La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Quels sont les principaux obstacles de laccès aux soins selon les médecins ? Quels sont les principaux obstacles de laccès aux soins selon les médecins.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Quels sont les principaux obstacles de laccès aux soins selon les médecins ? Quels sont les principaux obstacles de laccès aux soins selon les médecins."— Transcription de la présentation:

1 Quels sont les principaux obstacles de laccès aux soins selon les médecins ? Quels sont les principaux obstacles de laccès aux soins selon les médecins ? Confrontation des enquêtes réalisées auprès des patients (CSA Oct. 2011) et auprès de médecins généralistes et spécialistes (CSA Mai 2012) Dr Jean-Paul Ortiz, Président de lUnion Régionale des Professionnels de Santé Médecins Libéraux du Languedoc-Roussillon Travaux réalisés par Joy Raynaud, Géographe de la santé Paris, le 14 novembre

2 2 En 2030 en France, selon les projections de la DREES (1), il y aura : Baisse plus marquée pour les spécialistes Moins de médecins libéraux exclusifs MG : 60% à 56% Spé : 36% à 29% En Languedoc-Roussillon : chute de 30% de la densité moyenne de médecins libéraux par habitant. Une augmentation de la population de 30% Une baisse du nombre de médecins libéraux de 8% (augmentation du numérus clausus, niveau des flux dentrée dans la vie active, structure par âge des médecins, nombre de sorties de la vie active sur la période considérée et flux migratoires lors de lentrée et de la fin de carrière) (1) Direction de la Recherche, des études, de lévaluation et des statistiques. Sources : ATTAL-TOUBERT K., VANDERSCHELDEN M. (2009), « La démographie médicale à lhorizon 2030 : de nouvelles projections nationales et régionales », Etudes et Résultats, DREES, N° 679. Données issues du fichier du Conseil national de l'Ordre des médecins pour l'année Projections de population INSEE et DREES. Données concernant les médecins en activité régulière ou remplaçants, hors médecins en cessation temporaire d'activité, France métropolitaine et DOM. Un contexte national et régional évoluant vers une offre de soins déficitaire - 36% en ophtalmo+ 47% en neuro - 32% en dermato+ 40% en chirurgie - 30% en rhumato+ 24% en endocrino - 19% en ORL+ 13% en gynéco

3 3 Objectif et méthode OBJECTIF Déterminer les obstacles réels de laccès aux soins à partir des perceptions des acteurs du territoire METHODE Confronter les perceptions des patients et des médecins libéraux afin didentifier les obstacles de laccès aux soins et détudier les solutions envisagées par les médecins. Interviews téléphoniques réalisées par linstitut CSA (études et sondage) o Enquête auprès des patients : échantillon de habitants (méthode des quotas selon le sexe, lâge, la catégorie socioprofessionnelle du chef de famille, le niveau de diplôme). o Enquête auprès des médecins : échantillon de 498 médecins libéraux (253 généralistes et 245 spécialistes).

4 4 Typologie des communes du Languedoc-Roussillon selon le zonage en aires urbaines de lINSEE de 2010

5 5

6 Lâge : 91% des 75 ans et plus nont aucune difficulté contre 53% pour les 18 à 24 ans Plus dune personne sur dix a renoncé au moins une fois à consulter 6 Synthèse des résultats de lenquête auprès des patients : les principales difficultés pour consulter un généraliste Synthèse des résultats de lenquête auprès des patients : les principales difficultés pour consulter un généraliste

7 7 Obstacle financier et temps dattente en cabinet : les deux difficultés majeures selon les généralistes Obstacle financier et temps dattente en cabinet : les deux difficultés majeures selon les généralistes M ÉDECINS P ATIENTS L E MONTANT DES SOINS PRESCRITS RESTANT À LA CHARGE DU PATIENT 1 ÈRE DIFFICULTÉ Souvent : 16% - De temps en temps : 36% 3 ÈME /4 ÈME DIFFICULTÉ Souvent : 4% - De temps en temps : 12% L E TEMPS D ATTENTE EN CABINET 2 ÈME DIFFICULTÉ Souvent : 15% - De temps en temps : 28% 1 ÈRE DIFFICULTÉ pour 15% des patients

8 8 Le montant des soins prescrits : lobstacle majeur selon les généralistes Le montant des soins prescrits restant à la charge du patient serait un obstacle nettement plus important que le montant de la consultation (notamment hors des grands pôles urbains).

