugalEspagne Italie États africains encore indépendants Espagne Canaries Guinée Guinée- Bissau Belges

22 3.2. La conférence de Berlin Le 2e congrès de Berlin sest tenu du 15 Novembre 1884 au 26 Février Y ont participé les délégués de 14 pays et un observateur africain. Cette conférence a été convoquée suite aux difficultés rencontrées par les puissances européennes en Afrique: 1.risque latent de Guerre consécutif aux rivalités coloniales 2.le problème de commerce au niveau du Bassin du Congo 22

23 3.2. La conférence de Berlin CAUSES de la conférence de Berlin 1.Risque latent de Guerre consécutif aux rivalités coloniales: De nombreuses rivalités ont opposé les puissances européennes en Afrique : la rivalité franco belge suite au différend entre le « bon » Brazza et le « brutal » Stanley. En 1882, la France est opposée à lAngleterre au sujet de lEgypte et entre 1881 & 1883, la France est encore opposée à lItalie au sujet de la Tunisie. 2. le problème de commerce au niveau du Bassin du Congo: LAngleterre et le Portugal avaient signé le 27 Février 1884, un traité qui reconnaissait le monopole commercial du Portugal au niveau de lembouchure du Congo. Ce traité excluait de facto toutes les autres puissances y compris lassociation internationale du Congo du Roi Léopold II. Ceci va provoquer un tollé général dans les milieux européens. Les puissances ainsi lésées vont donc demander la convocation dun congrès pour juguler ces différents problèmes. 23

24 3.2. La conférence de Berlin Objectifs de la conférence de Berlin Fixer les modalités de partage de lAfrique Résoudre les problèmes de commerce au niveau du bassin du Congo Ouvrir lintérieur de lAfrique au commerce Permettre aux africains de sinstruire, de sévangéliser Supprimer lesclavage 24

25 3.2. La conférence de Berlin Conséquences de la conférence de Berlin 1. Conséquences politiques : Résurgence de nouvelles rivalités: France-Angleterre en 1898 à Fachoda au Soudan, France-Allemagne au Maroc en 1905 et Balkanisation de lAfrique : chaque puissance européenne va se tailler un morceau du continent africain à la mesure de sa force ou puissance. 2. Conséquences culturelles : Division ethnique en Afrique en séparant des groupes ethniques qui se retrouveront dans des pays différents. Après Berlin, lAfrique traditionnelle va cesser dexister. 3. Conséquences économiques : Pillage des ressources de lAfrique, Développement dun commerce préférentiel. La production des richesses africaines sera extravertie. 25

26 3.3. Système de domination coloniale VOCABULAIRE Acculturation : une société assimile la culture dune autre société (dominante) Assimilation : conduire les indigènes à adopter la culture de la métropole (=> administration indirecte) et devenir citoyen. Impérialisme : politique qui vise fonder un empire (dominer un pays) Indigénat : système français où le droit coutumier indigène est respecté (ils ont des droits séparés et inférieurs à ceux des citoyens français) Protectorat : = « indirect rule » système où la métropole sappuie sur les autorités traditionnelles indigènes. Self government : transférer aux élites locales la responsabilité de la politique intérieure. 26

27 LAfrique sous contrôle européen En 1900

28 FranceR.U BelgiqueAllemagne PortugalEspagne Italie États africains encore indépendants LAfrique sous contrôle européen En 1914

29 3.3. Système de domination coloniale 29 Colonies de peuplements - Dominions Les colonies de peuplement sont rares ; il sagit dimplanter massivement une population européenne sur un autre territoire. France => Algérie (depuis 1830) 10% de la population Colonies dexploitation Sous administration directe ou indirecte (self government) Cest lensemble des colonies conquises au XIXe siècle ; en particulier après 1880 = la « course au clocher » - les territoires dAfrique du Nord (sous protectorat français, ou domination anglaise = Egypte) - les territoires dAfrique noire (AOF et AEF des Français, Congo belge, colonies allemandes, anglaises et portugaises..)

30 3.3. Système de domination coloniale 30 AOf: Afrique Occidentale française ( ) Fédération regroupant, huit colonies françaises d'Afrique de l'Ouest. Il sagit de: la Mauritanie, le Sénégal, le Soudan français (devenu Mali), la Guinée, la Côte d'Ivoire, le Niger, la Haute-Volta (devenue Burkina Faso) et le Dahomey (devenu Bénin). Superficie: km² L'AOF était placée sous lautorité dun gouverneur général (plus tard appelé haut-commissaire) dont dépendaient plusieurs lieutenants gouverneurs. Sa capitale ( résidence du gouverneur général ) était Saint-Louis ( ), puis Dakar ( )

31 3.3. Système de domination coloniale 31 AOf: Afrique Equatoriale française ( ) Fédération regroupant, quatre colonies françaises d'Afrique, s'étendant du désert du Sahara au fleuve Congo et de l'océan Atlantique aux monts du Darfour. Ces colonies sont: (Gabon, Moyen- Congo, Tchad, Oubangui-Chari. Superficie: km² L'AOF était placée sous lautorité dun gouverneur général (plus tard appelé haut-commissaire) dont dépendaient plusieurs lieutenants gouverneurs. Sa capitale était Brazzaville, résidence du gouverneur général.

32 32 RESUME

33 1. Jusquau XIX e siècle : une Afrique ignorée et contournée Continent immense et difficilement pénétrable Etats pratiquant esclavage et traite Faiblesse du peuplement et du niveau technologique Conditions sanitaires très difficiles Difficultés pour un peuplement Quelques points dappuis sont suffisants pour acheter des esclaves Faibles débouchés pour les produits européens Moyens techniques Trop faibles Europe Afrique

34 2. A partir de 1870 : des conditions favorables Continent immense et difficilement pénétrable Conditions sanitaires très difficiles Affaiblissement des Etats pratiquant esclavage et traite Progrès médicaux et pharmaceutiques Besoins de matières premières et de produits tropicaux Europe Afrique Seconde révolution industrielle Supériorité technique et militaire écrasante Les Européens ne pratiquent plus la traite et abolissent lesclavage dans leurs colonies

35 : lâge de limpérialisme Continent immense et riche en minerais, métaux précieux et potentialités agricoles Esclavage endémique Etats traditionnels faibles ou endettés Niveau de développement faible Sociétés de lutte contre lesclavage Missionnaires chrétiens Colons Hommes politiques Europe Afrique Hommes daffaires Militaires Explorateurs Mission civilisatrice Parti colonial Rivalités entre les puissances européennes


Télécharger ppt "Otchia Christian Université de la préfecture de Aichi Vendredi, le 26 Avril 2013 1 3. La colonisation de lAfrique francophone ( )"

Présentations similaires


Annonces Google