La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Tarification et QoS dans l'Internet Jim Roberts BD-CNET/DAC/OAT Centre National d'Etudes des Télécommunications © France Télécom 1999 Versailles le 22.02.00.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Tarification et QoS dans l'Internet Jim Roberts BD-CNET/DAC/OAT Centre National d'Etudes des Télécommunications © France Télécom 1999 Versailles le 22.02.00."— Transcription de la présentation:

1 Tarification et QoS dans l'Internet Jim Roberts BD-CNET/DAC/OAT Centre National d'Etudes des Télécommunications © France Télécom 1999 Versailles le

2 Quel modèle pour la tarification ? le réseau téléphonique... – O( ) abonnés – O(10 6 ) employés – O($ ) chiffre d'affaires... ou l'Internet – O(10 7 ) utilisateurs aux US – O(10 4 ??) ISP employés – O($ ) chiffre d'affaires –... mais à croissance ultra rapide !

3 Tarification et QoS pour le réseau téléphonique fixer la structure tarifaire – pour rembourser les investissements et les frais prévoir la demande au tarif annoncé – établir la matrice de trafic... –... à partir de données historiques dimensionner le réseau pour écouler tout le trafic – formule d'Erlang, etc. – taux de blocage < 1%

4 Tarifs optimaux revenu coût – prix plus faible plus de trafic, plus de capacité, coût plus élevé – prix plus fort moins de trafic, moins de revenue en tenant compte : – du profil horaire – des subventions croisées (longue distance vs local, mobile vs fixe...) – du "yield management" $ c ($) $ C($)

5 Tarifs optimaux revenu coût – prix plus faible plus de trafic, plus de capacité, coût plus élevé – prix plus fort moins de trafic, moins de revenue en tenant compte : – du profil horaire – des subventions croisées (longue distance vs local, mobile vs fixe...) – du "yield management" évaluation du coût – coûts fixe et coûts proportionnels à l'usage – coûts incrémentaux moyens,... $ c ($) $ C($)

6 Plan tarification Internet et services différentiés une autre conception du réseau

7 Tarification au forfait ou en fonction de l'usage ? prix forfaitaire (e.g., Internet actuel, téléphonie locale aux US) – facile à mettre en oeuvre et factures prévisibles... –... mais injuste et absence de motivation de limiter l'usage – pas adaptés aux réservations prix en fonction de l'usage (e.g., réseau téléphonique, RNIS) – paiement en rapport à l'utilisation... –... mais comptabilité complexe motivations pour une tarification à l'usage – rembourser les frais et les investissements – optimiser l'utilisation

8 Optimisation de l'usage : "congestion pricing" la congestion est "normal" puisque la demande est sans limite – l'usage dépend du prix – prix optimal = coût de la congestion – prix nul en absence de congestion $ $ capacité 00

12 Tarifs optimaux, e.g., le "smart market" une enchère avec chaque paquet tarif par paquet écoulé = l'enchère la plus élevée des paquets rejetés – i.e., prix = coût marginal de la congestion – NB. prix = 0, en l'absence de congestion forfait pour payer les frais et les investissements problèmes de mise en oeuvre – valeur d'un paquet ? – facturation complexe – mise en oeuvre,... 1c 10c 0c 5c

13 Un alternatif : la différentiation de services classes de service à tarif différentié – réservations vs "best effort" – "tagging" – "better effort" vs "best effort"

14 Un alternatif : la différentiation de services classes de service à tarif différentié – réservations vs "best effort" – "tagging" – "better effort" vs "best effort" choisir la classe à tarif élevé pour éviter la congestion – à chaque transaction... – ou par abonnement (e.g., "tarification olympique" : or, argent, bronze)

15 Un alternatif : la différentiation de services classes de service à tarif différentié – réservations vs "best effort" – "tagging" – "better effort" vs "best effort" choisir la classe à tarif élevé pour éviter la congestion – à chaque transaction... – ou par abonnement (e.g., "tarification olympique" : or, argent, bronze) quels tarifs ? quel dimensionnement ? – prévision par classe ? – coût de la qualité de service ? – comment assurer la QoS ?

