La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Dossier Clinique Informatisé Bois-Francs (Québec) Évaluation du Système dInformation Géronto- Gériatrique (SIGG) Dossier clinique informatisé (DCI) interdisciplinaire.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Dossier Clinique Informatisé Bois-Francs (Québec) Évaluation du Système dInformation Géronto- Gériatrique (SIGG) Dossier clinique informatisé (DCI) interdisciplinaire."— Transcription de la présentation:

1

2 Dossier Clinique Informatisé Bois-Francs (Québec) Évaluation du Système dInformation Géronto- Gériatrique (SIGG) Dossier clinique informatisé (DCI) interdisciplinaire et interétablissements : utilité perçue et utilisation en temps réel Étude financée par CIHR / IRSC YY Présentation: André Tourigny Unité de recherche en gériatrie - Université Laval Institut National de Santé Publique

3 2 Équipe de recherche André Tourigny (MD), (Unité de recherche en gériatrie – Université Laval – CHA Institut national de santé publique ) Diane Morin PhD, (Université Laval) Line Robichaud PhD, (Université Laval) Aline Vézina PhD (Université Laval) Pierre J. Durand MD (Université Laval); Lucie Bonin MD (RRSSS 04 Mauricie et Centre du Québec); Réjean Hébert MD ( Centre de recherche en gérontologie et gériatrie, Sherbrooke); Martin Buteau PhD (Université de Sherbrooke); Luc Mathieu DBA ( Centre dexpertise en géronto-gériatrie). Daniel Pelletier MPs et Any Bussière MPs (Unité de recherche en gériatrie – Université Laval – CHA)

4 3 Résultats –Inventaire et postes informatiques –Interactions Aînés - Ordinateur - Intervenant Entrevues daînés –Évaluation du système –Évaluation de la qualité de linformation Analyse des focus group & ainés et questionnaire postal –Utilité perçue –Utilisation –Évaluation des effets Analyses des focus-group, aînés et intervenants Plan de la présentation Quelques éléments de métho –Objectifs & préoccupations –Collecte de données Auprès des personnes âgées Auprès des intervenants, gestionnaires Autres données –Instruments de collecte de données

5 4 Quelques éléments de métho Objectif général: –Déterminer si l'utilisation du dossier clinique informatisé est une stratégie efficace pour soutenir le travail interdisciplinaire en réseau intégré de services (interétablissement) dans l'optique d'une meilleure réponse aux besoins des personnes aînées

6 5 Objectifs spécifiques: 1. Identifier les caractéristiques des clientèles ciblées (personnes aînées et aidants) et des utilisateurs visés (intervenants, gestionnaires) associées à lutilisation du dossier clinique informatisé 2. Identifier les caractéristiques de lenvironnement informatique (organisation physique, équipements, support et formation) associées à lutilisation du dossier clinique informatisé 3. Identifier les éléments du processus dintervention (procédé technique, type dinformation, relation thérapeutique) associés à lutilisation du dossier clinique informatisé 4. Identifier les résultats perçus par les personnes aînées, leurs aidants, les intervenants et les gestionnaires comme contribuant à une meilleure réponse aux besoins

7 6 Principales sources de données (1) Inventaire des postes de travail informatique + qq questions informelles Bases de données SIGG (extraction) Journalisation de la base de données Entrevues semi-dirigées auprès des aînés Entrevues en focus-group dintervenants et gestionnaires Questionnaire postal aînés Auprès des aînés intervenants gestionnaires Auprès des intervenants - gestionnaires quantitatives Analyses quantitatives sur les données et questionnaires qualitatives Analyses qualitatives sur les entrevues daînés et intervenants/gestionnaires INSTRUMENTSSUJETS APPROCHES MÉTHODOLOGIQUES

8 7 Principales sources de données (2) Inventaire des postes de travail informatique + qq questions informelles Bases de données SIGG- SIGG (extraction) Journalisation de la base de données Entrevues semi-dirigées auprès des aînés Entrevues en focus-group dintervenants et gestionnaires Questionnaire postal Début 2002 Avec la collaboration des responsables locaux des parcs informatiques INSTRUMENTS ENVIRONNEMENT

