La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Construit vraisemblablement entre le XII è et le XIIIè siècles, le moulin des Loges appartient au Conservatoire du Littoral depuis 1998. En raison de.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Construit vraisemblablement entre le XII è et le XIIIè siècles, le moulin des Loges appartient au Conservatoire du Littoral depuis 1998. En raison de."— Transcription de la présentation:

1

2 Construit vraisemblablement entre le XII è et le XIIIè siècles, le moulin des Loges appartient au Conservatoire du Littoral depuis En raison de sa situation entre eaux douces et eaux salées, qui ne se mélangent pas le site offre une flore et une faune particulièrement riches. En arrière plan le clocher lanterne de léglise de MARENNES haut de 60 mètres

3 Vers le XI è siècle, les villageois commencèrent à coloniser les terres argileuses issues de l'ancien golfe, et à y développer des salines. Les différents villages deviennent bien vite des communautés prospères, ayant presque chacune son propre port, ses champs de céréales et ses vignes. A cette même époque, le nom de l'église de Saint-Just apparaît pour la première fois dans une charte, laquelle nous apprend le legs par le comte Geoffroy Martel de l'église paroissiale à l'abbaye aux Dames de Saintes.

4 (Photo dune vue cavalière sur un panneau explicatif situé dans le moulin des LOGES) La SEUDRE

5 Le Moulin des Loges offre un très rare exemple de reproduction fidèle de mécanisme hydraulique du XVIII è tout en bois: chêne pour les grosses pièces et cormier ou acacia pour les dents des roues (rouet de fosse, rouet de volée...), le tout témoignant du savoir faire d'artisans respectueux d'un patrimoine remarquable. Un meunier effectue des démonstrations de meunerie à marée descendante _voir sur le site officiel pour les horaires_ Le fonctionnement d'un moulin à marée est un événement rare à ne pas manquer lors de votre passage près de Marennes ou Oléron.

6 Le moulin à marée des Loges fonctionne dans son principe comme un moulin de rivière à la différence qu'il ne fonctionne qu'à marée basse lorsque le meunier libère l'eau emmagasinée dans le « monard » en lui donnant un débit régulier au moyen d'une vanne. Lorsque la mer monte, l'eau pénètre dans les marais par le chenal du Lindron puis le ruisson des Loges et par la pression ouvre une vanne à clapet _ dite "paresseuse". Le bassin de réserve _ le monard _(ci-contre) se rempli. Le débit serait insuffisant pour actionner la roue à marée montante. Le moulin ne fonctionne donc quà marée basse, le meunier ouvre la vanne de libération de l'eau qui alors se déverse du monard vers la mer, actionnant une roue à aubes…

7 Pour ouvrir, fermer et réguler le débit de leau vidant le monard tout en actionnant la roue à aube que lon aperçoit ici, le meunier dispose dune vanne guillotine quil manœuvre à laide dune manivelle. Le flux de leau provoque la rotation de la roue qui entraîne le mécanisme du moulin. A marée haute la roue est partiellement immergée et elle ne permet pas d'actionner le moulin qui ne fonctionne donc que quelques heures à marée basse. S'il y a beaucoup à moudre le meunier travaillera aux deux marées: celle du jour et celle de la nuit. L'utilisation quotidienne du moulin, à marée basse, contribue dans le même temps à maintenir en état le réseau hydraulique en aval du moulin, par "effet de chasse«. La masse d'eau libérée à marée basse créé un courant suffisamment puissant pour refouler les alluvions déposées à marée montante et éviter ainsi que les chenaux ne s'envasent.

8

9 Sur l'axe de la roue à aube se trouve cette grande roue dentée qui entraîne un axe vertical carré que l'on retrouve au deuxième plan sur la photo de droite

10 Sur l'axe vertical carré que lon retrouve à droite ici une roue dentée entraîne laxe de la meule ainsi qu un pignon denté

11

12 Au premier plan laxe entraînant la meule située à létage et ici la fosse pour dans laquelle le meunier ajuste lécartement des deux meules en soulevant ou abaissant cet axe.

13 Pour régler la finesse de la farine ou bien contrecarrer l'usure des meules le meunier peut écarter plus ou moins celles-ci l'une de l'autre au moyen d'une clé faisant tourner le boulon sur la grosse vis qui soulève plus ou moins la meule tournante.

14 Voici la meule tournante que l'on entrevoit ci-dessous en soulevant le couvercle.

15 La meule tournante à larrêt avec au dessous la meule dormante. Les grains s'écoulent par le trou et sont moulus entre les meules.

16 Les sacs de graines sont déversés dans cette trémie

17

18 les secousses données par la pièce trilobée frottant sur la planche distributrice régularisent le débit des grains qui tombent sur la meule tournante et la traversent par le trou pour y être broyés. Le meunier règle le débit des grains en inclinant plus ou moins la goulote en bois.

19 La corde de droite est le dispositif dalarme de niveau bas dans la trémie et réveille le meunier pour quil recharge en grains

20

21 La corde relie en fait le paquet de chiffon dans la trémie avec cette sonnette. Lorsque le paquet de chiffon atteint presque le fond, la corde se tend et fait aussi tourner une pièce de bois qui frottera contre un ergot métallique sur laxe de la meule. La corde est alors secouée par la pièce de bois à chaque tour de meule et la sonnette se fait entendre.

22

23

24 Le grain une fois moulu se retrouve sous forme de son et farine mélangés qu'il faut trier, ce que fait le blutoir. Il est lui même actionné par un renvoi de courroies Dans le blutoir qui n'est qu'un filtre rotatif à deux mailles; sont séparés deux qualités de farine, l'une fine l'autre plus grossière et à part bien sur le son. Des sacs récoltent les farines et le son.

25

26 Les deux filtres du blutoir et les deux réservoirs de farine au dessous tandis que le son restera piégé et sévacuera par la gauche à lopposé de lentrée du mélange.

27 Pour hisser les sacs de céréales qui passeront du rez de chaussé à l'étage par la trappe, le meunier utilise un treuil actionné par la tension de la courroie quil libère ou tend lorsquil veut utiliser le treuil. Pas de risques de chute la trappe souvre au passage du sac et se referme ensuite.

28

29 VISITES Le Moulin des Loges se visite et pour le voir en fonctionnement il faut se renseigner au préalable car il dépend du coefficient et de l'horaire de la marée basse. La visite est commentée par le meunier _un vrai meunier_ du moulin des Loges lui-même: ou Renseignements : Des balades ornithologiques animées par la LPO de Charente- Maritime sont aussi programmées, permettant d'observer faune et flore des parcelles du Conservatoire du Littoral. Enfin, un sentier d'interprétation installé aux alentours du Moulin des Loges, permet aux visiteurs, d'appréhender la richesse de ce patrimoine environnemental remarquable. Photos: Alain Deliquet _ Site « Belle Saintonge »


Télécharger ppt "Construit vraisemblablement entre le XII è et le XIIIè siècles, le moulin des Loges appartient au Conservatoire du Littoral depuis 1998. En raison de."

Présentations similaires


Annonces Google