La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 AssociationNantesBrestDiegoDeveloppement Quand à Madagascar le salaire minimum est de 60000 Ariarys (24 par mois), On vit avec moins de un euro par jour.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 AssociationNantesBrestDiegoDeveloppement Quand à Madagascar le salaire minimum est de 60000 Ariarys (24 par mois), On vit avec moins de un euro par jour."— Transcription de la présentation:

1 1 AssociationNantesBrestDiegoDeveloppement Quand à Madagascar le salaire minimum est de Ariarys (24 par mois), On vit avec moins de un euro par jour. Et avec cet euro incomplet, quau quotidien on est censé nourrir sa famille, se soigner, éduquer ses enfants Quand à Madagascar le salaire minimum est de Ariarys (24 par mois), On vit avec moins de un euro par jour. Et avec cet euro incomplet, quau quotidien on est censé nourrir sa famille, se soigner, éduquer ses enfants Diego

2 2 Un pays si pauvre Madagascar figure parmi les pays les plus pauvres du monde, en 146 ème position sur 177 pays classés selon lindicateur de développement humain (PNUD : programme dactions pour le développement des nations unies). En 2008, la population est estimée à 19.8 millions, la croissance démographique annuelle étant de 2.8 %. Dans les quartiers les plus pauvres, on survit dans le «secteur informel » comme ces femmes qui glanent le bois, ces enfants qui récupèrent et vendent les bouteilles deau en plastique vides, les jouets fabriqués avec de vieux pneus, les milles et une micro activités ignorées des comptables nationaux et internationaux.

3 3 Corruption, paralysie des structures Démographique galopante Sous nutrition Exode rural Démographique galopante Sous nutrition Exode rural Quelques grands employeurs et rien… Quelques grands employeurs et rien… Problème délectricité, deau, dinfrastructure routière… Problème délectricité, deau, dinfrastructure routière… Absence de marché intérieur Manque de capitaux Pour acquérir des équipements Absence de marché intérieur Manque de capitaux Pour acquérir des équipements Analphabétisme Manque de qualification Analphabétisme Manque de qualification Quelques constats dans les quartiers pauvres de Diego Suarez, Madagascar

4 4 Mais sommes nous concernés ? Et si oui que pouvons nous faire, nous citoyens de pays riches La réduction de la pauvreté, le développement économique et social sont des objectifs primordiaux du développement soutenable Si nous ne faisons rien, nous risquons de nous retrancher dans une forme dapartheid planétaire : les pauvres nont plus comme but unique que de venir chercher de meilleures conditions chez nous. Et nous nous fermerons nos frontières. Bien sur il existe des programmes de développement internationaux qui portent sur dénormes investissements. Pour les populations ces programmes sont lointains. De petites structures associatives avec très peu de frais de fonctionnement sont efficaces directement sur le terrain

5 5 Parmi les outils de développement, la micro finance apparait comme un outil démancipation et de promotion de la population pauvre Parmi les outils de développement, la micro finance apparait comme un outil démancipation et de promotion de la population pauvre Renforcer lestime de soi Renforcer la capacité dauto-organisation des bénéficiaires Augmentation des revenus Stabilisation et professionnalisation des activités entrepreneuriales

6 6 Le concept de micro crédit C'est un procédé financier qui permet à quelqu'un, qui possède un dynamisme et des capacités latentes, de s'intégrer dans une économie, alors qu'il ne dispose d'aucun avoir ni d'aucun crédit possible, compte tenu de son état de dénuement. Le micro crédit permet à des femmes et des hommes démunis de démarrer ou développer une activité génératrice de revenus Aucune banque "normale" ne misera un "kopeck" directement ou indirectement sur une personne insolvable.

7 7 Le concept de micro finance On entend par micro finance, la fourniture dun ensemble de produits financiers à tous ceux qui sont exclus du système financier classique ou formel. Ces produits sont complémentaires au micro crédit. la micro épargne Pour les exclus du service bancaire, conserver de largent chez soi est difficile. Il y a bien sur le risque de vol mais aussi de dépenses du simple fait de la détention de largent la micro assurance La micro assurance recouvre en réalité des types de services extrêmement variés : assurance décès couvrant le prêt en cours, assurance vie, santé, invalidité, élevage, assurance sur les récoltes, assurance mobilière et immobilière…

8 8 Avec le micro crédit, les bénéficiaires prennent en charge les réponses à leurs besoins vitaux. Le micro crédit a cette caractéristique quil se rembourse chaque semaine et que le bénéficiaire doit faire leffort hebdomadaire dapporter la fraction échue à rembourser à lagence. Le bénéficiaire nest pas assisté ce qui pourrait le rendre dépendant et retarder sa prise de responsabilité. Il est accompagné dans son effort par des prêts qui lui permettront dexercer une activité génératrice de revenus. La priorité de ces prêts est donnée aux actions productives qui ouvrent laccès à des revenus pour le bénéficiaire. Cest donc lui-même qui aura créé la richesse lui permettant de se nourrir, déduquer ses enfants, de se soigner, de se loger décemment. Chaque prêt remboursé est redistribué sous forme dun autre prêt Le taux de remboursement est de 93%

9 9 Quand lAssociation prête largent du 1 er prêt, ce nest pas suffisant, il faut faire aussi de la formation à lentreprenariat. Gérer une petite activité économique, cela doit sapprendre… Le rôle de laccompagnateur 1. Faire se rencontrer les bénéficiaires, leur faire comprendre les mécanismes économiques de base des achats, des ventes, des marges. 2. Expliquer que le prêt est destiné à acquérir loutil de production lequel générera des revenus futurs et quaucun autre usage ne peut senvisager. 3. Présenter aux autres bénéficiaires des groupes leurs projets, donner un nom aux groupes solidaires quils vont constituer.

