La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 DULBEA Cinquième partie : La politique économique.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 DULBEA Cinquième partie : La politique économique."— Transcription de la présentation:

1 1 DULBEA Cinquième partie : La politique économique

2 2 DULBEA Définition u Economie positive versus économie normative = Ce qui est et ce qui est désirable u Fonction des préférences des agents : –Gouvernements ( programme politique) –Electeurs –Interlocuteurs sociaux

3 3 DULBEA Objectifs de la politique économique u Changent dans le temps et dans lespace u Fonction du degré dintervention des pouvoirs publics dans léconomie u Politique économique nest pas Economie publique

4 4 DULBEA Objectifs de politique économique u Objectifs PE keynésienne –Croissance économique –Plein-emploi –Stabilité des prix –Équilibre de la balance courante u Autres objectifs –Distribution des revenus –Besoins collectifs –Disparités régionales –Croissance durable

5 5 DULBEA Instruments de politique économique u Outils à la disposition des pouvoirs publics et qui permettent dinfluer sur les résultats économiques afin datteindre les objectifs de politique économique –Instruments budgétaires, fiscaux et monétaires –Instruments microéconomiques u Connaissance des mécanismes économiques : politique économique est fonction des théories et vérifications empiriques

6 6 DULBEA La politique économique doit-elle être contrainte ? (Blanchard-Cohen) u Les politiques macroéconomiques sont-elles souhaitables ? –Correspondance entre objectifs déclarés et objectifs réels –Incertitudes sur les effets des mesures de politique économique

7 7 DULBEA Incertitudes et politique économique u Mécanismes budgétaires et monétaires : –Intensité : élasticités, multiplicateurs –Dynamique des ajustements –Modèles partiels –Exemple : même sénario macroéconomique testé par différents modèles de léconomie US : croissance de la masse monétaire de 4% supérieure au cours dune année t t Question : effet sur la croissance du PIB et autres variables macroéconomiques

8 8 DULBEA Croissance et politique monétaire selon douze modèles de léconomie US Source : Macroéconomie, Blanchard et Cohen, Pearson Education, 2001, p496

9 9 DULBEA Deux conceptions opposées (80) : Friedman et Modigliani u Milton Friedman ( Université de Chicago), école monétariste : les incertitudes, les anticipations des agents sont telles que la politique économique est inefficace u Franco Modigliani, MIT : connaissance incorporée dans les modèles macroéconométriques permet dadopter des politiques macroéconomiques pouvant aller jusquau « fine tuning » : des ajustements très précis des variables macroéconomiques u Actuellement, ces positions se retrouvent encore sur lefficacité ou la nécessité des politiques économiques, notamment sur lefficacité comparée des politiques microéconomiques et macroéconomiques. u Crise financière a remis à lordre du jour les politiques économiques

10 10 DULBEA Le Bureau fédéral du Plan organisme d'intérêt public qui réalise des études et des prévisions sur des questions de politique économique, sociale, environnementale et leur intégration dans une perspective de développement durable rassemble et analyse des données, explore les évolutions plausibles, identifie des alternatives, évalue les conséquences des politiques et formule des propositions. à la disposition du gouvernement, du Parlement, des interlocuteurs sociaux ainsi que des institutions nationales et internationales.

11 11 DULBEA Perspectives à moyen terme : projection macrosectorielle à moyen terme. permettant de baliser un « avenir possible et réaliste » de léconomie belge et de souligner les déséquilibres économiques pouvant persister à une échéance de 5 à 6 ans. Méthodes et instruments modèle macrosectoriel HERMES se compose de plus de 6000 équations et denviron 7000 variables. La taille relativement élevée du modèle sexplique par le degré de désagrégation considéré (16 branches dactivité et 15 postes principaux de consommation) le développement dun module détaillé pour les finances publiques. Pour une présentation détaillée du modèle, voir les Working Papers 5-00 et Working Papers

12 12 DULBEA

13 13 DULBEA Exemple dutilisation récente : les négociations en vue de la formation dun gouvernement u Mesurer leffet de –Transfert de compétences nouvelles aux régions –Réforme de la loi de financement u Introduction des nouveaux paramètres dans les modèles, sous différentes hypothèses : comparaison des résultats –Avant réforme et transferts –Après réforme et transferts

14 14 DULBEA Contraintes légales ou règlementaires u Politique économique européenne dans le cadre de lEuro : contrainte budgétaire du Pacte de Stabilité ( 3% du PIB maximum) u Statuts de la Banque Centrale Européenne : unique objectif est la maîtrise de linflation u Espace national et transnational : Belgique versus Europe des 27 et/ou Zone Euro

