La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Ministère de la Région Wallonne Analyse des ateliers ruraux 14 mai 2009 Unité d'Economie et Développement rural.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Ministère de la Région Wallonne Analyse des ateliers ruraux 14 mai 2009 Unité d'Economie et Développement rural."— Transcription de la présentation:

1 Ministère de la Région Wallonne Analyse des ateliers ruraux 14 mai 2009 Unité d'Economie et Développement rural

2 Organisation de la présentation 1.Introduction Situation actuelle et acteurs rencontrés 2.Informations pratiques aux agents de terrain -Sécuriser et informer les communes -Les éléments sur lesquels il faut attirer lattention -Les recommandations quils peuvent formuler Atelier dEllezelles

3 1. Situation actuelle (décembre 2008) 16 ateliers ruraux 13 sont à lusage dentreprises 3 sont occupés pour dautres activités 20 modules 18 occupés 2 non occupés (Froichapelle et Mont-de-lEnclus) 14 entreprises + 12 anciens entrepreneurs NB : une entreprise rencontrée a quitté latelier fin décembre 2008, et latelier a déjà un nouvel occupant depuis janvier entreprises actuellement hébergées 13 anciens entrepreneurs

4 1. Situation actuelle (décembre 2008) Mont-de-l'Enclus Ellezelles FlobecqMarchin Somme-Leuze Marche-en-Famenne Burg-Reuland Bertogne Attert Bertrix Froidchapelle Péruwelz Brunehaut

5 1. Acteurs rencontrés Lanalyse est réalisée sur base de contacts de terrain Quatre types dacteurs : –Entrepreneurs actuellement implantés (14) –Entrepreneurs précédemment implantés (12) –Agents communaux – Atelier occupé par entreprise(s) (10) –Agents communaux – Atelier utilisé à dautres fins (3) Atelier de Flobecq Atelier de Marchin

6 2. Sécuriser et informer A.Des difficultés à mettre en place ? - sans aucune difficulté (unanimité) : procédure clairement définie - pas de contraintes urbanistiques -pas de mécontentement de la part de la population B.Des risques pour le budget communal ? Opération blanche 8 communes / 9 ont fait un emprunt afin de couvrir leur part au financement du projet. Cet emprunt est entièrement couvert pour 7 de ces communes par le biais des locations. Les locations permettent également de financer les assurances et lentretien de latelier. Ce qui est également valable pour la commune nayant pas contracté demprunt. dans 89% des cas, limplantation dun AR est une opération blanche pour la commune durant la période dacquittement de ses dettes. (15/20 ans).

7 2. Sécuriser et informer B.Des risques pour le budget communal ? Occupation des infrastructures satisfaisante (74% des modules) Parmi les 23 modules : -11 : toujours été occupés par un entrepreneur sans interruption ; -6 : temps dinoccupation sont souvent courts : quelques mois : -5 : temps dinoccupation plus longs : entre 1 à plus de 5 ans (parmi ceux-ci 2 nont plus une fonction datelier proprement dite -1 : na jamais été occupé par un entrepreneur C.Quel budget prévoir ? Prix dun atelier HTVA : Entre 320/m² (800 m² Somme-Leuze) et 3.720/m² (200 m² Péruwelz) Prix moyen dun atelier : ± HTVA 20% du montant HTVA + la TVA = >< 20% du coût total =

8 2. Informer les communes sur les retombées du projet RetombéesNombre de fois citée Economiques Création demploi, ou du moins, maintien demploi (toutefois limité dans le cas où lentrepreneur est en phase de lancement) 6 Création de valeur ajoutée au sein de la commune Mixité des fonctions (intégration paysagère >< zoning) 4141 Recettes pour la commune après la période de financement du projet et investissement dans dautres projets de développement 1 Crédibilité de la RW à propos de sa participation au développement dentreprises sur son territoire 1 Sociales Amélioration de la qualité de vie au sein de la commune (services offerts, dynamique locale, emploi à pourvoir à proximité, etc.) 1 Développement dune culture locale [production de produits locaux] et delà de la renommée de la commune 1 Développement de contacts sociaux entre acteurs dune même commune [commune et entreprises] 1

9 2. Informer les communes sur les retombées du projet Développement en cascade, différents projets sont envisagés : - repeuplement, rajeunissement de la commune - réinsertion socioprofessionnelle - amélioration des ateliers ruraux existants - construction dateliers supplémentaires Pas de regrets : à lunanimité Si cétait à refaire : atelier rural comme outil de développement (89% des cas)

10 3. Attirer lattention 1.Demande formulée par la population. Entreprises intéressées 2.Capacité à supporter le financement provisoire de lemprunt en cas de vacances locatives 3.Tenir informée la population de létat davancement du projet implication risques de mécontentement 4.La réussite du projet nest pas proportionnelle aux moyens financiers investis 5. Moyens investis >< revente (1/2 entrepreneurs préfère investir dans du matériel) 6.Possibilité dimplantation définitive (accessibilité et visibilité) 7.Temps dattente pour la conception de latelier Atelier dAttert Atelier de Bertrix Atelier de Somme-Leuze

