La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Par Lacan Arnaud et Rémi Lipari AVANT LE TÉLÉPHONE En 1667, un physicien anglais ( Robert Hooke) transcrit : "en employant un fil tendu, j'ai pu transmettre.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Par Lacan Arnaud et Rémi Lipari AVANT LE TÉLÉPHONE En 1667, un physicien anglais ( Robert Hooke) transcrit : "en employant un fil tendu, j'ai pu transmettre."— Transcription de la présentation:

1

2 Par Lacan Arnaud et Rémi Lipari

3 AVANT LE TÉLÉPHONE En 1667, un physicien anglais ( Robert Hooke) transcrit : "en employant un fil tendu, j'ai pu transmettre instantanément le son à une grande distance et avec une vitesse sinon aussi rapide que celle de la lumière, du moins incomparablement plus grande que celle du son dans l'air".Robert Hooke Ce principe fait allusion au téléphones à ficelle. Ils sont constitués par deux rouleaux de carton avec le fond fermé par une membrane avec une ficelle fixée au centre pour les raccorder. (téléphone à ficelle : appareil

4 Le conduit acoustique En 1782 un moine, Dom Gauthey, démontre à l'académie des sciences une mémoire parlant "d'un moyen de communiquer entre deux endroits très éloignés." Il a l'idée d'exploiter la propriété acoustique des tubes qui transmettent les sons de l'une à l'autre de leurs extrémités. Dom Gauthey est à l'origine des tubes acoustiques qui vont se répandre rapidement dans les châteaux et maisons bourgeoises. L'appareil est constitué de deux embouts en bois raccordés par un tube dont la longueur peut atteindre des dizaines de mètres. L'appel du correspondant s'effectue en soufflant dans l'embouchure d'un embout avec un petit sifflet. La conversation s'établit ensuite en portant l'embout alternativement de l'oreille à la bouche.

5 Le nom et le principe du téléphone Le terme "téléphonie" apparaît en France en 1850 dans le dictionnaire universel des sciences de Bouillet : "art de correspondre à de grandes distances à l'aide du son. M. Sudre a proposé une méthode de téléphonie qui a été appliquée avec succès à la guerre et à la marine. Il emploie à cet effet trois notes de musique données par le clairon, le tambour ou le canon et les combine en leur attribuant une valeur analogue". Et c'est un français, Charles Bourseul, employé des Télégraphes, qui publie en 1854 et pour la première fois au monde, une note sur la possibilité de transmettre électriquement la parole : "imaginez que l'on parle près d'une plaque mobile, assez flexible pour ne perdre aucune des vibrations produites par la voix, que cette plaque établisse et interrompre les communications avec une pile : vous pourrez avoir à distance une autre plaque qui exécutera en même temps les mêmes vibrations". Tout le monde à l'époque en rit énormément et c'est pourtant sur ce principe qu'un américain réussira à faire fonctionner un téléphone 22 ans plus tard ! Pour ses travaux visionnaires, Charles Bourseul sera quand même élevé au grade de Chevalier de la Légion d'Honneur et terminera sa carrière comme Directeur des Télégraphes du Lot.Charles Bourseul

6 Le téléphone de Bell L'invention du téléphone est attribuée Alexandre Graham Bell. On lui connaît plusieurs précurseurs, dont : Alexandre Graham Bell En France, Charles Bourseul, agent du télégraphe pose le principe du téléphone. Philippe Reis, dans une déclaration à la Société de physique de Francfort-sur-le-Main, prononce le mot « téléphone » le 26 octobre Aux États-Unis, l'italo-américain Antonio Meucci aurait précédé Bell de 16 ans. Le téléphone a été exploité commercialement aux États-Unis dès 1877 et, en France dès En 1912, on compte 12 millions de postes téléphoniques dans le monde dont 8 millions aux États-Unis. Il y avait un abonné pour 12 habitants aux États-Unis, 1 pour 71 en Grande- Bretagne et dans l'Empire Allemand et 1 pour 183 en France.

