La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Geneviève CONFORT – SABATHE Membre associée CRREF (EA4538)

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Geneviève CONFORT – SABATHE Membre associée CRREF (EA4538)"— Transcription de la présentation:

1 Geneviève CONFORT – SABATHE Membre associée CRREF (EA4538)

2

3 Par la prise en compte des comportements dapprentissage, le VAK constitue-t-il une grille de lecture pour combattre léchec scolaire de masse ?

4 272 Personnes interrogées 48 lycéens (2 classes de 2 nde Lycée de Rémire-Montjoly ) 71 collégiens (2 classes de 3 ème Collège de Cayenne ) 104 étudiants (1 ère année de licence économique Université de Cayenne ) 26 étudiants ( IUT 2 ème TC de Cayenne ) 23 adultes en formation ( IUFC ) 39 garçons 32 filles 26 garçons 22 filles 42 garçons 62 filles 8 garçons 18 filles 2 garçons 23 filles

5 Un questionnaire binaire de 50 questions (réponses: oui = 1; non = -1) 5 questions pour chaque comportement (le VAK plus les 14 comportements associés ) Question 8: Un changement dans votre environnement vous gêne-t-il? (comportement « dépendance à légard du champ » => si réponse oui = dépendant) Question 12: Etes-vous sensible à la luminosité dun endroit? (comportement « Visuel » => si réponse « oui » = Visuel) Exemples de question: Question 28: Faites-vous plusieurs choses à la fois? (comportement « balayage versus centration => si réponse « oui » = balayage

6 Analyse par croisement des données à partir du logiciel Sphinx et de tableaux croisés dynamiques Les réponses étant comprises entre « 0 et +5 », nous avons considéré quun comportement était significatif à partir du score « +3 » Un questionnaire binaire de 50 questions (réponses: oui = 1; non = -1) 5 questions pour chaque comportement (le VAK plus les 14 comportements associés )

7 Visuels PositifNégatif Bonne relation à l'espace Vision globale des choses Tendance à planifier Mauvaise relation au temps. Oublie les détails, a du mal à développer, à exprimer ses idées. Difficulté à discriminer des sons Bonne relation au temps. Capacité analytique. Rapidité de compréhension et facilité d'abstraction. Mauvaise relation à l'espace. Difficulté à travailler avec des images. Problème d'organisation. Se rattache souvent au par-cœur. Bricoleur, constructeur. Bonnes relations sociales. A l'aise dans la reproduction de dessins, de schémas, etc. Lent dans les apprentissages. Ne peut rester en place. Difficulté à écouter les instructions, voire les conseils. Auditifs Kinesthésiques

8 Comportements Echantillon Global = 272 Garçons = 117 Filles = ,8% 29,7%32,6% 29,7%33,2% 31,1% 37,1% 39,7% 39,1% Analyse: La remarque la plus intéressante, et sur laquelle nous reviendrons dans une autre étude, est limportance des Kinesthésiques, en Guyane, par rapport aux données occidentales communément admises: (65% de Visuels, 30% dAuditifs et 5% de Kinesthésiques).

9 1) Dépendance à légard du champ DépendantIndépendant 94 personnes42 personnes PositifNégatif Plutôt bon enquêteur. Pragmatique. Apprécie les nouveautés, les informations venant de l'extérieur. En s'attachant trop au contexte, a du mal à mettre en œuvre les opérations nécessaires. Difficultés à s'appuyer sur son propre vécu. PositifNégatif Le bruit, le mouvement extérieurs ne le gênent pas. Se crée une bulle pour apprendre. Souvent d'humeur égale, capable de relativiser. Trop centré sur soi, reste froid face aux événements extérieurs. Perd le sens par effet de décontextualisation

10 1a) Dépendants du champ Comportements Echantillon Global = 9428,8%33,6%37,6% Garçons = 3524,6%29,5%45,9% Filles = 59 30,9%35,8%33,2% Analyse: -Nombre de « dépendants » = 34,6% -Forte majorité de filles = 62,8% -Kinesthésiques, puis Auditifs, puis Visuels -Garçons Kinesthésiques bien plus « dépendants » que les filles

11 1b ) indépendants du champ Comportements Echantillon Global = 4227%31%42% Garçons = 2324,2%32,3%43,4% Filles = 19 29,1%29,9%41% Analyse: -Nombre d « indépendants » plutôt faible = 15,4% -Kinesthésiques, puis Auditifs, puis Visuels -Garçons et filles Kinesthésiques bien plus fortement indépendants que les deux autres comportements

12 2) Impulsivité versus Réflexivité Impulsivité Réflexivité 136 personnes15 personnes PositifNégatif S'engage avec enthousiasme. Dynamique, énergique. Accepte de prendre des risques. N'a pas peur de l'erreur. Démarre sans réfléchir. Risque de mal interpréter les consignes, de faux-sens et de contre-sens. PositifNégatif Avance avec prudence. Accorde le temps nécessaire à la résolution de chaque sujet. Patient, persévérant. Craint l'erreur, pusillanime. Danger d'inefficacité par perfectionnisme excessif. Difficulté à prendre une décision rapide.