9 8 Principales sources de données (3) Inventaire des postes de travail informatique + qq questions informelles Bases de données SIGG (extraction) Journalisation de la base de données Entrevues semi-dirigées auprès des aînés Entrevues en focus-group dintervenants et gestionnaires Questionnaire postal Extraction finale en décembre 2002 Comprend tous les dossiers cliniques depuis limplantation du SIGG –Avec tous les formulaires –Les documents archivés Journalisation de toutes les entrées sur le SIGG INSTRUMENTS UTILISATION

10 9 Principales sources de données (4a) Inventaire des postes de travail informatique + qq questions informelles Bases de données -SIGG (extraction) Journalisation de la base de données Entrevues semi-dirigées auprès des aînés Entrevues en focus-group dintervenants et gestionnaires Questionnaire postal Entrevues auprès de 30 aînés (6 aidants présents à l entrevue) Sélection critériée parmi la clientèle( dossier actif, selon milieu de vie, perte dautonomie au SMAF, exposé à lordinateur ) Représentatif de lensemble des inscrits au SIGG INSTRUMENTS RÉACTIONS à lORDI et au DCI et RELATIONS avec lintervenant

11 10 Principales sources de données (4b) Inventaire des postes de travail informatique + qq questions informelles Bases de données -SIGG (extraction) Journalisation de la base de données Entrevues semi-dirigées auprès des aînés Entrevues en focus-group dintervenants et gestionnaires Questionnaire postal Questions fermées –Consentement libre et éclairé –Droit de retrait –Droit daccès à linfo –Confiance en la confidentialité –Intéressé par linfo à lécran –Dérangé par lutilisation du portable Questions ouvertes et commentaires –Réactions face au portable –Modifications apportées par lutilisation du SIGG –Avantages - Désavantages - Inconvénients –Différences dans la relation avec les intervenants & services INSTRUMENTS

12 11 Principales sources de données (4c) Caractéristiques des 30 personnes aînées interviewées

13 12 Principales sources de données (5) Inventaire des postes de travail informatique + qq questions informelles Bases de données -SIGG (extraction) Journalisation de la base de données Entrevues semi-dirigées auprès des aînés Entrevues en focus-group dintervenants et gestionnaires Questionnaire postal 3 entrevues de groupe = 21 personnes Février à mai 2002 Différentes professions et milieux INSTRUMENTS UTILISATION & UTILITÉ avantages - désavantages - contraintes

14 13 Principales sources de données (5) Inventaire des postes de travail informatique + qq questions informelles Bases de données -SIGG (extraction) Journalisation de la base de données Entrevues semi-dirigées auprès des aînés Entrevues en focus-group dintervenants et gestionnaires Questionnaire postal 3 entrevues de groupe = 21 personnes Février à mai 2002 Différentes professions et milieux INSTRUMENTS UTILISATION & UTILITÉ avantages - désavantages - contraintes

15 14 Principales sources de données (6) Inventaire des postes de travail informatique + qq questions informelles Bases de données -SIGG (extraction) Journalisation de la base de données Entrevues semi-dirigées auprès des aînés Entrevues en focus-group dintervenants et gestionnaires Questionnaire postal Questionnaire auto-administré, 150 questions, min. Pré-testés auprès de 5 personnes 85 répondants pour 187 questionnaires expédiés à lensemble des utilisateurs Mi-novembre 2001 à Janvier 2002 (2 rappels) INSTRUMENTS ENVIRONNEMENT & UTILISATEUR & UTILISATION & UTILITÉ & EFFETS

16 15 Principales sources de données (6) Inventaire des postes de travail informatique + qq questions informelles Bases de données -SIGG (extraction) Journalisation de la base de données Entrevues semi-dirigées auprès des aînés Entrevues en focus-group dintervenants et gestionnaires Questionnaire postal 16,5% hommes - 83,5% femmes (N=85) Âge: ans: 15,3% –40-49 ans: 36,5% –50 ans et +: 25,9 –Manquante: 2,4% 1è ligne: 69,4% - 2è ligne: 30,6% Expertise[ 40% Novice - 56,5% intermédiaire & avancé ] Utilisation du portable (n = 28) Oui: 32,2% Non: 67,9% Comparable Répondants versus Non-répondants INSTRUMENTS ENVIRONNEMENT & UTILISATEUR & UTILISATION & UTILITÉ & EFFETS

