La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

1 Exigences réglementaires François PESTYhttp://optimiz-sih-circ-med.fr/Actu.aspxhttp://optimiz-sih-circ-med.fr/Actu.aspx Implications réglementaires du.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "1 Exigences réglementaires François PESTYhttp://optimiz-sih-circ-med.fr/Actu.aspxhttp://optimiz-sih-circ-med.fr/Actu.aspx Implications réglementaires du."— Transcription de la présentation:

1 1 Exigences réglementaires François PESTYhttp://optimiz-sih-circ-med.fr/Actu.aspxhttp://optimiz-sih-circ-med.fr/Actu.aspx Implications réglementaires du rapport de la MECSS sur « la consommation, la prescription et la fiscalité des médicaments » SES CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS B. Agir sur les déterminants de la prescription Diffuser les logiciels certifiés daide à la prescription : 41. Rendre obligatoire la certification des logiciels daide à la prescription (LAP), mettre en œuvre rapidement la procédure de certification des logiciels en médecine de ville afin que tous les logiciels proposés sur le marché soient certifiés à la fin de lannée Étudier la possibilité dadjoindre aux LAP une fonction daide à la décision thérapeutique 43. Engager, sans tarder, le processus de certification des LAP hospitaliers Source : Rapport dinformation de la MECSS sur « la prescription, la consommation et la fiscalité des médicaments », Mme Catherine Lemorton, rapporteure, – 05/05/2008 Rapport dinformation de la MECSS sur « la prescription, la consommation et la fiscalité des médicaments », Mme Catherine Lemorton, rapporteure – 05/05/2008

2 2 Exigences réglementaires Diffuser les logiciels certifiés daide à la prescription (1) : Lobjectif des logiciels daide à la prescription (LAP) est de faciliter le travail du prescripteur pour lui permettre daméliorer la qualité et la sécurité de la prescription tout en diminuant le coût du traitement à qualité égale. Les LAP sont utilisés depuis plusieurs années dans les établissements hospitaliers. Des LAP de médecine de ville existent aussi. Mais ils sont encore peu utilisés, surtout dans leur fonction administrative (édition de feuilles dordonnance…) et peu dans leur fonction daide à la prescription. Afin de fiabiliser les LAP, la loi du 13 août 2004 a confié à la HAS, la mission de déterminer la procédure de certification des logiciels. La HAS a mis en place un référentiel de certification. Elle a aussi décidé que, pour être certifiés, les LAP doivent utiliser une information de qualité et, en conséquence, des bases de données conformes à une charte de qualité. Les LAP doivent tout dabord fournir linformation sur leur concepteur et la nature de leur financement. Les LAP doivent aussi permettre, notamment, la prescription en dénomination commune internationale (DCI), laffichage du SMR, de lASMR, de léventuelle TFR et de linscription du médicament dans un groupe générique, des interactions médicamenteuses, de lhistorique des traitements, de messages dalerte, des conditions de remboursement ainsi que du coût par lignes de prescriptions et du coût total, afin de permettre loptimisation du coût. Par ailleurs, les LAP sont susceptibles dêtre utilisés par les praticiens pour les aider dans la démarche dévaluation de leurs pratiques professionnelles. François PESTYhttp://optimiz-sih-circ-med.fr/Actu.aspxhttp://optimiz-sih-circ-med.fr/Actu.aspx Implications réglementaires du rapport de la MECSS sur « la consommation, la prescription et la fiscalité des médicaments » Rapport dinformation de la MECSS sur « la prescription, la consommation et la fiscalité des médicaments », Mme Catherine Lemorton, rapporteure – 05/05/2008 Source : Rapport dinformation de la MECSS sur « la prescription, la consommation et la fiscalité des médicaments », Mme Catherine Lemorton, rapporteure, – 05/05/2008

