La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

/ 1 Le projet At Home / Chez soi à Moncton: Résultats préliminaires Tim Aubry, Jimmy Bourque, Stéfanie LeBlanc, et Danielle Nolin CRDE, Université de Moncton.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "/ 1 Le projet At Home / Chez soi à Moncton: Résultats préliminaires Tim Aubry, Jimmy Bourque, Stéfanie LeBlanc, et Danielle Nolin CRDE, Université de Moncton."— Transcription de la présentation:

1 / 1 Le projet At Home / Chez soi à Moncton: Résultats préliminaires Tim Aubry, Jimmy Bourque, Stéfanie LeBlanc, et Danielle Nolin CRDE, Université de Moncton et CRSEC, Université dOttawa

2 / 2 Contexte Croissance de la prévalence de litinérance au Canada (estimation de – par année) De nombreux itinérants souffrent de problèmes psychiatriques sévères et persistants et de toxicomanie Estimation: de 900 à 1000 personnes itinérantes à Moncton par année

3 / 3 Projet At Home / Chez Soi Annoncé dans le budget fédéral en février M$ sur 5 ans Projet du Commission de la santé mentale du Canada Vancouver, Winnipeg, Toronto, Montréal, Moncton Développement Basé sur les connaissances scientifiques Collaboration communautaire

4 / 4 Principes 1.Personnes avec expériences vécues sont centrales 2.Utilisation du travail existant 3.Inclut un accent sur le transfert des connaissances 4.Facilitation des collaborations et partenariats 5.Collaboration étroite avec la communauté pour combler ses besoins et profiter de son implication 6.Accent sur une intégration des systèmes de services pertinents 7.Plan à long-terme pour continuation

5 / 5 Méta-analyse de 16 études avec devis expérimental ou quasi-expérimental (Nelson, Aubry, & Lafrance, 2007) Logement avec soutien, les équipes communautaires de traitement intensif et le suivi communautaire diminuent litinérance, le taux dhospitalisation et produisent dautres résultats positifs Meilleure approche pour établir une stabilité de logement est le Logement dabord, combinant le logement régulier, les subventions de loyer et le soutien intensif offert par une équipe multidisciplinaire (Tsemberis & Eisenberg, 2000; Tsemberis, Gulcur, & Nakae, 2004) Résultats de recherches antérieures

6 / 6 Logement dabord Orienté vers le rétablissement – le choix des clients est primordial Les clients consacrent au plus 30% de leur revenu au logement Logement régulier, surtout privé, et éparpillé dans la communauté Accès au traitement et soutien par choix; services individualisés, mobiles et sensible à la culture de la personne Pas de conditions reliées à être prêt pour vivre indépendamment Le logement nest pas conditionnel à la participation au traitement Exigences: (i) loyer payé directement au propriétaire; (ii) visite chaque semaine par un membre de léquipe de traitement

7 / 7 Équipe communautaire de traitement intensif (ÉCTI) / Assertive Community Treatment (ACT) (Phillips et al., 2001) Ratio intervenant /client = 1:10 Couverture et services de crise 24/7 Groupe dintervention multidisciplinaire spécialisé, dirigé par un chef déquipe Inclut: travailleur sociaux, conseillers en emploi, spécialistes des dépendances, psychiatres, infirmières, personnes avec expérience vécue, spécialistes de la famille, adjoints administratifs, etc.

8 / 8 At Home/Chez Soi: Site de Moncton Un support flexible est offert aux personnes avec des besoins moyens ou élevés. Lobjectif consiste à adapter le modèle pour les petites villes. Aussi nous évaluons une approche logement dabord en région rurale.

9 / 9

10 / 10 At Home/Chez Soi: Plan de recherche du site de Moncton Devis expérimentale à Moncton: (100 Ld + ÉCTI vs. 100 TU) Devis quasi-experimental pour la région rurale: (24 Ld + ÉCTI vs. 19 ) avec pairage basé sur le sexe, lâge, le statut de logement au commencement Entrevue avec des mesures quantitatives sur les résultats dès lentrée dans le programme, 6 mois, 12 mois, 18 mois et 24 mois. Entrevue qualitative de récit de vie avec 20 participants de Moncton, 20 participants et 20 parents de la région rurale. 2 évaluations de la fidélité 2 évaluations formatives

11 / 11 Situation Actuelle du Projet à Moncton Le recrutement des participants fut complété en avril personnes sont présentement logées à Moncton et dans la région rurale adjacente 52 personnes sont dans leur premier logement 42 personnes sont dans leur deuxième logement 14 personnes sont dans leur troisième logement 6 personnes sont dans leur quatrième ou plus logement Nous travaillons à loger 9 autres personnes Une personne a été référée hors du programme

12 / 12 Le logement à Moncton

13 / 13 At Home / Chez soi: Évaluation de limplantation At Home / Chez soi inclue une étude de limplantation logement dabord dans chacun des cinq sites. 1. Évaluation de la fidelité 2. Évaluation formative Évaluation formative permet de compléter lévaluation de la fidélité. Cueillette de données qualitatives provenant de différentes parties prenantes du programme, sur leur perception de (1) La théorie du programme, (2) limplantation du programme, et (3) les questions contextuelles Lobjectif est de contribuer au développement du programme et de laméliorer dans les premières étapes.

