La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Fonctionnement comptable Du C.S.C.M.B.. VUE GLOBALE DU CSCMB Architecture Le Cercle Sportif et Culturel de la Marine à Brest (CSCMB) est constitué, au.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Fonctionnement comptable Du C.S.C.M.B.. VUE GLOBALE DU CSCMB Architecture Le Cercle Sportif et Culturel de la Marine à Brest (CSCMB) est constitué, au."— Transcription de la présentation:

1 Fonctionnement comptable Du C.S.C.M.B.

2 VUE GLOBALE DU CSCMB Architecture Le Cercle Sportif et Culturel de la Marine à Brest (CSCMB) est constitué, au 1 er juillet 2009, de 9 établissements, répartis sur Brest, Landivisiau, Lanvéoc et lIle Longue. Le Siège fait office détablissement « liaison » entre ces différentes comptabilités et centralise certaines opérations (TVA, fonds commun,…).

3 VUE GLOBALE DU CSCMB Architecture SIEGE Bergot Club Sportif & artistique de la marine Service Loisirs Régional Service des coop UG Base Navale (Laninon & château) Brest CentreArsenal U.G. Du CIN Rive droite U.G. BAN de Landivisiau Landivisiau U.G. de Lanvéoc Poulmic U.G. De lIle Longue Presquîle de Crozon BREST 56 comptes rattachés U.G. Club Nautique de la marine Port

4 VUE GLOBALE DU CSCMB Architecture Chaque établissement est identifié par un code à 2 chiffres permettant de conserver une traçabilité dans la comptabilité consolidée. 10-Siège17 -Landivisiau 11-SLR18 -Lanvéoc 12-CSAM19 -Ile Longue 13-SDC20 -Club Nautique 15 -Base Navale21 -Cercle de la Marine 16 -CIN22 - Cercle Naval

5 UNIFORMISATION DES PROCEDURES COMPTABLES

6 PROCEDURES COMPTABLES Comptabilité dans les UG Chaque comptable détablissement saisi les opérations du mois sur Ciel Evolution version 4. Pour le 15 du mois suivant, une sauvegarde comptable est expédiée par Internet / Intramar au Siège où elle sera contrôlée. Les règles et procédures comptables sont totalement uniformisées et appliquées sur lensemble des UG.

7 PROCEDURES COMPTABLES Plan comptable Comptes à 8 chiffres Numéro de compte commun à toutes les unités de gestion Code didentification de lunité de gestion Toute création de compte est soumise à lapprobation du Siège et aussitôt répercutée sur lensemble des UG.

8 PROCEDURES COMPTABLES Codes Analytiques Ces codes sont également uniformisés. « Tous les comptes 6 & 7 sont budgétés ; Seuls les comptes 6 & 7 sont budgétés. » Lanalytique est loutil de pilotage du CSCMB. Conjugué au plan comptable, il permet, grâce à des outils de reporting, détablir une infinité dindicateurs et de tableaux de suivi.

9 PROCEDURES COMPTABLES Accès à l information Chaque établissement dispose dune connexion internet qui lui permet daccéder au site comptable du CSCMB : Ce site met à disposition des UG : - le plan comptable et la base analytique uniformisés à jour - les procédures comptables - des tutoriaux daide sur les outils informatiques utilisés - les principaux textes réglementaires - un espace de téléchargement

10 PROCEDURES COMPTABLES Accès à l information

11 REPORTING & CONSOLIDATION

12 REPORTING ET CONSOLIDATION Transmission des comptabilités Une fois par mois, les 9 comptabilités du CSCMB sont transférées au coordinateur comptable du Siège par le biais dune sauvegarde CIEL. Léchéance est fixée au 15 du mois suivant larrêté mensuel afin de pouvoir procéder aux contrôles nécessaires avant la date de la déclaration de TVA (CA3) UG Transmission comptabilité SIEGE Restauration CIEL évolution Extraction des données Base de Données « Access » consolidée Tableaux de retraitements des données

13 REPORTING ET CONSOLIDATION Restauration au Siège UG Transmission comptabilité SIEGE Restauration CIEL évolution Extraction des données Base de Données « Access » consolidée Tableaux de retraitements des données Les sauvegardes sont restaurées sur le « CIEL Evolution » du Siège, dans un dossier propre à chaque établissement.