15 15 DULBEA 1 e Objectif : Plein-emploi u Jusque 73 : plein- emploi u Après 73 : chocs pétroliers 1 et 2, récession de 93 u Conjoncture et hystérèse des taux de chômage

16 16 DULBEA Evolution du taux de chômage Taux de chômage harmonisés Eurostat Femmes Total Hommes

17 17 DULBEA Chômage u Frictionnel : tx de chômage incompressible, mobilité sur le marché du taravil, inaptitude, comportements de recherche demploi (job search theory) Conjoncturel : fluctuations PIB autour de sa tendance fluctuations de lemploi et du chômage

18 18 DULBEA Emploi et conjoncture

19 19 DULBEA Emploi et cycle conjoncturel

20 20 DULBEA Chômage structurel u Déclin industriel : u Compensé par la croissance de lemploi de services dans un premier temps u Différences de qualification u Inadéquation de la demande et de loffre

21 21 DULBEA Offre de travail u Offre de travail = demande demploi u Demande de travail = offre demploi u Max Utilité(conso, loisirs) sc Revenu=w.H Offre = f + (w) L w

22 22 DULBEA Offre et demande de travail

23 23 DULBEA Taux de chômage « naturel » u Offre effective et offre potentielle u Chômage volontaire et involontaire –Salaire de réserve : chômage frictionnel et structurel –Le chômage naturel ne doit plus être « combattu »

24 24 DULBEA Critique de cette conception u Flexibilité des salaires –À la baisse –Salaire = t coût revenu individuel salaires Revenu national demande u Salaires et compétitivité externe : déflation compétitive u Chômage, salaires et syndicats

25 25 DULBEA u Système théorique étroit : –Arbitrage travail – loisir –Socio-économie u Rapport salarial : théorie de la régulation u Théorie économique dominante et politique économique –Réduction du coût du travail –Validation ? Evaluation ?

26 26 DULBEA Plein emploi et taux demploi u Offre de travail : relation entre quantités offertes de travail et salaire proposé sur le marché toutes autres choses restant égales par ailleurs. Des changements de comportement, de valeurs : accroissement de loffre : exemple activité féminine. LEurope est restée avec des taux de chômage élevés malgré une croissance importante de lemploi au cours des vingt dernières années u Taux demploi : mesure la capacité dune économie à offrir un emploi à lensemble de sa population en âge de travailler alors que le taux de chômage résulte de la différence entre les personnes désireuses de travailler étant donné les conditions socio-économiques et la demande de travail des entreprises. u Exemple Luxembourg versus France u Stratégie européenne pour lemploi : objectif daccroissement des taux demploi, indépendamment de la situation du chômage

27 27 DULBEA Inflation u Par la demande u Par les coûts u Spirale inflationniste u Anticipations inflationnistes u Hyperinflation

28 28 DULBEA

29 29 DULBEA NAIRU : reconnaissance de limpuissance Y NAIRU Y PE

30 30 DULBEA Inflation par les coûts (push) Énergie : brut et $ Matières premières : mat premières, produits agricoles et produits de première transformation INFLATION IMPORTEE Facteurs de production t Travail : salaires et prix t Part importante des coûts de production t Prix contrôlable t Capital : crédit : taux dintérêt

31 31 DULBEA u Spirale inflationniste : – p w p – si ajustement parfait : spirale u Anticipations inflationnistes : –Achats anticipés –Stockage u Hyperinflation –>1000% –Suppression de subventions –Déficit budgétaire financé par la création monétaire : équation de Fisher MV=PT –Spirale inflationniste Inflation auto-entretenue

32 32 DULBEA HYPERINFLATION

33 33 DULBEA Croissance économique u Taux de croissance du PIB (PNB) à prix constant (en volume) u Taux de croissance du PIB (PNB) à prix constant par habitant (Bien-être matériel) u Croissance et bien-être : développement durable u Croissance et développement : IDH Human development index (HDI) « A composite index measuring average achievement in three basic dimensions of human development-a long and healthy life, knowledge and a decent standard of living ».