17 16 Grille de lecture: Extended.Seddon Model (Grille de lecture) Qualité du SYSTÈME: Environnement: -Inventaire et visites terrain -Système informatique - Entrevue de groupe - Questionnaire postal Qualité de INFO: - Commentaires daînés - Entrevues de groupe - Questionnaire postal UTILITÉ PERÇUE: - Questionnaire postal - Entrevues de groupe - Commentaires daînés SATISFACTION: - Entrevue de groupe - Questionnaire postal EFFETS: - Entrevues daînés - Entrevues de groupe - Questionnaire postal UTILISATION: - Journalisation - Questionnaire postal INTERACTION avec le SI: - Entrevue daînés - Questionnaire postal

18 Entrevue des aînés SOMMAIRE DÉTAILLÉ INTERACTION AVEC LE SI

19 18 Entrevues Aînés Consentement libre et éclairé (1/6) INTERACTION AVEC LE SI

20 19 Entrevues Aînés Consentement libre et éclairé (2/6) INTERACTION AVEC LE SI

21 20 Q10-21 Interactions (3/6) Client - Ordinateur - Intervenant INTERACTION AVEC LE SI

22 21 Q10-21 Interactions (4/6) Client - Ordinateur - Intervenant INTERACTION AVEC LE SI

23 22 Sommaire du point de vue des aînés (5/6) Questions ouvertes et commentaires –Changements relevés à la suite de l'introduction des ordinateurs, au niveau des interactions, des services, etc. –PAS DÉRANGEANT –PAS DE CHANGEMENT OU CHANGEMENTS MINEURS occasionnels dans lattention de lintervenant lors de lutilisation de lordinateur –SATISFACTION GÉNÉRALE FACE AUX SERVICES –Préoccupations du client relativement à lutilisation de lordinateur et au partage des informations contenues dans son Dossier Clinique informatisé –FAIS CONFIANCE –CURIOSITÉ LIMITÉE FACE À LORDINATEUR –ASSURÉS DE LA CONFIDENTIALITÉ –IMPRESSION GÉNÉRALE DEFFICACITÉ –SE SENTENT VALORISÉS –UN PEU DÉPASSÉS «on utilise des instruments modernes pour nous donner des soins» INTERACTION AVEC LE SI

24 23 Sommaire du point de vue des aînés (6/6) Avantages - Désavantages - Inconvénient Questions ouvertes et commentaires (suite) –Avantages - Désavantages - Inconvénients Pas davantage pour soi - Ne voit pas dinconvénient Tout est là Disponible à tous Identifier-répondre aux besoins Moins derreurs Clair - précis - efficace Moins de répétition Plus facile pour eux Sauve du temps Plus dinformation Meilleure coordination Suivis plus serrés «Ils [ les intervenants ] savent où ils vont…» On voit quils se parlent INTERACTION AVEC LE SI

25 24 Point de vue des intervenants - utilisateurs du SIGG Constats préliminaires variables Les conditions dutilisation et lutilisation sont variables –Selon la fonction-profession exercée et besoins dinformation –Selon les milieux & services –Selon les formulaires –Selon les besoins dinformation face à la situation ou moment dintervention Disparités quant au lieu: au domicile au bureau, à lunité; 1ère ligne - 2è ligne - CHSLD Les espérances ( investissements et attentes ) sont importantes quant à la contribution du SIGG pour réaliser le travail. Les ratés du système sont un irritant majeur. Conditions variables en termes de: –Facilités/bénéfices directs et intégration individuelle dans lorganisation du travail –Vitesse du réseau et irritants (les ratées du système et différences entre les points de services) –Niveaux de compétence personnelle et soutien –Outil en développement (=> passage dune version à lautre) INTERACTION AVEC LE SI

26 25 Inventaire des postes de travail informatique - SIGG (début 2002) Quelques 110 appareils répartis dans les différents établissements 71 de bureau - 39 portables Principalement Pentium II- et III sous Windows NT Version 3 du SIGG Qualités du système: Environnement

27 26 Postes de travail informatique (1/3) Matériel nest pas haut de gamme, mais satisfaisant. Disponible, mais demande parfois des adaptations –Se coordonner pour la disponibilité –Se déplacer –Sessions de travail morcelées. –Log IN et log Out Aspects matériels des postes de travail Disponibilité & Accessibilité Qualités du système: Environnement