10 10 Avec le peu de ressources générées par le micro crédit, les femmes de Diégo Suarez parviennent à sortir de la simple survie et à se projeter dans lavenir 90 % des bénéficiaires sont des femmes, elles y ont recours pour entreprendre des activités génératrices de revenus ou pour créer leur propre entreprise. Le micro crédit a non seulement rendu les femmes plus productives mais il les a aussi rendu plus autonomes. En créant leur propre entreprise, elles prennent davantage part à la prise de décision sur les questions touchant à la famille, telles que la planification familiale, léducation des enfants, le logement et un minimum dépargne.

11 11 Avant de nous lancer, nous avons voulu vérifier quelques points : Le micro crédit créé t-il une dépendance chez l'emprunteur ? Le micro crédit contribue t-il à la création où à la pérennisation d'activités génératrices de revenus ? Le micro crédit apporte t-il des évolutions du chiffre d'affaires et du revenu du bénéficiaire ? Le micro crédit peut-il être le coup de pouce pour sortir du secteur informel ? Le micro crédit et la micro finance constituent un potentiel énorme pour aider les pauvres à sortir de la misère et à subvenir à leurs besoins.

12 12 Micro crédit : La nécessité dun fort ancrage local Depuis 7 ans notre action perdure sans aucune interruption grâce à un travail constant et très organisé. Pour ce faire un ancrage solide et intègre nous a été nécessaire : Notre collaboration très étroite et très amicale avec M. Saïd MZE, Président de la chambre de commerce de Diégo Suarez et Président de lAssociation pour le développement de la Région de Diégo (ODRD) notre partenaire malgache.

13 13 MICRO FINANCE MICRO CREDIT NE PAS SE DISPERSER : Rester sur une zone bien identifiée La micro finance demande une connaissance approfondie des bénéficiaires pour identifier leur capacité à entreprendre. Lémulation, la solidarité vont permettre de créer un mise en commun des moyens. Les bienfaits de la formation aussi se diffusent dans les quartiers.

14 14 Impact de la micro finance sur la pauvreté Un levier de développement Lamélioration des conditions de vie du micro- entrepreneur Scolarisation des enfants grâce à notre second volet dactivité

15 15 En parrainant des enfants pour aller à lécole Les parents sengagent à ne pas les faire travailler Ils pourront sortir de lengrenage ancestral de la misère Ils auront de nouvelles possibilités, accès aux nouvelles technologies… Nous créons aussi des liens entre nos 2 pays. Cest aussi une ouverture pour montrer à nos enfants quils peuvent à leur mesure aider à la construction dun monde plus juste

16 16 Mais pourquoi demandons nous des subventions ? Lassociation a choisi de se concentrer sur deux outils clés, le micro crédit et la scolarisation denfants très pauvres pour stimuler linnovation, développer une économie de proximité et permettre un pré décollage économique dans les quartiers les plus pauvres de Diégo Suarez. En 7 ans, nous avons acquis un savoir faire. Maintenant nous souhaitons pérenniser le travail accompli : –En développant le nombre de nos adhérents et de nos donateurs –En dotant financièrement le fonds de crédit pour atteindre le seuil de rentabilité du projet, moment à partir duquel les intérêts perçus sur les bénéficiaires des prêts couvrent exactement les frais de fonctionnement de notre partenaire lODRD et le coût des retards et des incidents de remboursement.

17 17 Catherine témoigne : « Financer un projet de micro-crédit cest devenir prêteur pour la Vie ». Mathilde parraine Muriella : « Cest une chance pour cette petite fille daller à lécole et davoir plus tard un métier pour faire vivre sa famille. » Pascal : « Merci de mavoir encouragé pour les études, je ferai tout ce que je peux pour réussir ». Diego Développement cest déjà 780 micro-crédits depuis 7 ans, 16 enfants scolarisés, 3 salariés malgaches à Diego Suarez au nord de Madagascar. Avec votre soutien nous espérons financer 200 micro- crédits par an, faciliter la mise en place de projets éducatifs, continuer de scolariser des enfants issus des milieux les plus pauvres.


Télécharger ppt "1 AssociationNantesBrestDiegoDeveloppement Quand à Madagascar le salaire minimum est de 60000 Ariarys (24 par mois), On vit avec moins de un euro par jour."

Présentations similaires


Annonces Google