La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Population Active Population Active Evolution 2003-2004 : -1,0% 160 655 actifs Population Active Occupée Evolution 2003-2004 : -1,1% 124 733 actifs.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Population Active Population Active Evolution 2003-2004 : -1,0% 160 655 actifs Population Active Occupée Evolution 2003-2004 : -1,1% 124 733 actifs."— Transcription de la présentation:

1

2

3 Population Active Population Active Evolution : -1,0% actifs Population Active Occupée Evolution : -1,1% actifs Population Active Salariée Evolution : -2,3% actifs Source : INSEE (Enquête Emploi 2004)

4 Répartition de la population active occupée (par secteur en %) RGP 1999 Primaire7.2 Secondaire13.9 Tertiaire78.9 Source : INSEE (Enquête Emploi 2004)

5 Répartition de la population active occupée par secteur d'activité

6 Autres chiffres Demandeurs d'emploi Au 31/12/2004 : Source : Direction Départementale du travail, de l'Emploi et de la Formation Professionnelle. Taux de chomage 2004 : 22.4% Source : INSEE (Enquête Emploi 2004)

7 Evolution Annuelle des Prix MartiniqueMétropole ,2%+2,3% ,5%+2,2% ,8%+2,1% Source : Chambre de Commerce et d'Industrie de la Martinique

8 Evolution du SMIC (base 169h, en Euros) 1er JanvierMensuelHoraire ,276, ,117, ,097, 19 Source : Chambre de Commerce et d'Industrie de la Martinique

9 Commerce extérieur (En millions d'Euros) * Importations1 824,21 914,52 020,3 Exportations324,8340,7 339,2 Déficit commercial1 499,41 573,81 681,1 Taux de couverture17,8 % 16,8 % Premier partenaire : France Métropolitaine Source : Direction Générale des Douanes

10 Principaux Fournisseurs Source : Chambre de Commerce et d'Industrie de la Martinique

11 Principaux Clients Source : Chambre de Commerce et d'Industrie de la Martinique

12 Principaux Produits Exportés Source : Chambre de Commerce et d'Industrie de la Martinique

13 Transports aériens Trafic commercial Mouvements Avions Passagers >dont transit Frêt (tonnes) Source : Chambre de Commerce et d'Industrie de la Martinique

14 Transports maritimes (En Milliers de tonnes) Frêt maritime Marchandises débarquées Marchandises embarquées Total Source : Direction Départementale de l'Equipement

15 Richesse par habitant dans la Caraïbe

16

17 Chiffres Clés PIB régional : 5,5 milliards deuros PIB régional par habitant * : euros (63% moyenne nationale) PIB par habitant (indice Europe des 15 =100) : Martinique : 72 France : 114 Investissements : 1,1 milliard deuros Consommation Finale des Ménages : 5 milliards deuros Internautes : 27% des foyers ont un accès à Internet ( foyers) Population active occupée en 2000 : personnes Taux de chômage (juin 2002) : 22,3% (hommes : 19% / Femmes : 25%) Source : INSEE comptes régionaux des DFA et comptes nationaux

18 Les Entreprises Statistiques Répartition par Taille Situation des Entreprises Répartition de la valeur ajoutée brute par secteur en 1997 Répartition de la population active occupée par secteur d'activité

19 Statistiques Au 01/01/2004, on comptait entreprises à la Martinique L'effectif déclaré correspondant s'élevait à personnes Les entreprises sont de petite taille : 94 % ont moins de 11 salariés Elles sont concentrées dans la zone Centre (50%). La zone Nord Caraïbe est la plus défavorisée avec 8 % des entreprises. Le secteur des Services tient une place importante avec 56% des entreprises. Le Commerce représente 28% des effectifs. Globalement, il se crée un peu plus de entreprises par an Elles ont un taux de mortalité élevé : on compte 18% des entreprises actives après 5 ans contre 38% dans lHexagone. Source : CCIM / Fichier des Entreprises

20 Les grands secteurs L'Agriculture Tourisme Les Services Marchand Industrie

21 Lagriculture Surface Agricole utilisée, en 2000 : ha (soit 29% du territoire) Nombre dexploitations, en 2000 : Population agricole des exploitations : personnes Production agricole finale : 302 millions deuros dont 36 millions deuros de production animale dont 266 millions deuros de production végétale Répartition de la Surface Agricole Utilisée (%) Banane : 33,2 Canne à sucre : 9,2 Ananas : 2,0 Cultures Florales : 1,0 Cultures vivrières et maraîchères : 12,1 Vergers : 1,8 Parcours et landes productifs : 9,5 Prairies naturelles et artificielles : 23,8 Autres cultures : En 1998, la surface agricole utilisée de la Martinique représentait 31% du territoire de lîle. Les principales cultures sont la Banane, les cultures vivrières et maraîchères, la canne à sucre et lAnanas. La Direction de lAgriculture et de la Forêt estimait à le nombre dexploitations agricoles. Ces exploitations se caractérisent par leur faible superficie puisque majorité dentre elles (56%) ont entre 1 et 5 hectares. Il faut savoir quen moins de 10 ans plus dun tiers des exploitations agricoles a disparu. La population agricole est également en baisse puisque entre 1993 et 1997 elle est passée de personnes à personne soit une baisse de près de 53%.