28 27 Postes de travail informatique (2/3) Conditions convenables Ergonomie à améliorer pour laménagement des postes: –Plan de travail restreint –Beaucoup de fils –Mobilier peu ajustable Postes partagés et Unités = plus déléments dérangeants Aspects ergonomiques des postes Qualités du système: Environnement

29 28 Postes de travail informatique (3/3) Utiliser le clavier / dactylo Se familiariser avec linformatique (Windows…), avec procédures de sécurité, fonctionnalités du SIGG,, papier versus informatique ( Dédoublement / Parallèle) Mobilité: Saisie et lecture se font au poste de travail informatique Délais pour démarrage / activer / désactiver son accès aux dossiers et temps-réponses variables Ratés du système informatique Les critiques expriment des améliorations attendues ou espérées. Contraintes liées à lutilisation du médium quest lordinateur: –Clavier/souris & Moniteur Interfaces –Performance du SIGG Qualités du système: Environnement

30 29 Se familiariser avec les interfaces du SIGG Convivialité des interfaces du SIGG Se familiariser à linformatique Aux protocoles de sécurité (mots de passe) Naviguer entre logiciels et formulaires Assimiler les différents formulaires Assimiler les fonctionnalités Qualités du système: Environnement On se familiarise de plus en plus avec lutilisation dun ordinateur. On apprécie travailler à lordinateu r On trouve bien commode certains boutons: la reproduction, le copie-coller, … en autant quil y ait pas trop détapes!

31 30 Formation et soutien La formation est évaluée positivement, mais avec certaines réserves Transfert des apprentissages doit être soutenu par des formules dappoint adaptées aux besoins. Des membres du personnel (de soutien, collègues) développent une expertise et procurent du soutien. Le soutien technique est attendu, mais résout généralement les problèmes. Attention à la convivialité pour les développeurs: –Éviter les changements de fonctionnalités assimilées –Éviter les multiples étapes pour certaines opérations –Consulter les utilisateurs Qualités du système: Environnement

32 31 Évaluation du système informatique (1/2) Qualités du système –Rapide (comparativement aux archives…) –Sécure / Traçabilité / contrôle des erreurs –Convivialité de certaines fonctions très appréciées = Interfaces informatisés + Connectivité mais le système en soi est plus sécuritaire que le mode papier. Le courriel Le copie-coller Les raccourcis et Le bouton de reproduction Qualités du système: Système Informatique

33 32 Évaluation du système informatique (2/2) Qualités du système Avantages concurrentiels Informatique vs Papier Environnement de travail intégré ( Lotus Notes = Courriel adresses + calendrier + dossiers + demandes ) Environnement de collaboration (dossiers & communication = notes évolutives ) Les qualités sont relatives aux attentes et à linvestissement nécessaire pour obtenir le résultat correspondant aux attentes. Qualités du système: Système Informatique

34 33 Évaluation du système dinformation (1/2) Qualité de linformation Qualités de linformation

35 34 Évaluation du système dinformation (2/2) Qualité de linformation Qualités de linformation

36 Utilisation du -SIGG CLIENTÈLE AU SIGG Utilisation du SIGG et interdisciplinarité Utilisation des formulaires

37 LA CLIENTÈLE AU SIGG

38 37 Nombre de personnes ayant un dossier -SIGG actif 1 selon l'âge et l'année ** pour 8 mois 10 jrs 1 actif = au moins une écriture au dossier et pour laide, au moins une écriture ou lecture au dossier

39 38 Nombre de personnes ayant un dossier -SIGG actif 1 en gestion de cas selon l'âge et l'année ** pour 8 mois 10 jrs 1 actif = au moins une écriture au dossier et pour laide, au moins une écriture ou lecture au dossier

40 39 Proportion de la population ayant un dossier SIGG actif 1 selon l'âge en actif = au moins une écriture au dossier et pour laide, au moins une écriture ou lecture au dossier

41 40 Proportion de la population ayant un dossier SIGG actif 1 en gestion de cas selon l'âge en actif = au moins une écriture au dossier et pour laide, au moins une écriture ou lecture au dossier

42 41 Nombre de personnes de 65 ans et + ayant un dossier SIGG actif aux serv. 1 ière ligne par année ** pour 8 mois 10 jours 1 actif = au moins une écriture au dossier et pour laide, au moins une écriture ou lecture au dossier

