La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Comment maintenir le pouvoir d'achat de l'euro? Les défis de la politique monétaire européenne Séminaire pour professeurs d'économie de l'enseignement.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Comment maintenir le pouvoir d'achat de l'euro? Les défis de la politique monétaire européenne Séminaire pour professeurs d'économie de l'enseignement."— Transcription de la présentation:

1 Comment maintenir le pouvoir d'achat de l'euro? Les défis de la politique monétaire européenne Séminaire pour professeurs d'économie de l'enseignement secondaire, le 22 octobre 2008 DS ppt Vincent Périlleux Vanessa Baugnet

2 2 I.L'euro: qui décide? qui fait quoi? II. Politique monétaire: quels objectifs? III.De la décision au porte-monnaie IV. La politique monétaire au jour le jour: aspects stratégiques V. La politique monétaire au jour le jour: aspects opérationnels

3 3 I. L'euro: qui décide? qui fait quoi?

4 4 Conseil des gouverneurs de la BCE Directoire de la BCE Conseil général de la BCE Système européen de banques centrales / Eurosystème HU PL SK LV EE LT CZ RO BU BE DE ES FR IT IE LU NL AT PT FI GR SI MT CY

5 5 Principales missions de l'Eurosystème Politique monétaire Objectif principal: stabilité des prix Réserves de change des Etats membres Systèmes de paiement Stabilité financière Billets

6 6

7 7 Un système indépendant Indépendance vis-à-vis des autorités politiques Interdiction de donner des instructions ou d'influencer les décisions Indépendance personnelle Interdiction du financement monétaire du secteur public Obligation de rendre compte de la politique monétaire Auditions au Parlement européen Publications, exposés, conférences de presse Mission clairement définie Stabilité des prix Dialogue avec les autorités politiques Eurogroupe, Commission européenne Politique de change

8 8

9 9 ERM

10 10 EUROSYSTEM

11 11 Un système fédéral Centralisation absolue des décisions de politique monétaire Décentralisation de l'exécution de la politique monétaire Autonomie plus ou moins large des banques centrales nationales dans d'autres domaines Implication des banques centrales nationales dans leur préparation Conseil des gouverneurs Directoire 15 BCN 6 15 instructions représentation

12 12 II. Politique monétaire: quels objectifs?

13 13 L'objectif selon le Traité de Maastricht L'objectif principal de l'Eurosystème est de maintenir la stabilité des prix. Sans préjudice de l'objectif de stabilité des prix, l'Eurosystème apporte son soutien aux politiques économiques générales dans la Communauté.

14 14 Ne pas perturber l'information contenue dans le système des prix relatifs Ne pas provoquer de redistribution aveugle des revenus et des patrimoines Diminuer l'incertitude et les primes de risque contenues dans les taux d'intérêt Allocation efficace des ressources, confiance, investissement, croissance et emploi Les bienfaits de la stabilité des prix

15 15 Les expériences d'instabilité des prix dans l'Europe du XXe siècle Hyperinflation allemande des années Déflation des années 1930 Inflation des années 1970: - échec des politiques "activistes" - de l'huile ou du sable dans les rouages?

16 16 Inflation, croissance et taux d'intérêt à long terme en Belgique Années 60: de l'huile dans les rouages? Années 70: stagflation, du sable dans les rouages! Années 80: taux d'intérêt réels élevés, revanche des créanciers

17 17 Inflation Chômage Relations de court et long termes entre inflation et chômage Courbe de Phillips à long terme Courbes de Phillips à court terme dérive des anticipations "sacrifice"

18 18 Définition quantifiée de la stabilité des prix IPCH (indice des prix à la consommation harmonisé) Hausse annuelle < 2 p.c. et proche de 2 p.c. Précaution contre les risques de déflation Zone euro Ecarts entre pays inévitables (convergence des niveaux de prix) ou à contenir par d'autres politiques A moyen terme Chocs incontrôlables (ex: prix du pétrole) Réaction graduelle possible

19 19 Inflation en Allemagne ( ) et dans la zone euro ( )¹ 1 Prix à la consommation : zone euro "synthétique".