3 3 Exigences réglementaires Diffuser les logiciels certifiés daide à la prescription (2) : Depuis dix-huit mois, les éditeurs de logiciels ont accompli un important travail de mise à niveau. Cependant, la mise en œuvre de la certification des LAP est retardée par la redéfinition, en cours, du référentiel afin, notamment, de tenir compte de la nouvelle disposition de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2008 prévoyant laffichage des prix des médicaments au moment de la prescription. Une fonction de comparaison de prix devrait être intégrée dans les LAP. Les modalités dadhésion à la charte qualité devraient être précisées au mois de mai Les éditeurs de logiciels pourront ensuite adhérer à la charte et la certification des LAP devrait débuter au mois de juin Actuellement, la certification des LAP nest pas obligatoire. LIGAS, dans le rapport précité, préconise de la rendre obligatoire. La MECSS souhaite que la certification des logiciels daide à la prescription soit obligatoire et que la procédure de certification des LAP en médecine de ville soit mise en œuvre rapidement afin que tous les logiciels sur le marché soient certifiés à la fin de lannée La Mission souhaite aussi que soit étudiée la possibilité dadjoindre aux LAP une fonction daide à la décision thérapeutique. Compte tenu de limpact de la prescription hospitalière sur la prescription et la consommation de ville, la MECSS souhaite également que le processus de certification des LAP hospitaliers soit engagé rapidement. Dans cet esprit, il serait également souhaitable que les logiciels daide à la prescription soient obligatoirement certifiés et rapidement diffusés. François PESTYhttp://optimiz-sih-circ-med.fr/Actu.aspxhttp://optimiz-sih-circ-med.fr/Actu.aspx Implications réglementaires du rapport de la MECSS sur « la consommation, la prescription et la fiscalité des médicaments » Rapport dinformation de la MECSS sur « la prescription, la consommation et la fiscalité des médicaments », Mme Catherine Lemorton, rapporteure – 05/05/2008 Source : Rapport dinformation de la MECSS sur « la prescription, la consommation et la fiscalité des médicaments », Mme Catherine Lemorton, rapporteure, – 05/05/2008

4 4 Exigences réglementaires Contrôler et évaluer les prescriptions hors AMM : Le résumé des caractéristiques du produit (RCP) définit les conditions dutilisation du médicament. En principe, les prescriptions de médicaments en dehors des indications de lAMM ne peuvent donc être admises au remboursement. Cependant, on estime que les prescriptions hors AMM pourraient représenter 15 % à 20 % du total des prescriptions. Les prescriptions hors AMM peuvent résulter derreurs de prescription... À lhôpital, avec la mise en place de la tarification à lactivité, la prescription hors AMM de médicaments innovants et coûteux a été autorisée dans le cadre de protocoles thérapeutiques définis par lAFSSAPS, la HAS ou lInstitut national du cancer (INca). Depuis 2007, un dispositif dérogatoire analogue est prévu pour la médecine de ville. Lorsque, pour le traitement dune affection de longue durée, il nexiste pas dalternative appropriée, tout médicament utilisé hors AMM peut faire lobjet dun remboursement pour une durée limitée et dans le cadre dun avis ou dune recommandation de la HAS pris après consultation de lAFSSAPS… À cet effet, la MECSS souhaite que les prescriptions hors AMM en médecine de ville soient contrôlées et quil soit procédé à une évaluation de limpact médico-économique de ces prescriptions, en particulier de celles effectuées dans le cadre du dispositif dérogatoire. La Mission considère que sur la base des résultats de lévaluation, un renforcement de lencadrement des prescriptions hors AMM pourrait, le cas échéant, être envisagé. La MECSS souhaite également que la HAS agisse auprès des médecins, aussitôt après que le médicament est mis sur le marché, afin déviter linstallation dusages non conformes aux indications de lAMM. François PESTYhttp://optimiz-sih-circ-med.fr/Actu.aspxhttp://optimiz-sih-circ-med.fr/Actu.aspx Implications réglementaires du rapport de la MECSS sur « la consommation, la prescription et la fiscalité des médicaments » Rapport dinformation de la MECSS sur « la prescription, la consommation et la fiscalité des médicaments », Mme Catherine Lemorton, rapporteure – 05/05/2008 Source : Rapport dinformation de la MECSS sur « la prescription, la consommation et la fiscalité des médicaments », Mme Catherine Lemorton, rapporteure, – 05/05/2008