7 Le téléphone manuel À ses débuts, le réseau téléphonique est entièrement manuel. L'appel d'un correspondant est effectué de la façon suivante : l'abonné décroche son téléphone ; ce dernier provoque la chute d'un volet annonciateur dans le central, et parfois l'allumage d'un voyant ; une opératrice répond à l'abonné, note le numéro du correspondant à appeler ; si le correspondant dépend du même central, la connexion avec l'abonné se fait en « local » ; sinon, l'opératrice appelle une autre opératrice chargée du central de rattachement de la personne appelée ; lorsque l'appelé est joint, les opératrices mettent en relation les deux abonnés. Le bouton d'appel a été progressivement remplacé par une magnéto. Son rôle est de produire une tension électrique destinée à faire chuter le volet annonciateur du central. L'avantage par rapport au bouton d'appel est la suppression d'une des piles présentes chez l'abonné dont l'entretien était particulièrement coûteux.

8 Le téléphone automatique Le téléphone automatique a été inventé par Almon Strowger, aux États-Unis vers Celui-ci, entrepreneur de pompes funèbres, soupçonnant les opératrices de privilégier son concurrent, voulait éliminer les opérations manuelles lors de l'établissement d'une communication. Le commutateur automatique sera testé en France dès 1912 à Nice. L'intérêt du téléphone automatique est d'appeler directement un correspondant sans passer par une opératrice. L'usager décroche son téléphone, et numérote à l'aide du cadran la série de chiffres identifiant son correspondant (son numéro de téléphone). Lors du passage à l'automatique en région parisienne, un numéro à trois chiffres a été associé à chaque central téléphonique. Les abonnés devaient composer ces trois chiffres, puis le numéro de leur correspondant. Toutefois, on garda longtemps l'habitude, en donnant son numéro, de donner le nom du central et non le numéro correspondant.

9 Le téléphone mobile La téléphonie mobile est née dans les années 1950 aux États-Unis. Les premiers réseaux nécessitaient l'allocation d'une fréquence par communication, et les secteurs géographiques étaient larges (peu d'abonnés par unité de surface). Par la suite, les réseaux cellulaires ont permis un usage plus rationnel des fréquences, augmentant ainsi de façon considérable les capacités des réseaux. Outre la communication téléphonique classique, le téléphone mobile a développé d'autres fonctionnalités telles que l'envoi de textes courts (short message service ou SMS), la photographie ou la vidéo numérique, l'accès au Web.

10 Les appareils

11 Le téléphone fixe Le téléphone se compose historiquement de 2 blocs : Un boîtier contenant les organes de transmission de la parole, très souvent un système de sonnerie pour signaler un appel et un cadran ou clavier permettant un dialogue avec le central téléphonique. Ce dialogue est effectué en composant le numéro d'un autre abonné. Le commutateur du central y répond en envoyant des tonalités d'acceptation, de refus ou d'acheminement. En France, la tonalité d'acheminement à été supprimée le 18 octobre 1996 à 23:00, en même temps que la numérotation est passée à dix chiffres ; Avec l'évolution de l'électronique HF et des techniques numériques, les téléphones d'intérieurs sont désormais sans fil. Un ou (plusieurs) combiné de taille réduite communique en numérique codé sur une porteuse UHF ou VHF avec une base reliée à la ligne téléphonique. Les téléphones peuvent être dotés d'écrans texte affichant diverses informations. Ils n'utilisent plus forcément le Réseau téléphonique commuté (RTC), et peuvent se connecter sur les réseaux IPv4 et IPv6 2.

12 Suite Avec l'évolution de l'électronique HF et des techniques numériques, les téléphones d'intérieurs sont désormais sans fil. Un ou (plusieurs) combiné de taille réduite communique en numérique codé sur une porteuse UHF ou VHF avec une base reliée à la ligne téléphonique. Les téléphones peuvent être dotés d'écrans texte affichant diverses informations. Ils n'utilisent plus forcément le Réseau téléphonique commuté (RTC), et peuvent se connecter sur les réseaux IPv4 et IPv6 2.

