La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Ravi Pendakur (Université dOttawa) Fernando Mata (Patrimoine canadien) Formation du capital social et diversité : Répercussions des caractéristiques individuelles.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Ravi Pendakur (Université dOttawa) Fernando Mata (Patrimoine canadien) Formation du capital social et diversité : Répercussions des caractéristiques individuelles."— Transcription de la présentation:

1 Ravi Pendakur (Université dOttawa) Fernando Mata (Patrimoine canadien) Formation du capital social et diversité : Répercussions des caractéristiques individuelles et des caractéristiques liées au lieu

2 Enjeu Des chercheurs du Canada, des États-Unis et de lEurope ont donné à penser quune diversité accrue limite notre capacité à construire le capital social (voir, par exemple Putnam 2007; Portes 1998; Alesina et Ferrara 2002; Marschall et Stolle 2002). –Les villes ayant une grande proportion de groupes minoritaires ont de plus faibles niveaux de capital social que les villes relativement homogènes. –Sils ont raison, le Canada est confronté à un défi, car limmigration augmentera la diversité, en particulier dans les grandes villes. Pendakur et Mata. Formation du capital social et diversité

3 Objectif Évaluer la mesure dans laquelle les caractéristiques des individus et des villes dans lesquelles ils vivent peuvent influencer trois domaines sous-jacents au capital social : –la confiance –les interactions –la participation aux organisations Ces dimensions concernent les liens relationnels et affectifs du capital social –La confiance est attitudinale –Les interactions sont comportementales et généralement affectives –La participation aux organisations est comportementale et plus susceptible dêtre relationnelle Pendakur et Mata. Formation du capital social et diversité

4 Constatations générales o Confiance o Diversité + o Taille de la ville – o % de minorités visibles = o Interactions o Diversité = o Taille de la ville – o % de minorités visibles – o Participation o Diversité + o Taille de la ville – o % de minorités visibles = Pendakur et Mata. Formation du capital social et diversité

5 Données Échantillon combiné des Canadian Social Capital and Well- Being Surveys (enquêtes sur le capital social et le bien-être au Canada SCWB) de 1999 et –Suréchantillon des secteurs de recensement à Toronto, Montréal et Vancouver ayant de fortes proportions de groupes minoritaires. –Suréchantillon des autochtones vivant dans les Prairies. –6 616 cas 29 % dEuropéens (ni Britanniques ni Français) 15 % de minorités visibles 3 % dautochtones 19 % dimmigrants Pendakur et Mata. Formation du capital social et diversité

6 Analyses Pendakur et Mata. Formation du capital social et diversité

7 Méthode Nous utilisons ces données pour mesurer les répercussions des caractéristiques individuelles et municipales sur les niveaux du capital social, mais : –Il ny a pas de variable appelée « capital social » dans lensemble de données – cest une variable latente. Nous utilisons donc une méthode qui nous permet dinterpréter le capital social comme étant un concept composé de parties (confiance, interactions et participation). –Nous examinons ensuite les répercussions des caractéristiques individuelles et municipales sur cette somme. Pendakur et Mata. Formation du capital social et diversité

8 Méthode Pour les économistes dans la salle : –Nous utilisons des modèles multivariés à indicateurs multiples- causes multiples (IMCM) Les modèles IMCM sont des équations structurelles composées de variables observées et latentes, exogènes et endogènes (Muthen,1997). En utilisant les modèles IMCM nous pouvons estimer simultanément les paramètres des mesures et les paramètres structurels. Dans leur forme à plusieurs niveaux, les modèles IMCM nous permettent de corriger lhétérogénéité latente (concentration de personnes dans les villes). –Lajustement des modèles IMCM aux données a constitué la dernière étape de lanalyse suivant les analyses exploratoires et confirmatoires des facteurs. Pendakur et Mata. Formation du capital social et diversité

9 Modèle Pendakur et Mata. Formation du capital social et diversité Caractéristiques individuelles : Âge Scolarité Situation de famille Situation demploi Statut dimmigrant Ethnicité Caractéristiques contextuelles : Taille de la ville Niveau de diversité % de minorités visibles CIP Confiance : Questions précises Interactions avec les amis, la famille et les voisins Appartenance à des organisations

10 Le capital social nest pas un concept simple Lanalyse exploratoire des facteurs et lanalyse confirmatoire des facteurs a révélé que les variables liées au capital social se divisent en trois grands concepts : Pendakur et Mata. Formation du capital social et diversité ConfianceInteractionsParticipation Questions précises – retourné par : Parler à :Membre dune organisation : VoisinAmisReligieuse Commis localFamilleEthnique PoliceVoisinsServices ÉtrangerPolitique Jeunesse Culturelle Santé

11 Confiance Pendakur et Mata. Formation du capital social et diversité

12 Interactions Pendakur et Mata. Formation du capital social et diversité

13 Participation Pendakur et Mata. Formation du capital social et diversité

14 Conclusions Le capital social ne semble pas être un concept simple. Nous constatons quil existe plutôt 3 concepts qui varient grandement de manière indépendante. Peu importe comment on aborde la question, les grandes villes ne favorisent pas la formation du capital social. Ce nest pas nécessairement le cas pour la diversité : –Au fur et à mesure que la diversité augmente, la confiance dans les autres et la participation à des organisations augmentent. –Les interactions avec les autres sont en quelque sorte marquées par la diversité au fur et à mesure que la proportion de minorités visibles augmente, les interactions avec les autres diminuent. Pendakur et Mata. Formation du capital social et diversité

15 Conclusions 2 Il existe une corrélation entre le fait dappartenir à une minorité et le fait davoir une faible confiance dans les autres. Les niveaux dinteractions et de participation des groupes dEurope, dAsie du Sud et autochtones sont environ les mêmes que ceux des personnes dorigine britannique (le groupe le plus actif) et plus élevées que ceux des personnes signalant des origines françaises. Nous protégerons donc nos mises. Le niveau de diversité contextuel ne semble pas être une menace à la formation du capital social. Toutefois, si nous voulons continuer à travailler ensemble nous devrions trouver des façons dintégrer les minorités et de permettre à la confiance, en particulier, de croître. Pendakur et Mata. Formation du capital social et diversité


Télécharger ppt "Ravi Pendakur (Université dOttawa) Fernando Mata (Patrimoine canadien) Formation du capital social et diversité : Répercussions des caractéristiques individuelles."

Présentations similaires


Annonces Google