La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

URBANISME. RÉSIDENTIEL / RURALITÉ Les réalités Lien entre la démographie et la géographie Sentiment dappartenance chez les jeunes Donner le même nom.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "URBANISME. RÉSIDENTIEL / RURALITÉ Les réalités Lien entre la démographie et la géographie Sentiment dappartenance chez les jeunes Donner le même nom."— Transcription de la présentation:

1 URBANISME

2 RÉSIDENTIEL / RURALITÉ

3 Les réalités Lien entre la démographie et la géographie Sentiment dappartenance chez les jeunes Donner le même nom à la 132 Augmentation de la qualité de vie de quartier par le développement des commerces locaux Positionnement de la Ville de Lévis : la ville est-elle urbaine ou rurale ?

4 Les forces Les cours deau (fleuve et rivières); La présence du fleuve et de plusieurs rivières constitue un atout majeur qui commande une très grande vigilance; La situation géographique face à la Ville de Québec; Espace pour le développement;

5 Les forces (suite) Proximité des services ( écoles, pistes de ski de fond, etc.) ; Milieu à dimension humaine – vie de quartier; O n trouve sur le territoire des activités agricoles, industrielles, urbaines, de services; Prix des maisons et taxes foncières;

6 Les faiblesses Absence de « places » avec mobilier urbain favorisant la sociabilité; Absence de trottoirs urbains qui favoriseraient la circulation piétonne.

7 Les occasions à saisir Favoriser limplantation de petits commerces plus spécialisés dans les différents secteurs de Lévis et les faire connaître puisquil est difficile de concurrencer les centres de Québec; Encourager la vie de quartier qui existait déjà dans les ex-municipalités tout en développant un sentiment dappartenance à la nouvelle ville;

8 Les occasions à saisir (suite) Favoriser une gradation pour maintenir le secteur commercial en équilibre; Unifier le nom des journaux locaux ;

9 Les occasions à saisir (suite) Faire la promotion des vieux secteurs et y faciliter limplantation de petits commerces; Freiner létalement urbain aux extrémités du territoire et vers lautoroute 20 (bruit et pollution);

10 Les occasions à saisir (suite) Afin de préserver le plus darbres matures possible, augmenter la largeur réglementaire des nouveaux lots en secteur boisé; Prévoir la possibilité daménager des logements parentaux.

11 COMMERCIAL – INDUSTRIEL – INSTITUTIONNEL

12 Les réalités Augmenter les équipements extérieurs (bancs, aménagements paysagers) sur les sites des centres commerciaux pour encourager la clientèle piétonnière à sarrêter.

13 Les forces Proximité des grands centres commerciaux de Sainte-Foy.

14 Les faiblesses Peu daménagement paysager près des centres commerciaux (absence darbres); La proximité des centres commerciaux (rive nord) ne favorise pas limplantation de ceux-ci à Lévis.

15 Les occasions à saisir Les grandes surfaces; On croit que les grandes surfaces commerciales ont un effet désastreux sur les petits commerces Attirer des services gouvernementaux ou autres centres de service.

16 Les occasions à saisir (suite) Favoriser limplantation dentreprises de transformation agroalimentaire dans les parcs industriels; Près de lautoroute 20, favoriser limplantation dentreprises davantage reliées à des activités dentreposage quà des activités industrielles.

17 RÉCRÉOTOURISTIQUE

18 Les réalités Augmenter les équipements culturels et sportifs pour renforcer le lien dappartenance et la visibilité de la Ville; Faire connaître lexistence des équipements culturels de la Ville (salles de spectacle, équipes de hockey, etc.) Faire connaître lexistence des équipements naturels, le fleuve, les Chutes de la rivière Chaudière, la rivière Etchemin, etc.

