La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ARTICLE 26 LÉDUCATION Celia Barea Sánchez Cristina Quiñones García.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ARTICLE 26 LÉDUCATION Celia Barea Sánchez Cristina Quiñones García."— Transcription de la présentation:

1 ARTICLE 26 LÉDUCATION Celia Barea Sánchez Cristina Quiñones García

2 Toute personne a droit à l'éducation. L'éducation doit être gratuite, au moins en ce qui concerne l'enseignement élémentaire et fondamental. L'enseignement élémentaire est obligatoire. L'enseignement technique et professionnel doit être généralisé; l'accès aux études supérieures doit être ouvert en pleine égalité à tous en fonction de leur mérite. L'éducation doit viser au plein épanouissement de la personnalité humaine et au renforcement du respect des droits de l'homme et des libertés fondamentales. Elle doit favoriser la compréhension, la tolérance et l'amitié entre toutes les nations et tous les groupes raciaux ou religieux, ainsi que le développement des activités des Nations Unies pour le maintien de la paix. Les parents ont, par priorité, le droit de choisir le genre d'éducation à donner à leurs enfants.

3 L'éducation constitue un droit de l'homme fondamental, indispensable au développement de l'individu et de la société et nécessaire au bien-être. Tous les enfants méritent une éducation de qualité, suivant une démarche axée sur les droits fondamentaux et enracinée sur le concept d'égalité des sexes.égalité des sexes L'éducation permet une vie meilleure. Elle met fin aux cycles générationnels de pauvreté et de maladie

4 Objectifs Objectif:il sagit – dici à de permettre aux enfants du monde entier, garçons et filles, de terminer leurs études primaire. Actuellement, 115 millions denfants ne fréquentent pas lécole primaire ; parmi eux, 3/5 sont des filles. Offrir aux enfants une éducation de base est le meilleur investissement que le monde puisse faire pour lavenir. Léducation réduit la pauvreté en offrant à chacun des choix et des opportunités de vivre une vie meilleure. Sans lenseignement primaire pour tous, aucun réel progrès ne peut être fait par rapport aux autres objectifs. Les femmes instruites ont moins denfants, vont se faire soigner plus rapidement et elles soignent et nourrissent mieux leurs enfants. Ainsi, la famine, la mortalité infantile et maternelle, la propagation du HIV/Sida et les dégâts environnementaux sont réduits. Objectif:il sagit – dici à de permettre aux enfants du monde entier, garçons et filles, de terminer leurs études primaire. Actuellement, 115 millions denfants ne fréquentent pas lécole primaire ; parmi eux, 3/5 sont des filles. Offrir aux enfants une éducation de base est le meilleur investissement que le monde puisse faire pour lavenir. Léducation réduit la pauvreté en offrant à chacun des choix et des opportunités de vivre une vie meilleure. Sans lenseignement primaire pour tous, aucun réel progrès ne peut être fait par rapport aux autres objectifs. Les femmes instruites ont moins denfants, vont se faire soigner plus rapidement et elles soignent et nourrissent mieux leurs enfants. Ainsi, la famine, la mortalité infantile et maternelle, la propagation du HIV/Sida et les dégâts environnementaux sont réduits.

5 Quelles sont les raisons pour lesquelles des enfants ne vont pas à lécole ? Certaines familles ne peuvent ni payer les frais de scolarité ni acheter les uniformes requis par lécole. Certaines familles ne peuvent ni payer les frais de scolarité ni acheter les uniformes requis par lécole. Certaines familles ne scolarisent pas leurs enfants afin quils puissent gagner de largent et subvenir aux besoins de la famille. Et dans certaines familles, les filles doivent rester à la maison pour participer aux tâches ménagères. Certaines familles ne scolarisent pas leurs enfants afin quils puissent gagner de largent et subvenir aux besoins de la famille. Et dans certaines familles, les filles doivent rester à la maison pour participer aux tâches ménagères. Une raison rarement mentionnée est le manque de toilettes séparées pour les filles à lécole. Une raison rarement mentionnée est le manque de toilettes séparées pour les filles à lécole.