11 4. Recommandations 1.Mise en place de latelier 2.Conception, aménagements de latelier 3.Mise en place et fonctionnement du partenariat Atelier de Froidchapelle Atelier de Mont-de-lEnclus

12 Recommandations : 1. Mise en place de latelier A. Construction >< réhabilitation ? Manque de fonctionnalité pointé du doigt : ampérage insuffisant, éclairage naturel insuffisant, impossibilité de modifier laspect extérieur (ajout porte), impossibilité de faire des trous dans les murs et le sol, accessibilité limitée (escalier), superficies trop étroites, plusieurs petites pièces >< besoin dun grand espace, visibilité réduite (cour intérieure), etc. ConstructionRéhabilitation Concerne :10 ateliers6 ateliers Enjeux :Fonctionnalité et rentabilité Revalorisation du patrimoine bâti et engouement de la population Occupation :100%50% Temps dinoccupation :Quelques mois (3/10)Plus dun an (5/6), jamais utilisé (1/6) Coût moyen :565 HTVA /m²1730 HTVA /m²

13 Recommandations : 1. Mise en place de latelier B. Stratégie dimplantation ? –la proximité des grands axes /accessibilité de latelier est cité pour 11 ateliers –Dans le cas où réhabilitation dun bien bâti : à l'unanimité, les agents communaux expliquent que leur choix s'est principalement opéré sur base de deux raisons : d'une part, la facilité, étant donné la disponibilité d'un bien existant déjà sur le territoire, et d'autre part, la revalorisation du patrimoine bâti de la commune … pas de réelle stratégie. Constats … - Proximité grands axes (autoroutes et nationales) : 9 ateliers >< 7 ateliers [Brunehaut (2), Attert, Bertogne, Bertrix, Somme-Leuze, Péruwelz, Marche, Burg-Reuland] + Mont-de-lEnclus et Froidchapelle : veiller à laccessibilité - A lécart des habitations : 9 ateliers >< 7 ateliers [Ellezelles(3), Mont-de-lEnclus, Bertogne, Bertrix, Froidchapelle, Somme-Leuze, Burg-Reuland >< Flobecq, Attert, Marchin, Marche, Péruwelz, Brunehaut (2)] - Zoning, zone semi-industrialisée : 8 ateliers >< 8 ateliers [Brunehaut (2), Ellezelles (3), Somme-Leuze, Bertrix, Burg-Reuland >< Flobecq, Attert, Marchin, Marche, Péruwelz, Bertogne, Mont-de-lEnclus, Froidchapelle]

14 Recommandations : 2. Aménagements de latelier A.Constats Adéquation entre les besoins de lentreprise et linfrastructure de latelier rural - Les entrepreneurs renouvellent/ ont lintention de renouveler leur bail - Laménagement intérieur est adapté - Laménagement extérieur est adapté Questions poséesEntrepreneurs « Avez-vous déjà renouvelé le bail, si pas envisagez-vous de le faire une fois celui-ci arrivé à échéance » 91% « L'aménagement intérieur de l'atelier rural est (/était) - il adapté aux besoins de l'entreprise ? » 71% « L'aménagement extérieur de l'atelier rural est (/était) - il adapté aux besoins de l'entreprise ? » 71%

15 Recommandations : 2. Aménagements de latelier B.Superficie de latelier Constats Ateliers de petite taille : mauvaise occupation Lespace offert par les ateliers devient trop petit : 8 entrepreneurs sur 11 prévoient de sinstaller dans un espace plus grand après leur départ de latelier. Recommandations Prévoir des ateliers de grande taille pouvant être scindés en deux ou plusieurs espaces (Flobecq, Brunehaut, Ellezelles, Somme-Leuze) - candidats entrepreneurs - freins à lexpansion et intérêt dachat Espaces communs ? -Cohabitation : un cas recensé sources de conflits et dennuis pour tous les acteurs concernés Privilégier les espaces complètement indépendants Entreprises compatibles Règlement dusage à mettre en place par la commune

16 Recommandations : 2. Aménagements de latelier C.Des aménagements intéressants … Eclairage naturel suffisant Installation électrique fonctionnelle Chauffage central Une vitrine : exposition des produits artisanaux Séparation des sanitaires hommes/femmes Points découlement deau en suffisance « Cantine » : espace pause pour le personnel Matériaux de qualité : éviter les désagréments quotidiens Zone de stationnement/manœuvre : personnel et clientèle Bardage en bois : intégration paysagère Cour en béton lissé : usage aisé des transpalettes Zone de stockage extérieure Prévoir un éclairage extérieur Installation de panneaux solaires Délimiter lespace extérieur Prévoir la possibilité détendre latelier sans occasionner de conflits avec le voisinage Implantation denseignes aux abords de latelier Atelier de Bertogne Atelier de Bürg-Reuland

17 Recommandations : 2. Aménagements de latelier D. Des aménagements inadaptés aux besoins… Parties communes : source de conflits Bureau à larrière : mauvais accueil Fosse, terrain en pente Zone herbagée excessive aux abords de latelier >< espace vert insuffisant Modulable >< Sur mesure Prévoir suffisamment de hauteur pour étage supplémentaire >< diminuer la hauteur pour réduire la consommation en énergie Stockage >< production Un seul niveau (sécurité, fonctionnalité, économie sociale) >< deux étages (organisation des activités) Préalablement à la conception de latelier, identifier des domaines dactivités quil serait intéressant de développer au sein de la commune. Identifier le but rechercher (commerce, production, stockage, etc.)