13 2a) impulsivité Comportements Echantillon Global = 1543,3%25,4%31,3% Garçons = 844,4%27,8% Filles = 7 41,9%22,6%35,5% Analyse: -Nombre d « impulsifs » assez faible = 5,5% -Distribution équilibrée en genre -Visuels fortement prédominants, garçons comme filles

14 2b) Réflexivité Comportements Echantillon Global = 13627,7%37,3%35% Garçons = 5028,7%37,7%33,6% Filles = 86 27,3%37,1%35,6% Analyse: -Nombre important de comportements « réflexifs » = 50% -Déséquilibre en faveur des filles = 61% -Auditifs plus « réflexifs » que les deux autres (garçons comme filles)

15 3) Guidage faible versus Guidage fort Guidage FaibleGuidage Fort 106 personnes 14 personnes PositifNégatif Capacité à gérer ses savoirs, son temps et avancer sans soutien. Personnalité affirmée et indépendante. Risque de s'indurer dans ses erreurs. Aura du mal à accepter les conseils. Croit à sa toute puissance. PositifNégatif Capacité à accepter des informations extérieures et l'aide. Esprit d'équipe. Personnalité qui accepte d'être dans le rôle d'apprenant. Individu peu sûr de ses convictions. Perdu lorsqu'il est seul face à un travail. Sollicite des tuteurs.

16 3a) guidage faible Comportements Echantillon Global = 1433,85% 32,3% Garçons = 70%63,2%36,8% Filles = 7 52%20%28% Analyse: -Nombre de comportements autonomes faible = 5,1% -Distribution complètement équilibrée en genre -Visuels aucun autonome chez les garçons mais forte proportion de filles -Garçons Kinesthésiques et surtout Auditifs plus autonomes que les filles

17 3b) guidage fort Comportements Echantillon Global = 10621,9%38,2%39,8% Garçons = 5323,3%37,2%39,5% Filles = 53 20,9%39,1%40% Analyse: -Nombre de comportements de demande daide = 39% -Distribution parfaitement équilibrée -Kinesthésiques et Auditifs nettement plus « guidés » que Visuels

18 4) tolérance versus intolérance à l incertitude Tolérance intolérance 61 personnes E S O PositifNégatif Accepte de prendre des risques. Convoque son imaginaire. Capacité à interpréter le cadre. Ne hiérarchise pas les informations. Peut faire trop confiance à l'autre. Manquera de convictions arrêtées. PositifNégatif Accepte les règles du jeu. Génère de l'exigence et du sens. Fait preuve de rigueur et d'application. Risque de rigidité. Manque d'audace, voire d'imagination. Demande d'assentiment.

19 4a) tolérance à l incertitude Comportements Echantillon Global = 6130,3%33,5%36,1% Garçons = 2837,9%24,2%37,9% Filles = 33 24,1%41,2%34,7% Analyse: -Nombre de « tolérants » = 22,4% -Distribution légèrement déséquilibrée en faveur des filles = 54,1% -Auditives plus « tolérantes » que les autres filles, cest linverse chez les garçons

20 4b) Intolérance À l incertitude Comportements Echantillon Global = 6120,75%41%38,25% Garçons = 2013,4%52,5%34,1% Filles = 41 23,1%37,3%39,6% Analyse: -Nombre d « intolérants » = 22,4% -Distribution déséquilibrée en faveur des filles = 67,2% -Auditifs plus « intolérants » que les autres, de même chez les filles Kinesthésiques OE S

21 5) Balayage versus centration balayagecentration 55 personnes57 personnes PositifNégatif Vision expansive des problèmes. Peut travailler sur plusieurs projets à la fois. Capacité à transférer ses connaissances. Difficulté à terminer un travail. Problème de concentration. Risque de perturber le groupe. PositifNégatif Je vais jusqu'à l'aboutissement d'un projet. Capacité à utiliser au mieux les savoirs acquis dans un domaine précis. Risque de rester le "nez dans le guidon". Plus technicien que chercheur. Aura du mal à transférer.

22 5a) balayage Comportements Echantillon Global = 5725,5%36,7%37,8% Garçons = 1922,4%34,2%43,4% Filles = 38 26,8%37,7%35,5% Analyse: -Nombre de « balayeurs » = 21% -Distribution déséquilibrée en faveur des filles = 66,6% -Visuels moins « balayeurs » que les autres -Les garçons Kinesthésiques, nettement, et les auditives, un peu, plus « balayeurs » que les autres

23 5b) centration Comportements Echantillon Global = 5524,1%39,1%36,8% Garçons = 2826,4%31,2%42,4% Filles = 27 21,9%46,5%31,6% Analyse: -Nombre de « centrés » = 20,2% -Distribution très équilibrée -Auditifs plus « centrés » que les autres -Les garçons Kinesthésiques et les auditives nettement plus « égocentrés » que les autres

24 accentuation 6) Accentuation versus égalisation égalisation 35 personnes70 personnes PositifNégatif Capacité à attirer l'attention, à rendre intelligibles des choses complexes. Va chercher le message essentiel. Risque de manichéisme, de caricature. Aura tendance à minorer les détails. PositifNégatif Approche encyclopédique et bibliographique. Confiance au déjà-là. Capacité à faire les liens entre les choses. Tendance à uniformiser, à douter des innovations. Plutôt conservateur.

