La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

À l’époque de la Nouvelle-France, Vers 1745

Présentations similaires


Présentation au sujet: "À l’époque de la Nouvelle-France, Vers 1745"— Transcription de la présentation:

1 À l’époque de la Nouvelle-France, Vers 1745
La Seigneurie À l’époque de la Nouvelle-France, Vers 1745 Cahier de l’élève Nom: ____________________________ Par: Caroline Gagnon Corporation du Manoir des Jésuites de Cap-de-la-Madeleine

2 La Ville de Trois-Rivières compte sur vous!!!
Mise en contexte À l’occasion de son 375e anniversaire, la Ville de Trois-Rivières veut faire connaître son histoire à sa population et aux touristes. En 1745,Trois-Rivières est le siège du gouvernement de Trois-Rivières et est au cœur de la Nouvelle-France. Le régime seigneurial s’étend à tout son territoire. Votre groupe-classe a le mandat de réaliser une bande dessinée expliquant divers aspects de la vie dans une seigneurie. Chacune des équipes travaillera sur un thème précis de la vie des seigneurs et des censitaires pour ensuite rassembler le tout et présenter cette époque de l’histoire à la population. La Ville de Trois-Rivières compte sur vous!!! Seigneurie Territoire dont le propriétaire est soit un indivudu, soit une communauté religieuse. Censitaire Agriculteur ou habitant exploitant une censive. Seigneur Il est le propriétaire de la seigneurie.

3 Tâche 1: Recréer le paysage d’une seigneurie
Appel aux petits détectives! Les indices de la page 4 te permettront de replacer correctement les bâtiments et les mots ci-contre. Consignes: 1- Détache et observe attentivement le plan de la page 5. 2- Découpe les images ci-contre. 3- Lis attentivement les indices de la page suivante. 4- Place les images et les mots au bon endroit sur le plan. Deuxième rang Premier rang

4 Document 1: La chasse aux indices
3 7 5 1 Le seigneur devait faire construire un moulin, souvent près du manoir, pour qu’il soit accessible à tous. La commune devait aussi permettre aux animaux de boire. Le manoir est situé entre le 1er et le 2e rang, au centre de la seigneurie. Le manoir est la grande demeure du seigneur. 6 4 Toutes les familles habitant la seigneurie devaient se construire une maison et cultiver leur bout de terre 8 2 La commune est une longue bande de terre où chacun pouvait envoyer paître ses animaux Le premier rang, celui qui longe le cours d’eau, est le premier à être peuplé. Ensuite, on ouvre le 2e rang (les rangs sont des chemins et ils subdivisent la seigneurie). L’église se trouve à proximité du cours d’eau et peut lui faire face. Le seigneur cède une partie de son domaine pour sa construction.

5 el Pour cette étape, tu dois reconstituer un plan illustrant la division des terres et l’emplacement des bâtiments. Pour ce faire, tu devras d,abord répondre à des questions. Légende: : : : : :

6 Ce que je sais... Et ce que je voudrais savoir!
Maintenant que tes déductions t’ont mené à localiser chacun des bâtiments et le bétail: Écris le nom des bâtiments dans la légende de ton plan. Dessine avec un crayon de couleur les divisions des terres (les censives) exploitées par des censitaires et le propriétaire. Utilise ta logique! (N’oublie pas d ’ajouter cette information à ta légende). Explique pourquoi tu as choisi le type de division que tu as tracé. ____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________ Y a-t-il des éléments de ton plan qui te font penser à des choses que tu connais, que tu as déjà vues? Lesquelles? Pourquoi? _____________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________ Qu’est-ce qui t’intrigue? Note quatre questions concernant le plan de la seigneurie à propos desquelles tu aimerais avoir les réponses. 1.___________________________________________ 2.___________________________________________ 3.___________________________________________ 4.___________________________________________

7 Tâche 2: étudier le mode de vie d’une seigneurie
Pour cette partie, vous devrez former des équipes de quatre personnes. Chacune des équipes aura un thème précis à exploiter. Vous devrez choisir deux aspects de ce thème pour les représenter en forme de bande dessinée. Deux élèves de l’équipe feront la bande dessinée sur l’aspect A et les deux autres sur l’aspect B La communication est donc très importante afin qu’il n’y ait pas de répétitions. Thème1: Les droits et devoirs du seigneur et du censitaire Thème 2: La vie d’un habitant (censitaire) Thème 4: Les bâtiments: emplacement, utilité et importance Thème 3: Le travail des habitants selon les saisons Thème 5: Division et attribution des terres