43 42 Nombre de personnes de 65 ans et + ayant un dossier SIGG actif 1 aux serv. 2 ième ligne par année ** pour 8 mois 10 jours 1 actif = au moins une écriture au dossier et pour laide, au moins une écriture ou lecture au dossier

44 43 UTILISATION DES FORMULAIRES DU SIGG Identification Demande de service Décision Cessation de services Évaluation multiclientèle –SMAF et ISO-SMAF Profil médicamenteux –Liste des médicaments Profil évolutif Notes évolutives Plan dintervention (PI) Plan de services individualisé (PSI)

45 44 Nombre de demande pour les 65 ans et + par année ** pour 8 mois 10 jours

46 45 Proportion des dossiers actifs en gestion de cas ayant au moins un SMAF complet ou incomplet par année pour les 65 ans et + ** pour 8 mois 10 jours

47 46 Score médian des SMAF incapacité complet et par dimension pour les dossiers actifs en gestion de cas (65 ans et plus) ** pour 8 mois 10 jours

48 47 Nombre de PSI et de personnes en ayant au moins 1 et % des dossiers actifs en gestion de cas avec au moins 1 PSI, par année pour les 65 ans et + ** pour 8 mois 10 jours

49 48 Nombre de note évolutive, de dossier avec une NE et % des dossiers actifs en gestion de cas avec une note évolutive, par année pour les 65 ans et + ** pour 8 mois 10 jours

50 UTILISATION DE LINFORMATION DU SIGG INTER-SERVICES INTERDISCIPLINARITÉ

51 50 Lectures 1ère et 2è ligne interdisciplinaire PIVOT Proportion de lectures 1ière ligne interdisciplinaires en dedans de 30 jours décritures NE pivot Proportion de lectures 2ième ligne interdisciplinaires en dedans de 30 jours décritures NE pivot Au 25 janvier 2002

52 51 Écritures SMAF au PIVOT Proportion de lectures 1ière ligne interdisciplinaires en dedans de 6 mois décritures SMAF au pivot Proportion de lectures 2ième ligne interdisciplinaires en dedans 6 mois décritures SMAF au pivot Au 25 janvier 2002

53 52 Lectures 1è-2è lignes PSI au PIVOT Proportion de lectures 1ière ligne interdisciplinaires en dedans de 6 mois décritures PSI au pivot Proportion de lectures 2ième ligne interdisciplinaires en dedans de de 6 mois décritures 6 mois décritures PSI au pivot Au 25 janvier 2002

54 53 Utilité perçue (avantages) Utilité perçue

55 54 Vue densemble des effets selon le questionnaire postal (N = 85)Effets

56 55 Effets standardisation des outils (4.2)Effets

57 56 Effets Coordination (3.9) ils savent où ils vont … ils ont tout linfo: … tout est là…Effets

58 57 Effets Perspective globale de soins (3.9)Effets

59 58 Effets Qualité de linformation (3.9)Effets

60 59 Effets Interdisciplinarité (3.7) Quand jai des difficultés, je peux demander à mes collègues. Le bon service - À la bonne personne - par la bonne personne Au bon moment au bon endroit. On voyait bien que lintervenant savait que linfirmière était passée… On pourrait plus sen passer… tas ça au bout des doigts. Il peut le prendre quand ça dérange pas… On sait quà lhôpital, ils lutilisent pas autant… Des fois, ça serait utile. On saurait mieux ce quil y a de changer…Effets

61 60 Ne plus se rendre aux archives Accès à lensemble des dossiers et leur acheminement rapide et assuré; Fonctions informatiques appréciées: –courriel, boutons de raccourcis, copie- coller/reproduction, moins de duplications –(saisie des informations du client, reproduction de formulaires,… Meilleur contrôle des opérations – (ex. Notes évolutives portées au dossier accessibles aux autres intervenants) Effets Productivité Efficience (3.1)Effets

62 61 Continuité (3.7)Effets

63 62 Effet Qualité des décisions cliniques (3.7) Les participants aux entrevues soulignent que le SIGG apporte des informations pertinentes 2 / 3 des répondants au questionnaire postal voient un apport du SIGG pour la qualité des décisions cliniques et une plus grande rapidité dadaptation des PI et PSIEffets

64 63 Hypothèse 1 Pas dérangeant Confiantes / Sécurisées face à la confidentialité Pas dimpact négatif dans la relation avec lintervenant Voient des avantages à lutilisation du DCI pour lintervenant et quelques uns pour eux-mêmes Impression générale defficacité, communication entre intervenants, cohérence Valorisées par lutilisation dinstruments modernes 1. Les personnes aînées et leurs aidants perçoivent que lutilisation du DCI ne modifie pas négativement leur relation avec lintervenant ou encore quelle offre des avantages.