25 6a) accentuation Comportements Echantillon Global = 7029,2%39%31,8% Garçons = 3424,5%41,7%33,8% Filles = 36 33,2%36,7%30,1% Analyse: -Nombre d « accentuateurs » = 25,7% -Distribution équilibrée -Auditifs, garçons et filles, nettement plus « accentuateurs » que les autres

26 6b) égalisation Comportements Echantillon Global = 3527,2%26,7%46,1% Garçons = 2131,1%18,9%50% Filles = 14 23,3%34,5%42,2% Analyse: -Nombre d « égaliseurs » assez faible = 12,9% -Distribution déséquilibrée en faveur des garçons = 60% -Kinesthésiques, garçons et filles, nettement plus « égaliseurs » que les autres

27 7) Production versus consommation productionconsommation 41 personnes38 personnes Tout corps plongé dans un fluide au repos, entièrement mouillé par celui-ci ou traversant sa surface libre, subit une Cest un trou de verdure où chante une rivière, accrochant follement aux herbes des haillons dargent, où le soleil, de la PositifNégatif Capacité à beaucoup travailler. Accepte un grand nombre de supports. Prolixe. Difficulté à être concis, à lire le mode d'emploi. Ne cherche pas à connaître les règles du jeu avant de jouer. PositifNégatif Capacité à l'apprentissage vicariant. Se construit aisément des images mentales. Se trouve démuni sans supports ou sans exemples. Possibilité d'erreurs par manque d'appropriation. Tendance à l'identification.

28 7a) production Comportements Echantillon Global = 3828,3%36,834,9% Garçons = 2232%38,1%29,9% Filles = 16 25,2%35,7%39,1% Analyse: -Nombre de « producteurs » assez faible = 14% -Distribution déséquilibrée en faveur des garçons = 57,9% -Les Auditifs produisent plutôt plus que les autres -Les garçons Auditifs et filles Kinesthésiques sont les plus « producteurs » Tout corps plongé dans un fluide au repos, entièrement mouillé par celui-ci ou traversant sa surface libre, subit une

29 7b) consommation Comportements Echantillon Global = 4119,7%41,4%38,9% Garçons = 186,8%43,2%50% Filles = 23 27,4%40,3%32,3% Analyse: -Nombre de « consommateurs » assez faible = 15% -Distribution déséquilibrée en faveur des filles = 56,1% -Les Auditifs consomment plus que les autres et les Visuels moins -Les garçons Kinesthésiques et les auditives sont les plus « consommateurs » Tout corps plongé dans un fluide au repos, entièrement mouillé par celui-ci ou traversant sa surface libre, subit une

30 En moyenne, 21,7% de comportements significatifs de la population totale. (maximum « réflexivité » = 50%, minimum « guidage faible » = 5,1%) Des différences de comportements sont significatives: par rapport au VAK ( Intolérance à lincertitude: Auditifs = 41%, Visuels = 21,8%) par rapport au genre (Dépendance à légard du champ: garçons = 45,2%, filles = 33,2%) Moyenne en % des comportements significatifs par rapport au VAK: Kinesthésiques = 37,3%, Auditifs = 36,4%, Visuels = 26,3%

31 Perspectives méthodologiques Poursuite de cette étude basée sur un questionnaire, -par létude du non-verbal -par la mise en place dentretiens pédagogiques individualisés Poursuite de cette étude sur une population plus importante -en outremer -ailleurs (notamment dans les banlieues « dites » difficiles) Possibilité de croiser les comportements associés entre eux

32 Perspectives scientifiques Validation scientifique par dautres études complémentaires: du VAK des 14 comportements associés Etude comparative entre les comportements des groupes de population par niveau (collège, lycée, IESG, IUT, IUFC) (celle-ci fera lobjet dune prochaine publication)

33 Perspectives pédagogiques Létude des comportements participe de la lutte contre léchec scolaire en donnant des renseignements pour: une individualisation une personnalisation de lenseignement Nécessité de la formation des enseignants sur les typologies des comportements (apprenants, enseignants) Nécessité de lanalyse des prérequis comportementaux: des élèves des étudiants Le 07/05/2012


Télécharger ppt "Geneviève CONFORT – SABATHE Membre associée CRREF (EA4538)"

Présentations similaires


Annonces Google