8 Thème 1: Les droits et devoirs du seigneur et du censitaire
DOCUMENT 1 Les devoirs du seigneur Lorsqu’un seigneur se voyait attribuer une seigneurie, il avait le devoir, tout d’abord, de tenir feu et lieu. Cela signifie qu’il devait construire un manoir et que ce manoir devait être habité par lui-même ou par un représentant. Étant responsable du peuplement en Nouvelle-France, il devait distribuer des terres à chaque personne qui en faisait la demande. Il devait aussi construire un moulin pour que les colons puissent moudre les grains. DOCUMENT 2 Les droits du seigneur Il y avait bien sûr des avantages à être propriétaire d’une seigneurie. En effet, le premier banc à droite dans l’église était réservé à la famille du seigneur. Il s’agit d’un droit honorifique. Le seigneur percevait des droits onéreux, tels le cens (une poule, un chapon ou un sol (monnaie) et des rentes (20 sols par arpent de front). DOCUMENT 4 Les droits du censitaire Les droits de l’habitant de la seigneurie sont directement en lien avec les devoirs du seigneur. Le censitaire se voyait concéder une partie du sol( une terre) et il a le droit d’ accès à un moulin. DOCUMENT 3 Les devoirs du censitaire Le censitaire recevait une terre gratuitement de la part du seigneur et devait remplir des obligations: - construire sa maison - cultiver sa terre faire moudre les grains au moulin seigneurial et payer l’utilisation en farine - payer ses redevances annuelles (cens et rentes) faire partie de la milice participer aux quelques jours de corvées ordonnés par le seigneur, souvent pour entretenir les routes.

9 Thème 2: La vie d’un habitant (censitaire)
DOCUMENT 3: L’habillement Les hommes et les femmes habitant les seigneuries étaient tous vêtus essentiellement de la même façon. L’homme portait une chemise de coton blanc avec une veste, des pantalons de laine qui descendaient en bas des genoux qu’on appelait culottes et des bas de laine. La femme, de son côté, s’habillait d’une chemise de coton blanc, d’un corsage avec manches, une jupe de laine, un jupon, d’un tablier et des bas de laine. Les souliers, autant pour les hommes que les femmes, étaient soit des chaussures de cuir, soit des sabots de bois. L’hiver, les mocassins étaient préférés. DOCUMENT 2 Le menu d’un habitant L’agriculteur et sa famille se nourrissaient des produits de leur terre. Le pain était la base de l’alimentation. Il était fait à partir de la farine obtenue du blé moulu. Le potager et quelques arbres fruitiers fournissaient les fruits et légumes (pommes, prunes, petits fruits, navets, choux, oignons, pois). Les pommes de terre étaient cultivées, mais ne faisaient pas partie de l’alimentation. On croyait que c’était seulement bon pour nourrir les animaux. L’élevage d’animaux, la chasse et la pêche fournissaient les produits laitiers, les oeufs, la viande, le poisson. DOCUMENT 1 La maison du censitaire coffre caveau foyer Buffet table Le foyer prenait place au centre de la maison. En effet, avec les rudes hivers canadiens, toutes les pièces devaient profiter de la chaleur du foyer. De plus, l’utilisation du poêle était déjà généralisée à cette époque, Le mobilier se restreignait à quelques lits, une table, un nombre de chaises égal au nombre de personnes dans la famille, un buffet pour ranger la vaisselle, un coffre pour les vêtements et, sous la galerie, un caveau (garde-manger) qui était plus frais que le reste de la maison afin de mieux conserver la nourriture. DOCUMENT 4 Les autres bâtiments de l’habitant. L’habitant construisait d’autres bâtiments que sa maison afin de mettre sa terre en valeur. Cet agriculteur avait habituellement une grange pour entreposer le foin et l’outillage, et une étable pour les animaux de pâturage. Certaines familles possédaient aussi leur propre four à pain ou encore une petite laiterie pour transformer et entreposer les produits laitiers.

