La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Muriel Salle Assigner un sexe sans équivoque. Les médecins et lhermaphrodisme dans la seconde moitié du XIX e siècle Muriel SALLE ATER à lUniversité Claude.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Muriel Salle Assigner un sexe sans équivoque. Les médecins et lhermaphrodisme dans la seconde moitié du XIX e siècle Muriel SALLE ATER à lUniversité Claude."— Transcription de la présentation:

1 Muriel Salle Assigner un sexe sans équivoque. Les médecins et lhermaphrodisme dans la seconde moitié du XIX e siècle Muriel SALLE ATER à lUniversité Claude Bernard-Lyon 1

2 Ambroise Tardieu, Question médico- légale de lidentité dans ses rapports avec les vices de conformation des organes sexuels (1874) Michel Foucault, Herculine Barbin dite Alexina B. (1978)

3 Nadar, LHermaphrodite, vers 1860 (cabinet des estampes à la Bibliothèque Nationale France).

4 1. Abondance et renouvellement du discours Les enfants de sexe ambigu : moins de 1 à 2 % des naissances. Mais…- des publications multiples 19 ouvrages dans le fonds Lacassagne 9 publications dans les Annales dhygiène publique et de médecine légale entre 1866 et des malformations multiples andro-gynoïdes / gyn-androïdes « à la naissance, […] les parties externes de la génération chez les deux sexes sont généralement irritées, rouges, gonflées, œdématiées » le sexe biologique, comme presque tous les traits biologiques complexes, se présente en continuum

5 Une épineuse question qui nécessite des adaptations législatives « La législation distingue deux sexes. Cétait possible à un moment où lembryologie nexistait pas. On ne peut aujourdhui méconnaître les monstruosités et les anomalies. Le code doit parler des hermaphrodites ». (Alexandre Lacassagne) Une intervention médicale indispensable Excluant les « parents novices, inexpérimentés, [la] matrone ignorante, [la] sage- femme prude ou [le] médecin myope » La reconnaissance dun troisième sexe, même douteux et temporaire

6 2. Expertiser les corps douteux Lincontestable légitimité du regard médical « Angélique C. vint à Paris, se rendit chez Antoine Dubois, lun des chirurgiens les plus considérables de lépoque, le pria de lexaminer et de se prononcer sur la nature de son sexe » Marie D., « reconnue comme femme à létat civil et élevée comme telle […] était âgée de 23 ans quand la majorité des médecins qui lexaminèrent vit en elle un individu du sexe masculin » en conséquence de quoi « elle crut devoir se ranger à leur avis, prit les vêtements dhomme et les porta jusquà sa mort » La parole du praticien ne souffre aucune contestation

7 1° observer longtemps et à plusieurs reprises, les goûts, les habitudes, la constitution morale de lindividu ; «... Sa toilette est mal ajustée, dénuée de grâce et de légèreté. […] sa broche est placée maladroitement de côté ; […] ; les fleurs et les rubans de son chapeau sont disposés sans goût et tout lensemble répond à une sorte de négligence, qui nest nullement la conséquence dun mauvais vouloir, mais qui résulte manifestement de cette absence de bon goût, de bon ordre, de soin de sa personne, de tendance à la parure qui caractérise quelques femmes mal douées ; il ny a rien qui ressemble, même de loin, à la coquetterie » « …Les occupations intérieures du ménage, les ouvrages à laiguille, les soins particuliers de ses frères et sœurs plus jeunes que lui ne sont guère de sa convenance. À tout cela elle préfère les travaux plus rudes de son père…

8 2° constater daprès linspection de la surface du corps, quel est le sexe dont les caractères paraissent dominer ; « …des formes masculines : il était grand, les saillies musculaires se dessinaient fortement sous la peau… » « …avait cinq pieds trois pouces de hauteur ; son visage était couvert de barbe, comme celui dun homme très velu. Elle était obligée de se raser, elle avait la poitrine large et les bras vigoureux, les seins, la poitrine, la région ombilicale etc., très velus » Madame Delait, la femme à barbe des Vosges. Daprès une carte postale, vers « les traits du visage étaient délicats, la peau fine ; […] aucune apparence de barbe naissante ; le cou était arrondi, sans aucune saillie ni développement du larynx […] une poitrine large, élevée et garnie dun sein bien développé. Les mamelles, […] étaient celles dune jeune fille ; […] de même pour lavant-bras : celui-ci contrastait avec le bras et la main, dont la conformation était plutôt celle dun jeune homme »

9 3° examiner avec le plus grand soin les parties extérieures de la génération (pénis, scrotum, urètre, testicules), sonder toutes les ouvertures, afin den connaître létendue et la direction et de rechercher les vices de conformation qui cachent le véritable sexe ; Lusage nouveau du speculum vaginal, inventé par Joseph Récamier ( ) Un examen particulièrement invasif

10 4° sassurer enfin quil sétablit une exhalation de sang cataménial, car cette circonstance suffi à elle seule pour dévoiler la prédominance des attributs de la femme Au fondement de la différence des sexes se trouve lanatomie.

11 3. Réassigner un sexe univoque Lannonc e Le sujet examiné est troublé « profondément, mais froidement. Il y a bien quelques sensations de défaillance, quelques respirations saccadées, angoissantes, et quelque minime ébauche de contorsions ; mais pas une larme, pas un soupir, pas le moindre vestige dattaque de nerf ! Il ny a rien de ce bouleversement profond dune vraie femme, qui se trouve en présence dun événement qui renverse sa vie du tout au tout. Cest une notification qui est reçue sans émotion profonde, mais aussi avec une fermeté toute virile » La mise en conformité État civil et tenue vestimentaire « Marie-Clémence un hypospade périnéo-scrotal » a vécu « soixante-quatre années revêtu dhabits de femme, sans que personne, vraisemblablement – pas même lui, peut-être ! – nait soupçonné son véritable sexe ». Mais « revêtu dhabits appropriés, il fut transféré de la division des femmes, où il avait été domicilié primitivement, dans celle des hommes ».

12 Lopération : une orthopédie des corps sexués Redressement de la verge et à la création dun nouveau canal urétral par lintroduction dune sonde Illustrations de la plasturgie proposée par le docteur Duplay (1880) Une technique déjà efficace Fig.1. État des parties avant toute opération. Fig.2. Résultat 3 ans après la cure complète

13 Conclusion : Naturalisation des normes de la différence des sexes Pathologisation de lindifférenciation Une incontestable inquiétude La loi « sépare les individus en deux grandes classes auxquelles elle impose des devoirs et reconnaît des droits ». Les corps doivent sy soumettre.


Télécharger ppt "Muriel Salle Assigner un sexe sans équivoque. Les médecins et lhermaphrodisme dans la seconde moitié du XIX e siècle Muriel SALLE ATER à lUniversité Claude."

Présentations similaires


Annonces Google