22 Tourisme Visiteurs en 2001 : personnes dont : croisiéristes dont : touristes de séjour (restant + de 24 heures dans lîle) Nombre dentreprises touristiques : Capacité dhébergement : chambres Capacité hôtelière : 117 hôtels Coefficient doccupation des chambres, en 2000 : 62% Emplois dans le secteur : emplois journaliers Dépenses touristiques : 226,6 millions deuros Origine de la clientèle touristique : Hexagone : 86,3%; Europe (hors France) : 4,1%; USA : 0,5%; Canada : 0,4%; Caraïbe : 8,2%; Autres Pays : 0,5%.

23 Industrie Valeur ajoutée produite : 2,5 milliards de francs Nombre détablissements : (dont 151 de plus de 10 salariés) Effectif salariés : personnes Entreprises adhérentes à lAMPI* Agro-alimentaire : 43 Ameublement : 4 Auto, bateaux, accessoires : 2 Matériaux de construction : 20 Chimie, parachimie, dérivés : 15 Énergie : 2 Papier, carton, bois : 14 Travail des métaux : 15 * : Association regroupant des entreprises de transformation ayant un code APE industriel et un outil de production dune valeur nette > ou = à 1 million de francs

24 Les services marchand Chiffre daffaire, en 1996 : 5,5 milliards de francs Valeur Ajoutée Produite, en 1999 : 3 milliards de francs Investissements, en 1999 : 1 milliard de francs Effectifssalariés : personnes (hors hôtels et restaurants) Répartition des entreprises de services marchands non financiers (en %) Ent. Eff. CA Services aux entreprises 43,1 51,2 45,8 Services aux ménages 47,2 43,7 37,5 Activités Immobilières 9,7 5,1 16,8

25 Les Grandes Productions Agricole : bananes, canne à sucre, melon, fleurs, produits maraîchers Pêche et Aquaculture : poissons, crevettes deau douce Agro-alimentaire : rhum, jus de fruits, crush dananas, confitures, sucre Autres Industries : produits cosmétiques et dentretien Services : notamment aux entreprises Artisanat : bijoux en or,meubles créoles

26 L'Environnement des Entreprises La Demande Impôts et Taxes Incitations Fiscales & Financières Répartition des Infrastructures Télécommunication

27 La Demande Population de lîle au 08/03/99 : hab. Nombre de ménages : Touristes de séjour : personnes Revenu par habitant : euros (1997) Part de la Consommation finale* dans lutilisation des Ressources : 76,0 contre 64,6% pour la moyenne nationale * : ménages + administration Population de lîle au 08/03/99 : hab. Nombre de ménages : Touristes de séjour : personnes Revenu par habitant : euros (1997) Part de la Consommation finale* dans lutilisation des Ressources : 76,0 contre 64,6% pour la moyenne nationale * : ménages + administration

28 Impôts et Taxes Taux d'IS : 33,3% Taux moyen de TP : Martinique : 12% France : 14,7% Taux de TVA : Normal : 8,5% Réduit : 2,1% Octroi de mer : - Sur les imports:0; 2; 10; 15; 20; 25; 30; 40; 73 (principaux taux en %) - Sur la production locale : 0; 2; 7 A quelques particularités près, le dispositif fiscal applicable aux entreprises, actuellement en vigueur, est identique à celui appliqué dans le reste de la France. Le taux de l'IS est de 33,3% Au niveau de la fiscalité locale les taux de Taxe Professionnelle sont en moyenne moins élevées que dans le reste de la France : 12% contre 14,72 en Cette moyenne cache de grandes disparités entre les communes, puisqu'il varie de 0,6% à Rivière-Pilote à 14,9% à Fort-de- France. Vous devez savoir que le niveau de la TVA est moindre dans les DOM en raison d'un régime spécifique car la Martinique est considérée comme un territoire d'exportation par rapport à l'Hexagone. Le taux normal de TVA est de 8,5% et le taux réduit de 2,1% Par ailleurs, Il existe une taxe à la consommation spécifique dans les DOM, appelé Octroi de mer qui frappe indistinctement les produits qui arrivent sur l'île et ceux qui sont fabriqués localement. Les taux et les exonérations sont votés par le Conseil Régional et ce en fonction des produits. Les ressources collectées servent à alimenter le budget des collectivités locales.