10 Thème 3: Le travail des habitants selon les saisons
DOCUMENT 3 L’automne Pendant cette saison, les hommes rentrent les animaux dans les bâtiments, emmagasinent du bois pour le chauffage, retournent la terre afin qu’elle ne soit pas trop compacte lors du gel et font boucherie. Faire boucherie signifie tuer des animaux pour avoir de la viande à manger pendant l’hiver. C’est aussi lors de cette saison que les habitants ont à payer leurs redevances au seigneur. DOCUMENT 1 Le printemps Lorsque la neige disparaît, les agriculteurs doivent se remettre au travail des champs. Ils redressent d’abord les clôtures qui ont été endommagées par le poids de la neige. Ils sortent ensuite les animaux des bâtiments pour les envoyer paître. Finalement, ils retournent la terre des champs avec une charrue pour ensuite semer. DOCUMENT 4 L’hiver L’hiver marque la fin des travaux agricoles. Les hommes et les femmes ont des activités d’une autre nature pendant cette saison. Les hommes vont couper du bois pour le chauffage. Du coup, ils défrichent et agrandissent ainsi les champs. Ils se mettent parfois aussi à la fabrication de meubles. Les femmes filent la laine et fabriquent des vêtements ainsi que des couvertures. C’est pendant cette saison que toute la famille se repose un peu, reçoit, par exemple, les parents et les amis, joue aux cartes ou encore aux dames. DOCUMENT 2 L’été En attendant que les graines semées au printemps poussent, les hommes s’affairent à la construction, la réparation ou simplement l’entretien des bâtiments (grange, étable). Les femmes et les enfants s’occupent du potager.Toute la famille travaille aussi à couper le foin pour en faire des meules et, dans la deuxième partie de l’été, à récolter les céréales. On utilise une faucille ou une faux pour faire cette récolte. faucille

11 Thème 4: Les bâtiments: emplacement, utilité et importance
DOCUMENT 2 Le moulin banal En Nouvelle-France, le moulin banal, sous le droit seigneurial, était le moulin où tous les censitaires ou sujets de la seigneurie étaient obligés de porter ou d’envoyer moudre leurs grains. D’ailleurs, au Canada, sous le régime français, il n’y avait pas de boulangers dans les campagnes. Dans cette Nouvelle France, les seigneurs disaient à leurs censitaires: la construction d’un moulin coûte cher, je ferai ces dépenses, mais, en retour, vous devrez faire moudre vos grains à mon moulin. Nous voyons très souvent des seigneurs condamnés à l’amende ou à d’autres peines pour avoir négligé de tenir leurs moulins en bon ordre. Parfois même, des censitaires eurent la permission de faire moudre leurs grains à d’autres moulins parce que le moulin seigneurial n’était pas en ordre. Source: DOCUMENT 1 L’église Le seigneur réservait habituellement une terre pour la fabrique pour y construire l’église et le presbytère. La religion était présente dans la vie de tous les jours. Le catéchisme était un livre important. Le perron de l’église servait de lieu de rencontre et de discussion, après la messe du dimanche . DOCUMENT 4 Autre emplacement: la commune Lorsqu’un nouvel habitant arrivait, sa terre n’était souvent pas prête à l’agriculture et à l’élevage. L’habitant avait donc besoin d’un endroit où envoyer ses animaux pendant qu’il défrichait sa terre. La commune, définie comme un lieu d’usage commun, servait à cette fin. Sa forme était souvent une mince bande de terre près d’un cours d’eau. D’après J. - Edmond Roy, Histoire de la seigneurie de Lauzon. dans GrandQuebec.com. DOCUMENT Source: Le manoir seigneurial Le seigneur canadien n’était pas riche. Son manoir était tout simplement une grande maison en pierres des champs, unies les unes aux autres par du bon mortier. Il n’avait qu’un étage avec de nombreuses fenêtres afin d’y faire entrer le soleil. Cet étage contenait la grande chambre qui était le lieu où se tenait généralement la famille, le salon, la salle à manger et la chambre à coucher du seigneur. La cuisine était généralement installée dans une dépendance attachée au manoir. Les autres membres de la famille et les domestiques avaient leurs chambres dans les mansardes. Le seigneur n’avait pas l’obligation d’y habiter toute l’année mais le système suppose que les censitaires (les habitants de la seigneurie) sont tenus d’acquitter leurs cens et rentes au manoir et non dans un autre endroit. Si le manoir n’existe pas ou si le manoir est inhabité, les résidants ont le droit de ne pas respecter leurs obligations. D’après J - Edmond Roy, Histoire de la seigneurie de Lauzon. dans GrandQuebec.com