14 REPORTING ET CONSOLIDATION Extraction et consolidation des données UG Transmission comptabilité SIEGE Restauration CIEL évolution Extraction des données Base de Données « Access » consolidée Tableaux de retraitements des données Un logiciel dimportation va extraire les écritures comptables de CIEL et les consolider dans une base de données de type « Access ».

15 REPORTING ET CONSOLIDATION Extraction et consolidation des données UG Transmission comptabilité SIEGE Restauration CIEL évolution Extraction des données Base de Données « Access » consolidée Tableaux de retraitements des données Cette base de données va nous permettre de réunir les comptabilités de lensemble des établissements sur plusieurs années et nous permettre des retraitements et des comparatifs impossibles à effectuer sous CIEL Evolution.

16 REPORTING ET CONSOLIDATION Reporting – Editions de tableaux UG Transmission comptabilité SIEGE Restauration CIEL évolution Extraction des données Base de Données « Access » consolidée Tableaux de retraitements des données Aucun travail ne sera effectué sur la base de données ; il ne sera même pas nécessaire de louvrir. La création des tableaux se fera directement sous « Excell ». Grâce à une macro, le tableur se connectera directement à la base de données.

17 REPORTING ET CONSOLIDATION Reporting – Editions de tableaux UG Transmission comptabilité SIEGE Restauration CIEL évolution Extraction des données Base de Données « Access » consolidée Tableaux de retraitements des données Une fois la feuille de calcul connectée à la base, tous les recoupements sont possibles en croisant : - un, plusieurs ou la totalité des établissements - les codes analytiques et les comptes - la ou les périodes, quelles soient sur N, N-1, N-2,… A partir de là, les possibilités sont infinies : automatisation des contrôles, édition dindicateurs, comparatifs divers par activités ou par établissement,…

18 REPORTING ET CONSOLIDATION Quelques applications du « reporting » Edition mensuelle de tableaux « indicateurs » par établissement. Suivi des CA, résultats, taux de marge par comptoir, frais de fonctionnement, suivi des loisirs, … Contrôle des imputations analytiques

19 REPORTING ET CONSOLIDATION Quelques applications du « reporting » Edition mensuelle de tableaux « indicateurs » par établissement. Suivi des CA, résultats, taux de marge par comptoir, frais de fonctionnement, suivi des loisirs, … Contrôle des imputations analytiques

20 REPORTING ET CONSOLIDATION Quelques applications du « reporting » Edition mensuelle de tableaux « indicateurs » par établissement. Suivi des CA, résultats, taux de marge par comptoir, frais de fonctionnement, suivi des loisirs, … Contrôle des imputations analytiques

21 REPORTING ET CONSOLIDATION Quelques applications du « reporting » Edition mensuelle du tableau de suivi du PROBUD Par établissement ou consolidé Ce tableau de suivi, ainsi que les tableaux des indicateurs sont édités et transmis aux directeurs délégués et aux comptables dUG tous les mois.

22

23 REPORTING ET CONSOLIDATION Quelques applications du « reporting » Contrôle & compilation de la TVA de chaque UG Calcul de la déclaration de TVA

24 REPORTING ET CONSOLIDATION Quelques applications du « reporting » Contrôle de corrélation des comptes de liaison (18)

25 REPORTING ET CONSOLIDATION Quelques applications du « reporting » Suivi des résultats des sections sur une saison sportive Situation globale de lensemble du club ou édition de « résultats » personnalisés pour les responsables de chacune des 50 sections sportives.

26 REPORTING ET CONSOLIDATION Quelques applications du « reporting » Edition de « Résultats » personnalisés pour la cinquantaine dUnités Rattachées au Service des Coopératives

27 REPORTING ET CONSOLIDATION Avantages de ce procédé - Automatisation des taches : une fois créés, les tableaux se remplissent tout seul. - Simplicité : la création de ces tableaux requiert uniquement une bonne connaissance du logiciel « Microsoft Excel ». - Souplesse : les tableaux évoluent rapidement en fonction des besoins et nouvelles activités de lEPA. - Pilotage de lEPA : le reporting permet deffectuer des études micro (par entité) ou macro (consolidation) et davoir tous les mois une situation complète de lEPA. - Exportable : possibilité dimplanter le logiciel dans les UG pour répondre à des besoins spécifiques (ex : CSAM, SDC,…)


Télécharger ppt "Fonctionnement comptable Du C.S.C.M.B.. VUE GLOBALE DU CSCMB Architecture Le Cercle Sportif et Culturel de la Marine à Brest (CSCMB) est constitué, au."

Présentations similaires


Annonces Google