20 20 Ancrage des anticipations d'inflation à long terme (prévisions d'inflation des prévisionnistes professionnels) États-UnisZone euro

21 21 "Europe's unemployment problem (...) will be seriously aggravated " (P. Krugman, 1996) Taux de chômage dans la zone euro (%) PIB réel et emploi dans la zone euro (% de variation annuelle)

22 22 III. De la décision au porte-monnaie

23 23 L'approche "par les quantités" des manuels de base Base monétaire B Masse monétaire M Prix P Multiplicateur Equation de monétaire: Fisher: M = bB P = MV/Q + : souligne les conditions de possibilité de l'emprise de la banque centrale sur les banques commerciales, ainsi que de l'inflation; "Inflation is always and everywhere a monetary phenomenon" - : ne reflète pas le cadre stratégique et opérationnel des banques centrales actuelles (même si le suivi de M garde un rôle): instabilité de b et de V à court terme dans les économies financièrement développées

24 24 Une approche "par les taux d'intérêt" Taux de la Taux du Autres variables banque centrale i marché monétaire financières, variables Prix P réelles, anticipations Cadre opérationnel Cadre stratégique de la politique monétaire de la politique monétaire

25 25 La transmission des impulsions de politique monétaire Marchés des biens et services et du travail Marchés financiers Taux de la banque centrale Prix Taux d'intérêt à court terme du marché monétaire Cours de change Autres taux d'intérêt (obligations, crédits, dépôts) Masse monétaire Prix des importations Exportations nettes Demande intérieure (consommation, investissement) Formation des salaires et des prix Anticipations

26 26 Les impulsions de politique monétaire contrecarrent des chocs Choc de demande Prix Quantités ex: politique monétaire laxiste à l'étranger, politique budgétaire expansionniste, "exubérance irrationnelle" resserrement de la politique monétaire Choc d'offre Prix Quantités ex: choc pétrolier, baisse de la productivité tolérance pour les effets directs si les anticipations restent ancrées

27 27 IV. La politique monétaire au jour le jour: aspects stratégiques

28 28 Pourquoi une stratégie de politique monétaire? Étant donné un mécanisme de transmission complexe, des délais longs et variables: Guide pour la prise de décision Outil de communication (importance des anticipations) et référence pour l'évaluation par le public

29 29 La stratégie de politique monétaire de l'Eurosystème Analyse monétaire Risques pour l'évolution des prix à moyen et long termes Analyse économique Risques pour l'évolution des prix à court et moyen termes Ensemble des informations Recoupement Objectif principal Définition quantifiée de la stabilité des prix Evaluation globale, par le Conseil des gouverneurs de la BCE, des risques pesant sur la stabilité des prix

30 30 Indicateurs conjoncturels (PIB réel, indicateurs de confiance,...) IPCH et indices de prix et de coûts en amont de l'IPCH (prix de vente industriels, prix à l'importation, coûts salariaux,...) Cours de change Indicateurs de la politique budgétaire Projections macroéconomiques Eurosystème et autres institutions Indicateurs des marchés financiers (taux d'intérêt à long terme,...) L'analyse économique Analyse des chocs d'offre et de demande, de la dynamique macroéconomique et des anticipations

31 31 Indicateurs conjoncturels

32 32 Indicateurs de prix et de coûts (pourcentages de variation annuelle) Taux d'intérêt de soumission minimal MRO Taux d'intérêt de soumission minimal MRO (échelle de gauche) IPCH IPCH hors énergie et produits alimentaires non transformés Cours de change moyen des monnaies étrangères (échelle de droite A) Prix du pétrole (en USD) (échelle de droite B) Prix à la production industrielle hors construction et énergie (échelle de droite) Coûts salariaux horaires (échelle de gauche)

33 33 L'analyse monétaire Une analyse large de divers agrégats de monnaie et de crédit Analyse de la relation de long terme entre monnaie et prix Identification de déséquilibres financiers ("bulles")