9 9 Le temps dattente en cabinet : un obstacle selon 58% des généralistes exerçant en communes rurales Le temps dattente en cabinet : un obstacle selon 58% des généralistes exerçant en communes rurales

10 10 Synthèse des résultats de lenquête auprès des patients : les principales difficultés pour consulter un spécialiste Synthèse des résultats de lenquête auprès des patients : les principales difficultés pour consulter un spécialiste Disparités géographiques : la Lozère et les zones urbaines sensibles (ZUS) sont les territoires ayant les plus grandes difficultés pour consulter un spécialiste Activité et âge : les actifs (employés, artisans, commerçants, chefs dentreprise) âgés de 35 à 64 ans sont ceux qui rencontrent le plus de difficultés Près dun quart des personnes interrogées ont renoncé au moins une fois à consulter

11 11 Patients et médecins spécialistes : des perceptions différentes des obstacles de laccès aux soins Patients et médecins spécialistes : des perceptions différentes des obstacles de laccès aux soins M ÉDECINS P ATIENTS L E MONTANT DES SOINS PRESCRITS RESTANT À LA CHARGE DU PATIENT 1 ÈRE DIFFICULTÉ Souvent : 18% - De temps en temps : 24% 4 ÈME DIFFICULTÉ Difficultés financières : obstacle majeur pour 6% des patients L A DIFFICULTÉ DU TRAJET 2 ÈME DIFFICULTÉ Souvent : 16% - De temps en temps : 23% 2 ÈME DIFFICULTÉ Les difficultés liées au trajet : obstacle majeur pour 6% des patients Mais la 1 ÈRE DIFFICULTÉ pour les patients : le délais dattente pour obtenir un rendez-vous (43%)

12 12 Le montant des soins prescrits : lobstacle majeur selon les spécialistes Le montant des soins prescrits restant à la charge du patient serait un obstacle nettement plus important que le montant de la consultation (notamment dans les communes rurales).

13 13 Les difficultés liées au trajet selon le lieu dexercice des spécialistes Pour les spécialistes, les difficultés liées au trajet sont plus importantes dans les grands pôles urbains et dans les communes rurales

14 14 Patients, généralistes et spécialistes : un même constat des spécialités où la prise en charge des patients est difficile Patients, généralistes et spécialistes : un même constat des spécialités où la prise en charge des patients est difficile Côté patients : Les trois spécialités dont le taux de renoncement est le plus fort sont : - lophtalmologie (citée par 43% des personnes interrogées) - la dermatologie (citée par 23% des personnes interrogées) - la gynécologie (citée par 17% des personnes interrogées)

15 15

16 16 Selon les généralistes, manque-t-il des généralistes actuellement et dans cinq ans ? A CTUELLEMENT : « Oui » à 44%, il en manque en moyenne 3 par secteur de patientèle. D ANS CINQ ANS : « Oui » à 78%, il en manquera en moyenne 5,5 par secteur de patientèle.

17 17 Selon les spécialistes, manque-t-il des spécialistes aujourdhui et dans cinq ans ? A CTUELLEMENT : « Oui » à 44%, il en manque en moyenne 3 par secteur de patientèle. D ANS CINQ ANS : « Oui » à 71%, il en manquera en moyenne 5 par secteur de patientèle.

18 18 Beaucoup dheures de travail pour les généralistes libéraux Moyenne des heures de travail par semaine des généralistes : 53 heures (63 heures en rural)

19 19 61% des généralistes pensent quils travaillent trop Le sentiment de « travailler trop » varie peu suivant la présence ou non dun secrétariat médical ou suivant si le généraliste exerce en cabinet isolé (58%) ou de groupe (66%) Pourtant 7 généralistes sur 10 pensent que le temps dédié aux soins est convenable

20 20 Beaucoup dheures de travail pour les spécialistes libéraux Moyenne des heures de travail par semaine des spécialistes : 48 heures (52 heures en rural)

21 21 41% des spécialistes pensent quils travaillent trop Le sentiment de « travailler trop » : -varie peu suivant que le spécialiste exerce en cabinet isolé ou de groupe -varie beaucoup avec un secrétariat médical (48%) ou bien sans secrétariat (33%). Pourtant 7 spécialistes sur 10 pensent que le temps dédié aux soins est convenable

22 P OUR LES GÉNÉRALISTES Facteurs augmentant « souvent » leur temps de travail : -Augmentation de la charge administrative ou de la paperasse (79%) -Augmentation du nombre de problèmes dans une même consultation (77%) -Prise en charge des patients atteints de pathologies graves (61%) -Vieillissement de la patientèle (56%) -Prise en charge des patients atteints de maladies ou affections chroniques (56%) P OUR LES SPÉCIALISTES Facteurs augmentant « souvent » leur temps de travail : -Augmentation de la charge administrative ou de la paperasse (59%) -Augmentation du nombre de problèmes dans une même consultation (47%) 22 Quels facteurs augmentent le temps de travail des médecins ?

23 23 La possibilité de prendre des rendez-vous : une solution pour diminuer le temps dattente en cabinet ? La possibilité de prendre des rendez-vous : une solution pour diminuer le temps dattente en cabinet ? T EMPS D ATTENTE MOYEN T EMPS D ATTENTE SELON LA POSSIBILITÉ DE PRENDRE RENDEZ - VOUS Pour les généralistes : 28 minutes (35 min : Gard et communes rurales) Pour les spécialistes : 18 minutes (29 min dans lAude) Pour les généralistes : RDV à tout moment : 17 min RDV sur des créneaux précis : 29 min Sans RDV : 38 min 28% des généralistes ont un secrétariat (dont 69% sont de type physique) Pour les spécialistes : RDV à tout moment : 16 min RDV sur des créneaux précis : 20 min 62% des spécialistes ont un secrétariat (dont 88% sont de type physique)