34 34 DULBEA Croissance en chiffre

35 35 DULBEA

36 36 DULBEA

37 37 DULBEA 4.3 Politiques de croissance

38 38 DULBEA

39 39 DULBEA

40 40 DULBEA Contrainte extérieure

41 41 DULBEA Contrainte extérieure du contenu en importation dans la

42 42 DULBEA Contrainte de prix Importance du différentiel dinflation

43 43 DULBEA 4.3. Contrainte budgétaire u Déficit public et dette publique u Effets déviction et hausse du taux dintérêt u Diminution de lI et donc de la croissance u Diminution des recettes publiques ( tY) u Agravation du déficit et de la dette publique G Dette Pub i ΔY/Y T

44 44 DULBEA Contrainte budgétaire : déficits publics Source : OCDE

45 45 DULBEA u 5.1. Le carré magique : réalisation conjointe des 4 objectifs –Mais selon les situations initiales, certains objectifs seront complémentaires ou contradictoires : t exemple mesures de relace économique et équilibre extérieur seront complémentaires si il existe au préalable un surplus de la BOC, t mais seront contradictoires si il existe un déficit de la BOC 5. Relation entre objectifs

46 46 DULBEA 5.2. Objectifs complémentaires : croissance et emploi u Croissance et productivité u Contenu en emploi de la croissance –Faibles gains de productivité : forte croissance de lemploi –Forts gains de productivité : croissance faible de lemploi mais croissance du revenu par tête : golden sixties versus période actuelle u Croissance et délais dajustement u Croissance et environnement macro u Croissance et stabilisation du taux de chômage la loi dOKUN

47 47 DULBEA

48 48 DULBEA Entre emploi et croissance…

49 49 DULBEA = la productivité

50 50 DULBEA

51 51 DULBEA

52 52 DULBEA

53 53 DULBEA Loi dOKUN : tx chô et croissance

54 54 DULBEA

55 55 DULBEA Croissance, emploi et durée du travail u EMPLOI : nombre de personnes en emploi –Définition ? –Volume de travail = emploi*durée du travail u Durée du travail : –Durée effective du travail : t Temps plein/temps partiel –Durée conventionnelle à temps plein –Durée du travail annuelle, sur la carrière : t Crédit-temps t Formation t Compte épargne-temps

56 56 DULBEA u Evolution contrastée : u 1960 – 1980 : diminution de la durée conventionnelle/légale : –Durée hebdomadaire : 48 vers 40 –Congés : de 10 à 20 u 1980 jusque maintenant : –Développement du temps partiel : 30% des femmes en Belgique, 70% aux Pays-Bas u Contenu en emploi de la croissance : dépend de la durée du travail

57 57 DULBEA 5.5 Objectifs contradictoires ou conflit entre objectifs u La courbe de Phillips : corrélation entre taux de croissance du salaire nominal et variation du chômage u Constat statistique u Fonctionnement du marché du travail : tension entre offre et demande sur le marché u Lien entre prix et salaires / courbe de philips augmentée

58 58 DULBEA La courbe de Philips

59 59 DULBEA Déplacement de la courbe de Philips

60 60 DULBEA Courbe de Phillips à long terme

61 61 DULBEA

62 62 DULBEA

63 63 DULBEA Les instruments de la politique économique u Instruments de politique monétaire u Instruments de politique budgétaire et fiscale u Instruments de politique de change u Instruments et délais dajustement u Efficience des instruments

64 64 DULBEA Instruments de Politiques Monétaire u Instruments mis en œuvre par les autorités monétaires : –Banque Centrale –Indépendance des banques Centrales u Action sur les taux dintérêts –Taux dintérêt court terme – long terme –Effet Intérieur – Effet Extérieur u Action sur la liquidité u Open-market u Efficience

65 65 DULBEA

66 66 DULBEA 3. Instruments liés aux dépenses et aux recettes de lEtat

67 67 DULBEA 3.3. Instruments liés aux dépenses de lEtat u Investissements publics : infrastructures routières, portuaires, TGV… u Consommation publique : nombre et rémunération des fonctionnaires u Transferts de l Etat aux agents économiques : entreprises, ménages : exemple mesures prises en Belgique en 2009 dans le cadre des mesures anti-crises t réduction du précompte professionnel : subvention aux entreprises) t augmentation des allocations de chômage et extension du chômage tempoaire aux employés : transferts aux ménages

68 68 DULBEA 3.4. Instruments liés aux recettes de lEtat u Impôts sur les personnes physiques : stabilisateur économique via leffet redistributif ( mais fraude et évasion fiscale) u Impôts des sociétés u Impôts indirects : –TVA –Accises

69 69 DULBEA u Dévaluation et réévaluations u Contrôle des prix et des revenus u Instruments microéconomiques et politiques ciblées : exemple la relance sélective Autres instruments Instruments et délais dajustement

