La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Lété bloqué de 2009 sur lest du Canada par Marc Beauchemin Environnement Canada Service Météorologique du Canada Montréal, Québec.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Lété bloqué de 2009 sur lest du Canada par Marc Beauchemin Environnement Canada Service Météorologique du Canada Montréal, Québec."— Transcription de la présentation:

1 Lété bloqué de 2009 sur lest du Canada par Marc Beauchemin Environnement Canada Service Météorologique du Canada Montréal, Québec

2 Résumé Lété 2009 fut frais, nuageux et humide sur lest Ontarien, le Québec et les provinces Atlantiques. De nouveaux records de cumul de pluie, de faible ensoleillement et de jours pluvieux furent établis. De telles conditions eurent des impacts considérables sur lagriculture, les transports, le tourisme et les événements sportifs et culturels. Sans mentionner les vacanciers qui durent composer avec un deuxième été décevant de suite. Des routes et sous-sols innondés furent rapportés en plusieurs occasions. À certains moments, le lessivage intensif des sols par la pluie contamina même les eaux potables. Ces conditions furent créées par plusieurs évènements de blocages atmosphériques. Durant ces épisodes, la composante zonale de la circulation à 500 hPa est bloquée par des dépressions fermées en altitude ou par des creux très profonds et allongés en altitude. En surface, les systèmes dépressionnaires restent quasi-stationnaires de 3 à 6 jours, donnant du temps frais et humide. Nous vous présentons ici une analyse des blocages de lété 2009, leur impact sur le bilan saisonnier et des hypothèses sur leur cause.

3 Bilan climatique de lété 2009 Lanomalie de température oscilla autour de - 4C au cours des mois dété sur sur lOntario, le sud du Quebec et le N-B., avec une anomalie maximale de - 6C au-dessus des Grands Lacs.

4 Bilan climatique de lété 2009 Les précipitations furent au-dessus des normales presque partout et atteignèrent 200% de la normale sur le sud-ouest du Quebec et la Nouvelle-Écosse.

5 Bilan climatique de lété 2009 Le géopotentiel à 500 hPa a été sous la normale durant les trois mois, avec une anomalie maximale de -8 dam au-dessus des Grands-Lacs en août. De plus, en juillet une anomalie positive très forte fut observée sur le Nunavutqui, combinée avec lanomalie négative dans el sud, créa un gradient record danomalie de GZ. Un tel patron danomalie de GZ ets typique dun phase négative intense du NAO-North Atlantic Oscillation.

6 Bilan climatique de lété 2009 Les régions qui eurent les plus grosses anomalies de température et de pluie furent lest Ontarien et louest du Québec. À Ottawa en particulier, il y eut des valeurs record, ou presque-record, de temps froid, pluvieux et nuageux en juillet.

7 Les blocages atmosphériques de lété 2009 Au cours de lété 2009, un total de 6 blocages dépressionnaires et 2 blocages anticycloniques (boites jaunes et roses ci-dessous) affectèrent lest du Canada; le dernier commençant le 1er sept. (les chiffres se réfèrent aux cartes ci-après). Le blocage le plus notable pour ses impacts est celui qui sétendit du 29 juin au 7 juillet (no. 4).

8 Les blocages atmosphériques de lété 2009

9

10

11 Indice de blocage Voici lintensité des blocages dans un diagramme temps- espace pour la totalité de lété. Sur lest du Canada (cadre rose, 90-60W), 4 des 6 blocages identifiés précédemment sont pointés par des flèches (rouge: blocage intense de juillet). Notez que les valeurs estivales sont typiquement sous 5 m/deg-lat, tandis que les valeurs hivernales atteignent 20 m/deg-lat.

12 Fréquence de blocage La comparaison du nombre de jours bloqués sur lété de 1979 à 2009 montre que lété 2009 constitue un record avec 5 fois plus de jours que la normale de 2.2 jours. Lété 2008 avait aussi connu un nombre très élevés de jours bloqués, expliquant probablement aussi des conditions fraiches et humides. (NARR-NCEP data, TM90 index, 60-90W)

13 Fréquence de blocage versus NAO Le NAO (North Atlantic Oscillation), une influence climatique ayant un impact non-négligeable sur le climat du nord-est de lAmérique du Nord, a été montrée comme étant bien corrélée avec le nombre de blocages à nos longitudes*. En vérifiant ceci mais avec la fréquence de blocages calculée ici, nous obtenons le même résultat: une assez bonne corrélation entre les blocages et le NAO (0.66), particulièrement pour les étés 2007 à 2009, où la corrélation est encore plus probante. * Croci-Maspoli et al Atmospheric blockings – their influence on the NAO and PNA. AMS 87th Annual meeting

14 Fréquence de blocage versus NAO Analysant plus à fond le lien NAO - blocages, les cartes ci-dessous montrent que lanomalie de GZ à 500 hPa durant lété 2009 est similaire à lanomalie moyenne des étés ayant un indice NAO semblable, soit inférieur à -1.5 déviations standard.

15 Conclusion Les blocages sur lest du Canada furent anormalement fréquents au cours de lété Les dépressions bloquées occasionnèrent six vagues de temps frais et pluvieux, tandis que les anticyclones bloqués créèrent deux vagues tradives de temps chaud et sec. Au bilan, leffet des premiers lemporta sur leffet des seconds, et le temps fut généralement mausade. Ces blocages résultèrent probablement dune circulation atmosphérique modifiée par la phases négative et intense du NAO, comme ce fut probablement aussi le cas en La fréquence élevée de jours bloqués en 2009, mais aussi en 2008, et la corrélation avec le NAO au cours des 31 étés précédants, supportent cette hypothèse. Les blocages atmosphériques sont importants à comprendre car ils créent des conditions stagnantes en surface qui peuvent résulter, au bout dun moment, en des conditions très anormales voire extrêmes, que ce soit des pluies excessives ou une absence de pluie, de la chaleur excessive ou une absence de chaleur.


Télécharger ppt "Lété bloqué de 2009 sur lest du Canada par Marc Beauchemin Environnement Canada Service Météorologique du Canada Montréal, Québec."

Présentations similaires


Annonces Google