16 Dimensionnement "optimal" aucun revenu s'il n'y a pas de congestion le prix est un "signal" qu'il faudrait augmenter la capacité... temps demand capacity

17 Dimensionnement "optimal" aucun revenu s'il n'y a pas de congestion le prix est un "signal" qu'il faudrait augmenter la capacité mais pourquoi attendre la congestion avant d'investir ? temps demand capacity

18 Stratégies usager – payer le prix de la qualité nécessaire – choisir les options chères en cas de congestion – choisir les options pas chères en l'absence de congestion – mais des doutes persistent : est-ce le réseau qui provoque la congestion ? est-ce que je paye plus que nécessaire ? opérateur ? – plus de capacité moins de revenu – moins de capacité départ de clients mécontents – frais et investissements remboursés par les composants forfaitaires de la tarification

19 Plan tarification Internet et services différentiés une autre conception du réseau

20 Tarification pour partager les coûts tarification en fonction de l'usage – pour couvrir les frais et les investissements – e.g., téléphone, électricité, transports,... dimensionnement pour écouler tout le trafic – au tarif optimal (revenu = coût) "yield management" pour exploiter au mieux les investissements – tarifs en heures creuses, tarifs "forfaitaires",... $ c ($) $ C($)

21 Traffic on a US backbone link (Thomson et al, 1997) traffic intensity is predictable and stationary in the busy hour

22 Traffic on a French backbone link traffic intensity is predictable and stationary in the busy hour 12h 18h 00h 06h tue wed thu fri sat sun mon

23 Une qualité différente mais pas meilleure trafic "stream" – audio, vidéo – à débit et durée intrinsèques – QoS intégrité temporelle

24 Une qualité différente mais pas meilleure trafic "stream" – audio, vidéo – à débit et durée intrinsèques – QoS intégrité temporelle trafic élastique – pages Web, fichiers, mail – caractérisé par la taille en octets – QoS débit, intégrité sémantique

25 Deux classes de service deux classes de service – stream, elastique gestion du trafic par "transaction" – un appel, un transfert,... contrôle d'admission pour assurer la transparence des transactions "stream" contrôle d'admission pour assurer le débit des transactions élastiques intégration des flots "stream" et élastique "transaction pricing" élastique stream

26 "Transaction pricing" i.e., comme en réseau téléphonique – un prix par transaction (appel, transfert,...) – en fonction de l'utilisation des ressources partagées dimensionnement pour la QoS – transparence et débit assurés par le contrôle d'admission – dimensionnement pour un taux de blocage négligeable dans un grand réseau avec un bon niveau de QoS : – capacité nécessaire demande en trafic... –... pour transactions "stream" et élastiques – i.e., un même coût par octet

27 Stratégies usager – classe "stream" : pour les applications à intégrité temporelle – classe élastique : pour le transfert rapide de documents de tout type opérateur – fixer le prix optimal par octet (avec "yield management",...) – estimer la demande à ce tarif en trafic stream et en trafic élastique – dimensionner le réseau pour un taux de blocage négligeable

28 Conclusions tarification pour optimiser l'usage ("congestion pricing")... – "smart market" ou Diffserv – mais comment rembourser les frais et les investissements ?... ou tarification pour partager les coûts ("transaction pricing") – fixer le tarif optimal – optimiser le réseau écouler tout le trafic au coût minimal vers un nouveau modèle de service – les classes "stream" et élastique – tarification à l'octet


Télécharger ppt "Tarification et QoS dans l'Internet Jim Roberts BD-CNET/DAC/OAT Centre National d'Etudes des Télécommunications © France Télécom 1999 Versailles le 22.02.00."

Présentations similaires


Annonces Google