70 70 DULBEA Objectifs et Instruments u Multiplicité des Objectifs u Que faire en Inflation? u Que faire en Récession –Sans Inflation : Politique Budgétaire u Déficit Important du Compte Courant –Dévaluation ou politique déflatoire (diminution dY et donc de M) u Surplus du Compte Courant –Réévaluation (diminution de X et une relance de M)

71 71 DULBEA

72 72 DULBEA Chapitre XXX : Politique Keynésienne et politique Néolibérale u 1. Politique Keynésienne –Réduction de lamplitude des mouvements conjoncturels –Cycle économique : passer de ABC à DEF –Budgets cycliques: Deficit Spending récession Surplus haute conjoncture –Injection de pouvoir dachats dans léconomie

73 73 DULBEA

74 74 DULBEA Révolution Keynésienne Relancer léconomie par une action sur tous les postes de la demande finale + Intervention Etatique volontariste : tirer léconomie vers le haut Agir sur tous les grands postes de DF

75 75 DULBEA Action sur C

76 76 DULBEA Action sur les I (Ig + Ie + Ih) u Ig : Instrument privilégié de lépoque –Besoin élevé de grandes infrastructures –Niveau relativement bas de lEtat pour Ig u Ie : Relancer les Investissements des Entreprises : Recours au crédit via i bas –LEtat peut aider en investissant elle-même –Mesures fiscales : encourager lautofinancement u Ih : Cheap Money Policy + Etat –Aides à lachat de nouveaux logements (logement social) –Forte corrélation Ih et Ydh

77 77 DULBEA Action sur G u Budgets Cycliques : –Récession : Deficit Spending (G > T) –Situation de boom : Epargne (G < T) u Conclusion –Si Cycles Classiques : Politique Keynésienne –Situation de Dépression : Problèmes des contraintes traditionnelles (cf. infra) –Si déséquilibre structurels : politique keynésienne + mesures ciblées

78 78 DULBEA Crise Keynésienne : Déplacement de Phillips en Stagflation

79 79 DULBEA Politique Neolibérale u Fin des sixties : Baisse de rentabilité, essouflement du rapport salarial fordiste : partage des gains de productivité, consommation de masse, welfare state, relations collectives. u hausse du chômage (1975) et maintien des taux de chômage : hysteresis u Inflation et faible croissance u Difficulté Pol. keynésienne en Stagflation

80 80 DULBEA Politique Neolibérale –Politiques de la demande vers politique de loffre –Politiques macroéconomiques vers politiques microéconomiques –Politiquesmonétaires expansives vers politique monétariste restrictive u Fondements économiques et politiques –Mécanismes économiques –Choix de société : distribution du revenu et des gains de productivité

81 81 DULBEA Politique fiscale u Diminution de la « pression » fiscale pour relancer la croissance (J.B. Say : productivité de limpôt): – Pression fiscale Croissance u Illustration : Courbe de Laffer

82 82 DULBEA Courbe de Laffer t0 : Tx imposition = 0 ; Recettes fiscales = 0 B : 100% imposition, Yd = 0, Recettes fiscales = 0 De 0 à A : dRF/dt > 0. De A à B : dRF/dt < 0 A : Maximisation des recettes fiscales, tx imposition optimal Elasticité de limpôt

83 83 DULBEA Enchaînements économiques Diminution de la pression fiscale sur les ménages Ydh Mais Ydh est fonction également des transferts : prestations de sécurité sociale Propension marginale à importer : fuite à limportation Effet déviction (deuxième enchaînement) : financement des déficits et de la dette publique

84 84 DULBEA Diminution de limpôt sur les bénéfices Te Ssi lentreprise investit !

85 85 DULBEA Politique de lOffre : Supply-side policies Coûts de production : énergétiques et matières premières Coûts du capital : taux dintérêt Coût du travail : salaires+avantages salariaux +cotisations sociales Politiques de réduction des coûts se sont concentrées sur le coût du travail

86 86 DULBEA Mix de politique keynésienne et de politiques de loffre : théorie du déséquilibre w w L L p p Y Y

87 87 DULBEA Mix de politique keynésienne et de politiques de loffre : théorie du déséquilibre p Y w L p Y w L U U U

88 88 DULBEA Mix de politique keynésienne et de politiques de loffre : théorie du déséquilibre w w L L p p Y Y UU


Télécharger ppt "1 DULBEA Cinquième partie : La politique économique."

Présentations similaires


Annonces Google