12 Thème 5: Division et attribution des terres
DOCUMENT 3 La forme rectangulaire Le découpage des terres en longues bandes rectangulaires est particulièrement bien adapté aux impératifs géographiques, puisqu'il facilite les relations entre voisins et procure de multiples accès au fleuve qui constitue la principale voie de communication à l'époque. Les terres sont suffisamment grandes (habituellement 3 arpents par 30 arpents) pour assurer une certaine aisance aux familles des habitants. Source: DOCUMENT 1 26 Pointe-du-Lac 27 Saint-Maurice 27a Saint-Étienne 28 Trois-Rivières (fiefs) 29 Cap-de-la-Madeleine 30Champlain 31Batiscan DOCUMENT 4 L’attribution Les terres de la Nouvelle-France pouvaient être concédées (mais pas données) à des seigneurs par le roi lui-même ou par son représentant dans la colonie: l’intendant. Le roi demeurait donc le propriétaire de toutes les seigneuries. Les seigneurs de Nouvelle-France n’étaient pas nécessairement nobles. Ils pouvaient être du clergé, de l’armée ou, plus rarement, des habitants d’origine. Fleuve Saint-Laurent DOCUMENT 2: extrait du site Le Chemin du Roy (www.lecheminduroy.com) «Au début du 18e siècle, le réseau routier n’occupe qu’une infime partie du vaste territoire de la Nouvelle-France. Il existe bien des rangs et des bouts de route dispersés ça et là, mais aucune voie ne relie encore la capitale, Québec, à Montréal. C’est en 1706 que le Conseil supérieur prend la décision de construire une route qui longe le fleuve, là où se trouvent les habitations. Grâce à ces «corvées du Roy», le grand voyer Eustache Lanouiller de Boisclerc peut entreprendre les travaux en Au terme du chantier, en 1737, le Chemin du Roy fait 7,4 mètres de largeur et s’étire sur 280 kilomètres, à travers 37 seigneuries. Le chemin du Roy est alors la plus longue route aménagée au nord du Rio Grande. Le chemin du Roy va servir au courrier et aux voyageurs qui utilisent pendant un siècle et demi des calèches, des diligences, des malle-postes et des carrioles d’hiver. Il y aura jusqu’à 29 relais. Parmi les plus fréquentés à cause de leur localisation : Berthier, où le repas de midi est toujours servi, Trois-Rivières, pour un arrêt nocturne, et Deschambault. Au galop des chevaux, on pouvait faire le voyage en deux jours! Aujourd'hui, la route 138 emprunte, dans sa plus grande part, l’ancien tracé, de Saint-Augustin-de-Desmaures à Repentigny, en passant par Trois-Rivières. Le chemin du Roy, c’est le frère terrestre du fleuve Saint-Laurent. Avec lui, en le suivant tout du long, il est la grande voie de transport de l’histoire du Québec, avec ses paysages et son patrimoine fascinant. Il est la voie toujours vivante de la Nouvelle-France au 21e siècle.»

13 Thème travaillé: _____________________________________________
Noms: ___________________ Encercle: Équipe A ou Équipe B Aspect choisi: ______________________ Informations retenues: ________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________________

14 Tâche 3: La bande dessinée .
Avec toutes les informations que tu as recueillies, tu es maintenant en mesure de réaliser une courte bande dessinée expliquant un aspect de la vie dans une seigneurie. En premier lieu, tu devras faire un plan de travail. Ensuite, ton enseignant(e) te remettra un carton où tu pourras faire ta bande dessinée. Certains documents de ce cahier seront aussi à coller sur ton carton. Pour la forme de la bande dessinée, tu peux: 1) Dessiner l’événement et décrire les faits dans un rectangle en haut 2) Faire parler les personnages de ton dessin. Une petite maison d’habitant était située ... Voilà ... ... Plan de travail Quel sera le titre de ta bande dessinée? __________________________________________________ Quel événement (aspect) vas-tu représenter? Quels seront les personnages impliqués dans ta représentation? ___________________________________________ Croquis

