La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Bilan des espèces exotiques envahissantes et des stratégies de gestion à la Réunion.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Bilan des espèces exotiques envahissantes et des stratégies de gestion à la Réunion."— Transcription de la présentation:

1 Bilan des espèces exotiques envahissantes et des stratégies de gestion à la Réunion

2 1 – Chiffres clés de létat des lieux réalisé 2 – Actions exemplaires en cours et programmées 3 – Limites et priorités daction identifiées Sommaire

3 1 – Chiffres clés de létat des lieux réalisé

4 Introductions nombreuses et croissantes Introduites > indigènes > 2000 espèces végétales introduites (vs 835 indigènes) rythme des introductions espèces de vertébrés introduits ± pérennes : 22 oiseaux, 16 mammifères, 14 reptiles, 2 amphibiens, 11 poissons. Nombreuses espèces dinvertébrés établit : 120 ravageurs des cultures, 3 fourmis, 6 gastéropodes, 2 crustacés... Forte proportion de pestes majeures mondiales 50 espèces végétales envahissantes majeures (niveau 5 selon léchelle dinvasivité). 18 espèces de vertébrés ayant un impact avéré ou potentiel. Invertébrés peu documentés : Hoplochelus marginalis, Aedes spp. Solenopsis geminata, Achatina spp., Euglandina rosea…

5 Impacts écologiques marquants Obetia ficifolia étranglés par Hiptage benghalensis © C. LAVERGNE © E. BONNAUD © M. SALAMOLARD Chat prédateur du pétrel de Barau

6 © CBNM - C. LAVERGNE © S. BARET Lutte surtout contre les pestes végétales Programmes soutenus par collectivités et Europe Domaine forestier par lONF depuis ENS (6000 ha) par des associations depuis Ennemis des cultures par FDGDON. Lutte très coûteuse et insuffisante 2 M / an sur le domaine forestier (ONF 2007) pour restaurer 1 ha de forêt tropicale humide de basse altitude (Sigala 1999) pour arracher 70 tonnes dHedychium sur 1 ha (INVABIO 2005).

7 État des recherche, réglementation, stratégie Recherche importante depuis les années thèse et plus de 30 publications de programmes de lutte biologique depuis Réglementation peu efficace Il nest pas interdit dimporter une espèce en bon état de santé (sauf listes de quarantaine et arrêté de lutte obligatoire). Il nest pas interdit dintroduire une espèce exotiques dans le milieu naturel (sauf gibier/aquaculture). Stratégie et coordination encore insuffisantes Comité des invasions créé en 2003 (DIREN). Stratégie Réunionnaises pour la Biodiversité (DIREN 2005). Réseau dacteurs important, mais non coordonné.

8 2 – Actions exemplaires en cours et programmées

9 Actions en cours… Recherche Programme ALIENS (CNRS) : impact des rats sur les écosystèmes insulaires (ANR ). Programme Écosystèmes Tropicaux (UR + MNHN & CBNM) : interactions trophiques multispécifiques dans les îles du SO océan Indien (MEDD ).. Veille scientifique et technique Groupe Technique Invasions Biologiques CSRPN (DIREN). Cahier des charges « Cellule de Veille et dIntervention contre les Invasions » (Etat-Europe). Lutte Lutte menée par lONF sur le domaine (Région-Europe) ; Système de détection précoce et dintervention rapide sur le domaine forestier par lONF depuis 2003.

10 Actions en cours… Réglementation Application de la conditionnalité PAC-2003 par Arrêté Préfectoral n°3006 du 10 août BCAE Réunion (DAF). Proposition de listes d'espèces indésirables en vue dun arrêtés ministériels sur la base de lArt. L révisé CE. Communication-sensibilisation Exposition itinérante sur les nouvelles invasions végétales (ONF). Coopération régionale Programme Régional de Protection des Végétaux mis en œuvre par la COI (Europe-Etat-Collectivités ).

11 Actions en projet… Pérennisation du dispositif de suivi permanant de limpact de la lutte - suite INVABIO (État-Europe ?) Cellule de veille des invasions biologiques (État / Stratégie Réunionnaise pour la Biodiversité ?). Élaboration dune stratégie « espèces invasives » en priorité sur la flore (Parc National). Élaboration dune BD espèces envahissantes dans les ENS : moyens de lutte et efficacité (Département). Mise en œuvre de la lutte obligatoire sur les surfaces cultivées par la DAF (Plan de Développement Rural ). Pérennisation du dispositif de suivi permanant de limpact de la lutte - suite INVABIO (État-Europe ?) Cellule de veille des invasions biologiques (État / Stratégie Réunionnaise pour la Biodiversité ?). Élaboration dune stratégie « espèces invasives » en priorité sur la flore (Parc National). Élaboration dune BD espèces envahissantes dans les ENS : moyens de lutte et efficacité (Département). Mise en œuvre de la lutte obligatoire sur les surfaces cultivées par la DAF (Plan de Développement Rural ).

12 3 – Limites et priorités dactions identifiées

13 Formation & renforcement des capacités et des compétences Besoins de formations et doutils à lidentification, à lanalyse de risques, à la détection précoce. Manque de soutien des décideurs politiques et financeurs (moyens humains et financiers en baisse). Diffusion et échanges dinformations Aucune stratégie : diffusion et échanges ponctuels. Sensibilisation et prise de conscience Grand public, professionnels et élus peu sensibilisés. Aucune stratégie déducation et de sensibilisation. Absence de leadership politique local. Principales limites

14 Réglementation Aucune restriction à limportation, détention (sauf bulbul et gibier), au commerce ou transport intérieur hors du cadre sanitaire : « on ne peu pas interdire limportation dune espèce en bonne santé ». Aucun dispositif de contrôle à lutilisation locale des EEE : loisirs, aménagement des routes, agroforesterie, pastoralisme, diversification fruitières, lutte anti-érosion... Recherche scientifique Aucune stratégie et hiérarchisation des priorités. Animaux introduits et leurs impacts peu étudiés. Principales limites…

15 Gestion des invasions - Réseaux et actions peu coordonnées. - Gestion des animaux envahissants déficiente. - Efficacité et impact de la lutte peu ou non évalués. - Conflits dintérêts nombreux (truites, goyavier, ornementales, agroforesterie, pastoralisme…). - Certains milieux envahis non gérés (forêt semi-sèche). - Aucune priorisation par milieu ou espèce à léchelle de lîle. Infrastructure et équipements - Quarantaine insuffisante (moyens, personnel formé). - Absence dobservatoire des invasions. Principales limites…

16 1. Élaborer une stratégie de gestion globale des invasions adaptée aux spécificités régionales. 2. Renforcer le leadership politique : soutien collectivités, État-Europe, RUP ; simplifier les procédures ; financements plus ciblés. 3. Coordonner les réseaux et la gestion des invasions. 4. Mettre en place des outils et formations, et renforcer les capacité et compétences. 5. Adapter la réglementation ; 6. Créer un observatoire des invasions. Priorités dactions locales identifiées


Télécharger ppt "Bilan des espèces exotiques envahissantes et des stratégies de gestion à la Réunion."

Présentations similaires


Annonces Google