6 De grands efforts sont requis encore pour résoudre la crise de l'éducation, qui continue d'affecter surtout les petites filles et les femmes. L'inscription mondiale représente 55% en les garçons et 45% en les filles, dans les niveaux primaires et secondaires; dans le troisième niveau la relation change un peu, 57 % pour les hommes et 43 % pour les femmes. En 1950, les filles étaient seulement 32 % des étudiants du troisième niveau, dans un contraste avec 43% actuel.

7 Alors que dans les pays développés les parents envoient ses enfants au collège et ils vont travailler… …dans les pays non développés, les femmes doivent envoyer ses enfants à travailler parce que si non ils nont pas pour manger.

8 changer lattitude de la société concernant léducation des filles ; attirer lattention du public sur les droits des filles et des femmes et prendre ces droits en compte dans les législations nationales ; améliorer le statut des femmes dans la société en général en augmentant le nombre de femmes aux postes à responsabilité ; éduquer les femmes pour que, à long terme, elles soutiennent à leur tour lenseignement des filles ; développer léducation dès la petite enfance ; encourager les écoles qui soutiennent léducation des filles.

9 À 13 ans, Mulu Melka a déjà échappé à un enlèvement et à un mariage forcé. Son éducation la aidée à remettre en cause les attitudes conservatrices de sa communauté rurale traditionnelle et la sauvée dun mariage avec un homme séropositif plus âgé quelle. « Je ne voulais pas épouser cet homme. Je voulais poursuivre mes études, » explique Mulu tranquillement, les yeux baissés. Vidéo

10 Normalement, dans les villes il y a plus denfants scolarisés que dans les villages. Ce tableau montre des pays où la différence de scolarisés entre les villes et les villages est plus grand à 15 %

11 80 millions des enfants dans le monde sont privés déducation et beaucoup de ceux qui sont scolarisés ne reçoivent pas léducation quils méritent.

12 Dans le monde il y a 800 millions des adultes analphabètes, sourtout des femmes.

13 Les différences par des continents sont profondes, surtout si elle est comparée, la taxe d'analphabétisme de l'Europe (d'à peu près 1 %) avec celle-là de l'Afrique (d'à peu près 80 %). Ici on a les pourcentages danalphabètes en Europe.

14 L'analphabétisme concerne 35 % des hommes et 55 % des femmes de plus de 15 ans. Taux moyens de scolarisation en Afrique : 78 % (primaire), 32 % (secondaire) 6 % (supérieur). Taux d'alphabétisationdes adultes moins de 30 % de 40 à 60 % plus de 80 % de 30 à 40 % de 60 à 80 % chiffres non connus

15 elated elated

16 Taux dalphabétisation des adultes – Pourcentage de la population âgée de 15 ans ou plus sachant lire et écrire. Taux brut de scolarisation dans le primaire – Nombre total denfants scolarisés dans le primaire quel que soit leur âge, divisé par le nombre total denfants appartenant au groupe dâge correspondant officiellement à ce niveau denseignement. Taux brut de scolarisation dans le secondaire – Nombre total denfants scolarisés dans le secondaire quel que soit leur âge, divisé par le nombre total denfants appartenant au groupe dâge correspondant officiellement à ce niveau denseignement. Taux net de scolarisation dans le primaire – Nombre denfants scolarisés dans le primaire appartenant au groupe dâge correspondant officiellement à ce niveau denseignement, divisé par la population totale du même groupe dâge. Taux net de scolarisation dans le secondaire – Nombre denfants scolarisés dans le secondaire appartenant au groupe dâge correspondant officiellement à ce niveau denseignement, divisé par la population totale du même groupe dâge. Taux net de fréquentation dans le primaire – Pourcentage denfants appartenant au groupe dâge correspondant officiellement à lenseignement primaire qui fréquentent lécole primaire ou un niveau plus élevé. Ces données proviennent des enquêtes nationales sur les ménages. Taux net de fréquentation dans le secondaire – Pourcentage denfants appartenant au groupe dâge correspondant officiellement à lenseignement secondaire qui fréquentent lécole secondaire ou un niveau plus élevé. Ces données proviennent des enquêtes nationales sur les ménages. Enfants atteignant la 5e année détudes primaires – Pourcentage denfants entrés en première année du cycle denseignement primaire atteignant la 5e année.

17


Télécharger ppt "ARTICLE 26 LÉDUCATION Celia Barea Sánchez Cristina Quiñones García."

Présentations similaires


Annonces Google