18 Recommandations : 3. Mise en place du partenariat Veiller à ne pas se focaliser sur un type dactivités restreignant les possibilités doccupation de latelier (Marche) Eviter les aménagements selon les desiderata du futur locataire -Regrets, réponses à des besoins spécifiques : hauteurs des plafonds (Brunehaut) -Nombreux inconvénients cités : fosse, finition, chauffage, éclairage (Bertogne) -Pas nécessaire à la bonne occupation des ateliers (Flobecq, Ellezelles, Mont-de-lEnclus, Péruwelz) Promotion de latelier : bouche-à-oreille (43% des entrepreneurs) Les avantages tirés pour le futur occupant : latelier … -… est financièrement avantageux : loyer intéressant, phasage des loyers -… évite de prendre des risques importants et offre de ce fait la liberté daction : arrêt de lactivité par volonté ou obligation -… est une solution de facilité : pas de tracas et de démarches lourdes (construction, demande de permis, emprunt) -… est confortable pour un jeune entrepreneur : beaucoup despace offert sans aucun investissement -… permet une occupation directe -… est une solution pour privilégier la rentabilité et la compétitivité de lentreprise (investissement dans la marchandise et le matériel)

19 Recommandations : 3. Mise en place du partenariat Procédure pour être locataire : Procédure simple et relativement rapide 1. lentrepreneur prend contact avec la commune 2. présentation du projet + éventuellement lettre de motivation 3. visite de latelier 4. dossier à compléter Parfois … plusieurs rencontres sont organisées apprécier la solvabilité et le potentiel de création demploi (Ellezelles) les candidats sont soumis à un questionnaire objectifs de lentreprise, nuisances éventuelles (Bertogne) Pas de véritable sélection … Généralement, un seul entrepreneur sest présenté. Les ateliers de deux communes ont attiré plusieurs candidats … mais la commune reste attentive à différents caractères de lentreprise 1. secteur dactivité // entreprise non-polluante (6 cas/9) 2. potentiel de création demplois (4 cas/9) 3. solvabilité de lentreprise

20 Recommandations : 3. Fonctionnement du partenariat Phasage des loyers -Augmentation annuelle progressive du loyer durant le premier bail de trois ans : Flobecq : /mois (augmentation de 24% par rapport au 1 er loyer) -Augmentation plus importante après deux ans doccupation : Brunehaut : /mois (augmentation de 27%) Mont-de-lEnclus : 1875 /mois 2250 /mois (augmentation de 20%) -Stratégie assurant une bonne rotation des occupants ou incitant à lachat Fixation du loyer demandé -Superficie du bâtiment, accessibilité, parking, nombre demplacements -Prix du marché (Intercommunales : Hall Relais) -Lobjectif nest pas de faire des bénéfices mais de rembourser lemprunt contracté par la commune Dynamiser les partenariats …

21 Recommandations : 3. Fonctionnement du partenariat … Constats : - les partenaires se rencontrent peu - les partenaires nont pas la même vision de leur partenariat - le fonctionnement du partenariat est satisfaisant - des partenariats supplémentaires pourraient être mise en place Peu de rencontres - Généralement : relations locataire/propriétaire - 3 cas : partenariats effectifs * Brunehaut : organisation de journées portes ouvertes au sein de latelier * Bertrix : réinsertion socioprofessionnelle dhabitants de la commune * Ellezelles : promotion des produits de lentrepreneur au sein dautres infrastructures communales

22 Recommandations : 3. Fonctionnement du partenariat Des visions différentes du partenariat

23 Recommandations : 3. Fonctionnement du partenariat Des relations satisfaisantes - Evaluation sur base du caractère non conflictuel des relations - 2 entrepreneurs mécontents : « je ressens un désintérêt de la part de la commune vis-à-vis de mes activités », « jai ressenti un réel inconfort au niveau de mes contacts avec la commune du fait que deux agents se soient occupés de mon dossier » lorsquils simplantent en atelier, les entrepreneurs nattendent pas de la part de la commune quelle sengage vis-à-vis de leurs activités. lorsque des opérations partenariales sont effectives (cf. les 3 cas) : satisfaction au moins de niveau 4 les partenaires ont à y gagner à réaliser des activités communes Degré de satisfaction Entrepreneurs actuels Anciens entrepreneurs Communes 10 % 11 % 218 %0 % 318 %0 %22 % 427 %67 %22 % 537 %33 %34 % Sans avis0 % 11 %


Télécharger ppt "Ministère de la Région Wallonne Analyse des ateliers ruraux 14 mai 2009 Unité d'Economie et Développement rural."

Présentations similaires


Annonces Google