34 34 Croissance monétaire et inflation dans la zone euro: une relation de long terme ? * dM = dP + dQ - dV = = 5.5 4,5

35 35 M3 et prêts au secteur privé (pourcentages de variation annuelle)

36 36 V. La politique monétaire au jour le jour: aspects opérationnels

37 37 Les principes du cadre opérationnel selon le Traité de Maastricht L'Eurosystème agit conformément au principe d'une économie de marché ouverte où la concurrence est libre, en favorisant une allocation efficace des ressources. Seules "réglementations": monopole d'émission des billets et réserves obligatoires = leviers structurels Le Conseil des gouverneurs définit la politique monétaire. Le Directoire met en oeuvre la politique monétaire et donne les instructions nécessaires aux banques centrales nationales. Dans la mesure jugée possible et adéquate, la BCE recourt aux banques centrales nationales pour l'exécution des opérations. Centralisation des décisions, décentralisation de l'exécution Action par des opérations dans le marché, inscrites au bilan de l'Eurosystème, recours à des procédures d'adjudication à l'échelle de la zone euro

38 38 Politique de taux d'intérêt et gestion de la liquidité: Interventions sur le marché des changes (occasionnelles) Trois catégories d'instruments: 1.Réserves obligatoires: élargissent le besoin des établissements de crédit de recourir aux prêts de l'Eurosystème et forment un tampon stabilisateur 2.Facilités permanentes: forment un "corridor" pour les taux au jour le jour 3.Opérations d'open market: orientent les taux à l'intérieur du "corridor" Le cadre opérationnel de la politique monétaire Objectif principal: orienter les taux d'intérêt à très court terme du marché monétaire Large éventail de contreparties, pas de quotas nationaux Liste d'actifs éligibles comme garanties des prêts de l'Eurosystème

39 39 Bilan consolidé de l'Eurosystème (moyenne des encours journaliers de 2007, milliards d'euros) Facteurs autonomes Réserves obligatoires Opérations d'open market Facilités permanentes Avoirs nets en or et en devises Autres Billets Dépôts des pouvoirs publics Obligation moyenne Avoirs de réserve en excès de l'obligation moyenne Opérations principales de refinancement (1 semaine) Opérations de refinancement à plus long terme Opérations structurelles Opérations de réglage fin Prêt marginal (1 jour) Opérations structurelles Opérations de réglage fin Dépôt (1 jour) Actif Passif

40 40 Taux d'intérêt de l'Eurosystème et du marché monétaire

41 41 Opérations principales de refinancement: exemple d'appel d'offres à taux variable, adjudication à l'américaine 178

42 42 Gestion de la crise de liquidité récente (encours journaliers, milliards d'euros) Les lignes grises verticales indiquent le dernier jour des périodes de constitution des réserves. 11/06 09/07 06/08 13/1115/0111/03 Frontloading Réglage fin: injections Réglage fin: absorption Accroissement des opérations à plus long terme 13/05 10/06 09/0910/09 08/1011/1212/0215/04 08/07 12/0807/10

43 43 Questions fréquentes concernant les récentes injections de liquidités de l'Eurosystème L'Eurosystème ne prend-il pas des risques inconsidérés? Il s'agit de prêts à court terme garantis. Les actifs mis en gage répondent à des critères de qualité et le montant du prêt est inférieur à leur valeur. Ces opérations ne sont-elles pas inflationnistes? Ces opérations évitent une envolée des taux d'intérêt à très court terme du marché monétaire (qui serait déflationniste). La crise de confiance entre banques accroît le montant des avoirs de réserve nécessaires aux banques pour assumer normalement leur rôle d'intermédiation financière (baisse du multiplicateur b = masse monétaire / base monétaire).

44 44 Merci pour votre attention!


Télécharger ppt "Comment maintenir le pouvoir d'achat de l'euro? Les défis de la politique monétaire européenne Séminaire pour professeurs d'économie de l'enseignement."

Présentations similaires


Annonces Google