65 64 Hypothèse 2 Le nombre lectures et écritures augmentent en rapport avec la perte dautonomie du client (au SMAF) Le nombre de lectures et écritures augmente en rapport avec le nombre de formulaires dévaluation complétés (Évaluation multi-clientèle) 2. Les caractéristiques des clientèles visées (personnes aînées et leurs aidants; y compris niveau dautonomie, exposition antérieure) mettent en évidence que le DCI est davantage utilisé pour des problématiques complexes requérants plusieurs intervenants et plusieurs services.

66 65 Hypothèse 3 Les utilisateurs intermédiaires et avancés démontrent plus de satisfaction relativement aux qualités du système Lutilité perçue varie entre les 1ère ligne versus 2è ligne (pertinence clinique) Les critiques expriment un désir clair de bonifier constamment le SIGG et de ladapter aux besoins des usagers. Les critiques expriment un niveau dattentes élevées. 3. Les caractéristiques des utilisateurs visés (intervenants et gestionnaires en fonction de leur expérience, habiletés, etc.) qui expliquent lutilisation du DCI sont modifiables et ne remettent pas en cause la pertinence du DCI.

67 66 Hypothèse 4 Les appareils, tout en nétant pas haut de gamme, répondent aux exigences de fonctionnement. Nécessitent un renouvellement pour suivre lévolution des exigences des logiciels utilisés (ex. Lotus Notes - SIGG). Les performances du réseau (fiabilité & vitesse) et la convivialité de certains fonctionnalités et formulaires affectent lutilisation du SIGG. Les aspects ergonomiques des postes de travail informatiques pourraient faire lobjet daméliorations et suscitent quelques malaises. La formation et le soutien technique et professionnel sont appréciés et demandent à être soutenus ou augmentés pour répondre aux besoins. 4. Les caractéristiques de lenvironnement informatique (organisation physique, équipements, support, formation) à lintérieur des milieux de soins qui expliquent lutilisation du DCI sont modifiables et ne remettent pas en cause la pertinence du DCI.

68 67 Hypothèse 5 Les aînés ne sont pas dérangés par lutilisation dun ordinateur Double défi pour les professionnels et intervenants: –assimiler les outils dévaluation et autres formulaires, et –la technologie sous-jacente à leur informatisation Adaptation des contenus des divers formulaires aux besoins des interventions de deuxième ligne et aux besoins de différentes professions 5. Les facteurs liés au processus dintervention identifiés comme pouvant contraindre lutilisation du DCI sont modifiables de sorte quils ne remettent pas en cause la pertinence du DCI.

69 68 Hypothèse Influence positive du SIGG sur le travail interservices et la collaboration interdisciplinaire Perspective globale de soins et la standardisation des outils sont améliorées avec le SIGG Apports relatifs au niveau de la Qualité de linformation –Globalement positif –Utilité relative selon le moment du processus dintervention: Effet mitigé de lutilisation du SIGG en regard de la productivité et lefficience 6. Le recours au DCI est perçu comme contribuant à améliorer la continuité, la coordination et la globalité des soins, ainsi que la productivité (économie de temps, moins de duplication) et assure une meilleure standardisation des outils dévaluation utilisés en pratique clinique, une meilleure qualité de linformation (concordance, accès en temps réel, précision), et à prendre des décisions cliniques mieux éclairées.

70 69 CONCLUSION Il est important de rappeler que le DCI est un outil relativement nouveau, particulièrement dans son utilisation auprès dune clientèle longue durée. Le DCI est une stratégie efficace pour soutenir le travail interdisciplinaire et interservices La majorité des utilisateurs ont une opinion positive du DCI et avancent des suggestions pour laméliorer.

71 70 fin

72 71 Échantillonage pour entrevues PA


Télécharger ppt "Dossier Clinique Informatisé Bois-Francs (Québec) Évaluation du Système dInformation Géronto- Gériatrique (SIGG) Dossier clinique informatisé (DCI) interdisciplinaire."

Présentations similaires


Annonces Google