La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

FORMATION AUX ENJEUX DU DEVELOPPEMENT DURABLE

Présentations similaires


Présentation au sujet: "FORMATION AUX ENJEUX DU DEVELOPPEMENT DURABLE"— Transcription de la présentation:

1 FORMATION AUX ENJEUX DU DEVELOPPEMENT DURABLE
11 septembre 2012 Animateurs : - Myriam LESELLIER Gestionnaire-Agent Comptable du Collège d’Argences - Damien RABOT Gestionnaire du collège « La Bucaille » Cherbourg-Octeville

2 Le Plan « Etat Exemplaire »
Lancé en 2009 pour les Administrations. « …les choix publics constituent un puissant moteur pour le développement d’une économie verte, robuste et équitable. » «Les Administrations doivent agir par la commande publique pour inciter les entreprises à améliorer leur responsabilité écologique et sociale. »

3 Le plan « Etat Exemplaire » (suite)
Son principe: Dispositif de bonus-malus qui fixe 11 indicateurs de réussite pour les administrations et dont les résultats conditionnent l’octroi de subventions.

4 Les 11 indicateurs de réussite :
Remise d’un bilan social Réalisation d’un audit énergétique des bâtiments Diminution des consommations énergétiques / agents Des achats de ramettes de papier par agent Achat de véhicules moins émetteurs de CO2 Réduction du nombre de copieurs et d’imprimantes Insertion de clauses sociales dans les marchés Plan de formation sur le DD pour les personnels Formation des personnels à l’achat public durable Réalisation d’actions de communications en interne Remise annuelle par chaque administration du bilan de son plan « administration exemplaire »

5 Plan « Etat exemplaire » (Fin)
Fonctionnement du dispositif bonus/malus Bilan du ministère de l’Education Nationale Bilan général de tous les ministères Perspectives

6 L’EDUCATION NATIONALE ET LE DEVELOPPEMENT DURABLE
L’E.N a une double raison de s’emparer de cette problématique : 1/ C’est un Service Public qui a un devoir d’exemplarité 2/ Mais surtout, elle participe à la formation des adultes et des citoyens de demain

7 Les circulaires EDD 1ère phase 2004/2007 : Poser les principes de l’éducation transversale du DD et mobiliser les académies… 2ème phase 2007/2010 : Intégration de la problématique du DD dans les programmes d’enseignements… 3ème phase : 2011/ Renforcement de la gouvernance et du pilotage / élargissement des partenariats / meilleure diffusion des infos et partage des réussites…

8 L’Education au DD doit permettre (extraits de la circulaire E
L’Education au DD doit permettre (extraits de la circulaire E.N du 15/07/04) La prise de conscience par les élèves des questions environnementales, économiques et socioculturelles (sans catastrophisme mais avec lucidité). De mieux percevoir l’interdépendance des sociétés humaines avec l’ensemble du système planétaire. D’adopter des comportements propices à la préservation des ressources de la planète.

9 Extraits de la circulaire du 24/10/2011
« La finalité de l’EDD est de donner au futur citoyen les moyens de faire des choix en menant des raisonnements intégrant les questions complexes du DD qui lui permettront de prendre des décisions, d’agir de manière lucide et responsable, tant dans sa vie personnelle que dans la sphère publique ». « L’EN participe ainsi à une mutation de fond de la société française…. »

10 LES ACTEURS A L’INTERNE DU DD EN EPLE
L’équipe de direction dont le Gestionnaire est partie prenante Les enseignants La Vie Scolaire Les personnels ouvriers Les personnels administratifs, de santé et sociaux Les parents d’élèves Et surtout….les élèves….

11 LES ENJEUX DU DD DANS UN EPLE
Sensibilisation des jeunes Sensibilisation des adultes Réduction des coûts énergétiques Cohésion des équipes Amélioration du cadre de vie Amélioration du climat scolaire Amélioration des résultats scolaires

12 UNE EVIDENCE « Il ne peut y avoir d’actions sans reposer sur la conviction » Max Weber Le DD implique des contraintes (arrêter le gaspillage…) qui seront plus facilement prises en compte si leur intérêt est expliqué aux élèves comme aux adultes (Affichage, site internet, 1/2 journée banalisée…).

13 LES PRE-REQUIS Un accompagnement de l’équipe de direction
Des personnels volontaires Des élèves associés et motivés Des moyens financiers Des choix stratégiques pertinents Des règles de fonctionnement Un ancrage institutionnel (un volet DD dans le projet d’établissement voté en CA…)

14 LES DIFFICULTES La baisse des moyens financiers
La baisse de motivation des personnels Les difficultés matérielles et « culturelles » pour travailler en équipe Le renouvellement chaque année d’une partie des élèves et le départ de personnels L’élargissement des actions à des actions plus ambitieuses mais aussi plus compliquées à mettre en place …..