15 Traces laissées (Tâche 4)
Brouillon Noms: __________________ __________________ Titre: Collecte d’informations p.13 Collecte d’informations p13 Collecte d’informations Traces laissées (Tâche 4) Plan p.5 Traces laissées (tâche 4)

16 TÂCHE 4: Les traces laissées….
Activité informatique Afin de compléter l’oeuvre de ton carton, tu dois ajouter l’image d’une trace du régime seigneurial dans notre société actuelle. Plusieurs vestiges de ce mode de vie sont encore visibles dans la région. À toi de les découvrir!!! (Idéalement, la trace trouvée devrait être en lien avec l’aspect que tu décris dans ta bande dessinée.) Voici des mots-clés qui permettront de guider ta recherche dans un moteur de recherche(Google, Yahoo,…): Manoir Seigneurie Moulin Censitaire Traces Nouvelle-France Église Division des terres Régime seigneurial Patrimoine Tu peux bien sûr utiliser d’autres termes que tu as vus dans les documents de ton cahier. Tu peux donc chercher ces mots seuls ou encore en combiner deux ou plusieurs afin d’affiner ta recherche. Demande l’approbation de ton enseignant(e) avant d’imprimer ton image. Une fois que ton image est imprimée et découpée, colle-la à l’endroit prévu sur ton carton. Ensuite, rédige un court texte sous ton image afin d’expliquer en quoi cet élément du présent fait référence au régime seigneurial. Pssst!!! Si tu repères quelque chose près de chez toi, tu peux toujours aller prendre une photo!

17 Qu’as-tu appris? Suite à tes lectures et à tes productions (plan et bande dessinée), es-tu en mesure de répondre à tes questions de la page 6? Si tu manques d’informations, fais des recherches sur Internet! 1.______________________________________________________________ ______________________________________________________________ 2.______________________________________________________________ 3.______________________________________________________________ 4.______________________________________________________________

18 Lexique (définitions basées sur le dictionnaire le Petit Robert 2004.)
Arpent: Ancienne mesure agraire égale à une superficie de 3419m2. Bâtiment: Construction servant à loger des hommes ou à abriter des animaux ou à entreposer des objets. Calèche: Voiture à quatre roues, découverte, tirée par des chevaux. Carriole: Voiture d’hiver montée sur des patins et tirée par des chevaux. Catéchisme: Livre contenant les instructions quant aux principes de la foi chrétienne. Caveau: Petite cave servant à l’entreposage des aliments. Cens: Redevance fixe que l’habitant payait au seigneur. Censitaire: Le propriétaire d’une censive. Censive: Nom donné à la terre d’un censitaire. Colon: Cultivateur d’une terre, agriculteur.

19 Lexique (suite) Commune: Lieu, généralement situé près d’un cours d’eau, accessible à tous les habitants de la seigneurie pour envoyer paître les animaux. Dépendance: Bâtiment annexe Diligence: Voiture tirée par des chevaux et servant à transporter des voyageurs. Domaine: Partie de la seigneurie appartenant au seigneur. Fabrique: Institution gérant les biens de l’Église locale ou paroissiale. Faucille: Instrument tranchant muni d’une lame d’acier recourbée en demi-cercle, fixée à une poignée de bois. Elle sert à couper les céréales, l’herbe. Malle-poste: Ancienne voiture des services postaux. Manoir: Habitation du seigneur. Mansarde: Chambre dont un mur est en pente. Milice: Troupe de réserve de l’armée.

20 Lexique (suite) Moulin: Bâtiment abritant l’appareil servant à moudre les grains. Nouvelle-France: Nom donné aux possessions françaises du Canada jusqu’à leur cession à l’Angleterre en 1763. Presbytère: Habitation du curé. Rang: Type de peuplement rural, comprenant un alignement d’exploitations agricoles s’étendant sur la longueur en bandes parallèles perpendiculaires à un cours d’eau. Une route. Redevances: Somme d’argent qui doit être payée à échéances déterminées. Rentes: Produit qu’une personne est tenue de verse à une autre personne, souvent sous forme de redevances. Seigneur: Propriétaire d’une seigneurie. Seigneurie: Territoire dont le propriétaire est soit un individu soit une communauté religieuse. Voyer: Officier chargé des voies publiques (routes).


Télécharger ppt "À l’époque de la Nouvelle-France, Vers 1745"

Présentations similaires


Annonces Google