19 Les faiblesses Peu de restaurants (autres que fast food); Entrée de la Ville peu accueillante au sud des ponts.

20 Les occasions à saisir Au point de vue touristique : adopter une vision plus globale; Attirer les touristes de Québec comme complément à leur séjour en leur offrant quelque chose de différent : patrimoine historique, religieux, militaire, archéologique (plus de 9000 ans dhistoire), activités agrotouristiques, pôle financier (Desjardins);

21 Éclairer les immeubles visibles de Québec qui offrent une architecture intéressante (exemple : églises); Construire un centre sportif

22 Travail dimage et promotion à faire; La Ville devrait être identifiée à un projet mobilisateur comme un événement majeur récurrent;

23 CULTURE ET SYMBOLE

24 Les réalités Faire ressortir le fleuve comme étant un symbole important pour établir un sentiment dappartenance territorial à la Ville de Lévis ; Prévoir une « Fête conviviale » pour renforcer le sentiment dappartenance ; Regrouper les éléments didentification communs ;

25 Il existe une méconnaissance importante des équipements, attraits et de lhistoire de la Rive-Sud, par exemple, salles de spectacle, orchestre symphonique, les sites patrimoniaux, etc.) ; Le nom des rues est extrêmement important pour créer le sentiment dappartenance.

26 AGRICULTURE

27 Les réalités Faire ressortir la réalité de la cohabitation entre la ruralité et le secteur agricole par le développement harmonieux des activités agricoles.

28 Les forces Le milieu agricole fait en sorte que les résidents du milieu urbain ont accès rapidement à un environnement champêtre.

29 Les occasions à saisir Harmoniser les secteurs agricoles et urbains (exemple : la production agricole orientée vers la culture maraîchère); Faire la promotion des producteurs agricoles, comme à lÎle dOrléans; Favoriser limplantation dentreprises de transformation agroalimentaire dans les parcs industriels.

30 ENVIRONNEMENT - ESTHÉTISME

31 Les réalités Hausser le niveau de lesthétisme plus particulièrement pour le tronçon boulevard de la Rive Sud entre les ponts et le quartier Lauzon. Ce boulevard doit être à dimension plus humaine et doit considérer autant le piéton que lautomobiliste (trottoirs, aménagements paysagers, embellissement général, notamment des enseignes);

32 Revoir la qualité de laffichage le long de la Route 132 et de lautoroute Jean- Lesage.

33 Les forces Arbres, boisés et espaces verts; La proximité des boisés a été un atout dans le choix dun milieu de vie. On réalise cependant que cette richesse demeure précaire du fait que peu de boisés sont des propriétés publiques;

34 La politique de larbre devrait être adoptée par la Ville; il est suggéré de rendre accessibles à la population des conseils sur la préservation, lentretien et la plantation darbres.

35 Les faiblesses Laffichage le long de lautoroute 20 ainsi que sur le boulevard de la Rive- Sud et ailleurs sur le territoire constitue une pollution visuelle à laquelle on devrait porter une attention particulière; Laffichage en bordure de lautoroute 20 dégrade le paysage; Esthétique à améliorer sur les artères commerciales.

36 Les occasions à saisir Protéger les rives du fleuve et des rivières et favoriser les accès publics;

37 Lévis – ville de nature, cest possible, à la condition de se donner les moyens (réglementaires ou financiers). Des arbres devraient être plantés près des voies publiques. Des places et autres aménagements devraient être prévus;

38 Protéger les crêtes rocheuses pour éviter les problèmes dérosion, de déboisement, de vues, etc.

39 VISION DAVENIR

40 La création de la nouvelle Ville de Lévis, suite à la fusion, implique lintégration déléments communs, mais aussi le maintien de particularités.

41 À cet effet, le développement dun sentiment dappartenance et de fierté devient primordial pour élaborer un cadre de vie reflétant à la fois le respect des individus et de son milieu de vie.

42 À cet égard, lidentification déléments rassembleurs permettra datteindre les buts visés; ces derniers sont notamment les suivants :

43 Renforcement de la perception du rôle important du fleuve St-Laurent comme milieu de référence, didentification territoriale et la protection de ses rives pour permettre un développement orienté vers son accès par lensemble des citoyens;

44 Protection des milieux naturels à la fois urbain, rural et agricole pour favoriser le maintien et le développement de la qualité de vie.


Télécharger ppt "URBANISME. RÉSIDENTIEL / RURALITÉ Les réalités Lien entre la démographie et la géographie Sentiment dappartenance chez les jeunes Donner le même nom."

Présentations similaires


Annonces Google