15 L’Etablissement en Démarche de DD (E3D): la méthodologie
Un engagement de la communauté éducative La création d’un groupe de pilotage Un état des lieux (diagnostic) Une identification des axes de progrès possibles ( Formulation d’objectifs et recherche de partenariats) L’adoption d’un programme d’actions en lien avec les enseignements / groupes de travail Une communication interne et externe sur les actions La mise en œuvre, le suivi et l’évaluation des actions

16 LA COMMUNICATION Indispensable et régulière (tableaux d’affichages, site internet, Portes Ouvertes…) Autant tournée vers l’intérieur que l’extérieur de l’EPLE Transparente (dire toujours la vérité…) Crédible (argumentée avec des données chiffrées) Humble (reconnaissance des limites, des erreurs…)

17 LES PARTENARIATS Les autres EPLE, écoles, universités, lycées agricoles…. Les services d’Etat (Rectorat, Inspection Académique, DREAL, ADEME, Agence de l’Eau….) Les Collectivités Locales (Région, Département, Communauté Urbaine, Mairie…) Les associations agréées ( Graine…) Les entreprises (cf code de bonnes conduites des interventions des entreprises en milieu scolaire : Circ Minis du 28/3/2001)

18 LES 5 AXES DE TRAVAIL POSSIBLES DEFINIS EN 1992
L’épanouissement des êtres humains…. La préservation des ressources naturelles…. La lutte contre le changement climatique…. La préservation de la bio-diversité… Une meilleure gouvernance… (une même action peut servir plusieurs finalités)

19 L’épanouissement des êtres humains
Achats d’une partie de la papeterie et des produits d’entretien auprès d’Ateliers protégés et privilégier les achats locaux… Achats de produits alimentaires de saison, bio, du commerce équitable, de circuits courts… Actions du Cesc : coopération avec des associations caritatives (Unicef, Téléthon, Secours populaire (Père Noël vert), Resto du cœur…), actions sur la santé… Echanges avec des écoles de pays en voie de développement Développer l’éveil culturel et sportif….

20 Préserver les ressources
L’eau : éviter le surdosage des produits d’entretien. Acheter des produits bio, des nettoyants vapeur, des réducteurs de pression, des Prestos. Sécuriser le stockage des produits. Limiter le volume des chasses d’eau. Récupérer les eaux de pluie. Faire visiter des stations d’épuration, des châteaux d’eau… L’électricité :Interrupteurs à minuterie, à détecteurs de présence. Eteindre les pc mais aussi les onduleurs, les imprimantes, les copieurs. Pose de panneaux solaires…

21 Préserver les ressources (suite)
Le papier : Imprimer et photocopier (si possible) en ½ feuille, en recto/verso (mode d’emploi) . Acheter du papier recyclé. Transmettre des documents (professeurs, membres du CA…) par mèl. Pas d’impression systématique des mèls… La gestion des déchets : Limiter la vaisselle jetable, utiliser des filtres à café réutilisables, des piles rechargeables, tri du papier, du verre, des piles, des cartouches, visite déchetterie…

22 Lutter contre le changement climatique
Rendre accueillants les parkings à vélo Promouvoir, pour les personnels, le co-voiturage Afficher les horaires et plans des bus Acheter des véhicules écologiques

23 Préserver la bio-diversité
Fabrication et installation de nichoirs à oiseaux, de mares pédagogiques… Créer un compost Limiter, voire proscrire, les produits phytosanitaires Tonte raisonnée, plantations diversifiées Création de potagers pédagogiques, de jardins… Visites des Maisons du littoral, des milieux naturels…

24 Vers une meilleure gouvernance
Faire assister les élèves à un Conseil municipal, départemental, régional…. Mettre en place des Eco-délégués Formation des délégués de classe, en amont des réunions (CA, Commission Permanente, Conseils de discipline… ). Faire vivre les Foyers Socio Educatif, les Conseils de la Vie Lycéenne, les clubs…. ….

25 Bibliographie sommaire
Scéren-CRDP (www.sceren.com) : « L’Agenda 21 pour un établissement éco-responsable » 12 € « Vers une éducation au DD » 15 € « Clés pour une éducation au DD » € « Monter un projet de solidarité Nord-Sud en collège et lycée » € « Comprendre le DD » 19.50€

26 Revues sur le DD (Abonnements pour Cdi, Salle des profs…)
Revue : Les cahiers pédagogiques CRAP : n°478 (« l’éducation au développement durable : comment faire ? » (www.cahiers-pedagogiques.com) Revue : « LaRevueDurable » (www.larevuedurable.com ) Revue « Terra Eco » (www.terraeco.net) Revue « Ecologie pratique » (www.agence-wacom.fr) DVD sur DD (« Une vérité qui dérange »…..)

27 Sites internet Rectorat : www.ac-caen.fr/theme/developpement-durable/
Action culturelle de l’académie: Etat : DREAL : Région :

28 Sites internet (suite)
ADEME : Conseil Général de la Manche : Conseil Général du Calvados : Conseil Général de l’Orne : GRAINE : ECO-ECOLE :

29 Publicité…. Nettoyant vapeur Sanivap pour nettoyage à la vapeur et sans produit chimique des cuisines, réfectoires, sols, plans de travail, matériels… (démonstration et test possibles) Matériel commercialisé dans la région par la société Man’eco  61220 Saires la Verrerie tel : / Et aussi par l’Ugap (- cher) dans son catalogue 2012


Télécharger ppt "FORMATION AUX ENJEUX DU DEVELOPPEMENT DURABLE"

Présentations similaires


Annonces Google