14 / 14 At Home / Chez soi Site de Moncton : Méthode de lÉvaluation Formative Données receuillies entre octobre 2011 et mars entrevues avec des personnes clés 3 groupes de discussion avec les intervenants (N = 11) 3 groupes de discussion avec les clients (N = 14) 11 entrevues avec les propriétaires

15 / 15 Site de Moncton : Résultats de lévaluation formative Quest-ce qui fonctionne bien dans limplantation? Les composantes essentielles de lapproche logement dabord (Pathways) sont implantées. Assister les clients afin quils puissent accéder et emménager dans des logements abordable. Livraison dun support rapide et efficace. Développement dune relation positive entre les employés du programme et les clients. Ladoption dune philosophie logement dabord a contribué au développement des ces relations positives. Lapproche en équipe multi-disciplinaire est perçue comme une valeur ajoutée Haut niveau dengagement de la part des intervenants. Les services et la population ciblés vont au delà des rôles traditionnels Des partenariats solides se sont développés Plusieurs clients rapportent une amélioration

16 / 16 Site de Moncton : Résultats de lévaluation formative Quest-ce qui fonctionne moins bien dans limplantation? Besoin de développer la capacité du programme dans plusieurs domaines. Besoin de plus de services orientés sur le rétablissement. Besoin daugmenter les opportunités sociales pour les clients. Inquiétudes au niveau de leffet dune charge de travail aussi imposante sur les employés. Certains besoins au niveau des transports ne sont pas comblés. Les évictions nuisent aux relations avec les propriétaires. Lacunes au niveau de la communication avec les systèmes de santé et légaux.

17 / 17 At Home / Chez soi site de Moncton : Adaptations et Innovations Critère déligibilité sont flexible Ajout dun volet rural à léquipe ÉCTI Intensité des service qui est augmenté en région rurale Heures de services modifiées et partagées avec les services de crise dans la communauté Utilisation de consultation psychiatrique Accès à des services de support pour assister avec le maintien domestique pour certains clients. ÉCTI inclut un conseiller en économie domestique Bilinguisme des services (anglais et français )

18 / 18 Quest-ce qui nous attend? Le premier groupe de participants ont complété leur entrevue de 24 mois commençant en octobre. Lentrevue de 24 mois inclue une évaluation de la qualité du logement. La deuxième évaluation de la fidélité se fait cette semaine Les premiers résultats comparant les participants logement dabord avec les participants du groupe de traitement habituel seront révélés en 2012 dès que les entrevues de suivi de 12 mois seront complétés. Début des présentations et des publications. La durabilité du projet et léchange de connaissances sont des priorités.

19 / 19 At Home / Chez soi: Remerciements At Home/Chez Soi léquipe du projet : Direction National Du Project– Position initialement occupé par Jayne Barker, Ph.D. de (anciennement avec la Commission de la santé mentale du Canada). Le directeur actuel est Cameron Keller, VP Santé Mentale et Itinérence, Commission de la santé mentale du Canada Direction National Du Project- Paula Goering, RN Ph.D., Centre for Addiction and Mental Health and University of Toronto Équipe du Project - Inclues approximativement 50 chercheurs provenant de partout à travers le Canada et les États-Unis. De plus il y a 5 coordonateurs de site (Dans chaque ville ou létude se déroule) et nombreux directeurs des services et du logement ainsi que des personnes avec un vécu ditinérance. La production de cette présentation est rendue possible grâce à une contribution financière de la part de Santé Canada. Les visions exprimés engage seulement les représentants de cette présentation.

20 / 20 Équipe de recherche: Site de Moncton Tim Aubry, U. dOttawa (Co-chercheur principal) Jimmy Bourque, U. de Moncton (Co-chercheur principal) Said Bergheul, U. de Moncton Hélène Albert, U. de Moncton Paul Bourque, U. de Moncton Pierre Marcel Desjardins, U. de Moncton Charles Gaucher, U. de Moncton Stéfanie LeBlanc, U. de Moncton Danielle Nolin, U. de Moncton Natasha Prévost, U. de Moncton Sarah Pakzad, U. de Moncton

21 / 21 At Home / Chez soi: Équipe Nationale de Recherche Paula Goering, CAMH, University of Toronto - Lead Carol Adair, University of Calgary Tim Aubry, University of Ottawa Jeffrey Hoch, St. Michaels Hospital, University of Toronto, University of Western Ontario Geoff Nelson, Wilfrid Laurier University Myra Piat, Douglas Mental Health University Institute; McGill University David Streiner, Baycrest Hospital; University of Toronto Sam Tsemberis, Pathways to Housing, Inc


Télécharger ppt "/ 1 Le projet At Home / Chez soi à Moncton: Résultats préliminaires Tim Aubry, Jimmy Bourque, Stéfanie LeBlanc, et Danielle Nolin CRDE, Université de Moncton."

Présentations similaires


Annonces Google