29 Incitations Fiscales & Financières * Exonérations à 100% des charges patronales, dans la limite dun montant de rémunération égal au SMIC majoré de 30%, pour certaines entreprises (Loi dOrientation) * Aide à linvestissement (Défiscalisation) * Prime annuelle dégressive de frs/emploi créé, versée par lÉtat pendant 10 ans, pour les entreprises qui réalisent 70% de leur chiffre daffaires à lexportation * Primes régionales à la création dentreprises * Aides directes aux entreprises sur fonds DOCUP Loi dOrientation Secteurs concernés à 100% dans la limite dun montant de rémunération égal au SMIC majoré de 30% et quel que soit leur effectif : Industrie, Tourisme, Hôtellerie, Restauration, Presse, Production audiovisuelle, Énergies Renouvelables. NTIC, Pêche, Conchyliculture, Aquaculture, Agriculture. Secteur concerné À 50% : BTP. Défiscalisation : Réduction dimpôt équivalente à 50% de linvestissement pour les secteurs concernés par lancien dispositif Industrie, Tourisme, Hôtellerie, Transport, Plaisance, Artisanat, Logement, Concessions de Service Public, Audiovisuel, Énergies Renouvelables, Agriculture, Pêche, BTP Et pour les nouvelles activités suivantes : Rénovation dhôtels, Maintenance dans les secteurs éligibles, Moyens de transports maritime et aériens (si siège outremer) Investissements dacquisition de logiciels, NTIC, Conchyliculture, Aquaculture,Investissement dans les Entreprises en difficulté même si une aide fiscale a été déjà obtenue.

30 Répartition des Infrastructures Quelques Informations sur les Infrastructures Majeures de lîle : Port : 1 port de marchandises (dont un terminal à conteneurs) + 1 terminal de croisière + 1 terminal de transports inter-îles. Nombre de compagnies maritimes assurant la desserte : 14 Trafic en 1999 : a) Marchandises (in/out) : milliers de tonnes b) Passagers : 906 milliers de personnes, dont croisiéristes Aéroport : 1 aérogare passagers + une aérogare de fret + une zone daviation générale Nombre de compagnies assurant la desserte 9, dont 4 à destination de la Caraïbe et des Amériques Trafic en 2001 : Fret : tonnes Passagers : 1,624 millions Mouvements : Zones dactivité : A noter la création prochaine de deux nouvelles zones dactivité dédiées aux entreprises TIC une dans le Centre (Schœlcher superficie) et lautre sur la côte Nord-Atlantique ( superficie).

31 Répartition des Infrastructures

32 Télécommunication Les Infrastructures de télécommunications disponibles : ADSL RNIS 450 km de réseau de fibres optiques Point darrivée du câble sous-marin Americas II (technologie DWN / 4 fibres de 8x 2,5 Gbit/s) - Accès direct à linternational Accès Internet Haut débit (ADSL et Câble) Les acteurs : Opérateurs de téléphonie fixe : France Télécom, Outremer Télécom, XTS Opérateurs de téléphonie mobile : Orange, Bouygues Télécom, Outremer Télécom.

33 LAvenir Les atouts Les sources d'Inquiétudes Les perspectives de développement

34 Les atouts Facteur démographique, le niveau déducation et de formation Appartenance à lUnion Européenne : accès au marché, aux technologies et aux financements Dispositifs daides fiscales et sociales : défiscalisation, Loom, etc. Avancées dans le dialogue social Bon niveau déquipement grâce à limplication des acteurs publics dans le développement de lîle Mobilisation des responsables politiques et socio-économiques pour le développement de la Société de lInformation dans lîle.

35 Les sources d'Inquiétudes La conjoncture internationale et nationale (prix des hydrocarbures, baisse du trafic aérien) La forte concurrence des offres touristiques dans la Caraïbe Hausse du prix des billets davion

36 Les perspectives de développement Conquête du Marché Intérieur : Il s'agit de produire plus pour le marché local et chercher à satisfaire la demande intérieure et celle des touristes de séjour, notamment en produits agricoles et en produits agro-industriels Ouverture sur l'extérieur : Pour la Martinique et les entreprises martiniquaises, il s'agit de s'affranchir des contraintes de l'insularité (éloignement des grands centres de décision et d'information, taille de marché), grâce aux nouvelles technologies de l'information et de la communication, pour trouver les débouchés ou les partenariats techniques nécessaires à leur développement Positionnement d'excellence : Dans le contexte de globalisation et de Mondialisation que nous connaissons, il s'agit de chercher à être les meilleurs car seuls les meilleurs peuvent avoir accès au Marché. Aussi la mise en place de démarches qualités (certification) dans les entreprises est encouragée. Ces trois grandes orientations ont été déclinées en 1991, par les Chambre Consulaires qui ont participé à lélaboration du projet Confluences, mais elles restent d'une grande actualité dans le contexte actuel.


Télécharger ppt "Population Active Population Active Evolution 2003-2004 : -1,0% 160 655 actifs Population Active Occupée Evolution 2003-2004 : -1,1% 124 733 actifs."

Présentations similaires


Annonces Google