13 Le téléphone mobile Le téléphone mobile est un objet qui a permis à la base de téléphoner, mais qui a vite su acquérir de nouvelles fonctionnalités comme l'envoi de SMS, la photographie, la vidéographie, 3G (3ieme génération) Appel visiophonie, la transmission de données,... Sa fonction d'usage est la communication vocale mais le téléphone mobile permet aussi d'envoyer des messages succincts, désignés SMS. Avec l'évolution de l'électronique, le texte a pu être agrémenté d'images, puis de photographies, de sons et de vidéos. Des équipements embarqués associés à des services à distances permettent aussi de : Lire et rédiger des s Naviguer sur Internet Jouer Photographier et enregistrer des vidéos Écouter de la musique Regarder la télévision Assister à la navigation etc.

14 Suite Un code allant de quatre à huit chiffres le protège de l'utilisation frauduleuse, c'est le NIP (plus connu sous l'appellation franglaise code PIN). L'appareil est identifié sur le réseau grâce à un numéro unique, ce numéro IMEI pour International Mobile Equipment Identity est à donner à votre opérateur dans le cas de perte ou de vol de votre téléphone, cela lui permettra de bloquer l'utilisation de ce dernier au niveau national et international. Malheureusement, en général, les opérateurs ne peuvent bloquer que son utilisation sur le réseau national, faute de pouvoir le faire à l'échelle internationale. Aujourd'hui les téléphones portables ne se conçoivent plus sans accessoires : housses, coques interchangeables, cordons décoratifs, etc. L'une des tendances est celle des accessoires sans fil, comme les oreillettes ou les kits mains-libres de voiture. Le téléchargement de « logos » et de sonneries par le biais de numéros ou SMS surtaxés représente également un marché lucratif. Les mobiles peuvent être coulissants, à clapet ou tout simplement sans caches.

15 Suite

16 Noms importants Robert Hooke (18/07/1635-3/03/1703) est un des plus grands scientifiques expérimentaux du XVIIe siècle et donc une des figures clés de la révolution scientifique de l'époque moderne. En 1653, Hooke entra à Oxford où il a rencontré Robert Boyle dont il devient l'assistant. En 1660, il découvre la loi de Hooke d'élasticité, qui décrit la variation linéaire de tension avec l'extension. En 1662, Hooke est nommé démonstrateur à la Société Royale récemment fondée, il est responsable des expériences exécutées lors des réunions. En septembre 1664, il publie son livre, Micrographie, qui contient de nombreuses observations réalisées à l'aide de microscopes et de télescopes.

17 Noms importants 2 Charles Bourseul, né à Bruxelles en 1829 et décédé en 1912 à Saint-Céré, est un inventeur français. Employé de l'administration des postes et du télégraphe, il présente en 1854, dans un mémoire, une invention : un appareil pour converser à distance, le téléphone. Son rapport n'est pas pris au sérieux par ses supérieurs et son invention restera lettre morte. Vers 1854, l'italien Antonio Meucci réalise de son coté une ébauche de téléphone. C'est finalement Alexandre Graham Bell qui inventera le téléphone en En 1889, Charles Bourseul fut reconnu par la France comme le véritable inventeur du téléphone et sera élevé au grade de Chevalier de la Légion d'Honneur.

18 Noms importants 3 Alexandre Graham Bell (3 mars 1847 à Edimbourg - 2 août 1922 à Baddeck au Canada) est un inventeur britannique (naturalisé américain en 1882) qui est surtout connu comme étant l'inventeur du téléphone. Il a été lauréat de la Médaille Hughes en Bell a consacré sa vie à apprendre à parler aux sourds. Il était un spécialiste de l'élocution, on dirait aujourd'hui phonologue ou phoniatre.

19 FIN.


Télécharger ppt "Par Lacan Arnaud et Rémi Lipari AVANT LE TÉLÉPHONE En 1667, un physicien anglais ( Robert Hooke) transcrit : "en employant un fil tendu, j'ai pu transmettre."

Présentations similaires


Annonces Google