24 24 Des pistes pour identifier les causes des difficultés de laccès aux soins Une offre de soins ressentie par les médecins comme étant déficitaire : Près dun médecin sur deux pense quil manque des médecins actuellement Plus de 7 sur 10 pensent quil en manquera davantage dans 5 ans Sentiment de travailler trop : pour 61% des généralistes et 41% des spécialistes Une amélioration des conditions de travail des médecins pour : Renforcer le temps médical : diminution de la paperasse Différencier les consultations en fonction du nombre de motifs (temps, tarifs…) Diminuer le temps dattente en cabinet : possibilité pour les patients de prendre des RDV à tout moment chez le généraliste (nécessite un secrétariat)

25 25

26 26 Le regroupement : une solution pour réduire les délais dattente pour obtenir une consultation selon les généralistes

27 S OLUTIONS A GE T YPES DE COMMUNES S E REGROUPER POUR LA PERMANENCE DES SOINS (76%) S E REGROUPER POUR LA CONTINUITÉ DES SOINS (67%) P RENDRE UN ASSOCIÉ (47%) D ÉLÉGATION DE TÂCHES SOUS FORME LIBÉRALE (46%) D ÉLÉGATION DE TÂCHES SOUS FORME DE SALARIAT (36%) 27 Le regroupement : une solution souhaitée par les jeunes généralistes et ceux exerçant en milieu rural Le regroupement : une solution souhaitée par les jeunes généralistes et ceux exerçant en milieu rural

28 28 Un secrétariat médical pour diminuer le temps dattente ? 77% des généralistes pensent quun secrétariat médical ne permet pas de diminuer le temps dattente en cabinet. Deux hypothèses explicatives : -Les médecins pensent quun secrétariat nest pas suffisant pour diminuer le temps dattente : la solution est laugmentation de la démographie médicale (Lozère). -Les habitudes de travail

29 29 Des consultations avancées dans les territoires sous-dotés ? 22% des médecins généralistes sont prêts à faire des consultations avancées (à plus de 50 kilomètres). Ceux exerçant en communes rurales sont 52% Durée médiane de 2 jours par mois.

30 30 (MG : 76%) (67%) (47%) (46%) (36%) Le regroupement : également une solution pour réduire les délais dattente pour obtenir une consultation selon les spécialistes

31 S OLUTIONS A GE T YPES DE COMMUNES S E REGROUPER POUR LA PERMANENCE DES SOINS (67%) S E REGROUPER POUR LA CONTINUITÉ DES SOINS (54%) P RENDRE UN ASSOCIÉ (51%) D ÉLÉGATION DE TÂCHES SOUS FORME LIBÉRALE (35%) D ÉLÉGATION DE TÂCHES SOUS FORME DE SALARIAT (29%) 31 Le regroupement : une solution souhaitée par les jeunes spécialistes

32 32 Des consultations avancées dans les territoires sous-dotés ? 26% des médecins spécialistes sont prêts à faire des consultations avancées (à plus de 50 kilomètres) Durée médiane de 2 jours par mois.

33 33 Conclusion et perspectives (1) Une offre de soins qui semble déficitaire pour les médecins et les patients : Près dun médecin sur deux pense quil manque des médecins actuellement Plus de 7 sur 10 pensent quil en manquera davantage dans 5 ans Sentiment des médecins de travailler trop Principale difficulté des patients pour consulter un généraliste : temps dattente en cabinet Principale difficulté des patients pour consulter un spécialiste : délais dobtention dun rendez-vous Les solutions des médecins libéraux : Regroupement et collaboration avec un associé Coordination pour une meilleure organisation de la continuité et de la permanence des soins. Volontariat limité pour des consultations avancées : les jeunes spécialistes (moins de 50 ans) et les généralistes plus âgés (65 ans)

34 34 Conclusion et perspectives Conclusion et perspectives (2) Les difficultés daccès aux soins proviennent-elles dun manque de médecins ou bien dune organisation qui nest pas en adéquation avec les besoins des médecins et des patients ? Pour les médecins : améliorer les conditions de travail, renforcer le temps médical, diminuer le temps administratif, travailler moins, avoir des remplaçants pour les congés… Pour les patients : besoin de consulter en dehors des horaires de bureau, diminuer le temps dattente en cabinet, obtenir des rendez-vous à heure précise… Les obstacles de laccès aux soins un sujet complexe : plusieurs dimensions, perceptions divergentes selon les acteurs concernés et selon les lieux Nécessité de prendre en compte les perceptions pour identifier un ensemble de solutions opérationnelles en adéquation avec le vécu des acteurs Approfondir les retours dexpériences des nouvelles organisations et pratiques des médecins libéraux afin didentifier les enjeux et les limites de ces solutions Enquêtes sur des territoires ciblés et sur des spécialités libérales précises afin didentifier leurs spécificités.


Télécharger ppt "Quels sont les principaux obstacles de laccès aux soins selon les médecins ? Quels sont les principaux obstacles de laccès aux soins selon les médecins."

Présentations similaires


Annonces Google