5 5 Exigences réglementaires Mettre en place une base publique dinformation, exhaustive et gratuite, sur le médicament (1) : Actuellement, en dépit des dispositions législatives prises au début de la décennie, il nexiste aucune base dinformation publique et exhaustive sur les médicaments. Les bases auxquels peuvent accéder les prescripteurs et les consommateurs, sont partielles, incomplètes et certaines sont privées. La base AMM de lAFSSAPS comprend essentiellement les RCP dont lAMM a été délivrée après le 1er janvier Lors de son audition par la MECSS, le 4 octobre dernier, M. Jean Marimbert, directeur général de lAFSSAPS, a indiqué que sur les produits autorisés, dont à sont effectivement commercialisés, RCP avaient été mis en ligne et que, pour la fin de 2008, lensemble de la production serait téléchargé sur la base médicament de lagence. Toutefois, cette base ne comporte pas dindication sur le service médical rendu, alors quil sagit dune information essentielle pour les prescripteurs. De même, les deux bases privées (Vidal et Claude Bernard) qui sont payantes, et la base publique Thesorimed, qui a succédé à la base Thériaque, ne comprennent pas toutes les données utiles à la complète information de lensemble des partenaires de santé et, notamment, des prescripteurs. La base Thériaque, initiée il y a plus de vingt ans par le Centre national interhospitalier dinformation sur le médicament (CNHIM), est la plus complète. Mais, le GIE Système dinformation sur les produits de santé (SIPS) qui est chargé de gérer et de financer la base a connu des difficultés liées, notamment, au désengagement du CNHIM du GIE, au mois daoût Et, contrairement à ce que prévoyait le projet initial, lAFSSAPS a toujours refusé de sassocier au groupement. François PESTYhttp://optimiz-sih-circ-med.fr/Actu.aspxhttp://optimiz-sih-circ-med.fr/Actu.aspx Implications réglementaires du rapport de la MECSS sur « la consommation, la prescription et la fiscalité des médicaments » Rapport dinformation de la MECSS sur « la prescription, la consommation et la fiscalité des médicaments », Mme Catherine Lemorton, rapporteure – 05/05/2008 Source : Rapport dinformation de la MECSS sur « la prescription, la consommation et la fiscalité des médicaments », Mme Catherine Lemorton, rapporteure, – 05/05/2008

6 6 Exigences réglementaires Mettre en place une base publique dinformation, exhaustive et gratuite, sur le médicament (2) : Thesorimed, en cours de finalisation, reprend les informations contenues dans Thériaque, en comprendra dautres et devrait être accessible gratuitement au public en avril Dores et déjà accessible avec abonnement payant aux établissements hospitaliers, elle sera interopérable avec les LAP de ville, comme pour les LAP hospitaliers. La base comprendra une fonction danalyse dordonnance. Le GIE SIPS, chargé de la gérer, associe désormais la CNAMTS (40 % des voix), la Mutualité sociale agricole (MSA, 30 %) et le Régime social des indépendants (RSI, 30 %). La HAS, pour sa part, développe une base de données comportant les fiches établies par la Commission de la transparence, qui ont pour but de guider les praticiens dans leurs prescriptions et favorisent le bon usage du médicament. Elles font la synthèse des travaux des experts sur le SMR et lASMR et visent à faire le point sur une classe ou sur une stratégie thérapeutique. Lassurance maladie met aussi en ligne des informations sur les médicaments, notamment sur les taux de remboursement. Cette dispersion des données ne peut perdurer. Il est souhaitable que les informations des trois bases soient regroupées dans une base unique, facilement accessible. Parallèlement, les bases privées pourront se développer dans le cadre de la certification des sites internet dédiés à la santé mise en œuvre par la HAS. La MECSS considère que la création dune base publique dinformation sur les médicaments, indépendante, exhaustive, gratuite, accessible à tous les acteurs du système de santé et interopérable avec les logiciels daide à la prescription est indispensable. Elle veillera tout particulièrement à la réalisation de ce projet que la ministre en charge de la santé, sest engagée, lors de son audition par la Mission, à faire aboutir pour la fin de François PESTYhttp://optimiz-sih-circ-med.fr/Actu.aspxhttp://optimiz-sih-circ-med.fr/Actu.aspx Implications réglementaires du rapport de la MECSS sur « la consommation, la prescription et la fiscalité des médicaments » Rapport dinformation de la MECSS sur « la prescription, la consommation et la fiscalité des médicaments », Mme Catherine Lemorton, rapporteure – 05/05/2008 Source : Rapport dinformation de la MECSS sur « la prescription, la consommation et la fiscalité des médicaments », Mme Catherine Lemorton, rapporteure, – 05/05/2008


Télécharger ppt "1 Exigences réglementaires François PESTYhttp://optimiz-sih-circ-med.fr/Actu.aspxhttp://optimiz-sih-circ-med.fr/Actu.aspx Implications réglementaires du."

Présentations similaires


Annonces Google